background preloader

Gérard Vergnaud

Gérard Vergnaud
La didactique des mathématiques française doit énormément à Gérard Vergnaud, le théoricien « critique » français qui, à l’interne, a le plus œuvré à contrebalancer la pesée des théoriciens « utopiques », et qui, à l’externe, a énormément fait pour indiquer des liens possibles entres ces nouvelles théories et celles qui avaient cours ailleurs. Travail théorique utopique, travail théorique critique dans le champ des didactiques. Si travailler la théorie est nécessaire ne serait-ce que pour mettre de l’ordre dans le foisonnement des idées, des travaux, des expériences et des observations, il y a au moins deux manières pour un chercheur d’y contribuer. Soit il élabore un cadre personnel dans l’idée de reconsidérer le champ en son entier, espérant par là qu’un nouvel ordre s’impose. Cette modalité de recherche a une visée formalisante, et les mathématiciens y sont particulièrement à l’aise. Pour simplifier le propos, donnons-lui le nom de travail théorique utopique. Diplomas Career in CNRS

http://www.ardm.eu/contenu/g%C3%A9rard-vergnaud-0

Related:  La notion de schème selon VergnaudVergnaudNotion de schèmeVergnaud

getpart.php?id=lyon2.2009 Les schèmes peuvent être compris comme une organisation invariante de la conduite pour une classe de situations donnée. Ils sont formé nécessairement par quatre composantes : Un but, qui peut se décliner en sous-buts et anticipations ;Des règles d’action, de prise d’information et de contrôle ;Des concepts-en-acte et théorèmes-en-acte qui permettent au sujet de prélever l’information pertinente et de la traiter ;Et des possibilités d’inférence en situation. Un schème génère des actions et doit contenir des règles, mais il ne s’agit pas d’un stéréotype parce que la séquence des actions dépend des paramètres de la situation. Un schème est ainsi un univers qui est efficace pour tout une gamme de situations et peut générer différentes séquences d’action; de collecte d’informations et de contrôle, selon les caractéristiques de chaque situation particulière.

Schème (psychologie) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le schème est une structure ou organisation des actions telles qu'elles se transforment ou se généralisent lors de la répétition de cette action en des circonstances semblables ou analogues[1]. Il s'agit d'un noyau ou squelette de savoir-faire, adaptable à un grand nombre de situations. Cette construction propre n'est donc pas un pur automatisme car elle est adaptable.

Psychologie schème Dans divers domaines d’activité, il est établi que les conduites (perceptives motrices, ou cognitives) ne se répètent jamais strictement à l’identique. Toutefois, ces conduites sont sous-tendues parfois une organisation commune stable qui, quant à elle, est reproductible dans une variété contextes perçus par le sujet comme similaires. Cette organisation invariante de la conduite est le schème. L’écriture est un bon exemple d’application d’un schème.

Le triangle pédagogique de Jean Houssaye - Canopé académie de Dijon Aller au menu Aller au contenu Haut de page Accueil > Accueil > Séminaires académiques > Séminaire de pilotage pédagogique 29 septembre 2010 > Partie 1 : Crise de l’école et pédagogie Le triangle pédagogique de Jean Houssaye Pause getpart.php?id=lyon2.2008 Vergnaud reprend le concept de schème, créé par Kant, et développé ensuite par Piaget. Les schèmes, éléments cognitifs qui permettent à l’action du sujet d’être opératoire, sont au centre du processus d’adaptation des structures cognitives : assimilation et accommodation. Vergnaud (2001) donne trois définitions du concept de schème, afin de mieux en cerner le caractère fonctionnel, adaptatif et fondamentalement cognitif : 1.

Jean Piaget Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Piaget. Portrait de Jean Piaget Jean William Fritz Piaget, né le à Neuchâtel en Suisse et mort le à Genève, est un biologiste, psychologue, logicien et épistémologue suisse connu pour ses travaux en psychologie du développement et en épistémologie à travers ce qu'il a appelé l'épistémologie génétique (ou structuralisme génétique). L'éclairage qu'il apporte sur l'« intelligence », comprise comme une forme spécifique de l'adaptation du vivant à son milieu, sur les stades d'évolution de celle-ci chez l'enfant et sa théorie de l'apprentissage exerceront une influence notable sur la pédagogie et les méthodes éducatives[1]. Biographie[modifier | modifier le code]

Les compétences, qu'est ce que c'est? Forme opératoire et forme prédicative de la connaissance La plus grande partie de nos connaissances se situent dans nos compétences, souvent de manière implicite, voire inconsciente. C'est ce qu'on peut appeler " la forme opératoire de la connaissance ", celle qui permet d'agir en situation. Elle ne s'oppose pas aux connaissances académiques classiquement transmises par l'école et l'université, mais il existe un décalage parfois impressionnant entre ce qu'une personne peut faire en situation, et ce qu'elle est capable d'en dire. La forme opératoire de la connaissance est en général plus riche, plus subtile, que " la forme prédicative ", celle qui énonce les propriétés et les relations des objets de pensée. Dans le développement de la forme opératoire, le poids de l'expérience est considérable.

Les aspects méthodologiques Définition d'un problème de mathématique Activités relatives à la résolution de problèmes Les caractéristiques d'un énoncé écrit de problème L’injonction dans un énoncé de problème mathématique La compréhension d'un problème mathématique Les types de lecture d'un énoncé de problème Schème (philosophie) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Un schème (du grec σχῆμα (skhêma) "esquisse") est, dans la philosophie d'Emmanuel Kant, un procédé ou moyen par lequel un concept pur devient effectif par l'implication d'une intuition. Selon Kant, il est possible de distinguer : theorie des champs conceptuels Nous avons vu que Piaget met un accent sur le processus d’adaptation, de déséquilibration et rééquilibration et que Vygotski défend que le social, le langage et la symbolisation sont les processus centraux du développement cognitif. D’après les influences des théories piagétienne et de Vygotski, Gérard Vergnaud développe la théorie des champs conceptuels dans laquelle il défend que les schèmes sont au centre du développement cognitif. La théorie des Champs Conceptuels est une

Mes fiches en sciences - Choukette et le CRPE Cette année, j'avais choisi les arts visuels comme option. Mais depuis j'ai bien réfléchi et même si je ne suis pas une bête en sciences, cette matière m'attire et me motive bien plus que les AV ! J'ai donc décidé de changer d'option pour 2015 et de me lancer dans un dossier sur l'astronomie ou le volcanisme (ça me passionne) ! Pour celles et ceux qui choisiraient également de réaliser un dossier professionnel en sciences, je mets à disposition mes fiches.

Présentation Notion "Un schème est la structure ou l'organisation des actions telles qu'elles se transfèrent ou se généralisent lors de la répétition de cette action en des circonstances semblables ou analogues" (La psychologie de l’enfant, p. 11). "Le schème d'une action n'est ni perceptible (on perçoit une action particulière mais non pas son schème) ni directement introspectible et l'on ne prend conscience de ses implications qu'en répétant l'action et en comparant ses résultats successifs" (Etudes d’épistémologie génétique, volume 14, p. 251). "Nous appelons schèmes sensori-moteurs les organisations sensori-motrices susceptibles d'application à un ensemble de situations analogues et témoignant ainsi d'assimilations reproductrices (répétition de mêmes activités), récognitives (reconnaître les objets en leur attribuant une signification en fonction du schème) et généralisatrices (avec différenciations en fonction de situations nouvelles)" (Etudes d’épistémologie génétique, volume 2, p. 46).

Didactique professionnelle D’abord on prendre le sujet par un sujets qu’agit, qui transforme le environnement et transforme à lui même et qu’utilise tous les ressources possibles pour mieux faire pour ajuster son activité, cherchent bien développer cette activité près de construction de connaissances et en si transformant dans un processus de développement de compétences. On trouve dans la base de la Didactique Professionnelle avec Rogalski (2004), Pastré (1997, 1999, 2002, 2004, 2005), Pastré et Rabardel (2005), Vergnaud (2004, 2007), Pastré, Mayen, Vergnaud (2006) et Calmettes (2007) qu’ils soutiennent l'étude des compétences professionnelles comme une alternative théorique sur l'apprentissage que s’appui sur une théorie psychologique de la " cognition situé" (affirme l'archevêque de la communauté de pratique), ou une théorie " cognitiviste" (affirme la connaissance humaine comme un système de traitement des informations). Bellier (2004) aborde qu’existent quelques consensus sur des compétences :

3 à 6 ans - le programme scolaire, les livres, les dictées, les cours de grammaire, les fiches et activités pédagogiques Dans le cadre du référencement sur les différents moteurs de recherche du web, nous devons détailler le contenu du site sur les différentes pages qui composent celui-ci. Cela permet aux moteurs de recherche de nous considérer sérieux ou non sur les mots clés qui composent le texte ci-dessous. Signé : la rédaction Ladictee.fr vous permettra entre autres de faire des dictées interactives.

Related:  Données scientifiques fiables et validésGérard Vergnaud