background preloader

Martin Luther

Martin Luther
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Martin Luther, né le à Eisleben, en Thuringe (Allemagne)[1] et mort le dans la même ville, est un frère augustin[2] allemand, théologien, professeur d'université, père du protestantisme[3],[4],[5],[6] et réformateur de l'Église dont les idées exercèrent une grande influence sur la Réforme protestante, qui changea le cours de la civilisation occidentale[7]. Le 3 janvier 1521, il reçoit la bulle Decet romanum pontificem qui lui signifie son excommunication. Après les nombreux débats théologiques du haut clergé, l'empereur du Saint-Empire romain germanique et roi d'Espagne, Charles Quint, convoque Martin Luther en 1521 devant la diète de Worms (Rhénanie-Palatinat, Allemagne). Un sauf-conduit lui est accordé afin qu'il puisse s'y rendre sans risques. Ses prises de position radicales et antisémites sur les Juifs furent utilisées par les nazis[9],[10]. Biographie[modifier | modifier le code] Jeunesse[modifier | modifier le code] L'empereur vers 1522

http://fr.wikipedia.org/wiki/Martin_Luther

Related:  Les réformateurs (protestantisme)Humanisme et renaissanceLa renaissanceLes réformistes

Jan Hus Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Hus. Jan Hus Jan Hus ou Jean Huss est un théologien, un universitaire et un réformateur religieux tchèque. Son excommunication en 1411, sa condamnation par l'Église pour hérésie, puis sa mort sur le bûcher en 1415, lors du concile de Constance, enclenchent un processus qui mène à la création de l'Église hussite puis aux croisades contre les hussites. Le protestantisme voit en lui un précurseur. Jean Calvin Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Calvin. Jean Calvin (forme latinisée du nom Jehan Cauvin), né le 10 juillet 1509 à Noyon (Picardie), et mort le 27 mai 1564, à Genève, est un théologien, un important réformateur, et un pasteur emblématique de la Réforme protestante du XVIe siècle, notamment pour son apport à la doctrine dite du calvinisme. Après des études de droit, Calvin rompit avec l'église catholique romaine vers 1530. Du fait des persécutions contre les protestants en France, Calvin se réfugia à Bâle, en Suisse, où il publia la première édition de son œuvre maîtresse, l'Institution de la religion chrétienne en 1536.

Calvinisme Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le calvinisme (nommé ainsi d'après Jean Calvin et aussi appelé la tradition réformée, la foi réformée ou la théologie réformée) est une doctrine théologique protestante et une approche de la vie chrétienne[1] qui reposent sur le principe de la souveraineté de Dieu en toutes choses[2]. Bien qu’elle fût développée par plusieurs théologiens tels que Martin Bucer, Heinrich Bullinger[3],[4], Pierre Martyr Vermigli[5], Ulrich Zwingli[6] et Théodore de Bèze, elle porte le nom du réformateur français Jean Calvin en raison de l’influence dominante qu’il eut sur elle et du rôle déterminant qu’il exerça dans les débats confessionnels et ecclésiastiques du XVIe siècle.

Réforme protestante Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Réforme. Amorcée dès le XVe siècle et culminante au XVIe siècle, la Réforme protestante est une volonté d'un retour aux sources du christianisme et aussi, par extension, un besoin de considérer la religion et la vie sociale d'une autre manière. Elle reflète l'angoisse des âmes[1], par la question du salut, centrale dans la réflexion des réformateurs, qui dénoncent la corruption de toute la société engendrée par le commerce des indulgences. Les réformateurs profitent de l'essor de l'imprimerie pour faire circuler la Bible en langues vulgaires (notamment l'allemand après la première traduction réalisée par Martin Luther), et montrent qu'elle ne fait mention ni des saints, ni du culte de la Vierge, ni du Purgatoire.

Martin Bucer Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Martin Bucer Martin Bucer à l'âge de 53 ans. Malgré sa passion de l'unité des chrétiens et ses talents de médiateur, il est obligé de fuir Strasbourg à cause de son rejet de l'Intérim de Charles Quint et de passer la fin de sa vie en exil en Angleterre. Son type d'Église ne survit pas à son départ, la Tétrapolitaine étant abandonnée quelques années plus tard. Vidéos Louis Pasteur Par gandalf dans Vidéos pédagogiques le 27 Décembre 2012 à 20:52 Louis Pasteur nouveauté: doc Philotablo J'ai découpé un documentaire trouvé sur Youtube sur Louis Pasteur (le documentaire original ici et ici). Voici les liens vers les 5 vidéos "découpées" par thèmes.

Anglicanisme Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'anglicanisme est une confession du christianisme dont l'origine remonte au XVIe siècle lorsque le roi d'Angleterre Henri VIII rompit avec le pape et Rome. Cette branche du christianisme est aujourd'hui présente principalement dans les pays qui ont pu être imprégnés par la culture anglaise ; outre l'Angleterre, il s'agit notamment des anciennes colonies britanniques en Amérique et en Afrique. En toute rigueur, on ne saurait parler de l'« Église anglicane » puisque les différentes églises se reconnaissant dans cette confession sont autocéphales.

Henri VIII d'Angleterre Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. « Henri VIII » redirige ici. Pour les autres significations, voir Henry VIII. Henri VIII (né Henry, 28 juin 1491 – 28 janvier 1547) fut roi d'Angleterre et d'Irlande de 1509 à sa mort. La controverse juridique et théologique relative à la validité de son premier mariage avec Catherine d'Aragon et à son annulation fut l'une des principales causes du schisme de l'Église d'Angleterre avec Rome et de la Réforme anglaise. John Wyclif Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. John Wyclif John Wyclif (ou Wycliff, Wycliffe, ou encore Jean de Wiclef) (v. 1326-1384) est un théologien anglais et précurseur de la Réforme anglaise, et plus généralement de la Réforme protestante. Les débuts[modifier | modifier le code]

Histoire des Arts – 2.0 » Histoire des arts Fiches pédagogiques Lexique des peintres, écrivains, sculpteurs… Ressources de proximité Actualités (voir plus d'actualités) En Alsace et dans le Rhin supérieur Le massacre de la Saint-Barthélémy Chargement de la playlist en cours... Contester l’autorité de l’Église catholique toute puissante au 16e siècle, c’est remettre en cause son dogme et son pouvoir. Alors que certaines principautés du nord de l’Europe sont séduites par la réforme, en France, le pouvoir royal est pieds et poings liés à l’Église. 1572. L’Église demande à la Justice du roi de condamner à mort « cette couvée de vipères ». Les hérétiques sont brûlés vifs sur les places publiques.

Related: