background preloader

Grâce aux grainothèques, des semences libres dans toute la France

Grâce aux grainothèques, des semences libres dans toute la France
« Prenez, déposez librement les graines qui vous plaisent. » Au milieu des livres de jardinage, la petite boîte en carton étonne. Depuis janvier dernier, la médiathèque de Lagord (Charente-Maritime) accueille l’une des premières grainothèques de France. Celle-ci permet aux visiteurs de partager leurs semences en toute liberté. Vous risquez bien d’en croiser d’autres dans les semaines qui viennent, car cette pionnière inspire... Une quarantaine de bibliothèques, restaurants et lieux associatifs (voir carte ci-dessous) ont construit et installé des boîtes de ce type depuis le lancement de cette initiative, en octobre 2013, par l’association Graines de Troc – qui anime par ailleurs une plateforme de partage de graines via une monnaie complémentaire. Et bien d’autres sont en cours d’installation : « On reçoit quasiment une demande par jour », assure Sébastien Wittevert, président de Graines de Troc. Voir en plein écran A lire aussi : Jardiniers, voici 7 plantes invasives à éviter

http://www.terraeco.net/Grace-aux-grainotheques-des,54986

Related:  Rêvesolutions et GénialeriesGroupe jardin

La givebox, la boîte qui donne de la générosité Inventée à Berlin il y a trois ans, la Givebox (littéralement « boîte à donner ») s’est propagée un peu partout dans les rues de la ville. Son principe est basé sur l’échange, on y dépose ce dont on ne se sert plus et on y prend ce qui nous intéresse. Depuis, elle est apparue au Canada, en Espagne, en Angleterre mais aussi en France dans des lieux associatifs ou culturels. Proposer des "grainothèques" en bibliothèque pour favoriser le partage des semences libres Mon intérêt pour les biens communs m’a peu à peu fait découvrir la problématique des semences, dont les enjeux sont aujourd’hui considérables et rejoignent par certains côtés ceux de la Culture libre. J’ai eu déjà eu par exemple l’occasion sur S.I.Lex de consacrer des billets à des projets de licences libres appliquées aux semences ou à la question du domaine public végétal. Alors que les semences constituent un patrimoine millénaire qui s’est développé par le biais du partage de graines entre paysans, cette pratique est aujourd’hui fragilisée par des restrictions légales, faisant courir un risque à la biodiversité. Les variétés végétales tout comme les oeuvres de l’esprit, peuvent en effet être saisies par la propriété intellectuelle, par le biais de certificats d’obtention végétale ou de brevets protégeant les intérêts de l’industrie semencière.

Les grainothèques, semences à partager Pour la gratuité dans un monde où tout s'achète Le partage est une manière économique, libre et solidaire de faire (re)découvrir les trésors de la nature à nos enfants, à nos voisins... Alors que les graines reproductibles abondent dans nos jardins, les semences hybrides de l'industrie semencière constituent un véritable racket annuel des paysans et jardiniers. Plus de 2 000 baguettes offertes aux personnes en difficulté - Toute l'actualité de la Guadeloupe en ligne - FranceAntilles.fr À Baie-Mahault, dans certaines boulangeries partenaires de l'opération Baguette solidaire, 800 à 900 baguettes ont pu être collectées avant d'être offertes. (D. R.) L'opération Baguette solidaire a remporté un franc succès. Grâce à cette action de solidarité - qui consiste à acheter 2 baguettes et à en céder une aux personnes en difficulté -, plus de 2 000 baguettes ont pu être offertes.

Qui sème la grainothèque, récolte la bibliothèque ? Apparues aux États-Unis, les grainothèques fleurissent désormais dans les bibliothèques françaises ! Après la bibliothèque municipale de Lille et la médiathèque José-Cabanis de Toulouse, c’est au tour de la médiathèque parisienne Marguerite-Yourcenar (15e arrondissement) d’inaugurer aujourd’hui, vendredi 10 avril, ce nouveau service. Le fonctionnement de ces installations est très simple : les usagers y déposent des semences de plantes potagères ou de fleurs et peuvent en retour prendre celles qu’ils désirent. Le secret des Incroyables Comestibles... - Réseau Transition.be En l’espace de quelques mois, ce mouvement citoyen, apolitique et non marchand a pris en Belgique une certaine ampleur et est relayé par la presse et les médias web, avec des articles et des reportages souvent élogieux. L’initiative interpelle et fédère des gens (mais aussi des organisations) qui reconnaissent que l’abondance est le fruit du partage. Les Incroyables Comestibles (Incredible Edible) sont partis de Todmorden, ville anglaise de 15.000 habitants située dans le Yorshire. A l’initiative, deux mères de famille. En résultat, une ville entière qui s’est transformée en un vaste jardin potager entretenu par la population, avec des plantations de légumes sur les places, devant l’école, devant la mairie, devant le commissariat de police, etc … accessibles gratuitement à tous. En 4 ans, le territoire est devenu autonome sur le plan alimentaire à près de 85 %, avec pour objectif d’atteindre 100 % en 2016.

Mini-guide du curateur éthique A l’ère du numérique, les contenus disponibles sur le web sont de plus en plus nombreux et de plus en plus relayés. On parle même de la règle des 90/10 : seulement 10% de ces contenus seraient réellement créées, et 90% repris ou simplement rediffusés. La curation se place d’ailleurs dans ces 90%, les curateurs ayant pour mode opératoire de retransmettre des informations glanées sur le web qu’ils jugent pertinentes. Ainsi se crée le besoin de définir quelques bonnes pratiques pour la curation. Le principe ? Chicheboville. Un chèque en carton géant pour payer ses impôts en Normandie : Valentin fait le buzz « Article « Normandie-actu Payer ses impôts ne fait rire personne. En général. Car à Chicheboville, près de Caen, dans le Calvados, Valentin a trouvé le moyen de rendre la tâche plus originale, créant au passage, un véritable buzz sur Internet. Comme le rapportent nos confrères de Liberté-Le Bonhomme Libre, le jeune homme s’est présenté à la Trésorerie de Troarn, mardi 4 novembre 2014, avec son chèque d’un montant de 1 307 euros. Sauf que celui-ci n’était pas comme les autres. Il s’agissait d’un morceau de carton long de deux mètres et moitié moins large.

L'Etat de Nécessité [Art.122-7 du Code Pénal]: Le temps politique est désormais révolu, nous passons à l'action ! Depuis quelques jours, un phénomène commence à s'abattre sur les eurocrates, qui si tout le monde y met un peu du sien, pourra permettre rien de moins que de déclencher la tenue d'un référendum sur la sortie de l'euro et de l'Union Européenne, de façon très... alternative ! Cela fait des années que différentes formations politiques réclamant la sortie de l'U.E, l'euro et l'OTAN sont ostracisées par les médias, quand elles ne sont pas pleinement diffamées. Le régime de propagande et de censure a bien assez duré, et quiconque est un peu rationnel sur le système électoral et médiatique actuel, sait que ça n'est certainement pas en 2017 que nous verrons un responsable politique compétent et souhaitant nous libérer de la tutelle de l'U.E et l'OTAN, arriver au pouvoir par le biais du Suffrage Universel. A ceux qui en doutent encore par religiosité partisane, je me plairais à citer Alexis de Tocqueville :

Related: