background preloader

Outiller les étudiants du collégial dans leur recours aux réseaux sociaux et à la cybercommunication

Outiller les étudiants du collégial dans leur recours aux réseaux sociaux et à la cybercommunication

http://monimageweb.com/

Related:  Maîtriser l'informationProgressions, séquences, séances, ressources pédagogiques...S'exprimer sur le netLes usages des TICE - Sites québécoisSensibilisation

Lutter contre les rumeurs : mission impossible Philippe ALDRIN, Sociologie politique des rumeurs, Presses Universitaires de France, 2005 Gordon W. ALLPORT, Leo POSTMAN, The Psychology of Rumor, Henry Holt and Co, 1947 Introduction à la désinformation A partir de l’article de Natascha A. Karlova and Karen E. Fisher A social diffusion model of misinformation and disinformation for understanding human information behaviour, j’ai donc réfléchi sur les deviances qui peuvent s’imposer au traitement de l’information. Je pense qu’il est plus pertinent pour moi de partir des définitions de l’information, la désinformation et les autres manipulations possibles (propagande et complotisme.)

Transfert de pouvoir et d’influence des médias sociaux Au cours des 25 dernières années, les TIC ont transformé nos modes de fonctionnement et modifié notre comportement à plusieurs niveaux; de la maison à l’école, jusqu’aux méthodes de travail, et dans notre façon de consommer ou de se divertir. L’accessibilité aux contenus, via le Web et les technologies mobiles, a démocratisé le pouvoir de l’information et complètement modifié notre démarche cognitive de l’apprentissage. Les organisations n’ont plus le monopole du savoir et de la connaissance. L’Internet et les réseaux sociaux se révèlent désormais les principales sources d’information et d’expression des nouvelles générations.

Usages du numérique dans les écoles québécoises - Rapport synthèse Retour à la liste des publications Depuis plusieurs années, le développement du Web et des TIC façonne les systèmes éducatifs et le Québec a souvent fait figure de pionnier dans ce domaine. En 2013, le ministère de l'Éducation, du Loisir et du Sport (MELS) a demandé au CEFRIO de réaliser un projet de recherche et d'enquête afin de faire le point sur les usages et le passage au numérique dans les écoles québécoises. Ce rapport synthèse présente les trois volets de cette étude :

Centre de sécurité Si vous êtes le propriétaire de la tablette, appuyez sur "Paramètres → Utilisateurs → Ajouter un utilisateur ou un profil". Appuyez sur "Profil limité", puis sur "Nouveau profil", et indiquez le nom du profil. À l'aide des interrupteurs d'activation/de désactivation et des paramètres, gérez l'accès de ce profil aux fonctionnalités, paramètres et applications.

Voyage au pays du canular Internet Connaissez-vous l'histoire de la future mariée mise enceinte par le strip-teaser nain embauché (ou débauché!?) pour son enterrement de vie de vieille fille, à Brossard? Saviez-vous qu'une mosquée va ouvrir au premier étage de la tour Eiffel? Avez-vous aperçu la photo du pitbull né avec un pelage de léopard? Complot, hoax, rumeurs … Éduquer à l’humilité à l’heure du numérique Pour ce premier article de 2016 (au passage, tous mes voeux à celles et ceux à qui je n’ai pas encore eu l’occasion de les présenter), je souhaitais évoquer l’un des défis qui s’offre au monde éducatif en général, et universitaire en particulier : éduquer à l’humilité. Cette idée d’article m’est venue après une succession d’expériences, et tout récemment la lecture de cet article sur le site du journal anglais « The Guardian » : Why people fall for pseudoscience (and how academics can fight back). Cela fait de nombreux mois que je suis plus particulièrement marqué par la vitesse à laquelle se propagent rumeurs, hoax, théories complotistes (exemple hallucinant: les Chemtrails, présentés par ce site « exemplairement » complotiste …). Pensons également à ces personnes persuadées que les attentats de janvier 2015 ont été téléguidés par on-ne-sait quel service secret (d’ailleurs, si on ne le sait pas, c’est bien que c’est un complot, n’est-ce pas …).

Écrire à plusieurs mains sur un document numérique, comment, pourquoi ?- Usages du numérique éducatif L’écriture à plusieurs est une modalité de travail qui peut être utilisée notamment en lettres, langues, dans la préparation de projets pluridisciplinaires, pour rassembler des idées... Elle fournit aux élèves des occasions de communiquer, de se transmettre des connaissances et savoir-faire. A plusieurs, les élèves doivent argumenter et s’écouter mutuellement, pour s’accorder sur les objectifs et méthodes. Ils réalisent des productions plus riches. Sommet iPad: Rechercher dans les présentations Comment les tablettes numériques permettent-elles de revivifier les pratiques d’écriture en classe? C’est la question à laquelle je m’efforcerai de répondre dans cette communication orale, à travers le récit d’une expérience menée récemment au secondaire. Il s’agit d’un atelier d’écriture, « Les poètes de la vie moderne 2.0 », mené dans l’esprit du creative writing. Lors d’un voyage scolaire, les élèves ont parcouru la ville de Londres, tablette à la main, et ont fixé dans la mémoire des appareils autant d’instantanés de la ville, sources d’inspiration potentielles (paysages sonores, photographies), en vue de proposer, de retour en classe, une « géopoésie » collective. Grâce aux applications, dont les outils de géolocalisation, et à la pratique du app smashing, la classe offre, sur Google Maps, sa propre géo-graphie de Londres à l’ère numérique. Auteur(s) : DURET, Caroline

On te manipule Une Théorie du complot, c'est quoi ? Une théorie du complot (on parle aussi de conspirationnisme ou de complotisme) est un récit pseudo-scientifique, interprétant des faits réels comme étant le résultat de l’action d’un groupe caché, qui agirait secrètement et illégalement pour modifier le cours des événements en sa faveur, et au détriment de l’intérêt public. Incapable de faire la démonstration rigoureuse de ce qu’elle avance, la théorie du complot accuse ceux qui la remettent en cause d’être les complices de ce groupe caché. Elle contribue à semer la confusion, la désinformation, et la haine contre les individus ou groupes d’individus qu’elle stigmatise.

La confiance dans les médias à son plus bas niveau Une étude réalisée outre-Atlantique1 par Media Insight Study, un partenariat entre l’agence Associated Press et l’American Press Institute, révèle des résultats qui font froid dans le dos et devraient constituer une alerte démocratique. Ses principales conclusions se présentent comme suit : seulement 6% des personnes interrogées font largement confiance aux médias, ce qui en fait l’une des institutions les moins fiables aux yeux des Américains ;l’exactitude des faits rapportés par les médias représente, logiquement, un élément extrêmement ou très important pour près de 90% des personnes interrogées ;mais 40% d’entre elles peuvent citer au moins un exemple d’une relation médiatique inexacte ou tendancieuse de l’actualité qui a érodé leur confiance ;60% des Américains s’informent plusieurs fois par jour sur leurs équipements électroniques (ordinateurs, smartphones, tablettes) ; (CC) Giulia van Pelt Comme Albert Camus l’écrivit le 31 août 1944 dans Combat,

Le biais de confirmation et la rumeur sur le Web - prof' doc' Je me suis donc penché sur le sujet et propose ici quelques réflexions, en revenant sur la définition et l’origine de la notion de biais de confirmation, avant de faire une contre-analyse du travail de Gérald Bronner sur le rapport entre biais de confirmation et utilisation des moteurs de recherche, en poussant la recherche, pour enfin présenter quelques pistes pédagogiques. Le biais de confirmation : définition et origines Dans un langage de vulgarisation, le biais de confirmation est la disposition à lire, écouter ou observer les informations qui vont dans le sens de nos propres croyances, sans égard pour les informations qui contredisent nos croyances. Création d’un magazine scolaire en ligne : un superbe outil d’apprentissage et d’intégration pour les élèves allophones 64 Shares Share Tweet Email Les élèves étrangers ont besoin de beaucoup produire pour maîtriser la langue française. Matthieu Sanchez explique qu’il avait beaucoup de mal à trouver des sujets de production écrite dans lesquels ces élèves s’impliquent pleinement « parce que trop artificiels ou trop éloignés de leurs réalités ; ils ne s’y retrouvaient pas ».

Revue éducation et francophonie - Sommaire TIC et éducation : avantages, défis et perspectives futures Éducation et francophonie Volume XLI, numéro 1, printemps 2013 Thierry Karsenti - Université de Montréal, Québec, Canada Simon Collin - Université du Québec à Montréal, Québec, Canada

Related: