background preloader

La présence des enfants sur les réseaux sociaux inquiète l'UE-Mozilla Firefox

La présence des enfants sur les réseaux sociaux inquiète l'UE-Mozilla Firefox
Les jeunes européens sont massivement présents sur les réseaux sociaux. C'est ce que révèle une enquête paneuropéenne menée auprès de 25 000 jeunes pour la Commission européenne. Plus de trois quarts (77 %) de la classe d'âge 13 - 16 ans et plus d'un tiers (38 %) des 9 - 12 ans ont un profil sur un site communautaire. Or, nombre d'entre eux n'ont pas paramétré leur compte de façon à le passer en privé. Selon les données collectées lors de cette étude, 25 % des jeunes français âgés de 9 à 12 ans et 82 % des 13 - 16 ans sont inscrits sur un réseau social. Plus grave. "Ces enfants s'exposent ainsi à des actes malveillants, et se rendent vulnérables face aux harceleurs et aux séducteurs. En 2009, la Commission européenne avait convaincu dix-sept sociétés de signer un accord visant à améliorer la sécurité et la vie privée des mineurs inscrits sur les sites de réseautage social. Related:  prévention

Réseaux sociaux : l'UE souhaite renforcer la protection des données privées-Mozilla Firefox Au cœur des débats depuis l’explosion des sites de socialisation, la collecte des données sur internet suscite l’intérêt des politiques . Aux Etats-Unis ou en Europe, ils appellent à un renforcement des droits des internautes et affichent clairement leurs intentions de réguler la marchandisation des données privées sur Internet. Viviane Reding a rappelé à Bruxelles ce mercredi les enjeux liés à la collecte automatique des données personnelles sur les réseaux sociaux. Pour la commissaire européenne à la Justice, leur contrôle est devenu un enjeu majeur . Elle estime qu'une entreprise américaine comme Facebook, comptant des millions d’utilisateurs dans le monde entier, devrait ainsi se plier aux règles internationales. Une nouvelle réforme ? Suite au traité de Lisbonne, l’Europe est en mesure d’étendre les règles de protection des données au domaine pénal. 4 piliers La première idée ne date pas d’hier puisqu’il s’agit du droit à l’oubli. Autre sujet clé : la transparence.

Prévention : Protéger les enfants des dangers d'Internet Voici Louise, sa famille, sa peluche. Louise va tous les jours sur Internet. Elle met des photos sur son blog et espère être repérée par un réalisateur. Qui sera peut-être un réalisateur pornographique", raconte en voix off Jean Réno, dans l’un des trois spots diffusés jusqu’au 18 juillet sur les écrans de cinéma, de télévision et les portails internet. Trois films courts, réalisés par l’association E-Enfance, destinés à sensibiliser les parents aux dangers qu’encourent les enfants sur le Web. "Nous voulions créer un électrochoc, explique Christine du Fretay, présidente de l'association, pour rappeler aux parents que tout peut arriver, sur Internet comme dans la vraie vie". "Aujourd'hui, huit enfants sur dix auraient déjà été confrontés à des images violentes sur Internet", précise-t-elle. Le nombre d’images et de sites à caractère violent est aussi en constante augmentation.

Plus de trois quarts (77 %) de la classe d'âge 13 -... Étude : les enfants européens utilisent les réseaux sociaux de plus en plus jeunes-Mozilla Firefox La Commission européenne a communiqué les résultats d’une étude portant sur l’usage des réseaux sociaux auprès des enfants et adolescents. Elle a été réalisée par le réseau EUKidsOnline auprès de 25 000 jeunes dans 25 pays européens en ciblant les tranches d’âge 9-12 ans et 13-16 ans. France : 1 enfant sur 4 est sur un réseau social Il en ressort qu’une moyenne de 38% des 9-12 ans déclarent posséder un profil sur un réseau social. 77% des 13-16 ans sont présents sur un site de réseautage dont 82% pour la France. La protection des plus jeunes à revoir « Un nombre croissant d'enfants sont présents sur les sites de réseaux sociaux, mais bon nombre ne prennent pas les précautions nécessaires pour se protéger en ligne.

Les jeunes et Internet : quels risques ? Quelles protections ? Les jeunes pris dans la toile : quels dangers ? Effectivement, le risque de voir des enfants exposés à des contenus violents, pornographiques voire pédophiles existe. Mais les dangers d’Internet, ce sont aussi : Voir des informations personnelles et privées (initialement récupérées au moyen de formulaires, questionnaires, cookies) circuler sur le réseau, Etre la proie de marketing et publicité déguisés sous forme de divertissement , Se laisser tenter par des achats en ligne, non sécurisés, Participer à des rendez-vous ou échanges avec des inconnus, anonymes malintentionnés Faut-il en déduire qu’Internet est envahi par des pédophiles, nazis ou autre affreux guettant nos jeunes et naïves progénitures ? Signalement en ligne, nounous électroniques… Initiatives des pouvoirs publics, ou d’origine privée, divers actions, publications ou utilitaires se sont développés pour favoriser la protection des jeunes sur le web. Les navigateurs internet proposent des systèmes de filtrage. … et Éducation

Pratiques des réseaux sociaux chez les jeunes : dossier d’analyses L’Institut Français de l’Education consacre son dossier d’actualité Veille et Analyses pour le mois de février 2012 (n°71) à une thématique contemporaine : Jeunesses 2.0 : les pratiques relationnelles au cœur des médias sociaux (en pdf, 24 pages). 5 articles de fond offrent un éclairage diversifié avec un décryptage du Web 2.0 et des réseaux sociaux, un recul critique qui porte un regard différent de l’engouement médiatique habituel sur l’Internet de notre temps. Question centrale en filigrane de ce dossier : Les connaissances acquises par le biais d’internet sont-elles aussi importantes que celles apprises à l’école ? Jeunes et réseaux sociaux : analyses « En 10 ans, les pratiques d’internet ont considérablement évolué. Dans quelle mesure ces nouvelles pratiques médiatiques concurrencent-elles les loisirs plus traditionnels et impactent-elles les sociabilités ? Chaque article indique des références bibliographiques et liens vers des contenus de référence. Introduction avec références

Réseaux sociaux et mineurs : le défaut des profils par défaut - PC INpact-Mozilla Firefox Si les réseaux sociaux font grand bruit au regard des informations personnelles qu’ils détiennent, la question des mineurs sur ces mêmes réseaux est encore plus sujette à débat. Si un adulte est finalement jugé maître et responsable des informations qu’il diffuse, la logique n’est pas forcément la même pour un enfant. La Commission Européenne s’est ainsi intéressée aux paramètres des réseaux sociaux, et il en ressort qu’une minorité d’entre eux protègent par défaut les comptes des mineurs. Bebo (avec MySpace) sort du lot selon la CE en matière de protection des mineurs. L’étude a dans un premier temps analysé 14 réseaux sociaux présents en Europe entre décembre 2010 et janvier 2011 : Arto, Bebo, Facebook, Giovani.it, Hyves, Myspace, Nasza-klaza.pl, Netlog, One.lt, Rate.ee, SchülerVZ, IRC Galleria, Tuenti et Zap.lu. Réseaux sociaux : la protection des mineurs est au centre des préoccupations de l'UE. Il n’y a cependant pas que des points noirs. Nil Sanyas

Légamédia/Educnet: TICE, protection des mineurs, Education et internet Vous souhaitiez sans doute accéder à une page de l'ancienne rubrique Legamedia.Ces ressources ne sont plus maintenues actuellement. Si vos interrogations concernaient les aspects juridiques des usages des TIC et de l'internet, il est possible que vous trouviez la réponse à vos questions à partir du portail Internet responsable du ministère, ou encore dans le dossier correspondant du site de l'ESEN. L'adresse du portail Internet responsable est la suivante : Il existe aussi un guide juridique du chef d'établissement, mis à jour régulièrement : Vous pouvez également effectuer une recherche thématique sur le site éduscol. Pour toute remarque concernant ces informations vous pouvez nous contacter via la page de contact éduscol.

Réseaux sociaux : de nouveaux dangers pour nos enfants ? Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Olivier Dumons L'intégralité du débat avec Jacques Henno, auteur du livre Les 90 Questions que tous les parents se posent. Ganon : Pourquoi considérez-vous que ces réseaux puissent être un danger ? Bonjour. Ces réseaux peuvent être des dangers pour les enfants à deux titres : ils peuvent être abordés par des prédateurs sexuels, et ils peuvent être victimes de harcèlement (injures, photos obscènes...) de la part d'autres mineurs. lebaro : Pourriez-vous lister les dangers que représentent les réseaux sociaux pour les enfants ? Premier danger : être victime d'un prédateur sexuel.Deuxième danger : le harcèlement de la part d'autres enfants. Le premier danger est réel, mais ne doit pas être exagéré. Le harcèlement : les réseaux sociaux permettent d'échanger des messages. Le vol d'identité : ce phénomène comporte plusieurs degrés. Comment se protéger ? Oui, pourquoi pas ? niort2009 : Comment surveiller ce que font nos enfants sur ces réseaux ?

Cyberharcèlement et droit à l’image sur Internet et Facebook : séquence pédagogique par un professeur documentaliste de Guingamp (22)-Mozilla Firefox Natacha Dugas, professeur documentaliste au lycée professionnel Montbareil de Guingamp (22) a élaboré des séances pédagogiques pour des élèves de CAP 1re année et de 2de Bac Pro sur le cyberharcèlement et le droit à l’image sur Internet et Facebook. « L’idée est, en une heure, de leur rappeler ce qui est interdit (et puni par la loi) mais aussi de leur donner des éléments pour se défendre ». Ces séquences sont préparées en amont par une enquête anonyme qui permet d’envisager des échanges à partir des questions et sujets qui concernent directement les élèves. Cette enseignante met à disposition sur Google Document les documents élaborés par ses soins pour ces séances : Licence : Creative Commons by-nc-saGéographie : Bretagne

Accompagnement et suivi social dans le cadre de la prévention et de la protection des mineurs et jeunes majeurs Autorisation unique AU-049 Les données collectées et traitées pour les besoins du suivi social ou médico-social ne peuvent être conservées dans la base active au-delà de deux ans à compter du dernier contact avec la personne ayant fait l’objet de ce suivi, sauf dispositions législatives ou réglementaires contraires. Ces données doivent être supprimées sans délai en cas de décès de la personne concernée. Lorsqu'il existe un recours contre un tiers ou un contentieux, les données peuvent être conservées jusqu'à l'intervention de la décision définitive. Les justificatifs recueillis, y compris sous format papier, qui n’ont plus d’utilité, soit parce qu’ils sont trop anciens pour justifier de la situation de l’usager, soit parce que le dossier pour lequel ils ont été demandés est constitué, doivent être détruits.

Les écrans sont devenus omniprésents.Création d’amitié... E-réputation : 3 outils pour savoir qui parle de nous sur Internet Chaque jour, de nombreuses informations viennent enrichir les sites Internet et les réseaux sociaux. Une partie d’entre elles nous concerne directement. Nos amis peuvent ajouter des photos ou des textes en nous mentionnant sur les médias sociaux et des internautes peuvent publier des informations parfois privées ou sensibles sur leurs sites Internet. Pour rester au courant des nouvelles données nous concernant, il existe plusieurs outils gratuits très pratiques de veille. Google Alertes C’est sans doute le service le plus populaire. Créer une alerte Google Il suffit de renseigner son nom, son prénom et quelques paramètres. Gérer les alertes Google Une fois créées, vous pouvez gérer vos alertes Google via une interface dédiée. Si vous n’utilisez pas de compte Google, pas de panique : vous pouvez créer les alertes que vous souhaitez, un gestionnaire dédié est disponible pour chaque email enregistré. Mention Créer une alerte Mention Visualiser les Mentions Alerti Créer une alerte sur Alerti

Related: