background preloader

En Syrie, au secours, les Rouges arrivent…

En Syrie, au secours, les Rouges arrivent…
Par Alexander Vasilyev – Le 28 septembre 2015 – Source : Fort Russ Un passage en revue rapide de la correspondance sur les réseaux sociaux des militants de État islamique et de ceux de l’opposition syrienne montre que le moral des révolutionnaires et des combattants du Califat est bien différent de ce qu’il était il y a seulement quelques semaines. De très nombreux messages appellent les rebelles à quitter la Syrie pour venir en Europe en se fondant au milieu des réfugiés, l’Europe où «les infidèles, tels des moutons stupides, nous donneront de l’argent et des logements». Pourquoi ce changement de ton? La peur de la Russie. De simples rumeurs sur l’apparition de troupes russes sur le champ de bataille en Syrie ont provoqué la panique dans les rangs d’État islamique. D’un côté, nous devons nous souvenir que la guerre dure depuis quatre ans en Syrie, et qu’il n’est pas facile de faire peur aux militants de l’opposition. Cela vous surprend? Article original en russe publié dans RusVesna. Related:  Réfugiés de Syrie : Problèmes et causes

Les alliés des Américains en Syrie: leurs performances honteuses sont parfaitement explicables Note de Dmitry Orlov L'échec américain récent pour former et équiper des forces anti-Assad en Syrie n'est pas un incident isolé. C'est un symptôme d'un problème systémique. Cet article, paru récemment dans la presse russe, explique pourquoi. Par Yevgeny Krutikov – Le 29 septembre 2015 – Source Vzglyad via Club Orlov Le scandale autour de la 30e Division, mise sur pied et entraînée par des formateurs américains pour la guerre contre Assad, et qui s’est immédiatement rendue au front islamiste al-Nosra dès que ses membres ont franchi la frontière turque, résonne maintenant tout autour de la planète. Il y aura beaucoup de ces scandales. Rappelons nous que le résultat final est que le Front al-Nosra (une branche d’al-Qaïda) a reçu des armes, de l’équipement et quelques pickups des États-Unis. Problèmes avec les services secrets et la psychologie L’image d’un agent de la CIA décidant qui choisir comme allié au Moyen-Orient a été indûment exagérée par Hollywood. Problèmes physiques Lien

Fawkes News: Ce que les médias ne vous dirons pas sur le comportement abjecte de certains migrants Le témoignage d'Aida Bolevar a de quoi surprendre quand on connait la manière dont le flux migratoire est présenté de manière idyllique aux français. Cette femme, parlant couramment l'arabe, a récemment voyagé dans un train reliant Budapest et Vienne. Lorsqu'elle est arrivé à la gare, une masse de migrants a tout d'abord refusé de la laissé rentrer. Ils l'ont insulté et ont essayé de lui prendre ses bagages. Des personnes déféquaient là ou elles se trouvaient. Et ça donne ces belles photos émouvantes pour faire pleurer dans les chaumières. Liens connexes:Pays-Bas: cinq femmes agressées sexuellement par des demandeurs d’asileLa Face B de l'afflux massif en Europe de "réfugiés syriens"Des musulmans radicaux menacent des chrétiens dans les centres d'accueil Publié par Fawkes News

Moyen-Orient - Raids en Syrie : Washington doute que Moscou ait ciblé l’EI Raids en Syrie : Washington doute que Moscou ait ciblé l’EI En savoir plus Le jeune Saoudien menacé de décapitation "ne perd pas espoir" En savoir plus Ligue des champions : le PSG a surclassé le Chakhtior Donetsk En savoir plus Taliban, armée afghane, OTAN : quelles troupes sont à l'œuvre en Afghanistan ? En savoir plus La discrète rencontre entre le pape et l'icône anti-mariage gay Kim Davis En savoir plus Propos sur la "race blanche" : Morano bientôt sanctionnée par Les Républicains En savoir plus Riyad tarde à rapatrier les corps iraniens, Téhéran s'impatiente En savoir plus Snowden rejoint Twitter, d'autres résistent encore En savoir plus Moscou mène ses premières frappes en Syrie En savoir plus Scandale Volkswagen : près d'un million de voitures concernées en France En savoir plus Enquête de la France en Syrie : une procédure "politique et symbolique" En savoir plus

Bombardements russes sur les alliés américains en Syrie, incident militaire entre l’Arabie saoudite et l’Iran, retrait des Palestiniens des accords d’Oslo : le Moyen-Orient est-il au bord de la déflagration menant à la 3ème guerre mondiale ? Atlantico : Selon sénateur américain John McCain, des frappes russes auraient tué des rebelles syriens soutenus par la CIA jeudi 1er octobre. Ainsi, l'aviation envoyée par Moscou aurait touché le groupe syrien Souqour al-Jabal, dont les membres ont été formés par la CIA. Peut-on s'attendre à d'autres opérations controversées ? Quels sont les risques de dérapages dans la région ? Roland Lombardi : Tout d’abord, rappelons une nouvelle fois qu’en Syrie, la stratégie de la Russie est claire : soutien inconditionnel à Bachar el-Assad, lutte contre Daech et tous les autres mouvements islamistes. De plus, contrairement à ce que les médias occidentaux affirment, au-delà de toutes les minorités religieuses et ethniques qui composent la Syrie, Bachar el-Assad est aussi et encore soutenu par au moins la moitié de la population syrienne (même sunnite). Pour la première fois donc, depuis l’intervention soviétique en Afghanistan de 1979 à 1989, l’armée russe intervient au Moyen-Orient.

Syrie: Duel Aérien entre des Sukhoi SU-30 SM russes et des F-15 israéliens | Strategika 51 oct2 EXCLUSIF-Strategika 51: Six chasseurs multirôles russes de type Sukhoi SU-30 SM ont mis en fuite des chasseurs israéliens de type McDonnell Douglas F-15 au large des côtes syriennes. Les appareils israéliens survolent depuis des mois l’espace aérien syrien et plus particulièrement la base aéronavale de Lattaquié, tête de pont des forces russes en Syrie. Dans la nuit du 1er au 02 octobre 2015, six Sukhoi SU-30 SM russes ont décollé de la base aérienne syrienne de Hmimim en direction de Chypre avant d’intercepter en position d’attaque quatre chasseurs israéliens F-15. Surpris par une situation aussi inattendue et probablement non préparé à un combat aérien avec l’un des meilleurs chasseurs polyvalents russes, les pilotes israéliens ont vite rebroussé chemin vers le Sud en survolant à très grande vitesse le Liban. L’armée libanaise a annoncé officiellement à 2313 Z (heure locale) que quatre « appareils ennemis » (israéliens) avaient franchi l’espace aérien du Liban. J'aime :

Frappes russes en Syrie: les Casques blancs inondent le Web d’intox L'organisation a récemment publié sur son compte Twitter une photo représentant une petite fille syrienne couverte de sang, prétendument blessée ainsi qu'un bon nombre de ses concitoyens au cours des frappes aériennes russes le 30 septembre. L'une d'elle a été reprise par le célèbre quotidien français l'Express. "La Russie a frappé Homs aujourd'hui. 33 civils, y compris trois enfants et un volontaire @SyriaCivilDef, ont été tués", a partagé l'organisation sur son compte Twitter. Cependant, la falsification a aussitôt été démontrée: des utilisateurs de Twitter ont découvert que la photo avait été prise le 25 septembre 2015, soit cinq jours avant les bombardements en question. S'empressant d'accuser Moscou, les White Helmets ont publié le tweet fustigeant les frappes russes en Syrie plusieurs heures avant l'autorisation officielle du «recours aux forces armées à l'étranger» par le parlement russe.

Frappes russes en Syrie: l’Onu avoue s’être trompée International URL courte Selon Farhan Haq, porte-parole du secrétaire général de l'Onu, les récentes déclarations du service de presse de l'Onu, affirmant que les frappes de l'aviation russe contre les positions de l'EI faisaient des morts parmi les civils syriens, n'étaient fondées que sur les informations de médias et d’organisations non gouvernementales. "Nous avons reçu des messages de groupes civiles, y compris +White Helmets+ et des médias", a-t-il déclaré en répondant à la demande de préciser sur quelles données a été basée la récente affirmation du porte-parole du service de presse de l'Onu. Ici, il s'agit du porte-parole du secrétaire général de l'Onu, Stéphane Dujarric, qui avait annoncé auparavant que "selon les données des messages initiales, près de 33 citoyens innocents auraient pu être victimes d’attaques dans la région de Homs".

Les services secrets occidentaux impliqués dans l'essor de l'EI? La journaliste a posé crûment la question: comment est-il possible que le groupe terroriste Etat islamique continue à prendre de l'ampleur malgré toutes les mesures des USA? Ensuite, "comment leurs réserves de munitions ont proliféré à un rythme exponentiel? Ce n'est pas logique", a insisté Mme Beeley. Si les Etats-Unis disposent autant d'armements et de munitions qu'ils veulent, à l'aide de ces munitions, ils peuvent éradiquer l'Etat islamique et on est en droit de se demander pourquoi ils ne le font pas et, de plus, pourquoi les rangs de ces groupes radicaux grossissent sans discontinuer, a-t-elle fait remarquer. Une "armée de confiance" de l'Occident? Ces groupes terroristes, selon l'interlocutrice de Sputnik, ne sont qu'une sorte d'"armée de confiance", dirigée avec habileté par les pays occidentaux pour les aider à réaliser leurs projets hégémoniques, une version contradictoire mais pas loufoque. Les véritables buts de l'Occident dans la lutte contre l'EI

Related: