background preloader

Liproco - Circuits courts

Liproco - Circuits courts
Related:  Pays de la Loire Agriculture de Proximité4-Qu'est ce qui et qui soutien les circuits courts?

Répertoire : manger local au Québec Hôtels, restaurants et institutions publiques Cette «table champêtre» propose une cuisine du terroir. 795 rang 7 Est G0W 2V0 Saint-Nazaire Épiceries et commerces 27 avenue St-Patrick G0N 1B0 Saint-Joseph-de-Corelaine Autres paniers de légumes Aliments d'ici est un comité de recherche et de mise en pratique d'alternatives pour se nourrir de manière locale, saine et abordable. AlterNative Bio offre à l'année une livraison de paniers de fruits et de légumes certifiés biologiques qui sont composés en priorité d'aliments produits localement. 277 chemin Bulwer J0B 2A0 Martinville Marchés en ligne Ce marché virtuel est une initiative citoyenne qui vise la santé et la qualité de vie de la communauté dans un esprit d'entraide. 5111-C Chemin du Lac J0K 2N0 Saint-Gabriel-de-Brandon 2027 chemin Sainte-Angélique J7T 2Y7 Saint-Lazare 1 chemin de la Coulée G0R 3Y0 Saint-Paul-de-Monminy Marchés publics Visitez le site de l'AMPQ pour connaître les coordonnées et les heures d'ouverture des marchés publics membres. L'Islet

Projet Coxinel - PSDR Coxinel COXINEL : Les circuits courts de commercialisation en agriculture et agroalimentaire : des innovations pour le développement régional Après le Projet Equal Croc... CROC est un projet en 4 axes au service d’un objectif partagé : "Compétences, Réseaux, Observatoire, Communication pour soutenir l’agriculture locale par des réseaux de proximité". Ce projet s’est déroulé entre 2005 et 2008 dans le cadre du Programme d’Initiative Communautaire EQUAL, soutenu par le Fonds Social Européen pour lutter contre toutes les formes de discrimination et réduire les inégalités entre les régions et entre les populations, sur le plan à la fois économique et social. Pour en savoir plus : aller sur le site du projet EQUAL CROC ...Le Projet PSDR Coxinel En 2008, un nouveau projet a démarré pour 3 ans. Présentation détaillée du projet Opérateurs impliqués Qu’est-ce qu’un projet PSDR ? Structuration du site Le DVD "Se nourrir ici" de l'association Lafi Bala vient de sortir !! Lire la suite des actualités

Circuits courts/circuits de proximité Objectifs du projet de coopération Conforter et mettre en cohérence et en commun des savoir-faire locaux, mettre en réseau les acteurs et promouvoir les produits Conforter, mettre en cohérence et en commun les expériences, les connaissances et savoir-faire des territoires coopérant autour des produits du terroir Mettre en réseau les acteurs des territoires (producteurs, artisans, restaurateurs, acteurs du tourisme…) pour structurer des filières locales, soutenir la recherche de nouveaux débouchés Promouvoir les spécificités locales/ produit du terroir auprès des consommateurs. Créer une « identité culinaire » Touraine Partenaire du projet Thèmes Agriculture et produits agricoles Aménagement du territoire Circuits courts/circuits de proximité Commercialisation Date d'approbation du projet 8 Novembre, 2012 Date (prévue) de fin du projet 31 Décembre, 2014 Contexte et origine Objectifs opérationnels Créer une plus value des opérations déjà entreprises autour des produits locaux.

développer les "circuits courts" : Michel Barnier annonce un plan en 14 mesures Michel Barnier, ministre de l’agriculture et de la Pêche a annoncé, le 14 avril, lors d’un déplacement à Vanves (Hauts de Seine), à la rencontre d’agriculteurs et de consommateurs engagés dans le cadre de l’association pour le maintien d’une agriculture paysanne (AMAP), un plan d’actions pour favoriser le développement des circuits courts des produits agricoles. Les AMAP sont une des formes de ce mode de commercialisation. Ce plan s’appuie sur les conclusions d’un groupe de travail mis en place dans le prolongement des Assises de l’Agriculture et du Grenelle de l’environnement. Il répond à la volonté de développer la part des produits de saison et de proximité dans les achats alimentaires dans le double intérêt des consommateurs et des agriculteurs. Ce plan qui s’intègre dans la politique de l’offre alimentaire sûre, diversifiée et durable du Ministère de l’agriculture, comprend 14 mesures concrètes déclinées en 4 axes : adapter la formation des agriculteurs de la production à la vente.

N° 3280 - Proposition de loi de Mme Brigitte Allain visant à favoriser l'ancrage territorial de l'alimentation (Renvoyée à la commission des affaires économiques, à défaut de constitution d’une commission spéciale dans les délais prévus par les articles 30 et 31 du Règlement.) présentée par Mesdames et Messieurs Brigitte ALLAIN, Laurence ABEILLE, Éric ALAUZET, Isabelle ATTARD, Danielle AUROI, Denis BAUPIN, Michèle BONNETON, Christophe CAVARD, Sergio CORONADO, Cécile DUFLOT, François-Michel LAMBERT, Noël MAMÈRE, Véronique MASSONNEAU, Paul MOLAC, Barbara POMPILI, Jean-Louis ROUMÉGAS, François de RUGY et Eva SAS, députés. Mesdames, Messieurs, La présente proposition de loi a pour ambition de créer un environnement juridique favorisant l’ancrage territorial de l’alimentation. La loi d’avenir pour l’agriculture, l’alimentation et la forêt du 13 octobre 2014 a fait de l’ancrage territorial de la production l’un des objectifs de la politique agricole et alimentaire. Les initiatives émergent partout en France, qu’elles soient privées ou publiques. Ainsi, cet article s’articule en deux volets. Article 1er

Producteurs et consommateurs s’unissent pour former des communautés solidaires Voilà un entrepreneur qui a du piquant. Guilhem Chéron prépare sa recette depuis un an et demi dans les règles de l’art. Se basant sur le succès des AMAP (Associations pour le Maintien de l’Agriculture Paysanne) qui créent un lien direct entre le producteur et le consommateur, ce designer industriel de formation a inventé une nouvelle formule : « La ruche qui dit oui ! », visant à ouvrir le concept au-delà des simples consommateurs avertis. La ruche est en réalité un groupement de quarante à cinquante foyers situés dans une même zone géographique qui vont se réunir pour faire appel aux producteurs de leur choix et se fournir directement auprès d’eux, court-circuitant ainsi le passage par la case distributeur. Pour être plus précis, c’est le producteur qui calcule lui-même ses prix en fonction de sa zone de chalandise : il lancera lui même les propositions auprès de la ruche en proposant de livrer un certain volume de ses produits, fruits ou légumes par exemple.

Le projet Coxinel - PSDR Coxinel COXINEL : Les circuits courts de commercialisation en agriculture et agroalimentaire : des innovations pour le développement régional Après le Projet Equal Croc... CROC est un projet en 4 axes au service d’un objectif partagé : "Compétences, Réseaux, Observatoire, Communication pour soutenir l’agriculture locale par des réseaux de proximité". Ce projet s’est déroulé entre 2005 et 2008 dans le cadre du Programme d’Initiative Communautaire EQUAL, soutenu par le Fonds Social Européen pour lutter contre toutes les formes de discrimination et réduire les inégalités entre les régions et entre les populations, sur le plan à la fois économique et social. Pour en savoir plus : aller sur le site du projet EQUAL CROC ...Le Projet PSDR Coxinel En 2008, un nouveau projet a démarré pour 3 ans. Présentation détaillée du projet Opérateurs impliqués Qu’est-ce qu’un projet PSDR ? Structuration du site Le DVD "Se nourrir ici" de l'association Lafi Bala vient de sortir !! Lire la suite des actualités

Alimentation : comment encourager les circuits courts Les achats réalisés via les circuits courts représentent aujourd'hui 6 à 7% des courses alimentaires. Lors de sa mission d'information, Brigitte Allain, députée Europe écologie les verts, a identifié plusieurs mesures pour les développer. "Aujourd'hui, une tomate cultivée par exemple à Marmande [Aquitaine] pourra être consommer à Bergerac [Aquitaine], après un détour par l'Ile-de-France : la société considère aujourd'hui que c'est plus simple d'un point de vue logistique de rassembler les marchandises sur le marché de gros de Rungis et ensuite de les rediffuser", déplore Brigitte Allain, députée Europe écologie les verts, rapporteure de la mission d'information sur les circuits courts et la relocalisation de l'alimentation. Au cours de son travail, elle a identifié les freins et leviers au développement des filières locales. Circuits courts, une réelle plus-value environnementale ? En effet, l'essor de ces filières reste encore modeste. Vers des plateformes de produits locaux ?

Traçabilité des produits: cinq façons de manger local Après les scandales de la viande de cheval retrouvée dans des plats cuisinés et les problèmes de traçabilité des produits qui en découlent, il paraît de plus en plus difficile de savoir ce que l'on trouve dans nos assiettes. Une solution parmi d'autres existe pourtant pour y voir plus clair dans ce que l’on mange: les circuits courts. Ce mode de consommation alternatif a pour but de réduire les intermédiaires entre producteurs et consommateurs, de préférence en consommant des produits issus d’une agriculture locale. 1. Les associations pour le maintien d’une agriculture paysanne (Amap) existent depuis des années. Ces dernières connaissent même un certain regain d'intérêt. 2. Réunir la plus grosse communauté possible de consommateurs autour de produits agricoles locaux et par Internet, c’est le principe de La Ruche qui dit oui! Cette entreprise sociale et solidaire a été fondée en 2010. 3. En octobre 2012 est né le tout premier “ drive-fermier ”. 4. 5.

Related: