background preloader

"Et pourtant, ils enseignent..." Diaporama de la conférence. 10e congrès de la FADBEN. 2015

"Et pourtant, ils enseignent..." Diaporama de la conférence. 10e congrès de la FADBEN. 2015
Bien qu'adossée à des savoirs savants issus des SIC et à différentes pratiques sociales de référence (journalisme, bibliologie), la matière information-documentation n'a jamais fait l'objet d'une transposition didactique dite "externe", c'est-à-dire d'une transformation maîtrisée et institutionnalisée de ces savoirs en contenus à enseigner (notions scolaires) à l’École. Pour autant, force est de constater que les professeurs documentalistes enseignent, de la 6° à la Terminale, des notions et des compétences, comme s'ils les tiraient d'un texte du savoir qui, pourtant, n'existe pas. Ils nous a ainsi paru intéressant de regarder de plus près à quoi ressemblaient ces "savoirs enseignés" afin de pouvoir dégager, le cas échéant, le "curriculum réalisé" des professeurs documentalistes. Pour ce faire, nous avons construit un corpus à partir de plus d'un millier de fiches pédagogiques réalisées par des professeurs documentalistes et actuellement disponibles en ligne. Related:  EMI - EDUCATION AUX MEDIAS ET A L'INFORMATIONRessources pour prof doc

EMI - Education aux Médias et à l'Information La 32e Semaine de la presse et des médias dans l’École aura lieu du 22 au 27 mars 2021. Le thème de cette édition est S’informer pour comprendre le monde Les inscriptions des enseignants à cette semaine de la presse et des médias dans l’école débutent le 5 janvier et se terminent le 6 février (minuit). Les participants inscrits recevront : - Le dossier pédagogique et les deux affiches « photo » et « dessin » de la Semaine de la presse. Les journaux et magazines réservés lors de leur inscription. Ils bénéficieront également de l’accès gratuit aux ressources numériques des médias partenaires, disponibles sur le site du Clemi à partir du mois de mars. Toutes les informations et les documents utiles se trouvent sur l’espace enseignants du site du Clemi En savoir plus Semaine de la presse et des médias dans l’École ® sur education.gouv.fr le calendrier, les modalités et le thème 2021 de la semaine de la presse. Suivre l’actualité de la SPME sur les réseaux sociaux

Un CDI au service du « vivre ensemble » Constatant que le CDI est un lieu souvent mal connu ou mal utilisé, l’auteur prône une nécessaire collaboration entre documentaliste et personnels de vie scolaire, en tirant au mieux parti des compétences professionnelles de chacun. Quelques échanges repérés au hasard sur une liste de diffusion de documentalistes : « La vie scolaire m’a aussi reproché de renvoyer trop d’élèves en permanence. » « J’ai renvoyé les élèves en permanence. Dix minutes, après je reçois un coup de fil d’un surveillant pas poli et pas agréable du tout me disant que la perm n’est pas une poubelle. », « Si la permanence n’est pas une poubelle, le CDI non plus ! ». « Le CDI n’est pas le déversoir naturel de la Vie scolaire ! » Les relations semblent bien souvent tendues entre la Vie scolaire et de la Documentation... Ce qui coince... On peut distinguer trois types de dysfonctionnement : La communication entre les deux services quant au respect des règles (« je mets les élèves en colle. [...] La question des moyens 1.

La #translittératie pour les Nuls | doc toc toc Pour y voir plus clair ! – Thèse d’Olivier Le Deuff sur les littératies, La culture de l’information en reformation : – Le groupe de recherche en Littératie Médiatique Multimodale du réseau des Universités du Québec : – Les séminaires du GRCDI (Groupe de Recherche sur la Culture et la Didactique de l’information) : avec l’intervention d’Alexandre Serres, Repères sur la translittératie : et celle de Pierre Fastrez, Translittératie et compétences médiatiques : – Page d’accueil du projet Translit : – La translittératie, un facteur de réagencement de l’organisation scolaire ?

Distinction entre référentiel de compétences et curriculum 1- Le référentiel de compétences info-documentaires Un référentiel de compétences est une liste des comportements attendus pour mener à bien une tâche. Ces comportements sont saisis comme les indices de certaines capacités ou compétences visées par la formation. En information-documentation, le premier document de ce type est apparu en France en 1982, suite aux travaux d’un groupe de travail lNRP [Chevalier, 1983]. Ainsi, aujourd’hui encore, induit-on les acquis (méthodologiques) des élèves au travers de leurs productions documentaires, en postulant que les traces observées sur celles-ci constituent la preuve d’un comportement causal qui serait lui-même l’indice de la maîtrise d’une compétence, ou du moins d’un savoir faire. 2- Critique des référentiels de compétences info-documentaires Du point de vue d’une approche éducative intégrée de l’élève à la culture de l’information, cette entrée méthodologique paraît trop restrictive. 3- Le curriculum Axiologie : à quelles fins ?

Le projet Gutenberg dépasse la barre symbolique des 50 000 livres C’est un cap symbolique qui vient d’être franchi il y a quelques jours par le projet Gutenberg. Cette bibliothèque en ligne, libre et universelle, a ajouté a ses rayonnages son 50 000 eme ouvrage. Michael Hart, un des créateurs de ce projet fou décédé le mois dernier, n’aura pas vu ce cinquante millième livre symbole de la réussite de cette bibliothèque numérique ouverte au savoir et au partage grâce aux efforts et à l’investissement personnel de milliers de bénévoles. Si aujourd’hui les librairies en ligne type Amazon annoncent des chiffres vertigineux de bouquins disponibles, il faut rappeler que le projet Gutenberg est né lui en 1971 quand personne ne numérisait des ouvrages. Une bibliothèque libre d’accès et gratuite avec des copies à la qualité très soignée qui offre au détour d’un rayonnage virtuel de véritables trésors. Quel est le 50 000 livre proposé par le projet Gutenberg ? Chère Anne Frank, je libère ton texte, en toute illégalité Lien: Projet Gutenberg Sur le même thème

Jeunes Medias Citoyens - « Le CDI n’est pas une perm’ ! » Pourquoi des formations communes aux CPE et professeurs documentalistes ? Éducation à l’orientation, mise en œuvre du socle commun, éducation à la citoyenneté, réflexion critique sur le rôle et l’impact des médias et des nouvelles technologies, organisation des lieux d’accueil que sont la vie scolaire et le CDI : autant de domaines où croiser les compétences. Dans notre académie, des journées associant personnels de direction, d’éducation et de documentation sont proposés sur des objets de travail commun, comme, en 2009, les pratiques numériques des jeunes et leur prise en compte pédagogique et éducative. Une remise en cause du fonctionnement établi ? Cette visée stratégique dérange des habitus professionnels adossés aux cloisonnements entre CDI, vie scolaire et disciplines d’enseignement. Jean-Pierre VéranInspecteur d’Académie, Inspecteur pédagogique régional Établissements et vie scolaire dans l’académie de Montpellier « Le CDI n’est pas une perm !

Dominique Cardon : « Ce ne sont pas les réseaux sociaux qui ont créé des bull... La menace de la désinformation en ligne est largement médiatisée depuis l’élection de Donald Trump, en 2016. Le gouvernement porte même deux projets de loi controversés pour lutter contre ce phénomène, notamment en période électorale. Les fausses informations qui circulent en ligne sont-elles vraiment un risque de premier plan pour les démocraties ? Comment expliquez-vous le recul des sites de désinformation observé depuis plusieurs mois, selon les données analysées par Les Décodeurs du « Monde » ? Parmi les explications possibles, on peut faire l’hypothèse qu’il y a une forme d’apprentissage collectif qui se met progressivement en place. Selon vous, les médias ont-ils accordé trop d’importance à la menace des fausses informations ? Dans le débat sur les « fake news », on a surjoué un conflit d’interprétation sur qui sont les internautes. Par ailleurs, la circulation de l’information sur les réseaux sociaux est auto organisée, chaotique et parfois dérangeante. Cela, je ne le crois pas.

[SE-Unsa] Article publié le mardi 17 mai 2016. Les professeurs documentalistes ne perçoivent pas l’ISOE mais une indemnité de sujétions particulières d’un montant annuel de 583 € soit moins de la moitié de la part fixe de l’ISOE. Les professeurs documentalistes sont aujourd’hui les enseignants du second degré dont le régime indemnitaire est le plus faible. Pour le SE-Unsa, cette injustice n’a que trop duré. Les professeurs documentalistes sont recrutés par un CAPES comme les autres certifiés ; L’indemnité spécifique des CPE vient être alignée sur l’ISOE ; L’ISAE des professeurs des écoles va être portée à 1200 €. À l’heure où vont s’ouvrir les négociations PPCR (Parcours, carrières et rémunérations), les professeurs documentalistes doivent être traités à égalité avec leurs collègues ! Avec le SE-Unsa, je revendique l’alignement de l’indemnité des professeurs documentalistes sur l’Indemnité de suivi et d’orientation des élèves.

Comment l’affaire Google Books se termine en victoire pour le Text Mining Google a lancé son projet géant de numérisation des livres en 2004 et dès l’année suivante, un ensemble d’auteurs et d’éditeurs ont attaqué le moteur de recherche devant les tribunaux pour violation du droit d’auteur. Le procès Google Books est certainement l’un des plus importants de ce début du 21ème siècle, car il va redéfinir profondément les équilibres en matière d’adaptation du droit d’auteur à l’environnement numérique. Dix ans après le début de l’affaire, une Cour d’appel américaine a finalement donné raison à Google en lui reconnaissant la semaine dernière le bénéfice du fair use (usage équitable). Elle confirme la décision rendue en 2013 par le juge Denny Chin et elle pourrait bien marquer le point final de la procédure, même si les auteurs encore en litige face à Google agitent à présent la menace de saisir la Cour suprême. La décision Google Books va constituer un formidable vecteur pour les pratiques d’exploration de textes. Le glissement des contenus aux données J'aime :

Quelles sont les pratiques numériques des jeunes (dossier) Grande question de notre temps : que font les jeunes sur Internet ? Quelles sont leurs pratiques numériques ? À cette question, bien des études et sondages essayent de répondre. Pour faciliter la compréhension du sujet, Michel Guillou (spécialiste du numérique éducatif – TICE) a mis en ligne la présentation Pratiques numériques médiatiques des jeunes, enjeux et perspectives, un dossier riche d’informations sur les publics jeunes et leur relation aux technologies. Données chiffrées et actualisées En effet, il a été capitalisé des données chiffrées issues d’enquêtes et études récentes afin de mettre en exergue ce qui caractérise les usages technologiques des jeunes en France avec le souci de mieux comprendre la diversité de qui ils sont, leurs envies et leur attitude vis-à-vis du numérique. En complément, on peut régulièrement consulter le blog de l’auteur qui propose une lecture et analyse critique de l‘éducation aux médias numériques. 99% des 12-17 ans se disent internautes

Related: