background preloader

I-Effets psychologiques et physiologiques des jeux vidéo

I-Effets psychologiques et physiologiques des jeux vidéo
Effets «positifs» : - Canalisation des pulsions négatives (jeux vidéo = défouloir). - Stimulation du cerveau : favorisation des réflexes, de la vue (attention visuelle), de la notion de repérage dans l'espace, développement de la capacité à faire plusieurs choses simultanément, de l'esprit de déduction, de l'ingéniosité. - Une pratique régulière rend plus performant à la collecte / gestion d'informations. - Favorisation de l'insertion sociale grâce aux réseaux sociaux en ligne (online) → communication avec les autres. - Vertus pédagogiques : Compréhension de certains mots en langue étrangère, connaissances en géographie, en cuisine, etc.. - Les adolescents et adultes jouent au jeux vidéos pour se détendre, décompresser, notamment après une journée difficile à l'école ou au travail. MAIS : Ces effets «positifs» sont discutables et accompagnés d'effets négatifs. - Les jeux vidéo énervent les joueurs quand ils perdent, il les rendent agressifs, leur font dire des injures et les stressent. Related:  L’impact des jeux vidéo chez les jeunesJeux vidéos, un éternel combat parents-enfants?Sites en rapport avec le thème

Effets des jeux vidéo sur le comportement psychologique ~ Maladies et Troubles Psychiques Tous les jeux vidéo ont un impact sur les joueurs, différent selon le type et la fréquence à laquelle les personnes jouent. Nous allons donc maintenant voir les différentes conséquences que peuvent avoir chaque catégorie, en commençant par les effets sur le comportement psychologique, puis nous verrons les effets sur le corps. Nous allons donc commencer par voir les quelles répercussions des jeux vidéo sur le comportement psychologique. Effets Positifs Les jeux vidéo sont souvent critiqués comme faisant régresser les joueurs. De nombreuses études ont été menées et ont démontré cela. « La prise de décision, ce n'est jamais noir ou blanc. Par exemple dans le jeu Halo, en ligne, les meilleurs joueurs sont ceux qui sont capables d'anticiper les actions des autres « gamers », et qui après chaque « frag », pensent d'ores et déjà au suivant. Contrairement aux idées reçues, les jeux favoriseraient l'insertion sociale. La machine Volante de Da Vinci reprise dans le jeu Assassin’s Creed.

Les jeux vidéo aident-ils à apprendre ? Profiter de vos compétences en jeux vidéo pour réussir vos études ? Ne rêvez pas trop. Même si certaines écoles organisent déjà des tournois d'e-sport et mettent en avant les qualités professionnelles développées par les joueurs (lire notre enquête sur ce phénomène qui émerge tout juste en France), il y a peu de chances que l'éducation nationale convertisse vos points engrangés à Call of Duty en notes. Pourtant, l'apprentissage n'est pas épargné par le phénomène de « gamification » de la société : au Japon, le premier cyberlycée, qui ouvrira ses portes en avril, permettra d'obtenir son baccalauréat en suivant des cours par le biais d'un jeu vidéo. Peut-on apprendre en jouant aux jeux vidéo ? Oui, car on ne peut jouer sans apprendre. Quelles sont les compétences développées par le jeu ? Ces compétences sont-elles les mêmes que celles utiles à l'étude ? Contrairement à l'étude, ce sont davantage des compétences de savoir-être que de savoir-faire. Non, c'est une idée très ancienne.

L'enfant et les écrans : les effets positifs et négatifs du jeu vidéo selon l'Académie des Sciences Après deux ans de travail, l'Académie des Sciences publie aujourd'hui son rapport « l'enfant et les écrans ». Dense, instructif et richement documenté, le rapport s'intéresse notamment aux jeux vidéo, sans a priori ni idées reçues. Après deux ans de travail et d'auditions nombreuses, l'Académie des Sciences dévoilait hier son rapport consacré « l'enfant et les écrans ». En substance, on retient par exemple de cet avis de l'Académie que « les écrans » engendrent une révolution de la culture numérique, qui influence durablement les comportements : l'intelligence numérique qu'ils développent serait ainsi « plus fluide, plus rapide et multitâche », mais aussi sans doute plus superficielle (la culture du lien et du clic engendre une pensée « trop rapide » encline au « zapping ») en comparaison avec une culture littéraire plus lente, mais plus profonde.

Jouer aux jeux vidéo augmenterait la taille du cerveau - Sciences - Numerama En Allemagne, une étude sur le jeu vidéo a observé une évolution dans le cerveau des joueurs. Comparé au groupe qui n'a pas joué, celui qui a pratiqué au moins 30 minutes de jeu sur Super Mario 64 pendant deux mois a produit davantage de substance grise, un tissu présent à différents niveaux dans le cerveau. Le jeu vidéo étant devenu un divertissement de masse, nombreuses sont les études scientifiques et psychiatriques à avoir cherché à en évaluer les effets – s'ils existent – sur le comportement ou les capacités cognitives des joueurs. Cependant, malgré une littérature désormais très fournie dans ce domaine, les conclusions des chercheurs sont souvent contradictoires. En la matière, l'institut Max-Planck dédié au développement humain vient d'apporter sa pierre à l'édifice. Relayée par le site Kurzweilai, l'étude allemande s'est penchée sur l'influence du jeu vidéo sur le cerveau. Résultat ? Lire Google mobilise son cloud pour la recherche sur l'autisme

Effets sur le comportement psychologique Tous les jeux vidéo ont un impact sur les joueurs, différent selon le type et la fréquence à laquelle les personnes jouent. Nous allons donc maintenant voir les différentes conséquences que peuvent avoir chaque catégorie, en commençant par les effets sur le comportement psychologique, puis nous verrons les effets sur le corps. Nous allons donc commencer par voir les quelles répercussions des jeux vidéo sur le comportement psychologique. Effets Positifs Les jeux vidéo sont souvent critiqués comme faisant régresser les joueurs. De nombreuses études ont été menées et ont démontré cela. « La prise de décision, ce n'est jamais noir ou blanc. Par exemple dans le jeu Halo, en ligne, les meilleurs joueurs sont ceux qui sont capables d'anticiper les actions des autres « gamers », et qui après chaque « frag », pensent d'ores et déjà au suivant. Contrairement aux idées reçues, les jeux favoriseraient l'insertion sociale. La machine Volante de Da Vinci reprise dans le jeu Assassin’s Creed.

Les jeux vidéo nuisent-ils à la réussite scolaire ? - 9 mars 2015 Jouer "modérément" aux jeux vidéo peut être utile pour décrocher de meilleurs résultats à l'école, notamment pour les mathématiques, révèle une récente enquête de l'Organisation de Coopération et de Développement Économiques (OCDE) réalisée dans 65 pays et territoires. La relation entre les résultats scolaires des élèves et les jeux vidéos dépendrait du type de jeux qu’ils choisissent et de la fréquence à laquelle ils y jouent. Mieux vaut jouer seul qu'en réseau BIENFAITS. Selon ce rapport, les élèves qui jouent à des jeux vidéo à une fréquence allant d’une fois par mois à presque tous les jours obtiennent, en moyenne, de meilleurs résultats en mathématiques, en compréhension de l’écrit, en sciences et en résolution de problèmes que ceux qui y jouent chaque jour. FILLES. L'excès de jeux vidéos : des conséquences néfastes DÉPENDANCE. ÉTUDE.

Accro au jeu vidéo ? Le jeu vidéo est aujourd’hui un loisir qui concerne toutes les tranches de la population. Une enquête montre que 53 % des Français1 jouent régulièrement et 68 % occasionnellement. Qui joue le plus ? A quel type de jeu ? Pourquoi certaines personnes deviennent-elles addictes ? Qui joue ? Les derniers chiffres1 (octobre 2017) montrent que les plus gros joueurs se situent dans les tranches d’âge : 10-14 (95 %), 15-18 (92 %) et 19-24 (91 %). A quel type de jeu jouent les joueurs ? Dans le classement 2017 des 10 premiers jeux vendus en France toutes plateformes confondues1, on trouve : Les jeux de rôle en ligne massivement multi-joueurs (Massively multiplayer online role-playing game- MMORPG) dont « World of Warcraft » (WOW) et les arènes de bataille en ligne multijoueur (Multiplayer online battle arena-MOBA) dont « League of legends » (LOL) sont des jeux présentant potentiellement un caractère addictif. Puis-je être « addict » au jeu vidéo ? Les caractéristiques de l’addiction au jeu vidéo

Enquête sur les jeunes et les jeux vidéo La délégation interministérielle à la famille a fait réalisé par IPSOS un sondage auprès des jeunes de 12 à 17 ans, afin d’évaluer leur pratique des jeux vidéo, les dangers éventuels qu’ils peuvent rencontrer et leur connaissance du système d’étiquetage des boîtiers PEGI / PEGI ON LINE mis en place pour les prévenir. Cette étude a été réalisée auprès d’un échantillon représentatif de 404 enfants de cette classe d’âge, interrogés par internet du 17 au 23 novembre 2009. Un loisir très présent dans la vie des adolescents Premier enseignement, aujourd’hui, la quasi-totalité des enfants de 12 à 17 ans déclarent jouer aux jeux vidéo (99%) et cette pratique est soutenue : parmi les enfants utilisateurs de jeux vidéo, plus des quatre cinquièmes (83%) jouent au moins une fois par semaine. 42% y jouent tous les jours. Un sujet de dispute plus que de discussion entre parents et enfants On note un faible intérêt des parents. Des adolescents exposés à des contenus choquants et inadaptés…

Science et vie La pratique assidue des jeux vidéos accroît la matière grise dans certaines structures du cerveau. – Ph. MartijnVanDalen via Flickr / CC BY SA 2.0 Toutes ces heures passées à jouer devant l’ordinateur n’auront pas été vaines. Du moins pour le cerveau : car une équipe de neuroscientifiques chinois et australiens a relevé, chez les gamers accomplis, des modifications dans le cerveau qui touchent la matière grise. On savait déjà que les jeux vidéos renforçaient les performances demandant une bonne attention visuelle et une bonne coordination spatiale. Comme ils l’expliquent dans la revue Scientific Reports, les chercheurs ont examiné par IRM (imagerie par résonance magnétique) les cerveaux de 27 experts en jeux vidéos d’action (League of Legends ou Defence of the Ancient 2), ayant chacun à son actif plus de 6 ans de pratique et ayant gagné au moins un tournoi régional ou national. Au niveau de l’insula, les jeux vidéos procurent une matière grise plus volumineuse et une connectivité accrue

ETIC 2012 - Quels sont les effets des jeux vidéo sur la santé? - Analyse des débats Effets des jeux vidéo sur le plan physique Méfaits La vue L'exposition prolongée aux écrans peut fatiguer l'iris des yeux et entraîner une baisse de la vue. L'oeil humain n'est en effet pas conçu pour regarder à distance fixe sur une durée prolongée. L'apparition récente des jeux en 3D apporte également un facteur de risque supplémentaire. Obésité, sommeil Historiquement, les jeux-vidéo sont également souvent accusés d'être un facteur d'obésité. Blessures physiques Les reproches sur l'obésité se sont cependant faits plus rares à la sortie des dernières générations de consoles, comme la Wii de Nintendo en 2006 ou encore le dispositif Kinect de Microsoft en 2010. Si ces projections de manettes peuvent prêter à sourire, elles peuvent néanmoins provoquer de graves blessures. Avis des personnes interviewées Bienfaits Obésité Les jeux-vidéo sont souvent décriés pour le manque d'activité physique qu'ils induisent, cependant l'émergence des dernières consoles va à l'encontre de cette idée. Addiction

Related: