background preloader

L'adaptive learning, la révolution qui vient

L'adaptive learning, la révolution qui vient
De notre correspondante aux Etats-Unis, Jessica Gourdon | Publié le Comment former de plus en plus d'étudiants, tout en optimisant les coûts et en les faisant réussir ? Comment faire de l'enseignement personnalisé à grande échelle ? Ce sont là les questions auxquelles l'adaptive learning veut apporter une solution. Ce terme désigne à la fois une philosophie (l'idée que l'enseignement, pour être efficace, doit être le plus personnalisé possible) et un ensemble d'outils, utilisant les big datas, l'intelligence artificielle, le "machine learning", les neurosciences et la psychologie cognitive. De quoi s'agit-il ? L'objectif ? Une méthode encore en gestation De plus en plus d'universités américaines achètent ces logiciels et plateformes pour un coût estimé entre 100 et 200 dollars par cours, par étudiant et par semestre. Mais tout cela "reste encore une niche", concède Brian Fleming, consultant chez EduVentures, cabinet spécialisé dans l'enseignement supérieur. Des premiers résultats positifs

http://www.letudiant.fr/educpros/actualite/l-adaptive-learning-la-revolution-qui-vient.html

Related:  big data et évaluation, sujet de controverseADAPTATIVE LEARNING, Kesako ?Méthodes innovantes et/ou imaginativesAdaptive learningPedagogie numerique

Dominique Cardon : «En calculant nos traces, les algorithmes reproduisent les inégalités entre les individus» On ne le voit pas. Quoi que l’on fasse sur le Web, des systèmes de calculs exploitent des masses de données afin de nous faciliter la tâche : ce sont les algorithmes. Alors que les critiques fusent à leur propos (ils nous gouverneraient, nous enfermeraient…), Dominique Cardon, sociologue au Laboratoire des usages d’Orange Labs et professeur associé à l’université de Marne-la-Vallée, relativise.

L’adaptive Learning ou le Big Data au service de l’apprenant ! La révolution digitale est en train de transformer en profondeur le monde de l’éducation, les évolutions sont le plus souvent disruptives, à la fois sur la manière d’enseigner mais aussi sur la manière d’apprendre... Le Digital, une révolution inéluctable pour la pédagogie La déferlante des MOOC (Massive Open Online Courses) et des SPOC (Small Private Online Courses) ne sont qu’une première grande étape de la transformation digitale, comme l’ont été les plateformes d'e-learning à l’origine.

Avec Ted-Ed, Transformez vos vidéos en cours interactifs ! inShare20 Tout enseignant adepte de l’utilisation d’outils numériques avec sa classe souhaite disposer d’un outil de création de cours interactifs performant et répondant aux besoins de ses scénarios pédagogiques. L’un des supports les plus prisé par les enseignants, notamment ceux s’appuyant sur la classe inversée, est bien évidemment la vidéo. Généralement, les enseignants cherchent à mettre en place des cours interactifs à partir de ce support. Université : le top 10 des pédagogies innovantes #1 La classe inversée : le cours avant le cours Faire travailler les étudiants en amont du cours, pour consacrer le temps du cours à d'autres activités : approfondissement de certaines notions, réponse aux questions des étudiants, mais aussi mise en commun des productions, échanges et débats... Tel est le principe de la pédagogie inversée, qui se répand dans les universités et grandes écoles. Si la méthode n'est pas nouvelle, les outils numériques facilitent ce type de pratique. Les enseignants mettent des documents à disposition des étudiants sur les ENT (Espaces numériques de travail) : des textes classiques, des images, mais aussi bien sûr des vidéos. Les Mooc (Massive Online Open Courses) qui se transforment alors en SPOC (Small Private Online Courses) peuvent également servir de supports.

Big Data : un changement de paradigme juridique Alain Bensoussan décrit le phénomène du big data dans une chronique « Paroles d’expert » pour le groupe Cegid (Compagnie Européenne de Gestion par l’Informatique Décentralisée). Qu’est-ce que le big data, une mode, une mutation technologique, un cadre légal en devenir ? Au-delà de ces questions, il y a la problématique des données nominatives et la question de la propriété des données non nominatives. Le Big data n’est pas qu’un simple sujet technologique : son essor soulève toute une série d’interrogations d’ordre juridique.

Guide d’activités technocréatives pour enfants du 21e siècle : 15 fiches d’activités avec le numérique Le Guide d’activités technocréatives pour enfants du 21e siècle (34 pages, en PDF) présente 15 activités intégrant différentes pratiques créatives avec le numérique pour apprendre dans plusieurs domaines avec des pistes d’évaluation des ateliers. Diffusé librement sous licence Creative Commons, ce guide a été coordonné au Canada par Margarida Romero, professeure en technologie éducative à l’Université Laval (Québec) et Viviane Vallerand, finissante au bac en éducation préscolaire et primaire, avec des contributions d’experts. 5 compétences clés pour le 21e siècle

Apprendre et se former avec le numérique : Numérique et design pédagogique. Pour une professionnalisation des enseignants. - Linkis.com Apprendre et se former avec le numérique : Numérique et design pédagogique. Pour une professionnalisation des enseignants. – Linkis.com “@duplaajc Numérique et design pédagogique. Et si le big data était aussi dangereux que le nucléaire ? Faut-il imaginer une demi-vie pour les données ? C’est la question iconoclaste que pose Maciej Ceglowski, le fondateur de Pinboard. Les parallèles sont simples.Les traces que les utilisateurs laissent derrière eux sont radioactives, elles continuent à pouvoir avoir un effet négatif jusque des années plus tard. Ils soulèvent l’idée que de nombreuses données produites échappent à toute forme de contrôle sérieux. Elles sont échangées, modifiées, revendues. Mais surtout, comme les déchets nucléaires, elles restent. Les opinions ou les traces que les gens laissent aujourd’hui sont peut-être légitimes, mais que se passerait-il si elles devenaient punissables dans 10 ou 20 ans.

Avez-vous entendu parler de l’adaptive learning ? Avec Les Bons Profs vous pouvez réviser les Maths tranquillement chez vous depuis Internet. Et clairement, cela a plein d’avantages comme travailler quand vous voulez (même le soir à 23h) ou encore voir et revoir les vidéos de cours autant de fois que vous le souhaitez. En somme, vous ne dépendez plus que de vos propres contraintes pour travailler (ou pour le dire autrement : vous n’avez plus d’excuses pour ne pas y arriver !).

Related: