background preloader

Fini le télétravail, vive le coworking

Fini le télétravail, vive le coworking
Un réalisateur grisonnant est absorbé par la lecture d'un scénario, tandis que deux tables plus loin, une artiste-peintre et un jeune créateur de start-up ont le nez plongé dans leurs ordinateurs portables. Dans ce café berlinois du très touristique quartier Mitte, le mot de passe pour se connecter à l’internet est scotché sur le comptoir, et des multiprises traînent sous les tables: les trois-quarts des clients boivent leur café face à un laptop, un iPad ou un bloc-notes. Le Sankt Oberholz est depuis son ouverture en 2005 le repaire favori des travailleurs indépendants qui fuient la solitude de leur appartement. «Autrefois, c'était le seul café où l'on pouvait apporter son ordinateur sans que tout le monde vous regarde bizarrement», explique Ansgar Oberholz, le patron. Pour être sûrs d'avoir une bonne place, certains clients sont déjà là le matin quelques minutes avant l'ouverture, à 8 heures. Structurer son quotidien D'autres préfèrent aller dans les coworking spaces. Annabelle Georgen

Collaboration and Collective Intelligence | MIT World La courbe de la Collaboration M’étant donné pour mission de fusionner les notions de Social Business et d’Entreprise 2.0 pour donner naissance à la notion de « collaboration », il me semble opportun de vous présenter la «courbe de la collaboration ». Sur une période donnée de même que les modes de collaboration entre les gens ne cessent de se diversifier (entre employés, de l’employé au client, de l’étudiant à la faculté, etc.), les connaissances, l’engagement, les réseaux et les performances de ces mêmes personnes participant à l’expérience de collaboration connaîtront la même évolution. Bien que ces évolutions ne se produisent pas au même rythme, elles finissent par se « rejoindre » entrainant, dans le meilleur des cas, un changement culturel positif pour l’organisation. Les modes de collaboration peuvent être par exemple l’utilisation d’outils de partage formels ou informels, en ligne ou en personne, mais surtout en ligne. Première étape - les connaissances Deuxième étape – Engagement et réseau Traduction :

Un livre blanc sur les tendances de la veille en 2011 Dans un monde de plus en plus transparent, où les conversations digitales influencent le développement de son entreprise, la veille devient clé. La veille prend de multiples formes et évolue à grande vitesse avec l’arrivée des médias sociaux notamment. L’agence PowerOn, en collaboration avec la plateforme de veille SINDUP, a récemment publié un Livre blanc collaboratif sur la veille et l’e-réputation intitulé : "Quelles tendances pour la veille en 2011 ?". Pour Mickaël Réault, fondateur de SINDUP, "la veille et ses pratiques évoluent au rythme du web, la cadence s'est fortement accélérée ces dernières années avec l'émergence des réseaux sociaux et l'essor du e-commerce. Après avoir accompagné de nombreuses entreprises dans le déploiement de leur veille, il nous a semblé intéressant de faire un bilan sur les tendances de la veille en 2011 avec le concours d'experts". Voici la liste des 10 experts interrogés : Plus d'infos : www.tendances-veille.com

La fin de l’automobile : avons-nous atteint un pic du déplacement Avant toute chose, rappelons que la voiture demeure le principal moyen de transport utilisé quotidiennement dans les pays développés. La plupart des ménages n’imagine pas que cette situation évoluera dans l’avenir, comme le soulignait ce sondage (.pdf) sur les pratiques environnementales des Français réalisé par le service de l’observation et des statistiques du Commissariat général au développement durable. Pourtant, certains signes indiquent qu’il commence à en être autrement. La voiture à l’âge de l’accès C’est bien possible, explique Alex Rayner. Stefan Liske de PCH-Innovation, une société qui conseille les constructeurs, explique que ceux-ci sont confrontés à des changements importants. Selon Liske, les « natifs du numérique » ne se soucient pas de posséder des choses. Le pic du déplacement Les gens ne cherchent pas à voyager plus. Cette vision n’est pas partagée par tous.

Management agile Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Des informations de cet article ou section devraient être mieux reliées aux sources mentionnées dans la bibliographie, sources ou liens externes (indiquez la date de pose grâce au paramètre date). Améliorez sa vérifiabilité en les associant par des références. Le management agile peut être vu comme une organisation de type holistique et humaniste basée essentiellement sur la motivation rationnelle des ressources humaines. Ses valeurs et principes combinent des aspects sociologiques et technologiques à une approche industrielle[1]. Le management agile s'applique au niveau de l’organisation et les Méthodes Agiles, si elles s'en réfèrent, ne représentent qu'un secteur de l'application des diverses formes d'agilité managériale se référant du (Lean). Le management agile est indissociable de l'auto-organisation qui induit adaptabilité, résilience et autonomie des équipes. Sociologie des valeurs agiles[modifier | modifier le code]

Free Online Whiteboard and Collaboration Tool - Scribblar.com Identité numérique et e-réputation « Identite numerique Depuis quelques mois de nouveau mots, de nouveaux concepts font leur apparition sur la toile.. Il est parfois dure de différencier les mots, les notions, d’avoir une opinion. Pour ma part, je tenterais de donner mon point de vue quant à la . Ces deux notions sont pour moi différentes mais complémentaires.. Je vais dans un premier temps vous exposer mon point de vue concernant chacune de ces notions séparément: Cette dernière en partie, ou totalement par la personne concernée. * Viadeo : Reseau social professionnel qui permet de mettre en ligne une biographie * Facebook : Réseau social qui permet de mettre en ligne une biographie mais également un grand nombre de photos et d’intérêts personnels. * Linkedin qui permet également de mettre en ligne une biographie * Twitter qui permet de renseigner un court « profil » * DoYouBuzz qui permet de créer un Cv en ligne et d’ajouter des fichiers dans le portfolio Tous ces outils permettent évidemment d’ajouter une photo à la biographie..

Le C2i, modèle de certification des compétences numériques. : Articles : Thot Cursus Le C2i (Certificat informatique et Internet) de niveau 1 atteste de la maîtrise de compétences généralistes dans l'usage des outils numériques et informatiques. Il a été créé par le Ministère de l'Education nationale et se généralise dans les universités françaises. Tout étudiant est censé obtenir ce certificat au plus tard au niveau licence. Les professeurs Gérard-Michel Cochard et Francis Rogard, dans un article du elearningpapers, soutiennent que ce certificat est essentiel non seulement pour se débrouiller dans l'utilisation de ces technologies mais également pour acquérir des compétences qui serviront aux étudiants toute leur vie, puisque les outils numériques sont omniprésents dans les univers d'étude, professionnels et personnels. Pour les auteurs du texte, il semble préférable que l'on ait développé ces compétences autour d'un certificat plutôt que d'un diplôme. Le C2i n'est plus exclusivement réservé aux étudiants de l'Hexagone.

Pourquoi la "révolution douce" du télétravail ne prend pas | ParisTech Review En 1973, lorsque Jack Nilles, ancien ingénieur en télécommunications à la NASA, étudia pour la première fois la possibilité d’utiliser l’électronique pour travailler à distance, il fut impressionné pars tous les avantages potentiels que cela représentait. Il n’était nul besoin d’être un scientifique chevronné pour en comprendre l’intérêt. La société économiserait des milliards en essence et en heures de travail productives. Les entreprises verraient chuter les dépenses liées à leurs locaux et auraient des équipes bien plus fraîches et dispos. Quant aux employés, libérés des heures passées sur l’autoroute et dans les trains de banlieue, ils bénéficieraient d’une meilleure qualité de vie, avec plus de temps, d’énergie et d’argent disponible pour leurs amis et leur famille. Vous avez dit révolution ? Il y a de bonnes raisons pour lesquelles nous n’en sommes pas encore aux voitures volantes, mais qu’en est-il du télétravail ? L’inquiétude des employés peut aussi entrer en ligne de compte.

Related: