background preloader

Hermès

Hermès
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Dans la mythologie grecque, Hermès (Ἑρμῆς / Hermễs en grec, Ἑρμᾶς / Hermãs en dorien) est une des divinités de l'Olympe. Il est le messager des dieux, donneur de la chance, l'inventeur des poids et des mesures, le gardien des routes et des carrefours, des voyageurs et du commerce. Il guide les héros et conduit leurs âmes aux Enfers. Hermès dans l'Antiquité[modifier | modifier le code] Mythe antique[modifier | modifier le code] Jeunesse[modifier | modifier le code] Poursuivant son premier dessein, il gagne le soir même la Piérie où paissent les troupeaux divins[9]. Quand Apollon découvre son voleur, Hermès commence par prétendre être un nouveau-né sans malice, proposant même de jurer de son innocence sur la tête de Zeus[14]. Amours et descendance[modifier | modifier le code] Parmi ses autres enfants, on compte notamment : Fonctions[modifier | modifier le code] Les cultes antiques d'Hermès[modifier | modifier le code] Hermès, sur Wikimedia Commons Related:  Mythologie Grecque - A ClasserDieux Grecs - A ClasserAsie - A Classer

Hestia Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Dans la mythologie romaine, elle correspond à Vesta[1]. Ses attributs sont le feu, le foyer (familial comme civique) et l’âne[2]. Étymologie[modifier | modifier le code] Son nom ionien est Ἱστίη / Histíê et son nom dorien Ἱστία / Histía. L'étymologie du nom dépend de l'existence ou non d'un digamma (ϝ) initial, qui n'est attesté que dans la glose d'Hésychios d'Alexandrie et dans un anthroponyme arcadien. Mythe[modifier | modifier le code] Hestia n'est pas mentionnée par Homère[5]. Culte[modifier | modifier le code] Le nom « hestia » désigne le foyer, tout particulièrement celui de la maison[17] ; Hestia en est la personnification. Hestia veille également sur le foyer domestique, centre symbolique de la maison. Dans le culte, Hestia est liée à Apollon : elle veille sur le foyer de Delphes, l'un de ses principaux sanctuaires[31] et à Délos, sa statue est assise sur l'omphalos. Lieux principaux de culte et sanctuaires[modifier | modifier le code]

Hermès International Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Hermès International Logotypes d'Hermès International et d’Hermès. , ou simplement Hermès, est une société française œuvrant dans la conception, la fabrication et la vente de produits de luxe, notamment dans les domaines de la maroquinerie, du prêt-à-porter, de la parfumerie, de l'horlogerie, de la maison, de l'art de vivre et des arts de la table. Fondée à Paris en 1837 par Thierry Hermès, l'entreprise, à l'origine une manufacture de harnais et de selles, appartient encore de nos jours majoritairement à ses héritiers. Histoire[modifier | modifier le code] Les origines[modifier | modifier le code] Thierry Hermès est le fondateur de l'entreprise Hermès International. Les descendants de Thierry Hermès, Adolphe (1866-1933) et Émile-Maurice Hermès (1871-1951) surent parier sur l'essor de l'industrie du bagage par le développement de l'automobile. Depuis 1950[modifier | modifier le code] Entrée du groupe LVMH[modifier | modifier le code]

Héra Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Elle correspond à Junon dans la mythologie romaine. Mythe[modifier | modifier le code] Fille de Rhéa et de Cronos (elle est l'aînée des enfants dans l'Iliade[1] et la troisième chez Hésiode[2]), elle est dès sa naissance avalée par son père[3]. Après la Titanomachie, Héra devient l'épouse de Zeus[4]. Drachme en argent avec Héra Lakinia. Les traditions post-hésiodiques attribuent à Zeus et Héra de nombreux autres enfants absents des catalogues « traditionnels ». Dans l'Iliade encore, Homère fait mention par la bouche de Dioné, d'un tir de flèche à trois pointes décochée par Héraclès blessant Héra au sein droit. Un jour, exaspérée des incartades de Zeus, Héra décide de demander l'aide de ses fils pour punir le dieu volage. Offensée par le jugement de Pâris, qui lui préfère Aphrodite, elle se montre la plus farouche ennemie des Troyens pendant la guerre de Troie et contribue au sac de la ville. Origine et fonctions[modifier | modifier le code]

Pan Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Origine[modifier | modifier le code] Pan serait l'un des rares noms divins attribuables à la période commune des Indo-Européens. Avant de devenir le « dieu des Pâtres », Pan est un dieu-lune, dont la spécialisation ultérieure serait peut-être due à ses cornes, qui sont initialement un croissant de lune[3][réf. à confirmer]. Ascendance et apparence[modifier | modifier le code] L’Hymne homérique qui lui est consacré[4] le nomme fils d'Hermès et d'une « fille de Dryops », qui n'est pas nommée. L'apparence de Pan aussi est sujette à caution : dans l’Hymne homérique[4], il porte barbe, cornes et pieds de chèvre, mais dans l'art figuré, il est parfois représenté sous les traits d'un jeune homme avec une tête et une courte queue de chèvre[13]. Récits[modifier | modifier le code] C'est Pan qui fournit les chiens de la meute d'Artémis. Le dieu Pan rendrait fou celui ou celle qui le verrait. Amours[modifier | modifier le code]

Hermes Hermès ('Eρμης) est le fils de Zeus et de Maia, l'aînée des Pléiades, les filles d'Atlas et de Pléione. Il fait partie des douze Olympiens et fut assimilé à Mercure chez les Romains. Il avait les attributions les plus variées et portait divers surnoms ou épithètes correspondant à ces différentes fonctions : Hermès Nomios ou Criophoros (dieu des Troupeaux); Agétor, Hégémonios, ou Enodios (dieu des Routes et des Carrefours) car il passait pour avoir débarrassé les chemins de toutes les pierres gênantes qui étaient mises en tas (hermai); Agoraios (dieu des marchés et du Commerce); Kerdôos (dieu du Gain) ; Logios (dieu de l'Eloquence) ; Argeiphontes car il avait tué Argos aux cent yeux; Enagônios (dieu des concours) ; Psychopompos, chargé de conduire les âmes des morts jusqu'au Styx. Il était le dieu du commerce, le gardien des routes et des carrefours, des voyageurs, des voleurs, le conducteurs des âmes aux Enfers et le messager de Zeus et des dieux.

Héphaïstos Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Dans la mythologie grecque, Héphaïstos ou Héphaestos (en grec ancien Ἥφαιστος / Hếphaistos) est le dieu du feu, de la forge, de la métallurgie et des volcans. Selon les sources, il est le fils d'Héra et de Zeus, ou d'Héra seule. Il est habituellement représenté sous les traits d'un forgeron boiteux, mais il est d'abord un inventeur divin et un créateur d'objets magiques. Dès Homère, son nom est utilisé par métonymie pour désigner le feu. Mythe[modifier | modifier le code] Naissance et infirmité[modifier | modifier le code] Pour se venger de sa mère, Héphaïstos fabrique un trône d'or aux bras articulés, qui emprisonne quiconque s'y assoit, et l'envoie dans l'Olympe en guise de présent[9]. Les épithètes traditionnellement attachées à Héphaïstos sont « aux pieds courbes »[17], « boiteux »[18] et « les pieds tournés vers l'arrière »[19]. Amours et descendance[modifier | modifier le code] Sa descendance est peu nombreuse.

Prix Émile Hermès Un temps pour soi Pour la troisième édition de ce Prix, la Fondation d’entreprise Hermès a choisi une thématique qui permet une réflexion sur un besoin important : permettre un temps calme, proposer une pause, une interruption momentanée, se ménager la possibilité d’une suspension des flux dans un monde rapide, qui se nourrit du continuum ininterrompu des actes, des pensées et des obligations. > Découvrir la thématique de cette nouvelle édition > Consultez le règlement Restez informés de l’actualité du Prix Inscrivez-vous à la newsletter pour recevoir les informations essentielles dès leur parution : rappel avant clôture, annonce des lauréats...Abonnement aux e-mailings Poséidon Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Origine Avant que l'anthropomorphisme ne fasse de lui être un dieu de la mer, Poséidon semble avoir été un dieu chthonien lié au monde souterrain, porteur de mort et responsable des tremblements de terre, proche de la figure du dieu Hadès. Son épithète d'« ébranleur du sol », attesté en Arcadie où son culte est le plus ancien, en fait un dieu ambivalent, responsable de catastrophes naturelles mais aussi du retour des eaux fécondantes du printemps[1]. Il est le dieu grec le plus fortement lié au cheval à travers ses mythes comme ses représentations. Toutefois, il ne semble pas issu d'un cheval divinisé, le totémisme étant inconnu en Grèce antique. Mythe Patronage de ville difficile Autour de Troie Poussé par l'orgueil de Zeus, instigué par Héra, Poséidon et Apollon (ou Athéna[26]) se rebellent contre le roi des dieux et réussissent à l'enchaîner. Après la guerre, le retour d'Ulysse est plutôt de bon augure. Vengeance contre Minos Protecteur divin

La Mètis et l’hybris (ou hubris ou ubris) - Ithaque - Botho Strauss - mise en scène Jean-Louis Martinelli La mètis désigne en grec, non pas l’intelligence, mais une forme particulière d’intelligence et de pensée, fondée sur la ruse, l’astuce, le stratagème, mais aussi la dissimulation, la tromperie voire même le mensonge. La mètis, rappelle Jean-Pierre Vernant, s’épanouit dans la pensée grecque archaïque qui ne fait pas de distinction entre l’être et le paraître, entre le monde des Idées et le monde sensible. Elle s’applique donc à des réalités mouvantes, instables et ambiguës, qui ne se prêtent ni au raisonnement rigoureux, ni à la mesure précise, ni à la mise en système. Elle renvoie aussi bien au savoir-faire de l’artisan, qu’à l’adresse du navigateur évitant les écueils, ou à l’habileté du sophiste. Mètis, c’est aussi le nom d’une déesse, première épouse de Zeus et future mère d’Athéna, tel que le raconte Hésiode, dans sa Théogonie. L’ hybris désigne chez les Grecs, la démesure, l’orgueil, traits que les dieux condamnent chez les humains.

Néolithique - Préhistoire - Protohistoire - Chronologie Le Néolithique Age de la pierre polie Des évolutions plus qu'une révolution Si la littérature a souvent utilisé le terme de "révolution néolithique"*, c'était pour exprimer le changement profond des habitudes, des techniques et du mode de vie des hommes préhistoriques il y a 10 000 ans. Plus qu'une révolution c' est une évolution lente et géographiquement disparate qui s'est installée de par le monde. De plus, suivant les régions, ces changements ne se sont pas tous déroulés dans le même ordre. *Gordon CHILDE, A New. Chonologie du Néolithique Les évolutions du Néolithique C'est tout d'abord au Moyen-Orient que nous retrouvons les premières traces du Néolithique. La sédentarisation Les premières traces de sédentarisation dans le croissant fertile sont principalement dues à la "richesse" de la région : - un climat propice - des céréales sauvages comme l'engrain, des légumineuses poussant à profusion (lentilles, pois Les débuts de l'agriculture Pourquoi cette hausse de la natalité ?

Hadès Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Hadès[modifier | modifier le code] Souverain des Enfers[modifier | modifier le code] Au terme de la guerre contre les Titans, Hadès reçoit en partage les « ombres brumeuses » et réside avec elles dans les Enfers[3]. Roi des morts[4], sa principale mission est d'empêcher ceux-ci de quitter les Enfers, car leur vue remplirait d'horreur les hommes comme les dieux[5]. On peut rapprocher ces mentions des propos d'Agamemnon prenant à témoin de son serment Zeus, Hélios et « vous qui, sous le sol / tirez punition des morts qui font de faux serments », c'est-à-dire Hadès et Perséphone[9]. C'est en tout cas au cours de la descente aux Enfers qu'Héraclès tue l'une des vaches qu'Hadès possède sur Érythie, l'île rouge, pour offrir un sacrifice de sang aux âmes des morts. Enlèvement de Perséphone[modifier | modifier le code] Amours[modifier | modifier le code] Culte[modifier | modifier le code] On lui sacrifie des brebis ou des taureaux noirs durant la nuit.

Hermès

Related: