background preloader

EFSA 08/10/15 Consommer des insectes : quels sont les risques ?

EFSA 08/10/15 Consommer des insectes : quels sont les risques ?
L’EFSA a abordé cette question en élaborant un profil de risque qui identifie les dangers biologiques et chimiques potentiels, ainsi que les risques d’allergénicité et les dangers pour l’environnement associés à l’utilisation d’insectes d’élevage pour l’alimentation humaine et animale. L'avis scientifique compare également ces dangers potentiels avec ceux associés aux sources traditionnelles de protéines animales. Selon les experts scientifiques de l’EFSA, la présence éventuelle de risques biologiques et chimiques dans des aliments dérivés d’insectes dépendrait des méthodes de production utilisées, du substrat sur lequel les insectes sont nourris, de l’étape du cycle de vie à laquelle les insectes sont « récoltés », de l’espèce d’insecte, ainsi que des méthodes utilisées pour leur traitement ultérieur. L’avis scientifique prend également en considération les dangers possibles associés à d’autres types de substrat, tels que les déchets de cuisine et le fumier animal. Contexte Related:  Actualités francophonesNovel Food - Quoi de neuf ?

JO ASSEMBLEE NATIONALE 12/05/15 Réponse à question N°62359 Réglementation : insectes comestibles. perspectives. Texte de la question M. Lucien Degauchy appelle l'attention de M. le ministre de l'agriculture, de l'agroalimentaire et de la forêt, porte-parole du Gouvernement, sur la réglementation que régit la commercialisation des insectes comestibles. Il semble en effet que selon les départements, les services de l'État (DGCCRF) ne donnent pas les mêmes réponses, autorisant dans certains départements, refusant dans d'autres, aux commerçants souhaitant en vendre. Afin de pouvoir répondre aux demandes des producteurs et des éventuels consommateurs, il lui serait reconnaissant de lui préciser les règles en la matière. Texte de la réponse Les insectes sont considérés comme des « nouveaux aliments » au sens du règlement (CE) n° 258/97 du Parlement européen et du Conseil du 27 janvier 1997 relatif aux nouveaux aliments et aux nouveaux ingrédients (appelé règlement « Novel Food »).

Novel foods: simpler approval rules to boost food innovation Ever heard of chia seeds, flavonoids, glycyrrhiza glabra or rapeseed protein? They are all classified as novel foods. On Wednesday 28 October MEPs approved plans to make it easier to get them approved by 359 to 202 votes with 127 abstentions. What novel foods are Novel food is either newly-developed, innovative food or food that has been produced using new technologies and production processes. Why existing rules need to be updated Current EU regulation on novel foods dates back to 1997. What would change The new rules would subject novel food to a safety evaluation and authorisation at the EU level. As requested by MEPs, the proposed rules would also cover food from cloned animals until specific legislation on cloning is adopted as well as a new definition of nanomaterials and restrictions on animal testing. Next steps In addition to the Parliament, the text will also have to be approved by the Council of Ministers, which represents EU countries, before it can enter into force.

AFSCA - Insectes Le règlement (CE) n° 258/97 prévoit que les aliments ou les ingrédients alimentaires qui n’ont pas été utilisés pour la consommation humaine à un niveau significatif dans l’Union Européenne avant le 15 mai 1997 sont des nouveaux aliments ou nouveaux ingrédients alimentaires (« novel foods, novel food ingredients»). En vertu de ce règlement, tous les nouveaux aliments ou ingrédients alimentaires doivent avoir fait l’objet d’une analyse des risques et recevoir une autorisation de la Commission européenne avant de pouvoir être mis légalement sur le marché communautaire. Dans l’attente d’une position claire et d’une harmonisation du statut de novel food des insectes au niveau européen, l’AFSCA applique sur le territoire belge, les règles ci-dessous pour la mise sur le marché des insectes destinés à la consommation humaine . Les opérateurs qui élèvent des insectes destinés à la consommation humaine pour la mise sur le marché, doivent être enregistrés à l’AFSCA.

Le site MANGEONS DES INSECTES. PAPERBLOG 03/10/15 ENTOMOPHAGIE: Les insectes sont-ils plus sains que la viande en cas de sous ou sur-alimentation? – Eur J Clin Nutr Publié le 03 octobre 2015 par Santelog @santelog Une comparaison des profils nutritionnels des insectes à la viande mène au constat que les insectes sont plus appropriés pour lutter contre la sous-alimentation que la suralimentation. Les insectes sont de plus en plus souvent présentés comme la source de protéines du futur. Deux modèles sur les bancs d’essai Pour répondre à cette question, ils ont comparé les données de trois viandes fraîches (bœuf, porc et poulet) à celles de 6 espèces d’insectes, et ce pour l’énergie ainsi que 12 nutriments. Criquet, charançon et vers de farine plus nutritifs Les résultats montrent d’abord une grande hétérogénéité des scores parmi les insectes, comparativement aux viandes. Par contre, aucun insecte n’apparaît comme plus sain que la viande selon le score Ofcom, et ne peuvent donc pas faire valoir de supériorité nutritionnelle dans un contexte d’abondance. Référence : Payne C.L. et al., Eur J Clin Nutr., 2015 Sep 16

Insectes et nanomatériaux : l'alimentation du futur est-elle dangereuse ? Êtes-vous prêts à manger des insectes pour le dîner ? Ces petites bêtes, très prisées dans certains pays d'Asie et d'Afrique, notamment, pourraient bien s'inviter bientôt à table. Le Parlement européen a approuvé la révision de la législation à leur sujet. Les insectes bientôt les stars de nos menus ? Le Parlement européen a validé 7 nouveaux aliments qui pourraient être bientôt autorisés à circuler en territoire européen. Parmi ces nouveaux aliments, se trouvent les insectes (dans les faits, la consommation d'insectes est déjà tolérée voire légalisée dans certains pays comme la Belgique et les Pays-Bas). Les nanomatériaux dangereux pour la santé ? Autre nouvel aliment autorisé, les « nanomatériaux manufacturés », c'est-à-dire fabriqués par l'homme (même si là encore, dans les faits, des nanomatériaux circulent déjà sur le territoire européen). Ils permettent notamment de diminuer la teneur en graisse, en sel et en calories des aliments. À lire aussi Les insectes, c'est bon, modérément

AFSCA 05/11/18 Circulaire : Elevage et commercialisation d’insectes et de denrées à base d’insectes pour la consommation humaine Contrôle de la qualité des eaux dans le secteur des denrées alimentaires - Annexe 1 : Paramètres et valeurs paramétriques - Annexe 2 : Paramètres à analyser selon les traitements appliqués à l’eau de distribution - Annexe 3 : Fréquences des contrôles - Annexe 4 : Formulaire de demande d’exemption d’analyse de paramètre du contrôle complet de l’eau potable - Annexe 5 : Formulaire de demande de réduction de fréquence d’analyse des paramètres du contrôle de routine de l’eau potable - Annexe 6 : Formulaire d’octroi de demande d’exemption d’analyse de paramètre du contrôle complet de l’eau potable - Annexe 7 : Formulaire d’octroi de demande de réduction de fréquence d’analyse des paramètres du contrôle de routine de l’eau potable

novel food | Food Health Legal The heat was on today in the European Parliament (EP). The reason for that was that the new Novel Foods Regulation was put to vote in a plenary session. In the debate prior to the vote, the opinions centred between concerns about food safety and the free circulation of goods. In this post, you will be updated about the outcome of the vote. In short, the adoption of the new Novel Foods Regulation will have important consequences for Food Business Operators (FBO’s). Shaping the new Novel Foods Regulation Today (28 October 2015), the EP adopted the latest proposal for a Regulation on Novel Foods [insert final text]. So what are Novel Foods finally? In the initial Commission proposal, the various product categories had not been exhaustively defined. What’s in? Contrary to the ENVI proposal, the current text of the Regulation no longer mentions food derived from cloned animals or their descendants as a separate product category. Evaluation of insects as food by certain Member States Conclusion

ALIMENTATION GENERALE via VIMEO 07/06/16 Une affaire qui fait mouche (concerne l'entomophagie) Les insectes dans nos assiettes, on en parle (beaucoup), on en mange (peu pour le moment) et à dire vrai, on n’y comprend pas grand chose. Derrière l’effet de mode que faut-il comprendre ? Près de Poitiers, la société NextAlim mise sur l’élevage d’insectes pour répondre à deux enjeux majeurs : nourrir 9 milliards d’êtres humains et valoriser nos déchets. Rencontre avec Jean-François Kleinfinger, à l’origine du projet. A quelques kilomètres de Poitiers, une entreprise grouille d’insectes et d’idées pour les valoriser. Des arcanes de l’intelligence artificielle à ceux de l’élevage d’insectes… Quelle mouche a donc piqué Jean-François Kleinfinger ? En 2014, Jean-François Kleinfinger décide donc de sauter le pas et de créer la start-up NextAlim avec son associé, Raphaël Smia. La mouche soldat-noir, meilleure amie de l’homme ? NextAlim croit beaucoup au potentiel des insectes à destination de l’alimentation animale.

Le burger aux insectes retiré de la vente Voir la vidéo Francetv info Mis à jour le , publié le Un joli coup de pub. Voilà un ingrédient inattendu dans la composition des hamburgers. Vous ne rêvez pas, il s'agit bien d'insectes comestibles. La règlementation européenne interdit la commercialisation de ces nouveaux aliments alors que certains restaurants en proposent à leurs clients. Le JT JT de 12/13 du samedi 31 octobre 2015 L'intégrale Les autres sujets du JT Recevez toute l’actualité du jour en vidéos FAO - 2014 - Insectes comestibles - Perspectives pour la sécurité alimentaire et l'alimentation animale Les insectes comestibles ont toujours été au menu des hommes, mais dans quelques sociétés un certain degré de dédain et de dégoût s’oppose à leur consommation. La majorité des insectes consommés sont encore récoltés dans leurs habitats forestiers, mais il existe désormais des systèmes d’élevage dans de nombreux pays. Les insectes représentent une bonne opportunité d’associer connaissances traditionnelles et science moderne afin d’améliorer la sécurité alimentaire partout dans le monde. Cet ouvrage documente la contribution des insectes à la sécurité alimentaire. Pages: 207 p.

L'UE simplifie le lancement des nouveaux aliments Accueil Les autorisations à la consommation seront données plus rapidement. Insectes, algues, viande clonée... Le champ des innovations est multiple.(...) Cet article est réservé aux abonnés, pour en profiter abonnez-vous. Et aussi sur les Echos Les articles à la une Actualités COP21 : les 10 points clefs d’une négociation historique + VIDEO - Si le gouvernement français se dit confiant, certains pays émergents pourraient faire obstacle. COP21 : la circulation moins encombrée que prévu Ce lundi matin et alors que les principaux axes routiers d'accès à la capitale commençaient à être fermés, la circulation s'avérait beaucoup plus fluide... Asie - Pacifique Pékin étouffe sous la pollution Hormis un très bref moment de répit dimanche en fin d’après-midi, la concentration de particules fines de moins de 2,5 microns approchait des 500 en fin de... à lire également sur les echos Recommandé par Les articles les plus lus Macron pose les bases de fonds de pension «? La longue marche de la «?

POURQUOI DOCTEUR 11/06/16 Alimentation : quand les insectes garniront nos assiettes Vous n’êtes pas encore entomophage ? Vous le deviendrez tôt ou tard. La consommation d’insectes se dessine à l’horizon des prochaines décennies dans nos sociétés occidentales. « Ce sera un peu comme les sushis, il y a en aura d’abord dans les grandes villes et cela séduira surtout les jeunes, assurent les auteurs d’un ouvrage consacré à la question*, présenté ce jeudi à l’Inra. Avant cela, il faudra toutefois s’adapter. Alors que la FAO recommande de passer à la vitesse supérieure en matière de consommation d’insectes, les questions se font nombreuses. * Des insectes au menu ? Mais pourquoi manger des insectes ? C’est vrai, pourquoi manger ces bestioles alors que nous avons à disposition des bœufs, des porcs, des poulets ? Sauf qu’en 2050, nous serons 9,5 milliards d’Hommes sur la terre. Deux milliards de personnes dégustent des insectes à travers le monde, suivant des traditions gastronomiques ancestrales. Les insectes, est-ce bon ? Miguel Prosper transforme les insectes Ecoutez...

Related: