background preloader

New York Times Research and Development

New York Times Research and Development

Silvio Berlusconi renversé par Giuseppe Verdi Le 12 mars dernier, l’Italie fêtait le 150ème anniversaire de sa création et à cette occasion fut donnée, à l’opéra de Rome, une représentation de l’opéra le plus symbolique de cette unification: Nabucco de Verdi. Nabucco de Verdi est une œuvre autant musicale que politique : elle évoque l’épisode de l’esclavage des juifs à Babylone, et le fameux chant « Va pensiero » est celui du Chœur des esclaves opprimés. En Italie, ce chant est le symbole de la quête de liberté du peuple, qui dans les années 1840 – époque où l’opéra fut écrit – était opprimé par l’empire des Habsbourg, et qui se battit jusqu’à la création de l’Italie unifiée. Avant la représentation, Gianni Alemanno, le maire de Rome, est monté sur scène pour prononcer un discours dénonçant les coupes dans le budget de la culture du gouvernement. Repris par le Times, Riccardo Muti, le chef d’orchestre, raconte ce qui fut une véritable soirée de révolution : Au tout début, il y a eu une grande ovation dans le public. Muti :

How Has The Internet Changed Education? [Infographic] If you want evidence of the way the internet is pervading every aspect of our lives, you need look no further than its effect on education. The internet and social media have dramatically changed both teaching and learning. In fact, most students’ (an incredible 93 percent) first instinct when confronted with a research problem is to turn to Google or Bing to get information rather than going to the library, and despite the best efforts of faculty to discourage its use, Wikipedia is the research resource that is used most often. A whopping 90 percent of faculty uses social media in the courses they’re teaching, and 8 in 10 have used online video in class. The internet has also had a strong influence on the how, where, and what students are studying. Even with online learning being as widespread as it is, however, as many as one in three academic leaders consider it to be inferior to face-to-face instruction. Sources:

TechCrunch Corée du sud : Bienvenue au pays du "sport électronique" Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Nacim Chikh En dix ans, la Corée du Sud est devenue le pays pionnier du jeu vidéo comme sport. Dans les années 90, la Corée du Sud n'était qu'un petit marché parmi d'autres dans le secteur du jeu vidéo. C'est pour répondre à la demande de ces joueurs dans l'incapacité de s'équiper et recherchant du divertissement à prix réduit que naquit le concept des "PC-bang". L'engouement pour ce jeu de stratégie complexe semble alors sans limite. Dan "Artosis" Stemkoski est parti des Etats-Unis en 2008 pour rejoindre la Corée du Sud. Aujourd'hui, on retrouve dans l'e-sport une organisation similaire à celle qui peut exister dans la plupart des sports de haut niveau. Mais, en avril 2010, éclate un scandale de matchs truqués : des joueurs ont été payés par des sites de paris en ligne pour perdre sciemment leurs matchs, et des coaches se sont vu verser des sommes d'argent pour aligner des équipes de moindre qualité.

Technology in Education Group News Some of the best minds in neuroscience and education gathered in Boston earlier this month to explore how to prepare students for life in the 21st Century -- what they will need to be able to do, how they will need to be able to think, and what brain research is telling us about how to improve cognition. For some time, groups like the Partnership for 21st Century Skills have been talking about the new paradigm of college- and career-readiness, emphasizing the fact that both higher education and employers bemoan the lack of skills such as collaboration, creativity and critical thinking among applicants. A number of presentations at the Learning and the Brain Conference probed the neurological underpinnings of collaboration, creativity and critical thinking, which some called "minds," some called "brainsets" and others referred to simply as "survival skills." More information on upcoming Learning and the Brain conferences. Top Athletic Performance Requires Strong Cognitive Skills

20 Things I Learned About Browsers and the Web IllustrationChristoph Niemann Writers/EditorsMin Li Chan, Fritz Holznagel, Michael Krantz Project CuratorMin Li Chan & The Google Chrome Team DesignFiPaul Truong DevelopmentFi Very Special Thanks To Brian Rakowski, Ian Fette, Chris DiBona, Alex Russell, Erik Kay, Jim Roskind, Mike Belshe, Dimitri Glazkov, Henry Bridge, Gregor Hochmuth, Jeffrey Chang, Mark Larson, Aaron Boodman, Wieland Holfelder, Jochen Eisinger, Bernhard Bauer, Adam Barth, Cory Ferreria, Erik Arvidsson, John Abd-Malek, Carlos Pizano, Justin Schuh, Wan-Teh Chang, Vangelis Kokkevis, Mike Jazayeri, Brad Chen, Darin Fisher, Johanna Wittig, Maxim Lobanov, Marion Fabing Nicolas, Jana Vorechovska, Daniele De Santis, Laura van Nigtevegt, Wojtek Cyprys, Dudley Carr, Richard Rabbat, Ji Lee, Glen Murphy, Valdean Klump, Aaron Koblin, Paul Irish, John Fu, Chris Wright, Sarah Nahm, Christos Apartoglou, Meredith Papp, Eric Antonow, Eitan Bencuya, Jay Nancarrow, Ben Lee, Gina Weakley, Linus Upson, Sundar Pichai & The Google Chrome Team

Ai Weiwei, l'artiste qui f...ck Pékin Il était sous surveillance. L'artiste chinois Ai Weiwei de 53 ans, connu à l'étranger et qui a récemment qualifié d'«inhumain» le régime chinois, a été arrêté dimanche à l'aéroport international de Pékin au moment où il s'apprêtait à prendre un avion pour Hongkong. La France a demandé lundi la libération de l'artiste, alors que la police chinoise s'est refusée à fournir des explications sur son arrestation. Pendant longtemps, ce plasticien a été protégé par la réputation de son père, Ai Qing, poète célèbre de l'ère maoïste. Né en 1957, il fonde en 1979, avec plusieurs autres artistes, le groupe d'avant-garde les Étoiles. Il part ensuite aux États-Unis où il poursuit ses études et commence sa carrière d'artiste conceptuel. En 1993, il revient en Chine et devient l'une des personnalités artistiques les plus connues du pays. En 2000, il participe, à Shanghaï, au commissariat de l'exposition, très virulente contre le pouvoir, «F--- off». Clément GHYS

Classroom of the future? A response This article from the New York Times on the use of technology in classrooms and test scores merited a response: Dear Mr. Richtel– I enjoyed your article “In Classroom of Future, Stagnant Scores” — but I have a key concern. The entire “debate” around the use of technology in classrooms is focused around using new technologies to teach the same, old stuff. Instead of using these tools to teach centuries-old subject matter, perhaps we should instead use them to help us develop meaningful skills and personal knowledge — and to enhance our capacities to imagine, create, and innovate. Any furtherance of using such devices for “teaching” ancient information hinders the potentials these technologies provide, and puts our children at risk by excluding them from the co-creation of opportunities in the 21st century. Sincerely, John W.

Une Histoire des arts numériques, des nouveaux medias, multimedia, interactif - de 1900 à nos jours Qu'est ce que "l'art numérique" aussi appelé de différentes façons selon les auteurs ? De quels héritages historiques et technique les pratiques artistiques qui s'en revendiquent ont-elles bénéficiées ? Pour répondre à ces questions, considérons que dans l'histoire de l'art, les pratiques peuvent être définies par la technique employée : peinture, sculpture, photographie, cinéma, ... Pour autant, définir l'art numérique à partir de l'ordinateur ou du code binaire (les 0101001 qui constituent l'élément de base de l'informatique) est à la fois trop large et trop restrictif. de nouveaux rapports avec le spectateur qui peut alors interagir avec l'oeuvre, de nouvelles formes d'écritures et de créations avec par exemple des dessins à partir d'équations mathématiques ou une oeuvre nourrie par le réseau informatique), de nouvelles formes de diffusion comme des oeuvres "netart" qui n'existent que par et sur Internet ou encore des créations artistiques liées au territoire, "géolocalisée".

My TEDx Talk, "How I Stopped Worrying and Learned to Love Discussing Race." My TEDx Talk, "How I Stopped Worrying and Learned to Love Discussing Race." This is the TEDx Talk I gave at Hampshire College last month, my first time doing this type of presentation but the school's all-star organizers and audience made it a great experience. Much thanks to everyone at Hampshire College for putting this event together, you should check out all the talks from that day, I felt like they each touched on related themes and complemented each other really well. Text adaptation of the speech below. I want to talk a little bit about race tonight. This is in part because growing up as a very light-skinned black man of mixed descent I often find myself in sort of peculiar race-based conversations. So I’ve always had a passion for studying and observing how we communicate about race and how we might get a little better at certain aspects of that communication. That’s a conversation we all find ourselves in from time to time.

sommaire Le respect de l’ouvrier la maltraitance dans la grande distribution ou lerespectdelouvrier.fr SOMMAIRE Larry Cuban on School Reform and Classroom Practice | Just another WordPress.com weblog Free Beer.jpg - Wikipedia, the free encyclopedia

Related: