background preloader

Comment évaluer les activités des bibliothèques à l’ère numérique? -

Comment évaluer les activités des bibliothèques à l’ère numérique? -
Voici un support de formation utilisé à l’occasion de la formation des conservateurs territoriaux de l’INET à Strasbourg. Il est nourri des travaux de normalisation au sein de la commission Qualité – Statistiques et évaluation des résultats : AFNOR/CN 46-8 à laquelle je participe pour la Bpi , de réflexions liées à mon expérience sur les politiques documentaires inspirées par Thierry Giappiconi et enfin de mon expérience de la médiation numérique. A l’heure où les données sont nombreuses et les visualisations faciles à construire, il devient en effet urgent de faire le point sur ce qu’on mesure et surtout de trouver des repères. Il devient aussi nécessaire de savoir de quoi on parle lorsqu’on parle de l’activité des bibliothèques. Trop souvent on se concentre sur des données d’activité et trop rarement encore sur de véritables indicateurs relatifs à des objectifs. Comment évaluer les activités des bibliothèques à l’ère numérique?

http://www.bibliobsession.net/2015/10/08/comment-evaluer-les-activites-des-bibliotheques-a-lere-numerique/

Related:  POLITIQUE D'ACQUISITIONNumérique éducatif et CDImédiathèque numériqueemelinegaspard

Services numériques en bibliothèques : 2 guides pour accompagner les publics Comment mettre en place des services numériques dans une bibliothèque ? Comment rendre accessibles des ressources électroniques pour les usagers en tenant compte de l’offre actuelle ? Comment greffer à ses ressources numériques, une médiation et un accompagnement à ces ressources pour les usagers ? Au Québec (Canada), BiblioPresto, organisme chapeautant le développement et l’accès aux ressources numériques en bibliothèques publiques, propose 2 guides en libre téléchargement, actualisés régulièrement pour répondre aux questions posées au début de cet article. Pratiques d’emprunt de livres numériques en bibliothèques : la plateforme grenobloise Bibook - épisode 1 Une étude quantitative sur le « lectorat numérique » en bibliothèque ? Après 6 mois d’activité, il a paru pertinent et nécessaire à la Bibliothèque municipale de Grenoble (BMG) de chercher à caractériser les degrés d’appropriation de sa plateforme de prêt de livres numériques, Bibook, et de tester la pertinence envisagée du dispositif dans ses différentes composantes. C’est dans ce cadre précis que la bibliothèque municipale de Grenoble (réseau de 13 bibliothèques réparties sur la ville, ainsi que 8 autres bibliothèques d'institutions culturelles locales) et l’enssib ont envisagé une étude visant à qualifier le lectorat numérique dans son écosystème d'usages à travers une analyse statistique des données de Bibook. La demande formulée par la Bibliothèque municipale de Grenoble portait alors sur l’exploitation des fichiers d’emprunt de Bibook.

Biblio-connection Biblio-connection L’an dernier, le Salon du livre et de la presse jeunesse inaugurait l’édition 2011 avec la tablette XXL. Cette année, c’est au tour de la Biblio-connection d’être sous les feux des projecteurs. Il s’agit d’une « bibliothèque numérique interactive à commande gestuelle« . En gros, on lit avec son corps. L'avenir du livre numérique est sur smartphone, pas sur tablette Plus de la moitié des acheteurs de livres numériques utilisent parfois leurs smartphones pour lire. Aux États-Unis, un nombre croissant de lecteurs de livres numériques lisent non plus sur tablette mais sur smartphone, souvent par petits bouts, un peu dans le métro, entre deux réunions ou à la pause déjeuner. Selon un sondage Nielsen portant sur 2.000 personnes, environ 54% des acheteurs d'ebooks utilisent parfois leurs smartphones pour lire des livres, alors qu'ils n'étaient que 24% à le faire en 2012, rapporte le Wall Street Journal. Le nombre de personnes qui lisent essentiellement sur leurs téléphones est passé de 9% en 2012 à 14% en 2015.

Le numérique gratuit < Zone numérique < Médiathèque Départementale Pas de Calais Une offre numérique en bibliothèque ? Pensez au gratuit ! La Médiathèque départementale vous propose de découvrir et de faire découvrir à vos usagers un univers de livres, de musiques, de vidéos et de jeux entièrement gratuit ! Sous la forme d'une publication mensuelle de mars à juillet 2015, vous pourrez retrouver un ensemble de trois fiches pratiques traitant des ressources légalement gratuites.

Appel à projets FabLabs solidaires 2015 par la Fondation Orange La Fondation Orange lance l’appel à projets FabLabs solidaires 2015 pour les lieux de fabrication numérique associatifs en France ayant la volonté d’aider des jeunes en situation difficile ; un appel à projet avec une dotation totale de 300 000 EUR. Le but de l’appel à projets FabLabs solidaires 2015 est de proposer à ces jeunes des parcours adaptés à leur profil. Ils enrichiront leurs compétences numériques grâce à une pédagogie innovante tournée vers la confiance, la conduite de projet, les pratiques collaboratives et l’apprentissage entre pairs. Pour déposer votre projet Le dépôt des dossiers en ligne est ouvert jusqu’au 30 novembre 2015 : déposez ici votre dossier en ligne.

8 applications enfant pour apprendre à programmer Il est parfois déconcertant de voir nos enfants aussi à l’aise avec une tablette, un Smartphone ou même un ordinateur. Ils manipulent parfaitement ces appareils dès leur plus jeune âge On est toujours absourdi de voir des touts-petits de 18 mois faire glisser des blocs sur une tablette de manière tout à fait naturelle. Pour autant, il nous paraît important que nos enfants ne soient pas simplement consommateurs de technologie. Il est essentiel qu’il la comprenne pour pouvoir en devenir acteur. N’y a-t-il pas de meilleure façon pour comprendre la technologie, que d’apprendre les bases du code et de la programmation ? Nous vous livrons donc ici 8 applications enfant pour apprendre à programmer que nous avons sélectionnées pour leur côté éducatif mais sans oublier le côté ludique.

Le livre numérique plus souvent payé que les autres biens culturels Le 16 octobre, l’Hadopi a livré les résultats d’une étude du volume de consommation des biens et services culturels dématérialisés. Si l'accès en streaming et la gratuité restent privilégiés, de fortes disparités subsistent entre les types de biens. Le livre numérique arrive en avant-dernière position des biens dématérialisés consommés, juste avant les jeux vidéo. Tablettes en bibliothèques : où l’on parle d’applis, d’achats, du néant et de la création - compte-rendu de #TEB2016 Lundi 13 juin s’est tenue la seconde édition de l’événement « Tablettes en bibliothèques », #TEB2016. Cette matinée d’échanges organisée par la Souris Grise a rassemblé 80 professionnels de la culture et de la jeunesse, venus de Paris, d’Île-de-France, du Loiret ou des Hauts-de-France, de Poitou-Charentes ou de Haute-Marne. Voici le compte rendu de la première table ronde dédiée aux pratiques et éthiques d’acquisition de ressources applicatives. « Dans toutes nos formations autour de la médiation numérique culturelle, la question arrive dans les trente premières minutes : mais au fait, les applis, c’est gratuit ? Et cette question, en apparence anodine, cache de nombreuses autres questions qui font appel au droit, à l’éthique et à la technique », a introduit Laure Deschamps, fondatrice de la Souris Grise et modératrice de la matinée. Le débat a d’abord porté sur un questionnement qui fait couler beaucoup d’encre : mais combien d’applications doit-on acheter ?

Étude annuelle sur les bibliothèques américaines et les ebooks Depuis 2010, le Library Journal réalise une étude sur l’évolution du livre numérique dans les bibliothèques américaines. Plus de 300 établissements ont répondu à l’enquête. A l’heure où la profession débat autour de PNB, il est intéressant d’avoir un retour des collègues américains qui ont une plus grande expérience en matière de livres numériques. La nouvelle édition vient d’être publiée, voici les principaux éléments qui ressortent de l’étude 2015 :

Tablettes en bibliothèque : pour un meilleur service aux publics De plus en plus de bibliothèques font le choix de s’équiper en tablettes pour faire découvrir ces objets à leurs usagers. Quelque soit la bibliothèque, les modalités d’utilisation sont assez similaires : ateliers de découverte, consulter la presse, heures du contes numériques… Les tablettes sont utilisées comme étant un service à part entière visant à donner une image moderne de l’établissement. Mais finalement le caractère mobile de cet outil n’est jamais véritablement exploité. La tablette est rarement utilisée comme un outil permettant d’améliorer la relation aux publics en étant plus disponible et plus proche d’eux pour répondre à leurs besoins informationnels.

Related: