background preloader

Le fonctionnement des comptes en comptabilité

Le fonctionnement des comptes en comptabilité
Pour comprendre comment fonctionne la comptabilité et comment se construise les états financiers que l’on retrouve dans les comptes annuels, il faut tout d’abord comprendre le fonctionnement des comptes utilisés en comptabilité. Nous allons donc abordé dans cet article de Compta-Facile le fonctionnement des comptes en comptabilité. 1. Les catégories de comptes Les comptes utilisés en comptabilité peuvent être répartis en deux catégories : les comptes de bilan et les comptes de charges et de produits : les comptes de bilan sont ceux que l’on retrouve dans le bilan comptable : il s’agit des comptes de classe 1 à 5 (capitaux propres, immobilisations, stock, fournisseurs, clients, banque…). 2. Une écriture comptable est constituée d’au moins 2 lignes dont les montants sont obligatoirement équilibré : DEBIT = CREDIT. Exemple d’écriture comptable : Généralement, une écriture comptable mouvemente à la fois des comptes de bilan et à la fois des comptes de charges ou de produits. Par exemple : A. B.

http://www.compta-facile.com/fonctionnement-des-comptes-en-comptabilite/

Related:  P1-P2-comptabilitéVeille comptable - CGContrôle et traitement comptable des opérations commerciales -P1Comptabilité générale (P1 et P2)P1 - Contrôle et traitement comptable des opérations commerciale

Le compte de résultat : composition et indicateurs Le compte de résultat contient l’ensemble des charges et des produits de l’exercice comptable et permet d’apprécier la performance de l’entreprise sur cette période, qui est caractérisée par le montant du résultat net (bénéfice ou perte). Contrairement au bilan comptable, représentant le patrimoine constitué par l’entreprise depuis sa création, le compte de résultat est la synthèse d’un seul exercice comptable. 1. Composition du compte de résultat Le compte de résultat contient les charges et les produits de l’entreprise, la différence entre ces deux masses constituant le résultat net (qui peut être un bénéfice ou une perte). Nous verrons ci-dessous que les charges et les produits peuvent être scindés en plusieurs catégories et que la correcte affectation permet d’avoir des indicateurs pertinents pour analyser la performance de l’entreprise sur l’exercice comptable.

La comptabilisation des dépréciations de titres de participation Les titres de participations sont des immobilisations financières qui doivent être évalués à l’arrêté des comptes et comparés à leur valeur d’entrée. Dans le cas où une moins-value latente apparaît (lorsque la valeur d’inventaire est inférieure à la valeur d’entrée dans le patrimoine), elle doit obligatoirement faire l’objet d’une provision. Cet article de Compta-Facile définit les dépréciations de titres de participation ainsi que la comptabilisation de ces dépréciations. 1. Évaluation des titres de participation à la clôture de l’exercice A chaque clôture d’exercice, les titres de participation (peu importe qu’ils soient cotés ou non) doivent être évalués à leur valeur d’utilité.

Le bilan comptable : composition et lecture Le bilan comptable, obligatoire pour la plupart des entreprises, est un élément très important des comptes annuels. II représente l’état du patrimoine de l’entreprise à la date de son établissement. Pourtant, il est parfois mal compris ou pas analysé par les chefs d’entreprise, c’est pourquoi nous allons dans cet article expliquer ce que l’on retrouve dans un bilan comptable et comment procéder à sa lecture.

Composition du compte de résultat Le compte de résultat retrace l’activité de l’entreprise durant un exercice : ses produits et ses dépenses. Le compte de résultat est ventilé en plusieurs typologies ou classes de comptes commençant par 6 pour les charges et par 7 pour les produits. Il ne faut pas confondre les entrées et les sorties de produits et de charges réalisées durant l’année avec les entrées et les sorties de votre trésorerie soit votre caisse ou votre relevé bancaire. Comptabilité en partie double Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La comptabilité en partie double est le principe de base du système comptable utilisé par toutes les entreprises et organisations. Elle est fondée sur l'idée selon laquelle les opérations et la situation financière d'une organisation peuvent être représentées par des comptes. Chaque compte contient l'historique des modifications de la valeur monétaire d'un aspect particulier de l'organisation. On parle de partie double quand l'enregistrement d'écriture est inscrit dans deux comptes (au moins) : un compte débité, et un compte crédité.

Pièces justificatives Les opérations liées à l’exécution des recettes et des dépenses prévues au budget incombent à deux personnes : au chef d’établissement, ordonnateur (mais le plus souvent c’est l’adjoint-gestionnaire qui en assure la réalisation), et à l’agent comptable. La séparation entre ordonnateur et comptable implique bien sûr une coopération indispensable, mais qui doit rester respectueuse du champ de compétence de chacun. Le gestionnaire doit fournir en temps utile au comptable en matière de dépenses et de recettes l’ensemble des pièces nécessaire au comptable pour exercer son contrôle ; ces pièces transmises doivent être conformes aux textes afin d’éviter les rejets ou les retards, et assurer ainsi une prise en charge immédiate et sécurisée des mandats et des ordres de recettes par l’agent comptable. I - Les pièces justificatives pour le paiement. Décret du 25 mars 2007.

L'évaluation des stocks en comptabilité En comptabilité, tous les stocks doivent être évalués, qu’il s’agisse de marchandises, de matières premières, d’en cours de production ou encore de produits finis. Cette évaluation est importante car elle permet de déterminer la valeur globale des stocks figurant en comptabilité au bilan (qui ont été comptés au préalable lors de l’inventaire). 1. Traitement comptable des achats avec emballages consignés Les entreprises qui réalisent des achats de marchandises ou de matières premières reçoivent parfois les produits dans des emballages consignés, c’est-à-dire des emballages qui appartiennent au fournisseur et qui devront normalement lui être restitués. Nous aborderons ici les écritures comptables à utiliser pour les entreprises concernés par les achats avec emballages consignés. Rappels sur les achats avec emballages consignés

Composition du bilan Au cours de vos exercices annuels, vos associés, votre banquier ou l’administration des impôts peuvent vous demander plusieurs documents, dont le bilan de l’entreprise. Ce dernier est la pièce qui vous sert à répertorier les sources et les utilisations des fonds dont vous disposez pour des périodes de 12 mois. Petite-enterprise.net met à votre disposition les informations principales à connaître à propos de ce document. Définition du bilan d'une entreprise Un bilan est un état de synthèse qui permet de décrire en terme d´emplois et de ressources la situation patrimoniale de l´entreprise à une date donnée. Le bilan prend généralement la forme d’un tableau dont la partie des ressources est appelée "passif" et celle des emplois est appelée "actif".

Comptabilité La comptabilité : définition et rôle La comptabilité regroupe un ensemble de méthodes visant à écrire et à analyser toutes les entrées et les sorties d’argent d’une entreprise. La comptabilité d'entreprise permet à une société d’être gérée en toute transparence. Une fraude étant toujours possible, l’administration reste intransigeante en matière de transparence des données de l’entreprise. Organisation comptable : Grand livre et Balance Plusieurs documents en plus du Journal sont aussi nécessaire pour l’organisation comptable c’est le cas du Grand livre et la Balance. Annonces Google Le Grand livre Le grand livre est un document comptable obligatoire qui regroupe tous les comptes de l’entreprise qui figurent au Journal. Le grand livre se présente généralement sous forme de fiches classées dans un classeur ou dans un fichier, ou même sur des feuilles amovibles chacune est réservé à un compte. Le grand livre est donc formé par l’ensemble des comptes reportés du journal, article par article.

La comptabilisation des créances douteuses et irrécouvrables Les entreprises peuvent éprouver des difficultés à recouvrer des créances qu’elles détiennent auprès de leurs clients. Ces créances peuvent revêtir un caractère « douteux » voir « irrécouvrable » pour diverses raisons (procédure collective ouverte à l’encontre du débiteur, difficultés financières etc.). Ces difficultés ont des incidences comptables.

Related:  Scénario 7 : L'enregistrement des ventescompte de résultatScénario 4: Les mécanismes comptablesScénario 4 : Les mécanismes comptablesScénario 4 : Les mécanismes comptablesScénario 4 Les mécanismes comptablesScénario 4 : les mécanismes comptables