background preloader

Témoignage d' Emmanuelle Duez- Les 3 caractéristiques de la Génération Y

Témoignage d' Emmanuelle Duez- Les 3 caractéristiques de la Génération Y

http://www.youtube.com/watch?v=vPc-69JQAFk

Related:  DIGITAL NATIVESMotivation / EvaluationGen YZ

Comment les « digital natives » vont forcer l’entreprise à bouger On l’imagine volontiers en leader étudiante. Emmanuelle Duez a la fibre militante, un enthousiasme communicatif et parle pour sa génération. Ses idées, elle ne les défend pas dans la rue mais dans les comités exécutifs des grandes entreprises où elle tente d’introduire du « fun » et du « kif », parmi d’autres valeurs cardinales. « Les jeunes sont en train d’inventer un nouveau modèle économique. En témoigne la multitude de start-up créées par des digital natives [enfants du numérique] et régies par des règles et des philosophies assez inédites : leadership tournant, organisation à trois niveaux hiérarchiques maximum, collaboration avec la concurrence… », explique-t-elle.

BlaBlaCar dans le Top 10 des entreprises où il fait bon travailler Cette distinction récompense une culture d’entreprise originale et des nouvelles initiatives RH profondément… « Fun & Serious » ! La startup française, leader mondial du covoiturage longue-distance, se positionne à la 6e place au palmarès de l’institut Great Place to Work®, dévoilé hier soir, des entreprises de moins de 500 salariés dans lesquelles il fait bon vivre. Des effectifs qui doublent chaque année depuis 5 ans

Millennials aren’t the problem — you are — Life Learning Millennials aren’t the problem — you are A few weeks ago I was making my rounds of the company, checking in with various teams to see how they’re doing, when one of our younger employees grabbed me for a quick question. That’s common. (I have an open-door policy, and impromptu hallway conversations are the norm.) Et si les Digital Natives n’étaient qu’un mythe ? La recherche universitaire commence à se pencher sur les générations X et Y. Les entreprises comme les politiques ont trop fantasmé sur cette génération numérique et, du coup, faute de réflexion ont de la peine à les intégrer dans le monde du travail. Et si les Digital Natives n’étaient pas ceux que l’on croit ?

Trop de moins de 25 ans ne savent pas se servir professionnellement du numérique 5 millions de précaires numériques en France. Et surtout des moins de 25 ans qui ne savent pas, pour beaucoup, se servir scolairement ou professionnellement du numérique. Emmaüs vient donc de lancer pour eux, We Tech Care. Le numérique facilite la recherche d’emploi. Encore faut-il savoir se servir du numérique. « We Tech Care » est une start-up qui est née de ce constat. Trop de personnes, loin de l’emploi, déconnectées, en situation de précarité n’ont ni la possibilité ni la culture nécessaires pour se servir d’Internet. Réunions à la chaîne, tâches absurdes et hiérarchie insatiable : le "brown-out", cette nouvelle souffrance au travail MONDE D'AUJOURD'HUI – Après le burn-out, syndrome d'épuisement professionnel, et le bore-out, ennui provoqué par un travail répétitif, voici venu le brown-out, sentiment de perte de sens de travail d’un salarié. Explications. "Nous sommes lundi, et cela signifie réunion de service à mon étage pour plancher sur le planning de la semaine."

Organiser sa veille dans un environnement d'apprentissage personnel Un environnement d'apprentissage personnel (EAP) ? L'environnement d'apprentissage personnel n'est pas à proprement parler un outil. C'est une présentation souvent visuelle, assez libre sur la forme, des sources, des méthodes et des outils qui facilitent les apprentissages d'une personne. Brown-out: quand votre travail n’a plus de sens et qu’il est temps de switcher… – Medium L’aliénation au travail n’a jamais été autant d’actualité Les économistes classiques expliquent l’aliénation au travail par la division du travail, autrement dit, le “travail en miettes”, lorsque le travailleur n’est qu’un rouage dans un vaste système qu’il ne maîtrise pas et ne comprend pas. Déjà, pour Adam Smith, la division du travail était source de croissance et de richesses infinies, mais le prix à payer était un sentiment d’aliénation et d’ennui. Le prix était acceptable au 18ème siècle car l’autre branche de l’alternative était la famine et la misère. Dans la continuité de Smith, Karl Marx a approfondi la théorie de l’aliénation au travail. Pour lui, cette aliénation affecte profondément la condition humaine : le travailleur est morcelé, déchu ; il a abandonné ou perdu une part de son humanité.

Les sept paradoxes de la formation face à la génération Z « Le plus difficile pour la génération Z, c’est qu’elle doit se débrouiller seule, car le système éducatif ne les prépare pas encore à tous ces changements qui ont déjà eu lieu. Ils ont grandi dans un monde scolaire qui ne correspond pas à l’univers professionnel actuel et futur ». Cette citation du blogueur Patrick Douag (1) illustre bien le défi auquel doivent répondre les institutions éducatives (lycées, CFA, organismes de formation…) qui accueillent aujourd’hui les jeunes de la génération Y et Z pour les préparer à une entrée dans le monde du travail. Pour mémoire : la génération X regroupe les personnes qui sont nées entre 1960 et 1980. Ces membres n’étaient pas ou peu connectés et restaient relativement stables sur le marché de l’emploi… jusqu’à ce que la crise les rattrape.la génération Y regroupe les personnes nées entre 1980 et 1995.

Générations X Y Z - Best Futur 22 Mai Générations X Y Z Publié à 08:19h dans Actualités par Caroll D’où viennent ces expressions et de quoi s’agit-il exactement ? L’écrivain canadien , Douglas Coupland né en 1961, popularisa l’expression « Génération X » avec la parution de son livre « Génération X : Tales for an accelerated culture » en 1991. Cette oeuvre aborde les difficultés de cette génération, née dans l’abondance et qui découvre la crise, en termes de saturation des médias, d’absence de valeurs religieuses et d’instabilité économique.

La valeur ajoutée du tuteur dans l'intégration de la Génération Y Le tuteur joue un rôle décisif dans l'intégration réussie des membres de la génération Y. Nous vous proposons de découvrir les éléments clés de la réussite dans un contexte où ces jeunes parfaitement "câblés" pour répondre aux enjeux de l'entreprise rencontrent des difficultés à trouver leur place. L'intégration des jeunes de la Génération Y (nés après 1980) s'invite comme un enjeu majeur dans nos entreprises. La génération Z invente un nouveau langage Après la génération Y, qui a déjà fait couler beaucoup d’encre, voici venir les Z ! Décrits par certains comme la « version 4G » de leurs grands frères, par d’autres comme des « Zombies » dont l’invasion nous menace, ils intriguent autant qu’ils déroutent. En plus d’une autre façon de concevoir l’apprentissage, les relations sociales et le monde du travail, cette génération a pourtant beaucoup à nous apporter : elle contribue notamment à l’invention d’un nouveau langage basé sur l’image, la représentation des corps et de l’émotion, qui déteint sur nos communications et pourrait même influer sur notre mode de pensée. Une génération « Zombie » ? Les enfants du millénaire (nés entre 1980 et 2010, cfr encadré) forment un groupe défini par de nombreuses caractéristiques, comme celle d’avoir été élevés par des « parents-hélicoptères » qui les protègent de tout et veillent à tous leurs besoins.

Related: