background preloader

Fleur De Force

Fleur De Force
Related:  après demain

Annawii - "Game of Thrones" : non, levrettes et boucherie ne suffisent pas à faire une bonne série "Game of Thrones" (Home Box Office). "Game of Thrones, c’est LA série du moment. Enfin disons plutôt la série "d’il y a déjà un moment" car j’ai toujours un train de retard dans le suivi de l’actu télévisée. D’après ce que j’ai compris avant de découvrir la saison 1, "Game of Thrones" est l’adaptation d’une série de romans de "fantasy médiévale". Et moi, j’adore les séries. Autant dire que "Game Of Thrones" me faisait saliver : elle raconte les luttes acharnées entre sept familles qui s’affrontent pour le "trône de fer", dans lequel s’assoit le roi qui régnera sur tous les autres clans. J’ai donc attaqué le visionnage avec enthousiasme : le mélange des genres et la complexité du scénario promettait des soirées décoiffantes. La levrette érigée en monomanie scénaristique Bon, expédions le seul point positif : j’adore le générique de la série. Autant dire que la levrette, j’en suis donc bonne cliente. La levrette, ce leitmotiv, cette marque de fabrique. Boucherie facile, boucherie inutile

* Grace and Braver * UK Fashion Hair and Beauty Blog Flaws and All Zoella Fruity Girl Game of Thrones. Pour en finir avec la femme objet Pourquoi une série dotée d’un scénario aussi haletant et d’une variété de personnages aussi riche aurait-elle besoin, pour tenir ses spectateurs en haleine, de montrer sans cesse des femmes-accessoires ? [Attention spoiler] “Soyons clairs à ce sujet, avertit une journaliste du blog Boingboing : je ne vois aucune objection à ce que les principaux personnages féminins de la série se dévêtissent.” Par contre, ce qui est beaucoup plus dérangeant aux yeux de l’auteure, c’est la horde de corps qui apparaissent à l’écran et qui appartiennent à des personnages féminins qui n’ont même pas de nom. On notera d’ailleurs que, si Game of Thrones utilise régulièrement la prostitution pour “titiller” ses spectateurs, “on se penche rarement sur la condition qui doit être celle des prostituées dans un monde aussi profondément violent que Westeros”.

The Makeup Box i heart you coffee ***Sprinkle Of Glitter*** - Cosmetics & Beauty Reviews This chick's got style Let’s Call Men’s Rights Activists By Their True Names | Body for Wife A half-century or so ago those in possession of a Y chromosome had it good (the white ones, at least). Back in the good old days, it was legal for a man to rape his wife. But then the feminist bitches took over, and starting in the 1970s they began taking away a husband’s rights, and by 1993 spousal rape was illegal in every state. Twenty-two long years since freedom died. Things just keep going downhill for us poor men. Women can control their reproductive organs now and even get credit cards without a husband’s co-signature. Can’t fuck her whenever I want. #ManTears Back in the real world, two years ago Steph Guthrie wrote an insightful blog where she examined that what Men’s Rights Activists really want is not equality, but preservation of male power and privilege. Except it only tells part of the story. Yes, MRAs really do advocate for returning their lost privileges. But what is missing is that the chocolate sprinkles won’t make them happy. That’s because they’re losers. Whiny.

Related: