background preloader

Renaud Camus

Renaud Camus

Parti de L'In-nocence Journal de Renaud Camus Les lignes sont la couleur même du temps, la vie est l’écriture même, biographie, graphobie. Ce n’est plus de la littérature que relève l’entreprise, à supposer qu’elle y ait appartenu jamais ; à moins que la littérature n’ait précisément cette fin, et ne soit justement cela, cette impérialiste totalité qui tend au monde un miroir sans tain, qu’elle emplit tout entière ; non par la beauté de ses phrases, mais par le seul effet de leur masse. Un lecteur ? À Renaud Camus : pourquoi les Français ne se révoltent pas Renaud Camus demande aux Français de se révolter. Et je me demande bien moi pourquoi ils le feraient. Stéphane Hessel, plus prudent, avait demandé aux gens de s’indigner. Cela donna les indignés en Espagne, déjà en chute libre, ou SYRIZA en Grèce, qui disparaît déshonoré, sous les risées. Et si la révolte devient violente, cela donnera une réplique catho zombie de djihadisme avec les conséquences dont on se doute : le Président sortant réélu avec le titre de lord protecteur de la République. Une aubaine. À ce tarif, mieux vaut partir en voyage : je viens de rencontrer un jeune qui rêve de s’installer en Nouvelle-Zélande. De passage en France comme chaque été, j’y ai vu un pays toujours en pleine forme ! Il y a longtemps que l’on se plaint, à droite, de la mollesse de nos contemporains ; Balzac parle du Parisien vulcanisé, deux siècles avant les bobos ; Céline aussi se moque du « Tartuffe prolétarien ». Renaud Camus pense que le Grand Remplacement devrait suffire à nous révolter.

Lettre de Renaud Camus à Fabrice Robert concernant "Le grand remplacement":: Novopress.info – arme de réinformation massive « Le Grand Remplacement, le changement de peuple, est le phénomène le plus considérable de l’histoire de France depuis des siècles, et probablement depuis toujours… » Renaud Camus L’écrivain Renaud Camus (à gauche sur la photo) qui a forgé le terme de Grand Remplacement, a envoyé la lettre ci-dessous à Fabrice Robert (à droite sur la photo), président du Bloc Identitaire. Cher Fabrice Robert, Les Identitaires et vous voulez bien me demander un message inaugural, pour votre site sur le Grand Remplacement et la Remigration. Je salue avec d’autant plus de plaisir et d’enthousiasme votre démarche actuelle que pour moi la constatation et le refus absolu du Grand Remplacement — ce “concept” dont vous voulez bien me reconnaître la paternité — ont toujours impliqué comme leur complément indispensable, et leur substance même, la Remigration, puisque c’est le mot que vous avez choisi de mettre en avant : je disais pour ma part “le renversement des flux migratoires”, mais c’est la même chose.

Agenda culturel : JoeyStarr à l’Assemblée, les Russes au piquet ! Jeudi soir, le couple Macron inaugurait dans une joyeuse pagaille l’édition 2018 du Salon du livre. Au milieu des petits fours, zakouskis et autres piroshkis, nos amis russes, invités d’honneur de cette grande manifestation, croyaient recevoir l’hommage de ces deux fins lettrés. Chou blanc, chou vert, chou fermenté. Le Président et Madame ont ostensiblement évité le pavillon russe, un repaire de méchants. Explication du tsar Macron : « J’ai décidé, compte tenu du contexte international, de ne pas me rendre sur le salon de la Russie en solidarité avec nos amis britanniques. » Soit un vieux relent de guerre froide réchauffé comme un fond de sauce depuis l’empoisonnement de l’ex-espion Sergueï Skripal au Royaume-Uni. Bortsch et barbouzes, Londres nid d’espions… de quoi faire oublier pour un temps l’embourbage du Brexit où s’enlisent nos chers voisins. Au fond, il n’y a rien de plus simple que la politique étrangère : ici les bons, là les méchants.

Related: