background preloader

Cyberintimidation

Cyberintimidation
À l'école, tu veux que personne pense que tu racontes des trucs sur les autres. On veut tous être « gentils ». Mais, en ligne, tu n'as pas besoin d'être gentille, si ça ne te tente pas. Fille de 13 ans, Edmonton, Alberta. (Source: Groupe de discussion, Jeunes canadiens dans un monde branché, HabiloMédias, 2003) Internet a créé un univers de nouvelles formes de communications pour les jeunes. Même si la plupart de ces interactions sont positives, de plus en plus d’enfants et d’adolescents s’en servent pour intimider et harceler les autres, une pratique qu’on désigne désormais sous le terme de cyberintimidation. A l'évidence, la cyberintimidation est traumatique pour les jeunes : elle est une forme de mort sociale. La technologie décuple la portée que peut avoir l'intimidateur en lui permettant d'intimider partout et en tout temps. Il faudrait rapporter l'intimidation, mais comment parler de cette agression qui ne laisse pas de traces physiques, commise par des agresseurs sans nom ?

http://www.webaverti.ca/french/cyberbullying.html

Related:  adolescence

Cyberintimidation La cyberintimidation, c'est le fait de harceler une personne ou de tenir à son endroit des propos menaçants, haineux, injurieux ou dégradants, qu'ils soient illustrés ou écrits. Elle concerne également le fait d'harceler une personne. Les moyens employés sont nombreux : le courriel;les salons de clavardage (chat room); les groupes de discussion; les sites Web;les messageries instantanées. Malheureusement, les conséquences de l'intimidation pour les victimes sont variées, allant de la perte de l'estime de soi à la dépression et même, dans certains cas, au suicide. La cyberintimidation, pas aussi rare qu'on voudrait le croire

Cyberharcèlement et droit à l’image sur Internet et Facebook : séquence pédagogique par un professeur documentaliste de Guingamp (22)-Mozilla Firefox Natacha Dugas, professeur documentaliste au lycée professionnel Montbareil de Guingamp (22) a élaboré des séances pédagogiques pour des élèves de CAP 1re année et de 2de Bac Pro sur le cyberharcèlement et le droit à l’image sur Internet et Facebook. « L’idée est, en une heure, de leur rappeler ce qui est interdit (et puni par la loi) mais aussi de leur donner des éléments pour se défendre ». Ces séquences sont préparées en amont par une enquête anonyme qui permet d’envisager des échanges à partir des questions et sujets qui concernent directement les élèves. Cette enseignante met à disposition sur Google Document les documents élaborés par ses soins pour ces séances : Licence :

Les enfants et l'intimidation Selon les statistiques, 10 % des enfants seraient victimes d'intimidation. Une étude réalisée à Toronto dévoile qu'un geste d'intimidation est posé toutes les 7 secondes, mais que les professeurs ne seraient au courant que de 4 % d'entre eux. L'intimidation serait par ailleurs responsable de 15 % de l'absentéisme scolaire. Avant de hausser les épaules et de dire que les enfants doivent apprendre à former leur caractère, que c'est normal qu'ils soient cruels entre eux, dites-vous que, dans de nombreux cas, les mêmes gestes posés entre adultes seraient jugés criminels. Sachez aussi que les recherches confirment que l'intimidation nuit au développement de l'enfant, qu'elle cause des dommages psychologiques qui mènent au décrochage, à la dépression et dans certains cas, au suicide.

Adonautes, jeu sur les usages d'Internet Discuter d’Internet avec les adolescents n'est pas aisé. Ils sont souvent convaincus de tout connaître à ce sujet et ils réagissent mal devant les initiatives incitant à la prudence et à la limitation de leur activité numérique. Alors, comment les sensibiliser intelligemment? L’Association de recherche clinique sur l’adolescence (ARCAD, France) a trouvé une méthode intéressante avec le jeu Adonautes. De prime abord, Adonautes est un jeu-questionnaire extrêmement classique. En répondant correctement à des questions à choix multiples, le joueur améliore son score. Test de dépendance à Internet Répondez par oui ou par non à chaque question : Passez-vous plus de temps connecté sur Internet, que vous l’auriez initialement pensé?Est-ce que cela vous dérange de limiter le temps passé sur Internet?Des amis ou des membres de votre famille se sont-ils plaints du temps que vous passez sur Internet?

Le Soutien au Comportement Positif, un modèle comportemental de Réponse à l’Intervention (RAI) On estime que la mise en œuvre des différentes composantes du système SCP est suffisante pour permettre à la majorité des élèves (±80%) d’adopter les comportements désirés. En revanche, un pourcentage des élèves (±20%) aura besoin d’une aide supplémentaire et plus spécifique pour se comporter adéquatement, car les besoins de ceux-ci s’éloignent de ceux du groupe de référence. Ainsi, pour éviter que des difficultés légères au plan comportemental deviennent sévères, on recommande de mettre en œuvre un modèle de réponse à l’intervention (RAI).

L’usage des médias sociaux chez les jeunes : les deux côtés de la médaille Utiliser les médias sociaux représente l’une des activités les plus courantes chez les jeunes d’aujourd’hui. Un récent sondage mené aux États-Unis démontre que 51 % des adolescents se connectent à leur réseau social favori au moins une fois par jour et que 22 % des jeunes le font plus de 10 fois quotidiennement (Common Sense Media, 2009). Les sites comme Facebook, YouTube ou Twitter, qui se sont développés à grande vitesse au cours des dernières années, s’avèrent hautement populaires auprès des jeunes, notamment parce qu’ils leur offrent l’opportunité de se divertir, mais également de communiquer entre eux (O’Keeffe et Clarke-Pearson, 2011).

L'élève mystère Les élèves d'aujourd'hui zappent et les systèmes de gestion du comportement ont parfois du mal à tenir sur la durée. Une petite variation de temps en temps permet de remobiliser les élèves. L'activité "l'élève mystère" est à mettre en place ponctuellement quand le système utilisé en classe commence à donner des signes de fatigue. Elle est facilement modulable en fonction des besoins de chacun. Le maître place le nom d'un élève dans une enveloppe.

CyberDependance Cyberdépendance Bonjour Je me nomme JudithHorman. Après des études à l'université Laval en technologie de l'éducation j'ai travaillé sur un nouveau projet avec l'Unité Domrémy de Plessisville. Ce projet visait à développer une approche éducative et nuancée des usages problématiques d'Internet. Voir la version pdf d'une présentation du projet faite lors du congrès de la FCCID en mai 2012.

Statistiques Canada - Un Canadien sur 10 dit avoir été victime de cyberintimidation TORONTO – Seulement 7 % des internautes adultes au Canada ont déclaré avoir été victimes de cyberintimidation, selon les résultats d'une enquête de Statistique Canada de 2009. La forme d'intimidation la plus courante signalée par 73 % des victimes est la réception de courriels ou de messages instantanés menaçants ou agressifs, a précisé l'agence fédérale. Environ 10 % des adultes ont déclaré qu'un enfant âgé de 8 à 17 ans vivant dans leur ménage avait été victime de cyberintimidation. Dans environ 7 cas sur 10, la victime était une fille.

Ligue de l'enseignement 42 - Décrochage scolaire, lycée - Présentation Accompagnement de jeunes lycéens en voie de décrochage ou décrocheurs pour une insertion sociale et professionnelle. Ce projet s’inscrit dans le cadre de l’appel à projets « Expérimentation pour les jeunes » du Haut Commissariat à la Jeunesse. L’objectif est de prévenir et lutter contre le décrochage scolaire et la sortie sans qualification en mettant en place un parcours personnalisé. Un ensemble de professionnels, acteurs de l’éducation, de la jeunesse, de l’insertion sociale et professionnelle, du monde du travail, … accompagnent le jeune dans la création d’un nouveau projet de formation et d’insertion professionnelle ou à la consolidation de son projet.

Une blague, vraiment? Sa fille a été arrêtée. Elle est accusée de complot pour meurtre, avec les deux autres adolescents, Charles-Antoine* et Simon*. Ils ont 14, 15 et 16 ans. Carole était au palais de justice jeudi après-midi. Elle avait les yeux rougis de la peine d'une mère qui nage en plein cauchemar. Cyberintimidation - Sécurité Internet Vous devez savoir que plusieurs formes de cyberintimidation sont punies par le Code criminel du Canada. Si quelqu’un vous envoie des courriels de façon répétée et que vous craignez pour votre sécurité ou celle de vos proches, dites-vous que c’est illégal. Les menaces, l’extorsion ou les canulars incitant à craindre des activités terroristes sont aussi interdits

Soutien scolaire gratuit - Ressources pour l'école élémentaire Soutien scolaire gratuit - Ressources pour l'école élémentaire - Activités en ligne - Cours en ligne - Fiches imprimables Mathématiques - Français - Histoire - Géographie - Sciences Pour fouiner partout dans l'école : Des ressources théoriques et pratiques dans presque tous les domaines :

Ce site s'adresse aux adultes. Il contient beaucoup d'informations pertinentes. D'abord, on présente les activités que les jeunes sont susceptibles de faire sur le net. Ces explications sont accompagnées de conseils qui nous permettent de mieux encadrer ces activités. Une section du site est réservée aux défis que l'utilisation du Web représente: cyberintimidation, contenu haineux, violent ou sexuel, etc. Finalement, on y retrouve aussi des conseils de sécurité qui sont classés selon l'âge des enfants. by vero_hebert Nov 21

Related: