background preloader

Parcours INA - La bataille de Verdun, symbole de la guerre des tranchées et de la violence de masse

Parcours INA - La bataille de Verdun, symbole de la guerre des tranchées et de la violence de masse
parcours pédagogique Nicolas Rocher - IA IPR Histoire Géographie – académie de Clermont-Ferrand Présentation Le fil directeur de ce parcours est l'étude de la bataille de Verdun, considérée comme exemple de la « violence de masse » par les programmes d'Histoire de la classe de Troisième. Place dans le programme Troisième > Histoire > Guerres mondiales et régimes totalitaires > La Première Guerre mondiale : vers une guerre totale (1914-1918)Première > S > Histoire : La guerre et les régimes totalitairesPremière > L et ES > Histoire : La guerre au XXème siècle Ce cours est un cours d'Histoire de Troisième. Problématique En quoi la bataille de Verdun est-elle un exemple de la violence de masse ? Objectifs pédagogiques La sollicitation des capacités suivantes doit aider à la mémorisation de l'événement et donc à l'acquisition de ce repère : Démarche déroulement On peut ainsi proposer de bâtir une séance en deux temps. Introduction Activités Combattre à Verdun : la « guerre des tranchées »

http://fresques.ina.fr/jalons/parcours/0147/la-bataille-de-verdun-symbole-de-la-guerre-des-tranchees-et-de-la-violence-de-masse.html

Related:  La Première Guerre mondialeHistoirecivils et militaires durant la Grande Guerre

Jalons INA - Des enfants apprennent à se service de masques à gaz L'utilisation de l'arme chimique consistant à attaquer l'adversaire à l'aide de gaz toxiques fut l'une des armes nouvelles la plus terrible de la guerre. Elle frappa également considérablement les esprits, même si son utilisation est au final restée assez limitée et ponctuelle. La première attaque au gaz fut menée par les Allemands le 22 avril 1915 dans le secteur d'Ypres.

L’Odyssée dans les collections d’art grec Sully-RDC – salle 17 - Portrait imaginaire d’Homère aveugle, II°s. (?) On peut installer son groupe dans le renfoncement sous la fenêtre. Depuis le banc, les élèves voient le portrait sculpté d’Homère. Homère était l’auteur étudié par tous ceux qui avaient accès aux études dans l’Antiquité gréco-romaine, et c’est dans le contexte hellénistique d’un développement du culte du poète qu’il faut replacer ce portrait imaginaire en buste. S’il s’agit d’une copie romaine d’époque impériale (peut-être du II° siècle) retrouvée dans le mur d’un palais, elle s’inspire d’un original hellénistique reconnaissable par son style dit « pergaménien », qui s’attache à fixer dans la pierre, certaines caractéristiques attendues (cécité, vieillesse, indigence du poète) tout en insufflant une grande dignité au personnage représenté. On peut orienter l’analyse de l’œuvre avec les élèves par les questions suivantes :

Parcours - L'évolution de l'armement pendant la Première Guerre mondiale parcours pédagogique Nicolas Rocher - IA IPR Histoire Géographie – académie de Clermont-Ferrand Présentation Le fil directeur de ce parcours est l'étude de l'évolution des armements au cours de la Première Guerre mondiale. La Grande Guerre au miroir de la bande dessinée Nombreux sont aujourd’hui les récits dessinés qui évoquent le premier conflit mondial et certains critiques vont même jusqu’à parler d’une nouvelle écriture de la guerre en bande dessinée, voire d’un sujet à la mode. Pourquoi la Grande Guerre intéresse-t-elle autant les auteurs de bandes dessinées ? Qu’elle soit réaliste, humoristique, fantaisiste, et quelles que soient les époques (de Bécassine1 à la série Le Cœur de Bataille2 ), la bande dessinée se manifeste comme un véritable laboratoire d’imageries mémorielles de la Grande Guerre. Or loin des illustrés d’époque et depuis Tardi avec C’était la guerre des tranchées3, qui fait figure de classique fondateur - comment les dessinateurs se sont-ils emparés d’un tel sujet ? Peut-on aujourd’hui parler d’un renouveau de la Représentation de la Grande Guerre en bande dessinée ? L’attrait pour la Grande Guerre

Le film : deux siècles d'histoire de l'immigration en France Riche de 350 photographies et documents d’archive, ponctué d’extraits sonores, ce film retrace en quarante minutes deux siècles d'histoire de l’immigration en France. Cette seconde version du film sur « L’histoire de l’immigration en France » est en ligne depuis juillet 2006. Ecrite par des historiens membres du comité scientifique du Musée, riche de 350 photographies et documents d’archive, ponctuée d’extraits sonores, elle retrace en quarante minutes deux siècles d’immigration : les vagues successives d’arrivées d’immigrants et de réfugiés, la mise en œuvre des politiques publiques et les questions de nationalité, les réactions de l’opinion publique entre xénophobie et solidarité, le travail et les métiers de l’immigration, les combats menés en commun en temps de paix comme en temps de guerre, les modes de vie et les questions culturelles.

8ème FEI : Une plate forme pour découvrir la guerre 1914-18 au quotidien Comment découvrir ce qu'ont pensé, décidé et ressenti les Français durant la Grande Guerre ? Les familles gardent précieusement les correspondances familiales où l'on sait lire entre les lignes les souffrances et les découvertes. Un efamille a su garder une énorme correspondance et une masse de documents : la famille Résal.

Jalons de l'INA - La mobilisation générale du 2 août 1914 en France et le départ des soldats pour le front La crise balkanique déclenchée à la suite de l'assassinat le 28 juin à Sarajevo de l'archiduc héritier d'Autriche-Hongrie François Ferdinand et le jeu des alliances font que la France décrète le 1er août 1914 la mobilisation générale. Cette mobilisation se déroule dans les meilleures conditions : aucun plan de grève générale ne fut mis en application pour tenter de s'opposer à la guerre, aucune manifestation pacifiste, pourtant nombreuses au cours du mois de juillet, ne vint s'opposer à l'esprit "d'union sacrée" qui s'installe dans le pays. Surtout, les conseils de guerre n'ont retenu à peu près aucun cas réel de désertion et le nombre d'insoumis fut infime. Techniquement, la mobilisation fut également une réussite : l'organisation des transports placée sous la responsabilité des militaires mais réglée en fait par les cheminots eux-mêmes fut impeccable. Fabrice Grenard

Entre “maîtrise” et intégration : depuis 1974 Crise, rapatriements et “immigration zéro” Avec la crise économique mondiale qui frappe la France à partir de 1974, les pouvoirs publics en reviennent à une politique de fermeture : réduction des flux migratoires et encouragements aux retours. Affiche éditée par l’Office national des migrations, 1980 © Collection Génériques 3 juillet 1974 L’État suspend l’immigration des travailleurs étrangers et de leurs familles. Mais les flux illégaux continuent.

Related: