background preloader

Journalism++

Journalism++

http://www.jplusplus.org/en/

Related:  DATAVIZDATA

Quatre voies du datajournalism Le datajournalism ou journalisme de données, peut difficilement se résumer à un type de contenus ou à un type de démarche. Il requiert des compétences spécifiques, selon l'usage qui en est fait. J’ai eu l’impression, ces derniers jours, de répéter plusieurs fois la même chose à des personnes différentes (ce qui est un vrai plaisir quand il s’agit de datajournalism). D’où l’idée d’articuler ici ces quelques éléments récurrents. Photo CC par Ian-S sur Flickr Finalement, le datajournalism ou journalisme de données, peut difficilement se résumer à un type de contenus ou à un type de démarche.

Les data en forme Cette semaine dans la veille des journalistes de données d'OWNI, la data flirte avec l'art, les sondages, le Do It Yourself, les Jeux Olympiques et la défense des femmes. Commençons notre voyage data de la semaine par une destination inhabituelle : l’Afghanistan. The Asian Foundation mène depuis sept ans une étude d’opinion sur la perception, par la population afghane, des changements politiques et des évolutions dans leur vie quotidienne. En 2011, elle a interviewé 6 348 citoyens afghans, dans les 34 provinces du pays. [Infographie] La visualisation interactive du commerce d’armes international Entre 1992 et 2011, l’année 2009 fut le meilleur cru français en matière d’exportation d’armes légères et de munitions dans le monde: ce commerce très lucratif a rapporté la coquette somme de 132.400.000 $ (100.300.000 euros), dont plus de 75% en provenance de l’Arabie Saoudite. Mais le poids lourd européen en la matière est bel et bien l’Allemagne, qui a enregistré 313.650.000 $ (240.000.000 euros) de recettes dans l’exportation d’armes légères et munitions en 2011. Parmi ses plus fidèles clients: la Syrie.

Un état des lieux de l’Open Data David Eaves, conseiller auprès de plusieurs institutions pour l'ouverture des données, a profité de son discours inaugural à l'Open Data Camp 2011 de Varsovie pour dresser un bilan, et évoquer des pistes pour l'avenir. Où en est l’Open Data ? Au cours de mon récent discours d’inauguration à l’Open Data Camp (qui se tenait cette année à Varsovie), j’ai tenté de poursuivre l’intervention que j’avais faite lors de la conférence de l’an passé. Voici l’état des lieux que j’en dresse. Le franchissement du gouffre 1. La personnalité de l’année de «Time» est encore un homme Le pape François a donc été élu «personnalité de l’année» 2013 par le magazine Time, coiffant l’ex-consultant de la National Security Agency (NSA) Edward Snowden au vote des éditeurs du magazine. Il succède à Barack Obama, au «manifestant» (des printemps arabes, de Grèce ou du mouvement Occupy), au fondateur de Facebook Mark Zuckerberg… Si les hommes-femmes de l’année sont un des marronniers de la presse, le trophée de Time est l’un des plus vieux et a toujours eu une saveur particulière, car il évoque l’Amérique, son regard sur le monde, ses grandes pulsations historiques. L’affaire débute en 1927 avec le Lindbergh, en guise de rattrapage de fin d’année, car les rédac chefs de l’hebdomadaire ne se consolaient pas d’avoir manqué une cover sur l’aviateur.

[OpenData] Copinage au gouvernement : quand l’analyse de réseau vient en aide au journalisme d’investigation Klicken Sie hier für die Deutschsprachige Ausgabe. Ce dimanche 25 novembre, la cellule d’enquête du Matin Dimanche/SonntagsZeitung publie les résultats d’une étude qui met au jour les dysfonctionnements du système d’attribution des commandes de la Confédération. Il s’avère en effet que le marché public helvétique est noyauté par la très grande mobilité de ses hauts fonctionnaires, qui, au passage du public au privé (ou l’inverse), font profiter leurs entreprises de la manne gouvernementale. Conclusion, le "Data Journalisme" met à la disposition de la Confédération un outil pour lutter plus activement contre la corruption et le copinage ! Consultez les deux articles : Les infographies ont été réalisées par Martin Grandjean (historien UNIL), de Pegasus Data.

Les data en forme La veille hebdomadaire des journalistes de données d'OWNI vous propose cette semaine de vous data-situer dans l'humanité, de visualiser votre dîner ou encore d'ouvrir les données de la Bible... Présenter les volumes d’importations et d’exportations des pays du globe, depuis 1962 : complexe ? Un peu, mais the Observatory of Economic complexity (l’Observatoire de la complexité économique), ne recule pas devant la difficulté, comme son nom l’indique. Son but est de “cartographier les chemins vers la prospérité”. Pour cela, ils proposent, outre un atlas papier bien dense, une application interactive qui permet ainsi de visualiser d’un coup d’œil les évolutions des échanges commerciaux des pays.

GapMinder World: un outil d’exploration graphique et cartographique de données statistiques Présentation GapMinder, selon sa présentation officielle, est une organisation non gouvernementale à but non lucratif, dont le but est la promotion du développement durable et des objectifs du millénaire pour le développement de l'ONU. La démarche est originale : l’ONG veuty contribuer à sa manière, par la popularisation d’un outil de visualisation statistique. Son créateur, Hans Rosling, professeur et chercheur suédois en médecine et santé publique, a longtemps travaillé sur les problèmes sanitaires dans les pays en voie de développement.

Le business des bases de donn?es de startups Les bases de données de startups sont des outils clés pour toute société de l’écosystème de l’innovation. On peut en avoir besoin pour des raisons très variées : Dans les startups, pour identifier leurs concurrents et si possible à l’échelle mondiale, les levées de fonds réalisées, les business angels les plus actifs mais aussi les VCs à prospecter dans une levée de fonds qui investissent dans votre secteur d’activité et pour des tours de financement équivalent.

Related: