background preloader

Jean-Michel Salaun "père fondateur de la redocumentarisation"

Jean-Michel Salaun "père fondateur de la redocumentarisation"
Titre alternatif de ce billet : Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la redocumentarisation sans jamais avoir osé le demander. PROLOGUE. La redocumentarisation n'est pas un joli mot. Non. La redocumentarisation est l'un des piliers de la théorie du document défendue par le collectif Roger T. Pédauque. Il existe une définition longue de la redocumentarisation : "Documentariser, c'est traiter un document comme le font traditionnellement les professionnels de la documentation (bibliothécaires, archivistes, documentalistes) : le cataloguer, l'indexer, le résumer, le découper, éventuellement le renforcer, etc. Il existe une définition courte de la redocumentarisation : Il flotte dans l'air comme un parfum de redocumentarisation. La science de l'information a, au fil du temps, construit ses lois. Ce billet se propose de présenter les lois possibles de la redocumentarisation. ***Le postulat de Broudoux. ***La loi d'Ertzscheid :-) ***Le principe d'Enikao ***L'axiome de Cardon. Amateur.

http://affordance.typepad.com/mon_weblog/2011/04/eloge-de-la-redocumentarisation.html

Related:  sodocveilleDOCUMENTATION-REDOCUMENTATIONredocumentarisationcapes doc

Bibliographie info-comm CHAPRON, Françoise, DELAMOTTE, Eric. (sous la dir. de). L’éducation à la culture informationnelle. Villeurbanne : Presses de l’ENSSIB, 2010. 306 p. La redocumentarisation, ou quand le numérique est une révolution A l’heure où le numérique s’impose dans nos vies, chaque élément de notre quotidien change et évolue pour s’inscrire dans ce nouvel environnement qu’est le digital. Pour les sciences de l’information, cette révolution a commencé depuis les années soixante et septante, avec la construction de base de données bibliographiques, essentiellement dans le domaine scientifique. En plus du changement des pratiques documentaires, c’est le centre de nos métiers, le document, qui se transforme lui aussi: on ne parle presque plus de document en tant que tel, mais d’un flux d’information en constante évolution. Afin d’accompagner cette transformation, les sciences de l’information parlent de “redocumentarisation”. Une petite définition

En deux citations Après les quatre images du billet précédent, voici deux citations pour illustrer la redocumentarisation. Il s'agit de montrer l'inversion de la perspective du rapport à la vérité qui s'est opéré entre le début du 20e et celui du millénaire en prenant l'exemple du journalisme. Comme précédemment les commentaires sont bienvenus. La redocumentarisation, un défi pour les sciences de l’information 1Les sciences de l’information viennent de passer un cap. Elles s’étaient construites sur un ordre documentaire relativement stable durant le XXe siècle. Même s’il subissait une explosion quantitative, même s’il intégrait de nouveaux supports comme l’audiovisuel, sa structure générale suivait des règles et canaux qui étaient repérés. Les sciences de l’information pouvaient alors se construire sur un corpus de documents soumis à des contraintes connues et proposer des méthodes et des outils pour en tirer l’information utile comme le classement, l’indexation, des équations de recherche de plus en plus raffinées, la scientométrie, etc. pour les traditions issues de la bibliothéconomie, et d’autres encore, comme l’évaluation, l’élimination, le calendrier de conservation de son autre racine professionnelle, plus méconnue en France : l’archivistique.

Redocumentarisation - WikiNotions Liste des notions [afficher] B (base de données, bruit...) D (document, droit de l'information...) Fondateur du Mundaneum (1868 -1944). L’aventure belge de Paul Otlet touche aussi bien à l’histoire du livre et des bibliothèques qu’à celle des institutions internationales du début du XXe siècle, de l’utopie, du mouvement pacifiste mais aussi de la pensée comme de l’urbanisme moderne. Les Impressions nouvelles avaient déjà publié en 2006 une biographie « attachante 1 », sous la plume de Françoise Levie, de ce pionnier du classement, du repérage, de l’indexation. Nous devons à Paul Otlet, entre autres : la création de l’Office international de bibliographie (OIB), la Classification décimale universelle (CDU) 2, avec l’aide de son ami Henri La Fontaine, mais aussi l’Office international de bibliographie sociologique, l’Institut bibliographique, le Répertoire iconographique universel, etc. Un homme d’un autre temps Rêver à l’impossible rêve

Le web est-il encore une bibliothèque universelle Si l’on a de bonnes raisons de s’inquiéter de l’impossibilité de supprimer nos données personnelles du web, et leur souhaiter une date de péremption, l’inverse est tout aussi préoccupant. Comment s’assurer que les documents en ligne resteront accessibles ? C’est la question que pose la journaliste Adrienne LaFrance dans un long article de The Atlantic. Le web a souvent été comparé à une bibliothèque où l’on conserverait le savoir universel, nous rappelle-t-elle. En quatre images Pour avancer dans les réflexions sur la redocumentarisation et la théorie du document dans la continuité du travail collectif sur Roger II, voici quatre images et quelques réflexions. Tous les commentaires et critiques sont bienvenues, j'avance sur un terrain encore à défricher. Documentarisation La première image est issue du livre testament de P.

Related: