background preloader

Le marché du chocolat sort de la crise

Le marché du chocolat sort de la crise
INFOGRAPHIE - Si les fabricants ont profité de la reprise, ils craignent les conséquences de la flambée du cacao. Les barres Mars, les rochers Suchard et autres tablettes Milka ont repris leur place dans le panier de courses des ménages. Après s'être serré la ceinture pendant la crise, les Français se laissent de nouveau aller à la gourmandise. Le marché du chocolat, qui pèse 2,6 milliards d'euros, en a été l'un des bénéficiaires l'an passé. Après avoir reculé pendant deux ans, il a progressé de 2,8% en valeur (+2,4% en volume), selon AC Nielsen. «Les consommateurs veulent de nouveau se faire du bien», se félicite Alexander von Maillot de la Treille, patron de Nestlé Chocolat en France. Les confiseries de chocolat sortent enfin la tête de l'eau (+5%). Sur le marché des pralines et chocolats saisonniers, qui progresse plus timidement (+1,3%), les lapins, œufs et coffrets Milka font figure de grands vainqueurs (+47%). «Accros» au chocolat noir

http://www.lefigaro.fr/matieres-premieres/2011/02/10/04012-20110210ARTFIG00764-le-marche-du-chocolat-sort-de-la-crise.php

Related:  marché du chocolatFerrerochocolatmanon040714

Etude - Les Français et le chocolat - RetailMeNot France » RetailMeNot France Fondus de chocolat, les Français dépensent en moyenne 268€ par an[1] Le secteur du chocolat se montre peu impacté par la crise : 76% des Français consomment autant de chocolat qu’avant et pour deux consommateurs sur trois (67%), le budget reste inchangé. Chocolat « addicts » : plus d’un tiers (35%) des Français consomme du chocolat tous les jours et 83% en mangent au moins une fois par semaine. Ceux qui n’aiment pas du tout le chocolat restent minoritaires, ils sont moins de 1%. Les classiques ont la côte : le chocolat noir arrive en tête du palmarès des chocolats préférés des Français (84%), suivi du chocolat au lait (84%) et du chocolat blanc (61%). Le chocolat allégé ferme le classement (16%) et seulement un tiers (34%) s’adonne aux créations telles que les chocolats épicés.

Nutella B-ready déjà leaderMARKETING PGC Sur le marché des biscuits chocolatés, très friand en innovation, la dernière nouveauté de Nutella fait des prouesses. En une douzaine de semaines, B-ready a réalisé plus de 9 millions d’euros de chiffre d’affaires. Soit plus que les mastodontes de la catégorie : Prince, Granola, BN, Petit Ecolier, Milka ou encore Oréo. Sur cette période, la marque a réalisé les ventes de l’année 2015 pour les deux références de Duplo, la jeune et première marque du groupe Ferrero à s’être invitée au rayon des biscuits. Pour B-ready, l’objectif de ventes fixé pour le premier semestre a été atteint… deux mois plus tôt.

Salon du chocolat : l'industrie du cacao fait toujours plus d'accros - LCI FOCUS - Le salon du chocolat ouvre les portes de sa 22e édition ce vendredi Porte de Versailles à Paris. L’occasion pour LCI de revenir sur un secteur qui ne connaît pas la crise. Nicolas Vanel Le boum du chocolat Au cours des cinq dernières années, sa consommation dans le monde a augmenté de 7%. Une croissance tirée par les pays émergents qui succombent de plus en plus au plaisir du chocolat.

Nutella Bready, des sticks gourmands Histoire du produit Créée en 1949, Nutella est une marque de Ferrero, la société agroalimentaire italienne fondée par Pietro Ferrero, en 1946. En 1959, la filiale française de Ferrero voit le jour et se lance dans la production de la Tartinoise. C’est ainsi que le Nutella apparaît en France, en 1963. Lancée en Italie, en 1964, et en Belgique, en 1964, la marque se développe à l'international et fait son apparition aux Etats-Unis, en 1983. Pour l’épicerie fine La tablette de chocolat toujours réinventée ‹ Le monde de l'épicerie fine C’est à la fois le produit le plus emblématique et le plus vendu de tout l’univers chocolat. Mais si la tablette est indétrônable à maints égards, elle n’est pas pour autant immuable. Et le carré que l’on croquait hier avec bonheur n’a plus rien à voir avec celui que l’on déguste aujourd’hui avec un bonheur intact, mais avec en plus, le plein de sensations inédites.

Innovation alimentaire chez Nutella avec le lancement de B-ready FERRERO lance NUTELLA B-ready barres fourrées pour petit déjeuner Après trois ans de tests et de mise au point, Ferrero lance en France , dans un premier temps chez Auchan en mars, une innovation alimentaire sur le marché des biscuits petit déjeuner : B-ready, des barres fourrées signées Nutella Un lancement chez FERRERO est toujours un évènement tant la pâte à tartiner au chocolat et noisettes NUTELLA est un produit emblématique .Les MDD -Marque De Distributeurs- ont toutes essayé, aucune n’a réussi NUTELLA détient plus de 85% de part de marché dans sa catégorie. FERRERO cherche à s'installer sur le marché du petit déjeuner depuis longtemps.

Avec 6,6 kg de chocolat par an, les Français... Les Français croquent 6,6 kg de chocolat en moyenne par an. Une faible consommation, comparée à celle des Suisses et leurs 12 kg. Avec les Allemands et les Anglais, ces derniers sont les plus gros "mangeurs" de chocolat en Europe. "Les Français sont des consommateurs modérés mais des gourmets qui consomment beaucoup de chocolat noir", indique Florence Pradier, secrétaire générale du Syndicat du Chocolat, à l'occasion de l'ouverture du 20e Salon du Chocolat qui se tient du 29 octobre au 2 novembre à Paris (voir présentation ci-dessous).

B-ready, le nouveau venu de la gamme Nutella® Il y a certains goûters qui sont éternels, comme les tartines beurre-chocolat, les pains au lait fourrés d'une barre de chocolat, les Petits Lu® ou les Pépitos®… Et bien sûr, qui n'a jamais dégusté une tranche de pain recouverte de Nutella® ? La société Ferrero le sait bien, cette pâte à tartiner est son produit phare. Il serait donc facile de se reposer sur ses lauriers. Mais avec la polémique sur l'huile de palme et la concurrence au rayon pâte à tartiner, il semblerait que le groupe italien ait décidé de frapper un grand coup en sortant un tout nouveau produit !

Related: