background preloader

La Relève et la Peste

La Relève et la Peste

Reportage Angleterre : après Calais… Ils sont nombreux à rêver d’une nouvelle vie, ces migrants syriens qui ont réussi à passer clandestinement de la France au Royaume-Uni. International, Royaume-Uni Ukraine : la guerre en musique D’autres armes existent dans ce conflit presque oublié entre séparatistes pro-russes et Ukrainiens patriotes… International, Ukraine Quelle stratégie anti-terroriste pour l'Espagne ? Le pays, qui partage une frontière avec le Maroc, est considéré comme l’une des portes d’entrée en Europe pour les djihadistes en provenance du Maghreb. International, Espagne

Dépolluer et remplir son cerveau - Statistiques mondiales écologiques Jeanne Magazine | Le magazine féminin qui préfère les filles La Primaire Ouverte pour l'élection présidentielle de 2017 - LaPrimaire.org Science et vie l'AlterJT La vie rose, les actualités LGBT et les rencontres lesbiennes Les moutons enragés – Les moutons en ont marre, ils s'informent La dérive des exponentielles 1/3 Les prospectivistes qui sont nombreux dans les industries high-tech s’appuient souvent sur la notion de progrès exponentiel pour justifier leurs oracles. C’est notamment le cas de Ray Kurzweil, dans son fameux “The Singularity is Near” paru en 2005. Pour lui, le progrès scientifique et technique n’est pas linéaire mais exponentiel. On départ, quand les valeurs sont faibles, on ne le distingue pas du bruit ambiant. Puis à force de multiplications, il explose et transforme toutes les industries. Avec au centre de tout, le numérique. Ces thèses du progrès exponentiel s’appuient sur la Loi de Moore et ses dérivés (Metcalfe, etc). Certains n’hésitent pas à extrapoler ces lois à d’autres secteurs d’activités et technologies alors qu’il ne s’agit que de conjectures dont la validité est tout à fait empirique. Cela aboutit à une vision très linéaire et prédictible de l’innovation technologique qui peut en fait aussi bien ralentir qu’accélérer brutalement. Semiconducteurs

Contexte / Économie circulaire / Domaines d'intervention / L'ADEME en Île-de-France L’économie circulaire s’oppose au modèle classique dit d’économie linéaire (extraire – produire – consommer – jeter). Il s’agit d’un système économique d’échange et de production qui, à tous les stades du cycle de vie des produits (biens et services), vise à augmenter l’efficacité de l’utilisation des ressources et à diminuer l’impact sur l’environnement. Schéma des trois domaines et sept piliers de l'économie circulaire (ADEME) L'économie circulaire est un cercle vertueux composé de trois domaines : NB : pour partie, la prévention de la production de déchets et la gestion des déchets sont abordées dans la rubrique Déchets.

We Need Caféine - Actualité créative publicitaire et artistique Alternatiba - Nos enfants nous remercieront

Related: