background preloader

BYOD : une initiative pédagogique innovante en 5e bilangue (reportage vidéo)

BYOD : une initiative pédagogique innovante en 5e bilangue (reportage vidéo)
Le BYOD abolit les murs de la salle de classe. A Evian, Rafika Selmi, prof d’anglais en collège, y a recours avec ses 5e dans le cadre d'un travail collaboratif et interactif. Au collège Les Rives du Léman, à Evian-Les-Bains, Rafika Selmi, professeure d’anglais, a systématisé l’usage du smartphone en classe pour de nombreuses activités : recherche de mot de vocabulaire, vérification de la prononciation d’un mot, ou encore travail collaboratif. Avec une classe de 3e, elle a organisé la création d’une exposition, dans la bibliothèque du collège, sur le monde du gothique. Ensuite, avec une classe bilangue de 5e, elle a mis en place une “activité BYOD” (Bring your own device – pratique où les élèves apportent et utilisent leur propre matériel), autour de cette exposition. Les élèves de 5e, divisés en 6 groupes (îlots), utilisent leurs smartphones personnels (ou les iPad de l’école, s’ils n’en ont pas). Fabien Soyez

http://www.vousnousils.fr/2015/09/16/byod-une-initiative-pedagogique-innovante-en-classe-de-5e-bilangue-reportage-video-574913

Related:  BYOD et BYOA...BYOD (enjeux, pb, exemples...)Retours d'expériences

BYOD : Une école intègre les objets connectés dans sa charte d’utilisation des appareils mobiles Une innovation qui pourrait faire des émules dans des établissements scolaires francophones : l’école Alex Manoogian, école arménienne de langue française à Montréal (Canada) vient d’intégrer à sa charte d’utilisation du réseau sans-fil et de l’utilisation d’appareils mobiles – en pdf (à destination des élèves et du personnel éducatif) la thématique des objets connectés : à savoir les montres intelligentes et lunettes connectées. Extrait : « L’École souhaite favoriser l’utilisation des ordinateurs, des tablettes, des baladeurs numériques, des lunettes et des montres intelligentes (ci-après appelés appareils mobiles) appartenant aux élèves et enseignants tout en encadrant cette utilisation par une Charte visant à sensibiliser et à responsabiliser l’utilisateur. » Pratiques BYOD pour les élèves et les enseignants

Réussir la mise en place d’une politique de « BYOD » dans son établissement Le « BYOD », phénomène encore peu répandu, occupe de plus en plus les conversations, notamment du fait du manque de moyens des écoles pour investir dans le numérique éducatif. Il poursuit activement son chemin dans certains milieux. (Édition Québec) Michael G. Shoaf et Dianna R. Foley, d’un établissement dans l’Ohio témoignent sur le sujet dans un article d’eSchoolnews, Crafting a Successful BYOD Policy.

Créer une trace écrite collaborative avec ENTBox Fait ce matin avec mes élèves : Voici un exemple d'une séance de travaux pratiques en classe de 1ère S sur les dissolutions de solides ioniques et dilution de solutions en interaction complète avec ENTBox Après avoir proposé un protocole expérimental validé par le professeur, les élèves commencent la mise en oeuvre expérimentale. A l'aide de tablettes ou smartphones, dans la partie BLOG d'ENTBox, les élèves peuvent trouver 3 vidéos pour rappeler les conditions de sécurité et l'utilisation de certaines verreries. Apprendre en mode BYOD (Bring Your Own Device) : Dossier complet Infobourg, portail réputé sur l’éducatif et le numérique au Canada a mis en ligne fin février 2015 un dossier sur la thématique du BYOD autrement dit le Bring Your Own Device ou en français l’AVAN (« Apportez Votre Appareil Numérique ») : Le BYOD : entre perspectives et réalités pédagogiques. Le BYOD : Qu’est-ce que c’est et qu’est-ce que ça change ? Ce type de configuration est de plus en plus prisé dans des contextes d’apprentissage, de formation et bien évidemment dans le monde scolaire et éducatif.

BYOD : les conseils de la CNIL Le BYOD doit rester « subsidiaire » Depuis des années, la tendance est lourde : le BYOD se développe bien plus rapidement en Asie et sur le continent américain qu’en Europe. Une situation qui s’explique par différents facteurs : habitude de fournir un appareil à l’employé, problème juridique, séparation des données privées et professionnelles, travail en-dehors des heures de travail, etc. Et au regard de la fiche pratique de la CNIL, on comprend mieux les raisons de ces difficultés. L’autorité administrative indépendante française divise sa fiche en sept points.

Réussir la mise en place d’une politique de « BYOD » dans son établissement Le « BYOD », phénomène encore peu répandu, occupe de plus en plus les conversations, notamment du fait du manque de moyens des écoles pour investir dans le numérique éducatif. Il poursuit activement son chemin dans certains milieux. (Édition Québec) Pourquoi interdire les téléphones portables à l'école ? Les téléphones portables sont interdits de séjour à l’école en France mais une recherche récente conduite en Angleterre dans 91 lycées de 4 grandes villes (qui ont des politiques différentes en la matière) montre que l’interdiction a un effet positif sur les résultats scolaires : les scores des élèves aux tests de fin d’année ont augmenté de 6,4 % quand l’interdiction a été scrupuleusement respectée. Il y a un effet différencié selon les élèves : les meilleurs sont peu sensibles à la présence ou non de téléphones dans les établissements, alors que les plus faibles voient leurs résultats s’améliorer (+ 14,2 %) quand l’interdiction est mise en place. Selon les auteurs, les premiers seraient capables de rester concentrés en toutes circonstances alors que les seconds seraient moins résistants face à la distraction occasionnée.

BYOD-AVAN : libérer les projets ... un peu Le BYOD signifie "Bring your own device". En français, cela donne le AVAN "Apportez votre appareil numérique". Il consiste à demander aux élèves d'utiliser leur propre appareil numérique en milieu scolaire dans le but d’effectuer des économies et de palier également à certains problèmes techniques dus au passage maison-école (logiciels différents, formats de fichiers non compatibles avec les logiciels utilisés en milieu scolaire ...). Je l'ai testé avec des 3°DP3h sur un projet de découverte des métiers du centre-ville de Toulouse. Contexte : une sortie scolaire à Toulouse durant une journée entière ; le matin découverte d'Airbus et l'après-midi, le centre-ville de Toulouse. L'après-midi dans un centre-ville était l'occasion de confronter les élèves de DP3h aux professionnels qu'ils côtoient sans jamais se poser de questions sur leur métier, leurs conditions de travail ...

Des activités pédagogiques réalisées à l’aide des technologies mobiles Avis : Cet article constitue un complément au numéro de décembre 2015 du magazine École branchée. Le dossier « Le b.a.-ba des technologies mobiles (ou « La mobilité pour les nuls! ») » est une réalisation du REFAD. Construction de réseaux de concepts

L'Agence nationale des Usages des TICE - Des outils numériques au service des... Des outils numériques au service des apprentissages Martial Gavaland, professeur de sciences physiques à Nantes, présente l'usage d'outils numériques et notamment du smartphone dans une classe de lycéens. L'origine du projet Les outils et espaces numériques se sont démocratisés au sein des établissements. D’accès rapide, nombreux, disponibles, ils sont préconisés par le ministère. Il s’agit de les mettre en œuvre à bon escient dans l’ensemble des disciplines, notamment en Sciences physiques.

10 raisons d’utiliser les téléphones mobiles en classe Alors que certaines écoles se félicitent de l’interdire, le téléphone cellulaire en classe fait ses preuves dans d’autres! Appuyé par une bonne stratégie d’intégration, il peut s’avérer un outil d’apprentissage et d’organisation indispensable. Autoriser ou non l’utilisation du téléphone cellulaire en classe : voilà un sujet délicat! Un rapide sondage dans tout établissement secondaire permet de constater qu’une bonne partie des jeunes possède un téléphone cellulaire, et qu’il est souvent sur eux.

Related: