background preloader

ARE SOCIAL NETWORKS A ‘NEW’ NEWS MEDIUM?

ARE SOCIAL NETWORKS A ‘NEW’ NEWS MEDIUM?
The vast virtual web spun among Internet users via social networks facilitates the circulation and sharing of information among individuals. Thanks to these national and international networks, information spreads from one family to another, from one company to another and from one nation to another. It travels in an unlimited and instantaneous manner, without being restricted by boundaries, time zones or financial cost. Therefore information becomes immediate and accessible regardless of physical or cultural barriers, as illustrated by the global retransmission of images of revolutions in Tunisia and Egypt. While social networks have become a lever in the distribution and sharing of information, can they be considered as a fully-fledged news medium? Polymorph information The Facebook network, which counts almost 200 million users around the world, is a clear illustration of the universal information-sharing possibilities offered by social networks. Dynamic information…

http://www.tilder.com/en/are-social-networks-a-new-news-medium/

Related:  Résaux sociaux et instantanéité de l'informationEvolution du métier de journaliste avec le digitalRéseaux sociaux : 1ère source d'informationsMEMOIRE

Les périls de l’instantanéité Cent vingt minutes. C’est la durée de vie maximale de 95 % des mots clés et des sujets de discussion dans l’ensemble des médias sociaux. Ce chiffre illustre bien un aspect de l’environnement médiatique dans lequel évoluent nos débats de société : un contexte bouillonnant de nouvelles où l’instantanéité est reine. Plusieurs voient les différents médias sociaux et électroniques comme des avancées démocratiques sans précédent. Ainsi, jamais n’aurions-nous été aussi bien informés qu’aujourd’hui. Ces nouveaux médias permettraient à la démocratie directe d’émerger et aux citoyens de dire ce qu’ils pensent à tout moment et sans le moindre filtre. Les journalistes face au développement web / E-dossier de l'audiovisuel : Journalisme, Internet, libertés Après une licence de Sciences Economiques à Dijon puis l’école de journalisme au CUEJ à Strasbourg,Olivier Porcherot devient journaliste, « news » et magazine (France Télévisions, RTL TV, M6, etc.). Il participe en tant que réalisateur de direct au lancement de chaînes d’information continue telles que L’Equipe TV ou encore i>Télé, et intervient sur des événements sportifs d’envergure (Paris-Dakar, le Tour de France, etc.). En 2007, il devient directeur du département Audiovisuel & Multimédia du CFPJ. Il exerce désormais à l’Ina les fonctions de responsable de l'unité management et conception des contenus (UMCAM) et responsable du service expertise d'Ina Expert, depuis février 2012.

Les réseaux sociaux sont une source d'informations pour 30% des Français Près de 20% du temps passé sur Internet est consacré aux réseaux sociaux. Des plateformes qui s'imposent peu à peu comme une véritable source d'information. 30% des Français suivant l'actualité tous les jours ou presque consultent les réseaux sociaux pour s'informer, selon Médiamétrie. L’autocomplétion de Google est aussi accusée d’aider la désinformation La désinformation sur la toile est devenue un sujet très évoqué depuis la victoire de Donald Trump à l’élection présidentielle aux USA. Nombreux sont ceux qui estiment que si Trump est aujourd’hui le président élu, c’est en majeure partie à cause des fake news qui se répandent facilement les réseaux sociaux. Et comme il est le numéro un, Facebook a particulièrement été accusé de ne pas avoir suffisamment limité cette propagation de la désinformation. Mais maintenant, Google est aussi suspecté d’aider les fake news à se répandre, par le biais de sa fonctionnalité autocomplétion. Lorsque vous saisissez un mot ou une expression sur le champ de recherche de Google, l’autocomplétion essaie de deviner la suite de votre requête en complétant avec des recherches que les autres internautes ont faites. Source : Business Insider

Les journalistes devraient arrêter de s’asseoir au bord de la rivière et plonger dedans Si même Christophe Barbier s’y met ! « Aider les lecteurs à trier dans l’infobésité », c’est l’une des priorités de la nouvelle formule de L’Express lancée mercredi, expliquait le directeur du magazine. L” »infobésité » serait la source de tous nos maux, et beaucoup de nouveaux médias veulent nous mettre au régime sec. On pense bien sûr aux Jours, lancés il y a peu par des anciens de Libération estimant qu” « il n’y a jamais eu autant d’informations, mais qu’on n’a jamais eu autant de mal à être bien informés ». L’autre promesse à la mode, c’est de ralentir le rythme en s’échappant du flot continu de l’actu.

En se transformant, le journalisme sportif se met hors-jeu La discipline, menacée par les questions économiques, a d'ores et déjà perdu une partie de ce qui faisait sa spécificité: le récit de terrain. Comment va le journalisme sportif? C'est la question que (se) pose chaque année l'Association internationale de la presse sportive (AIPS) qui a tenu son congrès début mars à Paris avant de l'organiser à Doha en 2016.

Les réseaux sociaux, source d'information pour les entreprises Etude Edition du 21/11/2008 - par Miléna Nemec-Poncik D'après une enquête d'Anderson Analytics, 60% des 30 millions d'utilisateurs de LinkedIn ont des revenus relativement élevés et un poste à responsabilité. Les sites communautaires ne sont pas seulement un moyen pour les professionnels ou les internautes de rester en contact, mais également une source d'informations et de business pour les entreprises elles-mêmes, d'après Anderson Analytics. Le cabinet a décortiqué les profils des utilisateurs du LinkedIn, en se basant sur un questionnaire envoyé à un panel de membres. 53 000 personnes ont répondu, sur les 30 millions de membres que compte le site. Anderson Analytics fait un premier constat intéressant. 60% des membres du réseau social jouissent de revenus relativement confortables et 66% disposent d'un pouvoir de décision au sein de l'entreprise.

Lectures : nos recommandations pour cet hiver (1/2) Voici nos recommandations semestrielles de lectures pour mieux comprendre et apprécier le monde qui vient.Bonne fin d'année à tous ! Blur : How to Know What's True in the Age of Information Overload, Bill Kovach et Tom Rosenstiel La révolution numérique a précipité le déclin des médias traditionnels et l'avènement de nouvelles sources d'information. Mais malgré la digitalisation de leur métier, le travail d'investigation et de recherche de la vérité des journalistes demeure le même.

Réseaux sociaux Publier d’abord, vérifier après… Les réseaux sociaux ont bouleversé le métier de journalisme. Autant sur le plan technique que déontologique. 60% des journalistes se sentent moins contraints par les règles journalistiques sur les réseaux sociaux que dans les médias classiques

Related: