background preloader

Les monuments d'éternité de Ramsès II - Nouvelles fouilles thébaines

Les monuments d'éternité de Ramsès II - Nouvelles fouilles thébaines

Ramsès II Ramsès II (en égyptien ancien Ousirmaâtrê Setepenrê, Ramessou Meryamon), né aux alentours de -1304 et mort à Pi-Ramsès vers -1213[3], est le troisième pharaon de la XIXe dynastie égyptienne. Il est aussi appelé Ramsès le Grand ou encore Ozymandias. Manéthon l'appelle Ramsès (ou Ramesses Miamoun, Rampses). Il règne de -1279 à -1213[2]. Son règne, d'une exceptionnelle durée pour l'époque, couvre à lui seul la moitié du nombre d'années que comprend la XIXe dynastie. En plus de nombreux monuments qu'il fait bâtir à travers tout le pays (d'où son surnom de « pharaon bâtisseur »), il fait sculpter de très nombreuses statues à son image et fait graver son nom sur presque tous les temples dont ceux d'autres pharaons, comme s'il les avait fait construire lui-même[4]. Biographie[modifier | modifier le code] Généalogie[modifier | modifier le code] Ramsès représenté sous la forme d'un prince orné de l'uræus royal symbole de sa destinée - Musée du Louvre. puis six de ses filles :

À la redécouverte des monuments d’éternité de Ramsès II Christian Leblanc, Directeur de recherche honoraire au CNRS, y a longtemps œuvré dans cette Vallée des Reines, exhumant patiemment les tombes des reines et princes de l'époque ramesside, de la 19e et de la 20e Dynastie. De nombreuses épouses royales de la 18e Dynastie, connues par les seuls monuments, manquent cependant encore à l'appel. ©La Vallée des Reines vue du ciel (LAMS/MAFTO/CNRS) Il est en effet possible que leurs corps momifiés aient été rassemblés dans une cachette sacerdotale, comme celle qui fut découverte non loin de Deir el Bahari en 1881. Momie de Ramsès II conservée au Musée du Caire ©LAMS/MAFTO CNRS Depuis plus de vingt-cinq années, Christian Leblanc et les membres de son équipe se sont attelés à l'étude des monuments d'éternité de ce grand roi, son Château-de-Millions d'Années ou temple mémorial, le Ramesseum, et sa demeure d'éternité, tombe portant le numéro KV7 dans la fameuse Vallée de Rois. Le Ramesseum vu du Nord ©LAMS/MAFTO/CNRS Un lieu de vénération Ozymandias

Le Ramesseum Sur cette photo prise lors d'un vol en ballon, les restes du temple se dressent encore debout au milieu d'un vaste espace couvert de structures en briques crues formant les annexes (magasins et ateliers) qui faisaient du temple un centre de vie économique important. La mission archéologique française de Thèbes-Ouest étudie depuis plus de 10 ans deux monuments importants : le Ramesseum et la tombe de Ramsès II. Les recherches sont menées au sein d'une collaboration étroite avec les archéologues égyptiens. Vous pouvez avoir une vue générale sur les différentes parties du temple avec la page : description du Ramesseum. Ce site vous permet une visite du Ramesseum, organisée dans la succession des différentes parties.

Ramsès II Ramsès II (ou Ramesses) est le IIIe Pharaon de la XIXe dynastie. Il est le fils de Séthi I et de la Reine Mouttouya (ou Touy ou Touya). Manéthon l’appelle Rapsacês ou Rhapsakes (Africanus) ou Rampsês ou Harmessês Meïamoun (Flavius Josèphe) ou Rhampses ou Rampses (Eusebius). Peter J.Brand, qui a publié une biographie complète sur ce Pharaon, souligne dans sa théorie que les diverses décorations et reliefs dans les temples de Karnak et Abydos qui associent Ramsès II avec son père, ont effectivement été sculptés après la mort de Séthi I par Ramsès II lui-même, et, par conséquent, ne peuvent pas être utilisés comme preuve pour soutenir une corégence entre les deux monarques. Son règne Manéthon lui compte 66 ans et 2 mois de règne (Josèphe Flavius) ou 66 ans (Eusebius, Africanus). Sa première bataille : L'an 2, les Shardanes Dès l'an 2 de son règne Ramsès II va devoir prendre les armes pour défendre son pays. La campagne de l'an 4 : La conquête de l'Amourrou Ramsès II et la Nubie

Related: