background preloader

Changement climatique : une nouvelle stratégie

Changement climatique : une nouvelle stratégie
Alors que les décideurs mondiaux se réunissent cette semaine à New York dans le cadre de la Climate Week, la pression monte afin d’aboutir à un nouvel accord sur le climat à Paris en décembre [dans le cadre de la COP21]. Le résultat de cette réunion jettera les bases de l’indispensable réponse globale pour faire face à la hausse des températures et aux dérèglements climatiques. Mais le changement ne pourra pas venir que des décideurs politiques à l’échelon national ; nous pensons que les collectivités territoriales et le secteur privé doivent eux aussi jouer un rôle important dans l’élaboration du plan d’action mondial de lutte contre le dérèglement climatique. Les discussions autour du changement climatique ont commencé à évoluer. Jusqu’à une date récente, les efforts étaient concentrés sur les dirigeants politiques nationaux, incités à signer des traités contenant des engagements d’objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre. Quatre moyens d’action Mesures d’incitation

http://www.lemonde.fr/idees/article/2015/09/22/changement-climatique-une-nouvelle-strategie_4767354_3232.html

Related:  Comprendre le changement climatique et les enjeux de la COP21Les menacesConférence climat COP 21Conférence Climat COP 21

COP21 : chronologie de 200 ans d’histoire du changement climatique Fin novembre – début décembre se tiendra à Paris la COP21, ou vingt-et-unième conférence des parties de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques. Le cheminement vers une prise de conscience d’un changement climatique et de la lutte contre celui-ci mêle recherche scientifique, travail des ONG et avancée lente mais régulière des négociations internationales sur le sujet. Retour sur près de deux siècles d’histoire. Légende : XIXème siècle XXème siècle Bouleversement du climat: les aveux de l’Agence internationale de l’énergie L’Agence internationale de l’énergie estime nécessaire d’appliquer « des mesures de grande ampleur avant 2020 » si l’on veut éviter une inhospitalité dangereusement croissante de la planète. L’IEA fait ses propositions : promotion de l’efficacité énergétique, limitation des centrales à charbon les moins efficaces, réduction des émissions de méthane dans la production gazière et pétrolière, réduction des subventions à la consommation de combustibles fossiles… Couverture du rapport spécial de l’Agence internationale de l’énergie pour « redéfinir les contours du débat énergie-climat ».

L'article à lire pour comprendre à quoi sert la COP21 Par Marie-Adélaïde Scigacz Mis à jour le , publié le Sauver la planète, ou presque. En route vers la COP21 : le rôle de l’océan dans le climat La planète Bleue ne porte pas son nom par hasard : elle est recouverte majoritairement d’eau. À l’heure du changement climatique, l’océan joue un rôle, souvent méconnu, de régulateur. Tous les samedis, National Geographic expose les enjeux actuels du monde maritime. L’espace océanique couvre 70 % de la surface de la Terre, et absorbe 25 % du CO2 et 90 % du surplus de chaleur provoqués par les activités humaines. L’océan global est divisé en cinq parties : Atlantique, Pacifique, Indien, Arctique et Antarctique.

Mon défi COP21 #9 : je réduis ma dépense énergétique « Chassez le gaspi ! » lisais-je tous les jours du haut de mes trois pommes sur le frigo familial quand j’étais enfant. Après les crises pétrolières du début des années 1970, le mot d’ordre était général. L’autocollant représentant un moche petit bonhomme gras était effectivement chassé dans tous les supports de la campagne d’information. Mais chassez le gaspillage, et il revient dès qu’il le peut et que l’énergie est bon marché semble-t-il. Pourtant, la production et consommation d’énergie est la première source d’émissions de gaz à effet de serre dans le monde.

Des extinctions de masse (mieux) expliquées par la pollution ? Surface d'un calcaire à trilobites, brachiopodes, coraux rugueux et tabulés, gastéropodes, etc,. de la formation Jupiter datant du Silurien inférieur, sur l'île d'Anticosti, au Québec. © Axel Munnecke, Universität Erlangen-Nürnberg Des extinctions de masse (mieux) expliquées par la pollution ? - 3 Photos Plusieurs événements d'extinction de masse du Paléozoïque (entre -541 et -252 millions d'années) ont façonné l'évolution de la vie sur notre Planète. Bien que certaines de ces crises, dont les extinctions de l'Ordovicien et du Silurien (il y a environ 485 à 420 millions d'années), aient été responsables de l'éradication de 85 % des espèces marines, les mécanismes responsables de ces crises restent mal compris. Des paléontologues ont remarqué une proportion élevée d'individus malformés, dits tératologiques, dans le phytoplancton et le zooplancton fossiles au sein de couches sédimentaires datant de l'Ordovicien-Silurien et correspondant aux étapes initiales des événements d'extinction.

Climat : le chemin accompli, de Copenhague à Paris La COP21 (Paris-Le Bourget, 30 novembre-11 décembre 2015) est, « dans son bordel interne, la mieux préparée de toutes », juge l’expert des questions climatiques Pierre Radanne. Notamment car ce rendez-vous onusien, que préside la France, aura bénéficié de quatre ans de préparation (depuis la COP de Durban, en 2011), quand la COP15 de Copenhague n’avait été précédée que de deux ans de négociations (lancées à la COP de Bali, en 2007). Une large majorité de l’opinion publique mondiale, scrutée par le World Wide Views, le 6 juin 2015 dans 75 pays, estime que « tout doit être fait à Paris pour limiter le réchauffement à 2°C » (64 % en moyenne, 76 % en France). En outre, depuis 2009, le jeu des acteurs a sensiblement évolué. 1 – La Chine a fait un pas en avant, conjointement avec les Etats-Unis

Biodiversité : la sixième extinction aurait commencé L’Ophrysie de l'Himalaya (Ophrysia superciliosa), unique espèce de son genre, qui ressemble à une perdrix, n'a pas été observée avec certitude depuis 1876. Des témoignages en Inde, aux alentours de Naini Tal en 2003, redonnent espoir et ont permis de relancer les recherches pour tenter de localiser des individus. © Peinture de P. Dougalis, Wikimedia, CC Biodiversité : la sixième extinction aurait commencé - 2 Photos La disparition d’espèces causée par les activités humaines, en particulier la destruction des habitats, est incontestable mais quelle est l’ampleur du phénomène ?

Réchauffement : les 10 points marquants du rapport du GIEC Une compilation de près de 20 000 études et projections scientifiques par plus de 800 chercheurs. Voilà la somme que représente le 5e rapport du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) qui vient d'être intégralement achevé et qui s'avère bien plus alarmant que la précédente édition en 2007. Après un premier volet qui concernait l'état des connaissances scientifiques sur le réchauffement, publié fin septembre, et un deuxième sur l'impact et l'adaptation du changement climatique en cours sur les sociétés et écosystèmes, fin mars, la troisième partie a été révélée, dimanche 13 avril, et concerne cette fois les mesures d'atténuation de ce dérèglement climatique. Voici une synthèse en dix points pour s'y retrouver dans ces travaux colossaux, les plus complets sur le sujet.

Related: