background preloader

#FoodTech : 4 startups qui changent notre façon de nous nourrir et de nous approvisionner

#FoodTech : 4 startups qui changent notre façon de nous nourrir et de nous approvisionner
Se nourrir demain, ce ne sera pas s’abreuver de Soylent, cette mixture censée couvrir tous nos besoins nutritionnels et que son créateur présente comme une alternative à la nourriture, la vraie, celle qui titille les papilles. La nourriture de demain se prépare aujourd’hui, avec une évolution des circuits d’approvisionnement mais aussi une adaptation à nos modes de vie. Avec Kelbongoo, Wikeeps, Cavacave et Lyophilisé & Co, l’évolution est en marche. Kelbongoo Kelbongoo (« Quel bon goût !« )est une entreprise sociale proposant aux consommateurs, à des prix de supermarchés, des produits frais, locaux tout en rémunérant équitablement les producteurs des petites fermes familiales, en Picardie. Wikeeps Wikeeps est un système innovant qui permet de conserver et de servir les bouteilles de vin au verre et ce jusqu’à 20 jours après ouverture. CavaCave Lyophilise & co Lyophilise & Co propose des plats, réalisés par des traiteurs, en utilisant le principe ancestral de la stérilisation.

http://www.maddyness.com/startup/2015/10/14/foodtech-kelbongoo-lyophilise-co-cavacave-wikeeps/

Related:  FoodTechFoodTechFoodtechFOODTECHFoodtech cas

#FoodTech : La Ville de Paris lance « Smart Food Paris » pour favoriser l'émergence de startups food Aujourd’hui mercredi 13 janvier est lancée la plateforme « Smart Food Paris », qui vise à favoriser l’émergence de jeunes entreprises innovantes qui travaillent sur les nouveaux usages de consommation et de production de notre alimentation. Les enjeux autour de l’alimentation sont à la croisée de nombreuses problématiques, telles que la santé, l’environnement, la diversité de l’offre, la transmission des savoirs faire ou encore le rayonnement international, qui nécessitent des solutions innovantes. La nourriture de demain se prépare aujourd’hui, avec une évolution des circuits d’approvisionnement mais aussi une adaptation à nos modes de vie.

MaddyInsights MaddyInsights Prix : 599€ HT (Prix Early Bird) Découvrez MaddyInsights, une collection d’Etudes destinées aux dirigeants et professionnels de l’innovation. A travers une succession de 114 slides, au format PowerPoint ou PDF, nous décryptons pour vous la transformation radicale d’un secteur, par le prisme du numérique et des startups. Le premier numéro s’intéresse à la mutation que vit l’Industrie Agroalimentaire. «Réinventer Paris», ce projet qui va bouleverser le visage de la capitale Hier, la maire (PS) de Paris, Anne Hidalgo, a levé le voile sur les projets les plus fous qui verront le jour à l’horizon 2020 (2022 pour les plus audacieux architecturalement) dans la capitale. L’aventure, qui a associé architectes, urbanistes, promoteurs immobiliers privés, mais aussi start-up et habitants, a suscité un véritable engouement. Plus de 800 architectes et promoteurs venus du monde entier se sont porté candidats pour ce concours d’architecture et d’innovation. Vingt-deux lauréats* laisseront leur empreinte sur vingt-deux sites situés dans les quartiers périphériques et aussi dans le cœur historique de Paris. La carte des lauréats La nature aura aussi la part belle avec la forêt plantée au-dessus du périphérique, près de la porte Maillot, des potagers suspendus ou en pleine terre, des murs et des terrasses végétalisés… Et 1 300 appartements, dont la moitié de logements sociaux, verront aussi le jour.

La "foodtech" rapproche le petit plat du smartphone "Ce qui s'est passé dans le tourisme avec Airbnb ou le transport est en train d'arriver dans la restauration, qui est le plus grand marché de détail du monde", prévoit Patrick Asdaghi, 39 ans, fondateur de FoodChéri, qui aime comparer son entreprise à "un restaurant virtuel, un restaurant dans une app'". Partant du constat que les actifs urbains n'ont pas toujours un frigo très rempli le soir quand ils rentrent chez eux, ce diplômé de Harvard propose, via un site web et une application, au choix, l'un des deux plats cuisinés le matin même par ses cuisinières, livré froid en moins de 20 minutes grâce à des livreurs à vélo géolocalisés. Le tout pour "moins d'une dizaine d'euros".

Boîte anti-gaspi : laissez-la vous emballer Plus de la moitié des Français déclarent ne pas toujours finir leur assiette au restaurant. Pourtant, la pratique du doggy bag, cet emballage qui permet au client d’emporter les restes de son repas, peine encore à s’installer dans l’Hexagone. Laurent Calvayrac, fondateur-gérant de L’emballage vert, a décidé d’accélérer le mouvement avec sa boîte anti-gaspi écologique Trop bon pour gaspiller. Quelle est la petite histoire de votre boîte anti-gaspi ? J’ai vécu en Amérique du Nord pendant cinq ans. Là-bas, la pratique du doggy bag est entrée dans les mœurs.

Top food : les nouveaux snobismes culinaires Le it légume Alors que l’offensive du kale se heurte à l’incompréhension quasi générale (bof, pas terrible), le chou fleur est en pleine « rehab ». Loin des gratins malodorants des cantines de jadis ou des bouquets crus des buffets fauchés, il fait son retour en couscous (sommités crues râpées) ou blanchi et rôti entier au four, arrosé d’un filet d’huile d’olive, comme à la soirée du Fooding, où les people le croquaient à pleines dents. On pourra l’essayer sous cette forme chez Miznon, antenne parisienne d’un célèbre chef de Tel-Aviv, Eyal Shani, qui en est « l’inventeur » . 22, rue des Écouffes, 75004 Le tic ultime

2016, année du « mobile-only » ? Après le ''mobile-first'', allons-nous vivre et communiquer dans un monde régi par le mobile ? Dans ses tendances digitales 2016, Smart AdServer affirmait que l’année verrait l’éclosion du « mobile-only » dans les stratégies de communication. C’est à dire une approche dédiée uniquement aux mobiles, au détriment des terminaux digitaux conventionnels que sont les ordinateurs. Cette prophétie va-t-elle s’auto-réaliser ? Nous avons mené l’enquête, comme toujours, en compagnie d’experts !

Des repas livrés à domicile en dix minutes par Uber à Paris par Franck Pinay-Rabaroust, avec AFP Relaxnews / En réalité, nous ne connaissions rien du fast food si ce n’est un service rapide chez McDo et ses concurrents, ou l’émergence des food trucks pour des envies de street food occidentalisée. Désormais, cette fameuse fast food arrive directement chez le consommateur, en dix petites minutes. Cela porte un nom : UberEats. Le service de livraison à domicile UberEats existe déjà dans dix villes dans le monde, notamment à Londres ou à Barcelone. Un petit plat tout chaud en moins de 10 minutes, c’est la promesse faite par Uber.

Food Tech : OptiMiam, l’appli qui veut en... Le "Tinder du sucré-salé" : c’est ainsi que définit Valerian, utilisateur d’OptiMiam, une application mobile géolocalisée qui connecte en temps réel les commerces alimentaires de proximité aux consommateurs. Le principe de l’appli, disponible sur iOs et Android : informer le client des excédents alimentaires périssables en quantité limité, comme les croissants ou les yaourts, disponibles chez les commerçants proches de chez lui pour profiter de promotions. "OptiMiam est une façon efficace de lutter contre le gaspillage alimentaire des produits frais, qui une vrai problématqiue pour les commerces de proximité", explique Alexandre Bellage, cofondateur d’OptiMiam. Ce jeune homme diplômé d’économie et de gestion lance à l’automne 2014 sa société avec Raodath Aminou, ingénieur de formation et diplômée d’un master en innovation. Leur but : aider les petits commerçants à s’organiser pour gérer leurs stocks tout en en faisant profiter le consommateur.

Lutte anti-gaspi : les doggy-bags se développent dans les restaurants - France 3 Provence-Alpes Solution anti-gaspi : depuis le 1er janvier, les restaurateurs sont invités à proposer à leurs clients un « doggy bag » pour qu’ils puissent repartir avec ce qu’ils ont laissé dans leur assiette. Une recommandation servie par la loi sur les biodéchets de 2011. Par Laure Bolmont Publié le 12/02/2016 | 15:49, mis à jour le 12/02/2016 | 16:30 © Xavier Schuffenacker.

L’infographie du jour : les 10 tendances food de la rentrée Inspirations, nouveautés, désirs des clients et des restaurateurs... toutes les tendances food de l’année 2015-2016 ont été listées et reprises dans une jolie infographie réalisée par le site spécialisé britannique thefoodpeople. On vous les résume en vitesse, histoire que vous puissiez vous y mettre tout de suite, en grand précurseur que vous aimez être... On teste les légumes hybrides : on s’initie au broccolini (du brocoli croisé avec du kai-lan ou brocoli chinois) qui aurait un petit goût d’asperge, au broccoflower (du brocoli croisé avec du chou-fleur) ou à la kalette (un croisement entre du chou kale et des choux de Bruxelles). On dîne au plus près des cuisines. Les sièges au bar, au plus près de l’action, deviendront les plus demandés, alors que la cuisine et la salle de restaurant formeront un seul et même espace.

Related: