background preloader

Biodiversité - Vancouver Film School sur Vimeo

Biodiversité - Vancouver Film School sur Vimeo
Related:  Evolution et Histoire de la Terre.EVOLUTION DES ETRES VIVANTS

L'évolution vue en B.D par les 3ème - Sciences Nat' A partir de textes de Lamarck et de Darwin, les élèves de 3ème ont réalisé une interprétation des idées sous forme de bandes dessinées, schémas. (Pour les amateurs de BD, voici un lien vers une BD en ligne sur les histoires naturelles de Darwin) En voici quelques uns (voir galerie) et ci dessous deux parmi mes préférés (il y en a plusieurs qui sont excellents bien sûr). Félicitations à (la plupart de) mes élèves pour leur travail !

Classification Etapes La recherche des temps perdus Échelle du temps en Millions d'années (Ma) Toutes les plantes descendraient bien d'un unique ancêtre lointain Actuellement, près de 300.000 espèces de la lignée verte utilisent la photosynthèse. © Claire Brownlow, Flickr, cc by nc nd 2.0 Toutes les plantes descendraient bien d'un unique ancêtre lointain - 1 Photo Toutes les plantes et les algues chlorophylliennes (ce que l'on appelle la lignée verte) sont issues d’une endosymbiose entre une cyanobactérie et un organisme unicellulaire. Cet ancêtre monocellulaire de toutes les plantes est rapproché d'un groupe actuel, celui des glaucophytes. La même endosymbiose pour toutes les plantes Un autre atout de ces organismes, et plus particulièrement de Cyanophora paradoxa, est au centre des travaux en question : ils forment une branche basale de l’arbre contenant toutes les plantes et les algues dont l’existence découle d’une endosymbiose. Phylogénie globale de la lignée verte. © D'après Tree of Life Project Les chercheurs (une large équipe internationale) ont analysé le génome de C. paradoxa, qui contient environ 70 millions de paires de bases.

Idée reçue #37 : L'homme descend du singe Bonjour à tous et bonne semaine, Rassurez-vous, la note de ce lundi est tout à fait en accord avec l'actualité. Quelques précisions sur l'histoire : Petit rappel dédicace : pour ceux qui souhaiteraient venir discuter de l'album avec nous, ou qui voudraient se le faire dédicacer pour eux ou pour un cadeau de Noel, Jean-Philippe Peyraud et Yannick Lejeune seront en dédicace demain mardi chez Bulles de Salon, dans le 15e, de 17h à 20h.

Tree of Life Web Project The Tree of Life Web Project (ToL) is a collaborative effort of biologists and nature enthusiasts from around the world. On more than 10,000 World Wide Web pages, the project provides information about biodiversity, the characteristics of different groups of organisms, and their evolutionary history (phylogeny). Each page contains information about a particular group, e.g., salamanders, segmented worms, phlox flowers, tyrannosaurs, euglenids, Heliconius butterflies, club fungi, or the vampire squid. ToL pages are linked one to another hierarchically, in the form of the evolutionary tree of life. Starting with the root of all Life on Earth and moving out along diverging branches to individual species, the structure of the ToL project thus illustrates the genetic connections between all living things.

Les dinosaures ont-ils vraiment disparu? | Megatherium Aujourd’hui je change un peu de style puisque j’ai décidé d’écrire un billet à destination du jeune public (je sais pas, ça m’a pris de parler de dinosaures et je suis logiquement retombé dans l’ambiance de mes 5ans et demi). Il faut donc s’attendre à quelques modifications dans le phrasé, qui ne conviendra pas à tous les âges, mais j’autorise quand même les adultes à venir regarder (je vous ai même laissé quelques messages cachés si vous laissez trainer votre souris sur les images). Bonne lecture. Quand j’étais petit, à l’école ou dans les livres, on nous apprenait que les dinosaures ont disparu il y a plusieurs dizaines de millions d’années à cause de fortes éruptions volcaniques ou de la chute d’une météorite géante. Du plus petit au plus grand, qu’ils mangent des graines ou de la viande, tous les oiseaux sont des dinosaures. Mais ce n’est pas tout, le plus étonnant, ce sont les plumes! Mais alors à quoi ressemblait le premier oiseau? Pour continuer sur le même thème:

chap 2 : Evolution des espèces et unité du vivant L’histoire de la vie est marquée par le renouvellement permanent des espèces dans les différents groupes. C’est l’évolution. L’évolution explique la grande diversité du vivant mais aussi son unité. Problématique : comment l’évolution permet-elle d’établir une parenté entre tous les êtres vivants ? Investigation : Trouver des points communs à tous les êtres vivants pour établir une origine commune.Etablir des liens de parenté entre différents groupes d’êtres vivants (classification moderne) et replacer l’espèce humaine dans cette classification.Comprendre les mécanismes qui permettent progressivement l’apparition de nouvelles espèces. 1) Des ressemblances au niveau cellulaires et moléculaires Comme nous l’avons déjà vu en classe de sixième et en début d’année de troisième, les êtres vivants présentent une structure commune. Observations microscopiques de différents tissus animaux ou végétaux : Il en est de même pour la majorité des êtres vivants : Exemple de quelques vertébrés tétrapodes :

Trilobites : biodiversité estimée en nombre de familles BDS Secondaire > Fossiles classiques Publié le jeudi 19 mars 2015 par Alain Gallien Dernière mise à jour le jeudi 19 mars 2015 Format GIF - 1511 X 747 pixels - 57.5 ko L'image ci dessus est réduite : afficher en taille réelle D'autres schémas du même auteur Alain Gallien : Professeur de SVT retraité- postes occupés : surveillant d’externat dans 4 établissements de l’académie (Tournus, Nuits-St-Georges, Beaune et Chalon/Saône), professeur dans 2 lycées marocains (Sidi Slimane et Meknès), assistant à l’université de Tlemcen et à l’ENS de Fès, titulaire sur zone de remplacement dans l’académie de Dijon (Autun, Chalon/Saône, Semur-en-Auxois, Bligny/Ouche, Nolay) et enfin titulaire au grand lycée Clos Maire de Beaune. Commenter ce schéma

vidéos évolution Unisciel : L'Université des Sciences en Ligne. Les missions d'Unisciel sont de renforcer l’attrait pour les études et filières scientifiques d’un plus grand nombre d’étudiants, de favoriser leur réussite et de contribuer au rayonnement de l’enseignement scientifique francophone. Unisciel propose pour cela un grand nombre de ressources numériques de qualité, validées tant sur le plan des contenus que sur le plan pédagogique et technique sur les disciplines suivantes: Mathématiques, Informatique, Physique, Chimie, Sciences de la Vie, Sciences de la Terre et de l'Univers. Unisciel est un Groupement d’Intérêt Scientifique (GIS) regroupant une trentaine d'établissement d'enseignement supérieur français.Dans ce cadre, les membres d’UNISCIEL s’engagent: Des cours numériques sont proposés ainsi que des banques d’exercices, des tests d’autoévaluation, des documents vidéo et des activités multimedia interactives diverses. Accèder au site d'UNISCIEL

Trilobites : biodiversité estimée en nombre de genres BDS Secondaire > Biodiversité,évolution, classification et unité du vivant Publié le jeudi 19 mars 2015 par Alain Gallien Dernière mise à jour le jeudi 19 mars 2015 Format GIF - 1632 X 747 pixels - 56.8 ko L'image ci dessus est réduite : afficher en taille réelle D'autres schémas du même auteur Alain Gallien : Professeur de SVT retraité- postes occupés : surveillant d’externat dans 4 établissements de l’académie (Tournus, Nuits-St-Georges, Beaune et Chalon/Saône), professeur dans 2 lycées marocains (Sidi Slimane et Meknès), assistant à l’université de Tlemcen et à l’ENS de Fès, titulaire sur zone de remplacement dans l’académie de Dijon (Autun, Chalon/Saône, Semur-en-Auxois, Bligny/Ouche, Nolay) et enfin titulaire au grand lycée Clos Maire de Beaune. Commenter ce schéma

CENT ANS DE SOLITUDE – Une tortue s’éteint avec son espèce On l'appelait "Georges le solitaire" ("El Solitario Jorge"). Tellement solitaire qu'il est mort sans descendant, entraînant la disparition de son espèce. Georges le solitaire était la dernière tortue géante de l'espèce Geochelone abigdoni, vivant dans une des îles de l'archipel des Galapagos. Il est mort dimanche 24 juin, a annoncé le service du parc national des Galapagos. Les causes de la mort de la tortue géante, dont l'âge était estimé à plus de 100 ans – elles peuvent vivre jusqu'à 200 ans –, demeurent pour l'instant inconnues. Georges le solitaire avait été découvert en 1972 sur l'île de Pinta alors que les scientifiques pensaient que cette espèce de tortue était éteinte depuis longtemps. Les îles Galapagos, dans l'océan Pacifique, sont situées à environ 1 000 km des côtes sud-américaines et appartiennent à l'Equateur. Signaler ce contenu comme inapproprié Cette entrée a été publiée dans Actualité, Planète.

Related: