background preloader

Les_troubles_dys.pdf (Objet application/pdf)

Les_troubles_dys.pdf (Objet application/pdf)
Related:  Pédagogie

LES "DYS" : un site consacré aux troubles des apprentissages TÉMOIGNAGE d’une ENSEIGNANTE. Lausanne, le 17 février 2013. Dans ma pratique, j’ai eu la chance d’accompagner des enfants de différents âges, présentant des troubles praxiques. Impossible de décrire un “enfant type”; chaque situation est différente, chaque enfant réagissant, se construisant, apprenant, en fonction de sa personnalité, de son histoire, de son passé scolaire et de ses éventuels troubles associés. Je trouve que la problématique de la dyspraxie n’est pas facile à cerner. Dans le cas de la dyspraxie, pour moi, reviennent souvent les mêmes interrogations : Au moment de faire connaissance, la première chose qui me frappe est la difficulté d’organisation, et cela dès le vestiaire ; dans l’habillage pour les petits et dans l’organisation dans les affaires, cahiers, agendas, pour les plus grands. Puis vient l’aspect scolaire; je remarque souvent une grande lenteur dans l’organisation et l’exécution des tâches. Irritation. De son côté, l’enfant se sent probablement aussi perdu.

élargissez vos connaissances! Les trois premiers modules mis en ligne concernent les élèves porteurs de troubles des apprentissages, de troubles envahissants du développement ou de troubles du spectre autistique, ou les élèves ayant des troubles des comportements et des conduites. D'autres seront élaborés ultérieurement afin de répondre le plus largement possible aux besoins des enseignants. Troubles des apprentissages (TSA) Face aux troubles des apprentissages, il n'y a pas de réponse commune, chaque enfant est unique. Les troubles de ces élèves peuvent être liés à une dyslexie/dysorthographie, une dyspraxie, une dyscalculie, un T.D.A.H (trouble de l'attention avec ou sans hyperactivité), ou à des troubles des fonctions exécutives (trouble de la planification, du traitement séquentiel, et de la mémoire de travail). 1er module : scolarisation des élèves présentant des troubles des apprentissages (TSA) Troubles envahissants du développement (TED) Troubles des conduites et des comportements

L'IN-DYS-PENSABLE itinéraire d'un dys Christophe CHAUCHE Introduction Est-il fou ou maso pour un dyslexique, dysphasique de vouloir écrire ? Certainement, mais je prends ce pari fou. Oui, cela est complètement fou, idiot et stupide de vouloir écrire. J'ai commencé par écrire des petites phrases, pour des exercices d'orthophonie, ont suivis des textes pour m'amuser et enfin lors d'un colloque en 2005, j'ai écrit mon parcours. Écrire sur mon itinéraire, écrire des textes loufoques et absurdes, expliquer les dys- et leur handicap, cela semble vraiment un peu fou, oui je le reconnais. J'avais envie de relever ce défi insensé, ne sachant pas où j'allais. Mais j'ose malgré ma dyslexique. Mais là, il n'y a pas de limite de temps, il n'y a pas de thème imposé, ni de copie à rendre. Il y a ma page blanche, l'ordinateur, mon imagination et le temps. Certes, ce n'est pas de la grande et belle littérature, ce n'est pas le but. L'important n'est pas là, c'est de m'amuser et de prendre du plaisir à vouloir écrire. Sommaire : • Mon itinéraire

LIVRET DE SUIVI DE L’ELEVE DYSLEXIQUE de L'acdémie de Montepellier En 2006, suite à l’élaboration du guide à l’usage de l’enseignant et de l’équipe éducative, Paule-Anne Adnet présidente d’ APEDYS-Hérault écrivait à Mr Nique, Recteur et proposait de lui présenter un projet pour 2006 : la réalisation d’un « livret de suivi » des élèves dyslexiques, lien entre les familles et l’équipe éducative, destiné à faciliter la prise en compte pédagogique au sein de l’école, et tout au long du cursus scolaire, idée reprise de nombreuses fois, à chaque rencontre avec Mr Hirt Inspecteur ASH Montpellier. En juin 2010, Mr Hirt nous écrivait : « Monsieur l'Inspecteur d'Académie de l'Hérault m'a donné son accord pour que nous réalisions un livret de suivi inspiré de celui de l'académie de Grenoble. Effectivement, les académies de Rennes et de Grenoble utilisaient un livret de suivi depuis plusieurs années. En Juillet 2011, une maquette travaillée par 4 membres du CA d’APEDYS et 1 adhérente était présentée à Mr Hirt. Il a remercié notre association pour sa collaboration.

La formation des parents d’enfants Dys Par Anne-Marie Montarnal. Extrait du livre Mon enfant est dyslexique, concrètement que faire ? Le grand avantage d’être parent d’enfant Dys – parce qu’il n’y a pas que des inconvénients – c’est qu’il y a tous les jours quelque chose de nouveau à apprendre ! Soit par l’observation de son enfant, soit en lisant les articles parus dans les revues spécialisées ou les bulletins publiés par les associations, voire dans la grande presse. L’ouvrage 100 Idées pour venir en aide aux élèves dyslexiques donne aux parents des conseils utiles et pratiques, non seulement pour faciliter le travail de leur enfant, mais aussi pour organiser avec lui des jeux instructifs. Faire partie d’une association et rencontrer d’autres parents ayant déjà une certaine expérience dans ce domaine s’avère très utile.

Comment lutter contre la phobie scolaire ? 16 Oct. 2015, 11h11 | MAJ : 16 Oct. 2015, 11h11 Le Café de l'école des parents et des éducateurs à Paris se consacrera à cette thématique le 5 décembre prochain. Quand l'école rend malade La phobie scolaire représenterait 1 à 5% des enfants scolarisés dans les pays occidentaux. Absentéisme, difficultés croissantes pour se rendre à l'école voire déscolarisation totale, le terme de "phobie scolaire" que réfutent les psychologues, masque une véritable détresse de l'enfant qui refuse d'aller en classe parce qu'il ressent une angoisse liée à l'établissement et à l'environnement scolaires. Ce trouble peut se traduire par différents signes avant-coureurs comme les nausées, les maux de tête, des crises d'angoisse ou de spasmophilie. Le Dr Marie-France Le Heuzay, responsable de l'unité de psychopathologie de l'enfant et de l'adolescent à l'hôpital Robert Debré à Paris l'explique par différents facteurs qui sont personnels à chaque élève. Organiser la prise en charge Réinsertion scolaire

110 - Les difficultés du diagnostic différentiel entre "multidys" et retard mental - Le partenariat entre les acteur de la prise en charge des enfants "dys" Les difficultés du diagnostic différentiel entre « multidys » et retard mental. Le partenariat entre les acteurs de la prise en charge des enfants « dys » * *Centre de référence pour les troubles des apprentissages du CHU de Lyon **Service de neuropédiatrie, HFME ***Service de rééducation fonctionnelle infantile l’Escale, HFME ****Service de psychopathologie de l’enfant et de l’adolescent (Unité 502), Hôpital neurologique *****Service d’audiophonologie et d’explorations orofaciales, HFME ; Groupe Hospitalier Est, 59 bd Pinel, 69677 Bron Cedex Nous remercions l’équipe d’A.N.A.E d’ouvrir les colonnes de sa revue, en acceptant de publier les actes de notre colloque d’octobre 2009 qui avait pour objectif de rassembler et de faire échanger une cohorte large et variée de professions et de personnes directement concernées par les troubles spécifiques des apprentissages (TSA) de l'enfant. Cliquez sur l'image pour agrandir Revenons aux multidys et aux retards mentaux. Le dernier exemple (H. inShare

Dyslexie au collège - 100 articles à découvrir à travers des exemples contextualisés - Une mine !!! Vendredi 12 octobre 2012 5 12 /10 /Oct /2012 19:56 GRF dys. Alsace Maîtrise de la langue et dyslexie, une gageure ? 100 articles à découvrir à travers des exemples contextualisés dans des classes ordinaires de collège. Pour beaucoup d’élèves dyslexiques, le temps alloué à la rééducation en lecture est généralement trop court pour permettre des progrès suffisants en adéquation avec les attentes scolaires. Les enseignants du groupe de recherche Alsace, qui regroupent dans leurs classes en milieu ordinaire un tiers d’élèves dyslexiques pour deux tiers de normo lecteurs, ont tenté de relever ce défi et proposent 100 articles sur le lire, fruits de deux années de réflexion collégiale. Présentation (Dominique Willé, IA-IPR de Lettres) · Introduction générale (Corinne Neuhart) Cinq grandes sections jalonnent le parcours du lecteur : - Section I : quelques nouvelles stratégies de contournement de la lecture, complémentaires à notre travail de 2006 ( - 1. 2. 3.

TDAH, EIP… : Stage « Méthodologie » vacances de Printemps. Dysmoi vous propose un stage « Méthodologie » sous une nouvelle formule. Stage des vacances de printemps « Méthodologie » : Nouvelle formule 16 – 17 – 18 et 19 Avril 2012 Nouvelle formule : pourquoi ? Parce que c’est un stage qui associe enfants et parents. Les parents sont trop souvent laissés sur le bord de la route alors qu’ils sont en première ligne pour aider leur enfant notamment lors des devoirs et de l’apprentissage des leçons. Pourquoi introduire les parents dans ce stage ? Cela fait maintenant environ une année que je propose ce stage. Mon idée est donc de donner les mêmes outils : enfants et parents, ensemble : main dans la main ! Comment cela se passera-t-il ? Le déroulement du stage reste le même pour les enfants ou les jeunes. Les parents (ou accompagnateurs) auront aussi des séances de débriefing. A qui s’adresse ce stage ? Le nombre de participants sera restreint pour privilégier un travail de qualité. Plus d’informations : ici posts similaires: WordPress: J'aime chargement…

Communication orale - La méthode Gordon La méthode GORDON : Mise au point par le docteur Thomas Gordon, aux Etats-Unis, dans les années 1950, cette approche se retrouve dans la démarche de la Communication dite non-violente (C.N.V.), et peut faire référence aux besoins de MASLOW. Résumé du concept : La méthode est basée sur un postulat simple : celui de la « satisfaction mutuelle des besoins ». Le principe va donc être : De provoquer la confrontation des besoins. Outils de la méthode : 1/ Le « message-Je » Il s’agit de s’attribuer les choses et de ne plus faire porter à l’autre la seule responsabilité d’un problème. Nous avons une fâcheuse tendance à utiliser le « message-Tu » ou le « message-Vous ». Le message efficace est celui qui dit « Je », et qui décrit à l’autre notre ressenti. 2/ L’écoute active : Le concept est qu’il vaut mieux placer le conflit au niveau des besoins qu’au niveau des personnes. Pratiquer une écoute « active », c’est entendre et reconnaître les sentiments et les besoins de l’autre, et les lui reformuler.

DEVENIR - Difficultés d’apprentissage, dyslexie, dyspraxie, dysgraphie, dyscalculies, troubles, hyperactivité Types de difficultés Dyslexie « Les dyslexies sont définies par une difficulté massive et persistante d’accès à la lecture, se traduisant par un retard d’au moins deux années scolaire par rapport à l’âge réel de l’enfant, chez un enfant d’intelligence normale, scolarisé, ne présentant ni trouble sensoriel, ni lésion neurologique diagnostiquée, ni trouble envahissant du développement ». La dyslexie touche 8 à 10% d'écoliers appartenant à tous les milieux sociaux, en majorité des garçons. Une dyslexie sur trois est précédée d'un retard du langage. Depuis quelques années, la recherche se concentre sur quatre domaines de difficultés rencontrés isolément ou conjointement, à des degrés divers : Problèmes d’équilibre Capacités motrices déficientes Difficultés d’intégration des informations auditives Dysfonctionnement du traitement des informations visuelles Quand deux ou plus de ces difficultés sont présentes, un retard de développement neurologique peut être un facteur sous-jacent. Dyscalculies Lieu

De la nécessaire redéfinition du métier d'enseignant Les débats autour de l’école ont ceci d’inquiétants qu’ils ne parlent jamais de l’éducation, mais d’une certaine image de l’école qui n’a jamais existé. Ils sont révélateurs d’une méconnaissance totale du métier d’enseignant que l’on définit encore principalement comme transmetteur de connaissance. Il va de soi que si enseigner c’est transmettre la culture, c’est aussi et surtout la mise en place de conditions adaptées à chacun afin que tous s’approprient cette culture. Mais cela ne suffit pas. Une mutation du métier Le but de l’école n’est pas que l’élève soit cultivé (fonction passive) mais qu’il se cultive. Délivrer les élèves c’est administrer à chacun ce qui est utile pour lui. Un passage de culture Je ne me ferai pas avoir par la critique conservatrice car toute culture vise son propre dépassement. C’est pourquoi enseigner, ce n’est plus faire un cours pour 25 élèves (euh… 28-29-30 !)

E.Nuyts - Memoire, Concentration, Dyslexie, Dyscalculie

Related: