background preloader

Tutorat en FOAD : introduction

Tutorat en FOAD : introduction
Mis à jour le (Mardi, 14 Juillet 2009 19:28) Ecrit par Anna Etymologie Du latin tutor = défenseur, protecteur, gardien Définitions du Petit Robert,1995 "Personne chargée de veiller sur un mineur ou un incapable majeur, de gérer ses biens et de le représenter dans les actes juridiques". Autres termes : mentor : terme utilisé au Québec (le mentor est un pair, non un enseignant) animateur-facilitateur : cette dénomination fait référence à une des fonctions du tuteur, l'accompagnement méthodologique. Les formes historiques du tutorat Selon les époques, le tutorat a revêtu plusieurs acceptions en même temps qu'il a désigné différentes personnes comme "tuteur". Actuellement en dehors de la FOAD, le tutorat recouvre, en France plusieurs types d'activités, parmi lesquelles : le tutorat universitaire : il est assuré par des étudiants de deuxième ou de troisième cycle qui accueillent ceux de première année. Spécificités du tutorat en FOAD Conclusion Related:  Tutorat de FOADFormation à distance

Coûts du tutorat à distance Intervenants en FAD : éloignés mais bien présents Celle ou celui qui se forme à distance le fait pour diverses raisons. Cela peut être pour compléter sa formation en cours, en amorcer une en parallèle à sa vie professionnelle ou simplement pour le plaisir d'apprendre. Mais s'il est smple de s'inscire à une formation en ligne, il ne l'est pas autant de la mener jusqu'au bout. Les intervenants ont donc une importance capitale dans la formation en ligne. 4 postes d'accompagnement Qu'entendons-nous par intervenants? Commençons par les personnes qui accueillent les apprenants au début de leur formation. Les professeurs et experts (spécialistes de contenu) dans une matière possèdent des connaissances formidables qui peuvent alimenter les concepteurs de cours. Si l'expert symbolise à lui seul le contenu de la formation, le concepteur de cours va mettre en place la courroie de transmission entre le contenu et l'étudiant. Enfin, le tuteur est celui qui accompagne l'apprenant. Sur le terrain Crédit image : Oko Laa, shutterstock

Les bonnes pratiques du elearning Je suis tombé sur une étude intéressante relayée sur le portail Skoden. Actu de qualité à première vue… Revenons donc sur cette étude. « Jacques Desjardins, président fondateur de ViVa Innovation, une entreprise de gestion de formations en ligne au Québec, présente dans ce diaporama les éléments fondamentaux de la mise en place du e-learning en entreprise. » Premières questions/remarques : Cette étude menée par des québécois s’adapte t’elle aux marchés européens et français ? Mais le contenu global de l’étude est très intéressant et pertinent sur certains points. les 5 bonnes pratiques pour une formation en ligne réussie :avoir une stratégie de formation clairement définie dès le début. Concernant ces pratiques émergentes, je suis partagé. En revanche, le mobile learning me laisse encore l’impression de n’être qu’un gadget, pas encore mûr et/ou pas du tout adapté à la formation, mais plutôt à l’information (la barrière reste mince). Sources : Skoden Région Bretagne et ViVA Innovation

Centre Inffo présente son guide du e-tutorat Réalisé par Michel Lisowski, consultant e-formation à Centre Inffo, ce guide se présente comme un véritable outil de formation à distance pour les tuteurs à distance. « L’idée de ce guide d’autoformation est venue d’un constat », explique Michel Lisowski, « celui que les tuteurs n’ont pas le temps de se former à l’ingénierie à distance ». Pourquoi un guide web multimédia ? « Le contenu commandait la forme », répond l’auteur, « il nous paraissait évident de choisir une approche socio-constructiviste pour placer les tuteurs dans les mêmes conditions d’apprentissage que celles des tutorés ». Destiné au futur tuteur comme au tuteur expérimenté, le dispositif se présente sous la forme d’ « un fichier Powerpoint enrichi d’animations multimédia, de parcours personnalisables et d’évaluations des connaissances. En cours de finalisation technique, l’outil sera disponible courant novembre sur le site Centre Inffo Pratiques de la formation. [2] Formation ouverte et à distance.

Tutorat FOAD | E-portfolio Juliette L’objectif de ce cours était de comparer 2 systèmes de tutorat mis en place dans l’enseignement supérieur – le tutorat de l’ENEAD Paris 3 et celui d’un autre établissement d’enseignement supérieur à choisir – afin d’évaluer les différences de contextes. Il s’agissait de réfléchir aux solutions de tutorat apportées en fonction de situations d’enseignement données. Mon choix s’est tout d’abord porté sur le CNAM-PACA. Un de mes collègues suivait une formation dans cet établissement et m’avait parlé des dispositifs de formation à distance développés au CNAM. J’ai alors contacté Gérard Olivier, enseignant à CNAM-PACA mais après maintes discussions, je me suis aperçue que le système mis en place dans cet établissement ne pouvait être comparé à celui de l’ENEAD… Mon analyse ci-dessous : Like this: J'aime chargement…

Tutorat, suivi à distance Favoriser l’engagement des participants en formation constitue l’un des défis majeurs pour la majorité des formateurs. Cependant, à force de se concentrer sur les moyens à mettre en oeuvre pour favoriser l’engagement durant la formation, on oublie parfois un élément essentiel : si on ne met pas en place les conditions pour que cet engagement s’inscrive dans la durée, les bénéfices d’apprentissage pour les participants risquent fortement d’en pâtir. Dans l’article de ce lundi, je prenais l’exemple de ces formations et séminaires desquels on ressort gonflé «à bloc», plein de bonnes idées et de bonnes intentions. Une manière possible d’éviter ce scénario consiste à favoriser l’engagement des apprenants AUSSI après la formation elle-même. Je vous propose de découvrir ci-dessous une méthode en 6 points, qui va permettre à vos participants de se fixer des objectifs personnels et rester engagés après coup : Cet engagement doit répondre aux critères suivants : 1.

Proposition d’une grille d’analyse des besoins d’aide des apprenants à distance. Par Dominique Agosta Nécessité d'analyser les besoins d'aide des apprenants Le tutorat consiste pour un tuteur à établir, à développer et à ajuster une relation d’aide auprès d’un tutoré. Loin de l’idée d’une quelconque thérapeutique, il s’agit d’établir une relation à l’écoute des besoins de l’apprenant. Pour le tuteur, être à l’écoute s’envisage au travers de ses capacités d’observation, d’analyse des besoins, de conception de ses interventions et de leur mise en œuvre. L'ingénierie tutorale relève d'un processus d'actions à enclencher pour améliorer la qualité du tutorat et produire un système tutoral opérationnel (J. De quoi parle-t-on au juste ? Proposition d’une grille d’analyse des besoins d’aide des apprenants à distance Notre objectif est de « Repérer les besoins des apprenants et l’aide tutorale en lien ». Préalables à la lecture des grilles d’analyse Tout d’abord, les 5 grilles d’analyse sont issues de l’approche de Nelly GUILLAUME dont nous retenons les fonctions. Limites DECHENES, A.

Accompagnement à distance des apprenants Si le « stage » de formation impliquant le rassemblement d’un groupe restreint (5 à 20 personnes) constitue encore une des formes les plus répandues de l’accès à la formation professionnelle, si les universités s’ingénient encore et toujours à investir dans l’immobilier et la construction de vastes amphis, le développement des formules de formation à distance et hybrides tant initiale que continue préfigure notre futur proche où l’unité de temps et de lieu, le regroupement des apprenants en un espace physique, dit d’apprentissage (en fait, le plus souvent d’enseignement), ne seront qu’une étape remarquable mais révolue de l’évolution des formes éducatives. A cet égard, le nouveau cadre défini par la loi sur la formation professionnelle du 7 mars 2014 constitue une avancée prometteuse. De nombreux facteurs poussent au changement mais je n’en évoquerai ici que deux qui me paraissent les plus puissants. Du groupe restreint au réseau social d’apprentissage Proposition 01. Proposition 02.

Dans les cours à distance autorythmés : la difficulté de communiquer 1Dans le contexte des préoccupations traditionnelles portant sur la persévérance et la réussite en formation à distance et dans le cadre d’une recherche de type design-based menée à la TÉLUQ, nous avons introduit un environnement de réseautage social et de visioconférence web dans deux cours. En fournissant aux étudiants des modes plus diversifiés et accessibles d’encadrement, nous visions à diminuer le sentiment d’isolement et à favoriser la perception de présence sociale. 2Le présent article exposera d’abord la problématique qui est à l’origine de cette recherche, en explicitant les aspects liés à l’encadrement, à l’isolement et à la communication. 1. La problématique 3La formation à distance et ses différentes variantes jouissent d’une popularité sans précédent (Dilworth et al., 2012 ; UQ, 2004). 1.1. 7Selon Gagné et al., les activités d’encadrement prennent surtout la forme du tutorat individuel, des contacts entre pairs ou des rencontres présentielles de groupe. 3.1. 3.2. 3.3. 7.1.

Le tuteur vu par l’apprenant : Eclairage sur une fonction Le tuteur vu par l’apprenant Eclairage sur une fonction Bruno Uyttersprot*, Le GRAIN asbl,7 mai 2013 Si les études consacrées au tutorat sont nombreuses et font la part belle aux témoignages de tuteurs ainsi qu’à l’analyse de la position stratégique que ceux-ci occupent dans le processus de formation, rares sont les apports théoriques consacrés aux représentations qu’en ont leurs bénéficiaires : les apprenants, apprentis, stagiaires. Contextualisation Ils ont entre 17 et 23 ans. Tenu par des impératifs organisationnels et de disponibilités des acteurs, nous avons fait le choix délibéré du questionnaire. Le questionnaire en modèle pour susciter les représentations Nous avons inscrit notre démarche dans une approche interprétative. Annette Gonnin-Bollo et Catherine Mathey-Pierre[5] rappellent l’importance du contexte social, qui se structure en composantes psychoaffectives et identitaires se nouant dans les relations entre jeunes et tuteurs. Tableau du questionnaire utilisé « Il me montre.

Proposition de critères de proximité pour l’analyse des dispositifs de formation médiatisée 1La situation de formation à distance interpelle de toutes parts de nombreux chercheurs, dont Jacquinot-Delaunay (2010), Jézégou (2010), Henri (2011), Peraya, (2011) ou Guillemet (2011), qui s’interrogent, entre autres, sur sa nature, ses modalités, son articulation et son évolution. Le point commun à cette multiplicité de visions est de définir la situation de formation à distance par un éclatement du principe de triple unicité de lieu, d’action et de temps, caractéristique de la situation de formation en présentiel (Jézégou, 2008). Cet éclatement offre à l’apprenant une plus grande accessibilité à la formation (Deschênes et Maltais, 2006). Une fois levées les contraintes de présence obligatoire, d’action commune et de temps identique, et en travaillant à son rythme, l’apprenant peut mieux se rapprocher du savoir et construire à la fois connaissances et compétences (Collectif de Chasseneuil, 2001). Les dispositifs de formation médiatisée selon trois continuums lieu-action-temps

Related: