background preloader

À Saillans, les habitants réinventent la démocratie

À Saillans, les habitants réinventent la démocratie
- Saillans (Drôme), reportage L’eau vive descend droit des montagnes. Assise au bord de la Drôme, Mireille se souvient de la rude bataille face au mépris des édiles. « Le maire nous disait : “C’est moi qui ai été élu, c’est moi qui décide.” On lui a prouvé le contraire », sourit-elle. Dans son dos, le massif des Trois-Becs culmine à 1.500 mètres, encerclé par la brume. Mireille a été parmi les premiers à se mobiliser contre le supermarché, en 2010. Les Trois-Becs. « On voulait garder le cœur du village vivant », raconte-t-elle. Des réunions publiques sont organisées à l’approche des municipales de 2014. La mairie de Saillans. Trois idées fortes rassemblent le groupe d’habitants, poursuit Sabine : la transparence, « l’accès de tous à l’information », la collégialité au sein de l’équipe municipale « pour éviter que le maire et le premier adjoint s’accaparent le pouvoir » et la participation des citoyens à la gestion de la commune. « Le régime représentatif confisque la démocratie.

http://www.reporterre.net/A-Saillans-les-habitants-reinventent-la-democratie

Related:  ALTERNATIVES : exemples, créations ...ALTERNATIVESInfrapolitique, villesactualites politiques#Politique

Greenpeace : Renouvelons l'Énergie Contrairement à trop d'idées reçues, de nombreux projets d'énergies renouvelables ont déjà vu le jour en France et fonctionnent parfaitement. Non seulement ils procurent aux citoyens une énergie écologique en quantité suffisante et à des prix compétitifs, mais en plus ils créent de l'emploi et impulsent des dynamiques économiques et citoyennes dans les territoires. Face à une industrie nucléaire en faillite, ces projets nous montrent les voies à suivre. Parce que l'avenir n'attend plus, nous exhortons aujourd'hui François Hollande à doubler le rythme de développement des énergies renouvelables. Découvrez les projets

La ferme de demain, écolo et prospère, existe déjà, nous l’avons visitée - Chavagne (Ille-et-Vilaine), reportage Une allée d’arbres fruitiers conduit le visiteur jusqu’à la cour bordée de bâtiments en vieilles pierres. Les poules picorent le carré d’herbe voisin. Au premier coup d’œil, le décor de la ferme des Petits-Chapelais, à Chavagne, en Ille-et-Vilaine, a un air désuet, mais les tracteurs au fond de la cour remettent une touche de modernité. Arrive, d’un pas décidé, Gilles Simonneaux, qui lâche un large sourire. Cet agriculteur breton n’a pas l’air en crise. Copé et pain au chocolat : un médecin pousse un coup de gueule salutaire Certains coups de gueule font beaucoup de bien : ils libèrent ceux qui les expriment et soulagent qui les entendent. Celui de Baptiste Beaulieu, médecin français d’une trentaine d’années, en fait clairement partie. La preuve : partagé sur Facebook hier matin, il a déjà suscité plus de 50 000 réactions ! Et vous allez tout de suite comprendre pourquoi. En entendant la boulette de Jean-François Copé hier matin sur Europe 1, Baptiste Beaulieu s’est aussitôt jeté sur son ordinateur pour partager son sentiment à chaud.

Hackons la démocratie En Argentine, en 2012, Pia Mancini et des citoyens hackers ont créé un parti politique qui utilise une plateforme web participative pour prendre des décisions, maintenant disponible en France : DemocracyOS France DemocracyOS est une plateforme open source : libre, gratuite, indépendante et réplicable. Son but est de favoriser la participation de tous à la fabrique de décisions politiques, à l'heure où internet a changé presque tous les aspects de notre vie quotidienne... sauf le fonctionnement de nos démocraties. Inventée en 2012 par des développeurs et politologues en Argentine, elle est reprise dans le monde : Mexique, États-Unis, Espagne... et désormais en France grâce à un groupe de citoyens qui est sur le point de créer une association afin de mieux structurer son travail. Aux dernières élections présidentielles de 2012, François Hollande a été élu avec une campagne qui a coûté un peu moins de 22 millions d'euros.

E-rse.net : Non à l'huile de palme dans les cosmétiques Non à l’Huile de Palme dans les Cosmétiques : Oolution a trouvé la Solution Une jeune entreprise lance sa gamme de soins pour la peau garantie sans huile de palme, une grande première dans l’industrie cosmétique. Sociale et engagée contre la déforestation en Indonésie, cette petite marque a déjà tout d’une grande. Margot Ladiray, journaliste chez ecoplusTV (webTV de référence en matière d’économie positive), nous présente cette entreprise via une vidéo de 5 minutes. oOlution est une marque de cosmétiques issus de l’agriculture biologique, créé par Anne-Marie Gabelica et qui peut se vanter d’être la première gamme de soins pour le visage entièrement garantie sans dérivés d’huile de palme.

Pourquoi les petits élevages porcins bio ne connaissent ni la crise ni l’endettement Le verrat de la ferme du Loriot a de la chance. Son éleveur n’a jamais pu castrer le jeune cochon, car un de ses testicules était resté coincé dans son abdomen. Ni l’envoyer à l’abattoir avec ses frères et sœurs puisque, avec la puberté, sa viande a perdu en qualité. Ensuite, alors qu’il risquait toujours d’être transformé en brochettes pour la consommation personnelle de son propriétaire, un jeune fermier l’a racheté : il cherchait un mâle reproducteur pour sa porcherie. Cette histoire, Nicolas Fresneau, le sauveur en question, nous la raconte en couvant du regard son petit protégé.

Christophe Alévêque et Vincent Glenn. On marche sur la dette. Après la cinglante Horreur économique (1996) de l’écrivaine Viviane Forrester, voici un petit ouvrage roboratif, une sorte de capitalisme pour les Nuls, rédigé avec le plus grand sérieux par l’humoriste et comédien Christophe Alévêque (qui ne l’a jamais vu faire tonner « Bella Ciao » avec ses musiciens n’a rien vu) et le cinéaste Vincent Glenn, auteur de films documentaires qui prennent le contre-pied du libéralisme obligé (« Davos, Porto-Alegre et autres batailles », « Ralentir Ecole »). La thèse centrale de ce livre éclate de simplicité : « Quel est le pays le plus endetté du monde ? Les Etats-Unis d’Amérique.

Et si les maires gouvernaient le monde ? Et si les maires gouvernaient le monde ? C’est la « solution » que propose l’Américain Benjamin Barber. Rencontre avec cet écrivain et professeur de sciences politiques, qui nous présente aussi son projet de parlement mondial des maires. Kaizen : Pour quelles raisons les maires doivent-ils gouverner le monde ? Benjamin Barber : Les villes ou réseaux de villes – de plus 50 000 habitants – se définissent par la communication, la créativité, la connectivité et la collaboration. Systeme Jean Pain : Broyeurs déchiqueteurs de branches Site Officiel des Méthodes Jean Pain Equipe Jean Pain BP 16 F 89520 TREIGNY Tél. : +33 (0)3 8674 7220 E-MAIL : infos@jean-pain.com Ce site a été optimisé pour Mozilla Firefox Version 3.6. ou supérieures. Résolution conseillée pour une navigation optimale: 1280px de largeur minimum. Hébergé par Dernière mise à jour du site : 13/05/2016 Webmaster : Laura BONVALLET

Un autre regard sur les sols et l'agriculture avec Claude et Lydia Bourguignon Scientifiques hors des circuits classiques, Claude et Lydia Bourguignon ont crée le Laboratoire d’Analyses Microbiologiques des Sols (LAMS) en 1990. Sollicités par des agriculteurs et des vignerons, ils parcourent la France pour les aider à remettre en bonne santé des sols fatigués par des années de labours et de traitements chimiques. Du travail des vers de terre au complexe argilo-humique, ce reportage de France 3 nous emmène à la découverte de ce milieu méconnu quoiqu’indispensable à notre survie, dans lequel s’enracinent les plantes qui nous nourrissent. Le Cercle des Volontaires avait eu l’honneur de les recevoir dans le cadre de l’émission « Le Dîner du Cercle » consacré à l’agroécologie et à la microbiologie des sols. Nous vous proposons de (re)voir cette émission.

Affaires Fillon, Le Pen : une campagne présidentielle dénaturée Editorial. Les affaires liées à François Fillon et Marine Le Pen contribuent à creuser un peu plus le dégoût des Français pour la chose publique. Editorial du « Monde ». L’élection présidentielle est le dernier scrutin auquel les Français accordent véritablement de l’importance. Dans tous les autres – législatifs, locaux, plus encore européens –, la montée des niveaux d’abstention depuis une bonne vingtaine d’années témoigne du désintérêt ou de la défiance des citoyens à l’égard des responsables politiques.

Related: