background preloader

Les villes européennes qui ont ou vont bannir les voitures des centres-villes

Les villes européennes qui ont ou vont bannir les voitures des centres-villes
Du péage urbain à Londres aux zones piétonnes à Bruxelles : les centres-villes européens seront-ils bientôt tous piétons ? La voiture ne sera bientôt plus la bienvenue dans les centres-villes européens. Dernière capitale en date à annoncer leur exclusion prochaine : Oslo. La nouvelle coalition qui s’apprête à diriger la capitale norvégienne a annoncé, lundi 19 octobre, qu’elle bannira les voitures de son centre-ville d’ici à 2019. L’interdiction des voitures à l’intérieur du périphérique couvrira une zone où, selon le journal Verdens Gang (VG), ne résident qu’un gros millier d’habitants mais où travaillent environ 90 000 personnes. Le chemin dans lequel s’engage la capitale norvégienne a déjà été emprunté par plusieurs villes d’Europe. A Londres, pistes cyclables et tunnels inutilisés Après la mise en place du péage urbain dans son centre-ville en 2003, la capitale britannique s’est lancée dans le développement des pistes cyclables. Lire aussi A Londres, la petite reine fait son chemin

http://www.lemonde.fr/pollution/article/2015/10/22/tour-d-europe-des-futurs-et-actuels-centres-villes-sans-voiture_4795189_1652666.html

Related:  Automobile / VoitureCyclisme et urbanismeProjetMobilité

La preuve par la carte : non, « tout le monde » ne possède pas une voiture « Tout le monde a une voiture ». Non, pas tout le monde. « Ah, oui, sauf à Paris, évidemment ». Non, pas seulement à Paris, justement. L’excellent site map.datafrance.info, qui diffuse les statistiques rendues publiques par les services de l’État, présente désormais une carte du taux de motorisation des foyers français, territoire par territoire, à une échelle fine. Et ces données battent en brèche quelques idées reçues. Le contexte.

En Ile-de-France, l’usage de la voiture pour aller travailler diminue Au 1er janvier 2011, 5,4 millions d’actifs résidant en Ile-de-France occupent un emploi. Parmi eux, 5,2 millions se déplacent pour se rendre sur leur lieu de travail, que ce soit principalement à pied, en deux-roues, en voiture ou en transport en commun. En Ile-de-France, les prix immobiliers élevés à proximité des pôles d’emploi entraînent souvent l’éloignement du lieu de travail. Ainsi, seuls 54 % des actifs franciliens en emploi travaillent dans le département dans lequel ils résident, contre 89 % des actifs occupés résidant en province. L’usage des transports en commun pour se rendre au travail est beaucoup plus fréquent qu’en province En 2011, en Ile-de-France, les transports en commun constituent le mode de transport le plus utilisé par les Franciliens pour aller travailler : 44 % des actifs franciliens en emploi (hors ceux qui n’ont pas du tout de transport) utilisent les transports en commun comme mode de transport principal, contre seulement 8 % en province (figure 1).

L'écomobilité: La France n'a rien à envier au reste du monde - Citycle Le marché de la mobilité à bien changé en dix ans. A l’époque, deux univers distincts monopolisaient le monde du transport: la voiture individuelle et les transports publics. Dans l’idée, la voiture représentait la liberté et le transport public la contrainte. Paris : Quatre solutions alternatives à la fermeture du RER A TRANSPORTS Le trafic du RER A est interrompu entre La Défense et Auber pour des travaux de rénovation, du 25 juillet au 23 août… Camille Tombret Publié le Mis à jour le

L’hoverboard, une révolution de la mobilité - news - Corporate Segway, Solowheels, hoverboards...You must have come across and maybe even tried one of these new and surprising devices designed for getting around. These personal electric vehicles are revolutionising our mobility and involve a series of economic and cultural issues. They are also raising questions in terms of legislation and insurance: this is the ideal opportunity to gain an insight into the world of hoverboards. A futurist vision of mobility

L'hoverboard, la nouvelle tendance mobilité « Gyropode », « skateboard électrique », « scooter électrique » ou « Hoverboard », le nom précis n’est pas encore bien clair dans le milieu très technique de la roue intelligente motorisée. Ce nouveau gadget a fait son apparition sur les trottoirs des grandes villes autour du monde et sur les comptes Instagram de célébrités comme Rita Ora, Chris Brown, Justien Bieber et même Rick Ross. Piétons, skateboarders, cyclistes, amateurs de balades sont les nouveaux adeptes de l’hoverboard. L’appareil est en fait une planche d’appui motorisée (sans guidon), dont la direction et la vitesse sont contrôlées par deux roues qui répondent à la pression exercée par les pieds et l’inclinaison du corps. Tout droit venu de Chine puis des Etats-Unis il y a presque 3 ans, l’engin minimaliste connaît un fort engouement grâce à sa praticité : l’appareil permet un déplacement en intérieur comme en extérieur à une vitesse moyenne de 12km/h, contre 5.5 km/h pour un piéton ! Pratique et facile à manipuler

Quelle est la responsabilité de la voiture dans la pollution de l'air ? Si l'industrie émet le plus de particules fines à l'échelle française, le trafic routier est, lui, le premier responsable de la pollution dans les agglomérations. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Audrey Garric La circulation alternée des véhicules a été mise en place à Paris et sa petite couronne, lundi 17 mars, pour lutter contre un épisode de pollution de l'air persistant en Ile-de-France, sept jours consécutifs. Mais à quelle hauteur les automobilistes contribuent-ils aux rejets toxiques alors que l'industrie et l'agriculture polluent également ?

Un nouveau métro pour le Grand Paris - Société du Grand Paris Le Grand Paris Express est un projet stratégique pour le devenir de l’Île-de-France : le prolongement et la construction de 200 km de lignes de métro pour relier les territoires de la région. Le Grand Paris Express doit permettre dans le même temps de : désaturer le RER et les transports existants ;réduire la congestion et la pollution automobile ;lutter contre l’étalement urbain et le grignotage des terres agricoles ;favoriser le développement économique de la région Île-de-France ;contribuer, par effet d’entraînement, à la compétitivité de la France dans son ensemble.

Un réseau de transport moderne et étendu - Société du Grand Paris 8,5 millions de voyageurs empruntent quotidiennement les transports en commun en Île-de-France. Les infrastructures ferroviaires d’Île-de-France accueillent sur 10 % du réseau près de 40 % du trafic national. Elles ont besoin d’être modernisées et développées pour faire face à l’augmentation importante du trafic (+ 21 % en 10 ans).

Qui sont les utilisateurs de VTC en France en 5 chiffres clés Après avoir étudié en 2015 le profil des clients d'Uber – plutôt de jeunes urbains (mais le service UberPOP existait encore au moment de l'étude), attirés par la qualité de la prestation des chauffeurs VTC - le cabinet 6-t s'intéresse aux clients des applis de transport à la demande par VTC en général. A la demande de l'Ademe, 6-t a élargi son spectre à deux autres entreprises, en plus d'Uber : Snapcar et Allocab. Le profil des 6626 répondants apparaît un peu différent : moins jeunes, plus diplômés (ce sont majoritairement des cadres et professions intellectuelles supérieures), plus motivés par le prix, la diversité des modes de paiement et la réduction du temps d'attente plutôt que par la quête de confort. Quelles sont les autres caractéristiques de cette clientèle friande de mobilité ? En voici quelques traits distinctifs en cinq chiffres clés. 1,5 million

Petite histoire des taxis et des VTC en France - Eurecab Comme j’ai déjà eu l’occasion de le préciser dans un précédent article, j’ai été dans une vie antérieure directeur du projet SNCF Porte à Porte (appelé par la suite iDCAB). Ce poste m’a permis d’observer la transformation du transport de personne par véhicule avec chauffeur, d’un quasi monopole en secteur dynamique et très concurrentiel. Je propose dans cet article d’en retracer les principales étapes et d’apporter un éclairage sur le débat passionné qui l’anime. J’espère que cela permettra dans une certaine mesure de mieux comprendre la psychologie et la motivation des acteurs, d’aller au delà des discussions de comptoir 1900… – 1937 : de la misère à la régulation Le nombre des taxis n’a pas toujours été limité.

Trottinette électrique, monoroue... La « micromobilité » urbaine en vogue Le marché de la mobilité urbaine se tient du 7 au 10 octobre au Salon Autonomy à Paris. LE MONDE ECONOMIE | • Mis à jour le | Par Philippe Jacqué Pour rien au monde, elle ne voudrait revenir à la marche à pied. Isabelle ne peut plus se passer de sa trottinette. « Là où je mettais quinze à vingt minutes pour me rendre dans l’école où j’interviens l’après-midi, il ne me faut plus que cinq minutes », confie cette quadra convertie depuis un an à la patinette. « J’habite à Neuilly et, pour me rendre aux Halles, il me fallait quarante minutes en métro. Avec ma trottinette électrique, je gagne vingt minutes », confie Jean, l’heureux propriétaire d’un engin à plus de 1 000 euros.

Trottinette, Gyropode, Segway... - Les conquérants de l'asphalte Vélos électriques, gyroroues, e-trottinettes… Désormais on roule en ville sans polluer, ni s’épuiser. Perchés sur leur roue à moteur gyroscopique avec la grâce d’hippocampes terrestres, gravissant sans effort, sur leurs vélos à assistance électrique, les montagnes citadines à la vitesse d’un Maillot jaune, avalant les trottoirs comme des enfants gourmands sur leurs trottinettes survoltées, les merveilleux fous roulants sur leurs drôles de machines sont en train de révolutionner les transports urbains. Bientôt, les noms d’Egret, Razor, LTrott, Solowheel, Ninebot et Oxelo seront aussi célèbres que Citroën, Peugeot, Renault ou même Rolls-Royce. Et pourtant, elles tournent… Semblant déjà habiter les cités du futur, les centaures électriques mi-hommes mi-roue, dressés comme des princes sur leurs monocycles à moteur gyroscopique, forment une caste à part. Juchés sur leurs objets roulants non identifiés, ils font tourner les têtes et fuser les questions.

Related: