background preloader

Apple, entreprise la plus chère de tous les temps

Apple, entreprise la plus chère de tous les temps
VIDÉO - Apple a de nouveau franchi jeudi le cap des 700 milliards de dollars de capitalisation boursière. Et pour bon nombre de professionnels, le titre ne devrait pas s'arrêter en si bon chemin. La firme à la pomme vient de décrocher un nouveau record. Après une première incursion en novembre dernier, Apple a de nouveau passé mercredi le seuil hautement symbolique des 700 milliards de dollars de capitalisation boursière. En milieu de séance le titre grimpait de près de 2 % à plus de 120 dollars sur le Nasdaq. Il a terminé en hausse de 0,77% à 119,56 dollars. Apple conforte ainsi sa première place mondiale, très loin devant, Exxon (390 milliards), Microsoft (340 milliards) ou encore Alibaba (225 milliards). Si l'action tutoie les sommets à Wall Street c'est essentiellement grâce aux résultats historiques dévoilés le 27 janvier dernier. Les actionnaires peuvent donc remercier le génie des ingénieurs du groupe et de son département marketing.

Apple Apple [ˈæpəl][17] Écouter (litt. « pomme » en anglais) (anciennement Apple Computer) est une entreprise multinationale américaine qui crée et commercialise des produits électroniques grand public, des ordinateurs personnels et des logiciels. Parmi les produits les plus connus de l'entreprise se trouvent les ordinateurs Macintosh, l'iPod, l'iPhone et l'iPad, la montre Apple Watch, le lecteur multimédia iTunes ou des logiciels à destination des professionnels tels que Final Cut Pro et Logic Pro. En 2019, l'entreprise emploie 137 000 employés et exploite 506 Apple Stores répartis dans 25 pays[18],[19] et une boutique en ligne où sont vendus les appareils et logiciels d'Apple, mais aussi de tiers. Son chiffre d'affaires annuel pour l'année 2020 atteint 111,4 milliards de dollars[20]. Histoire Parmi ses produits phares, on trouve l'Apple II, le Macintosh, l'iPod, l'iPhone et l'iPad. Apple et Steve Jobs L'image d'Apple est étroitement associée à celle de son cocréateur, Steve Jobs. Activité iPod

Pourquoi l'entreprise Apple.inc est-elle si performante ? Publié le 29 septembre 2014 à 14:33 Alors que la conférence d'Apple pour présenter ses nouveaux « objets connectés » a eu un succès fou à travers le monde, et que son nouvel iphone a vu son nombre de précommandes explosé en à peine 24h, intéressons-nous de plus près à la « marque à la pomme », symbole d'une Amérique jamais en panne d'innovation. Tout d'abord, Apple en quelques chiffres... 1 Avril 1976 : Date de fondation de l'entreprise Apple.inc, créée par Steve Jobs, Ronald Wayne et Steve Wozniak. 1ère : Apple a la première capitalisation boursière mondiale en 2014, à environ 98 dollars l'action. 424 : Nombre de magasins Apple store dans le monde entier. 80 300 : Personnes employées par l'entreprise Apple.inc. 4 Millions : Précommandes d'iphone 6 et d'iphone 6+ en 24h, battant le record du nombre de précommandes pour un smartphone en 24h. 57,6 Milliards : En dollars, chiffre d'affaires de l'entreprise pour le 1er trimestre fiscal 2014. Jusqu'où va Apple pour produire toujours plus ?

Pourquoi Apple est vraiment phénoménal 623,52 milliards de dollars. C'est la valeur de l'entreprise Apple, sur la base du cours de son action, qui a clôturé lundi soir à 665,15 dollars. La firme de tous les records - qui était, on le rappelle, au bord de la faillite en 1996 - a encore frappé. Cette fois, elle a dépassé (sans tenir compte de l'inflation) la capitalisation atteinte par Microsoft en 1999, le tenant du titre de la plus grosse capitalisation de tous les temps aux Etats-Unis. En redressant les chiffres pour tenir compte de l'inflation, Microsoft -et IBM-, battent Apple. Le précédent record de Microsoft datait de la bulle Il avait été établi le 27 décembre 1999, juste avant l'éclatement de la bulle internet début 2000. La croissance de la capitalisation est impressionnante Ces deux dernières années, la valorisation d'Apple a quasiment triplé et gagné 400 milliards de dollars. Apple dépasse de loin la valeur de ses pairs L'entreprise vaut plus que Microsoft, Google et Intel réunis. Jusqu'au billion de dollars?

Apple vaut 35 milliards de dollars de moins qu'hier - 6 décembre 2012 L'action du géant américain Apple a enregistré, mercredi 5 décembre, son plus fort recul en clôture depuis fin 2008 à Wall Street. L'action a chuté de 6,43% à 538,79 dollars à la Bourse de New York, entraînant dans son sillage l'indice Nasdaq des valeurs technologiques qui a lâché 0,77%. En termes de capitalisation boursière, Apple, qui avait clôturé mardi à 575,84 dollars, a donc perdu plus de 35 milliards de dollars sur la seule séance de mercredi. Il s'agit de la pire performance du fabricant de l'iPhone et de l'iPad depuis le 17 décembre 2008, lorsqu'il s'était incliné de 6,57%. -> Retrouvez l'analyse de Challenges.fr Apple va continuer à perdre des parts sur le marché des tablettes Cette perte d'appétit est liée, selon les analystes, à un ensemble de facteurs qui rendent moins attractif l'un des titres de Wall Street les plus en vogue jusqu'en septembre dernier. "Relocalisation" aux Etats-Unis Un responsable a cédé 8,76 millions de dollars de titres (Avec AFP)

Loire-Atlantique. Le travail de nuit interdit chez Apple Store Motus et bouche cousue. C'est une règle d'or chez Apple Store. Le vendeur d'outils de communication n'aime pas communiquer à la presse, même pour parler superficie des magasins ou nombre de salariés. Le site de Saint-Herblain (Loire-Atlantique), dans la zone commerciale d'Atlantis, n'échappe pas à la règle. Silence (aimable) donc mercredi. Aucun commentaire à la suite du jugement du tribunal de grande instance de Paris, rendu mardi. La justice interdit à Apple Store d'employer des salariés entre 21 h et 6 h (ce qui correspond à du travail de nuit) dans sept de ses magasins en France, « sous astreinte provisoire de 50 000 € par infraction constatée ». « Les heures sont de plus en plus tardives » Le comité de liaison intersyndical du commerce de Paris (CGT, CFTC, FO, Sud et CFDT), à l'origine de cette procédure, reproche à cette enseigne de faire travailler ses vendeurs après 21 h. Comment va s'organiser l'Apple de Saint-Herblain ? Et dans les autres commerces ? Que dit la loi ?

Des enfants chez un sous-traitant d'Apple en Chine : que trouveraient les multinationales si elles faisaient vraiment des audits de leurs activités dans les pays émergents ? Atlantico : Le géant américain Apple vient récemment de communiquer sur sa volonté de combattre le travail des adolescents dans ses usines basées en Chine. Cet épisode n'est-il pas l'arbre qui cache la forêt des conditions de travail souvent contestables dans les pays émergents ? Bénédicte Manier : Beaucoup de pays de sous-traitance n'offrent en effet pas les conditions sociales en vigueur dans les pays occidentaux et que le Bureau international du travail (BIT) a définies comme les cinq normes minimales de travail : absence de travail des enfants, de travail forcé et de discrimination, droit à la négociation collective et à la liberté syndicale. Soit parce que les lois des pays émergents n'encadrent pas ces droits, soit, le plus souvent, parce qu'elles sont mal appliquées. Le contrôle du caractère "humain" de ces entreprises est organisé la plupart du temps par les marques elles-mêmes. atlantico sur facebook notre compte twitter Ajouter au classeurSuivre ce contributeurLecture zen

La BBC dénonce les conditions de travail chez Apple Par Frédéric Bordage - 22/12/2014 (C) BBC. Après 18 journées de 12 heures sans repos, les ouvriers dorment sur place. Des journalistes de la BBC ont réussi à se faire engager comme ouvriers dans une usine d’assemblage de l’entreprise Pegatron, un des sous-traitants chinois d’Apple, chargé d’assembler des iPhone. Le premier reporter a enchaîné 18 journées de 12 heures avant d’obtenir un jour de repos. La fatigue et les cadences infernales ne sont les seuls griefs reprochés à Apple. Pire, on les prive de leur droit essentiel : la liberté. Des enfants qui extraient de l’étain Face aux accusations des reporters concernant l’usage d’étain extrait par des enfants dans des mines d’Indonésie (Bangka), Apple répond qu’une infime partie seulement de l’étain contenu dans l’iPhone 6 en fait partie. Ce reportage est intéressant car il offre un regard contrasté au regard des engagements pris par Apple en 2011. Ce type de reportage a déjà fait plusieurs fois le tour de la planète.

Conditions de travail en Chine: Apple accusé de ne pas tenir ses promesses Des ouvriers qui s'endorment sur la chaîne de production, des journées de travail pouvant aller jusqu'à 16 heures, du métal provenant de mines dans lesquelles travaillent des enfants... Le documentaire de la BBC dans une usine chinoise où sont fabriqués des iPhone 6 dresse un constat sombre et dénonce «les promesses non tenues» d'Apple pour améliorer les conditions de travail chez ses fournisseurs. Apple, qui a refusé d'être interviewé, a exprimé son désaccord avec les conclusions du reportage. Son fournisseur Pegatron «enquête» sur les abus signalés et promet «de prendre toutes les mesures nécessaires» pour rectifier la situation. Dix-huit jours d'affilé sans repos Un reporter chinois filmant en caméra caché a été contraint de travailler 18 jours de suite malgré ses demandes pour obtenir une journée de repos. Apple met en avant une origine «éthique» des minéraux et du métal rentrant dans la fabrication d'un iPhone.

Responsabilité des fournisseurs - Droits de l’homme et du travail - Apple (FR)

Related: