background preloader

La presse en ligne se cherche encore un modèle économique

La presse en ligne se cherche encore un modèle économique
Gratuit ou payant ? Telle est l'éternelle question qui taraude les sites d'information. Que ce soient les pure players ou les sites traditionnels, tous avancent à tâtons pour trouver l'équilibre. Si le New York Times vient de lancer son nouveau Pay Wall, d'autres modèles économiques, plus alternatifs, émergent également outre-Atlantique. Pour tous, le maître mot reste la diversification des revenus. Etat des lieux. Depuis le 28 mars, les lecteurs du New York Times ne peuvent lire au maximum que vingt articles par mois sur le site Internet. Le célèbre quotidien new-yorkais, opte donc de nouveau pour le pari du payant sur Internet. Le délicat pari du payant Car, telle est l'équation délicate qui s'impose aux sites d'information : engendrer des revenus via des articles payants tout en conservant les recettes publicitaires. En adoptant un modèle de paiement au compteur, le New York Times espère ainsi atteindre ce périlleux équilibre. La (presque) bonne santé économique des pure players

http://www.alternatives-economiques.fr/la-presse-en-ligne-se-cherche-encore-un-modele-economique_fr_art_630_53799.html

Related:  Sport et digital

Presse : quelles stratégies pour augmenter les revenus Par Barbara Chazelle, France Télévisions, Directions Stratégie et Prospective La semaine dernière à Londres se sont tenues les Digital Media Strategies, deux jours de conférences durant lesquels les patrons de presse ont partagé expériences, échecs et convictions. Voici au moins leurs stratégies pour augmenter leurs revenus publicitaires et fidéliser leurs lecteurs. Accès en ligne gratuit ou payant ? Une table ronde opposant les CEO de News UK (The Times, The Sunday Times, The Sun), Mike Darcey et du Guardian Media Group, Andrew Miller a montré que le choix n’est toujours pas simple à faire et dévoile deux stratégies publicitaires différentes. Les « pure-players », gratuits ou payants ? - AJT-MP... L'Association des Journalistes de Toulouse et de Midi-Pyrénées Plusieurs exemples viennent alimenter le débat sur le modèle économique des « pure-players » : gratuits ou payants ? L’information sur Internet peut-elle être gratuite, ou bien a-t-elle un coût ? Sans en tirer des conclusions hâtives, en particulier sur la qualité du contenu des sites, on peut constater que Médiapart, site payant, annonce des bénéfices pour 2011, alors que Rue89, site gratuit, a été contraint de trouver un financier et que d’autres sites gratuits connaissent également des difficultés économiques. Il semble, que contrairement au dogme du tout gratuit sur Internet, un « pure player » avec une rédaction de journalistes professionnels et proposant enquêtes et infos peut faire payer ses lecteurs et en vivre. D’ailleurs, n’est-ce pas la meilleure solution pour garantir son indépendance, sans recourir à la publicité et sans courir le risque d’être racheté faute de ressources financières ? La TVA toujours à 19,6 % pour la presse en ligne

L’imprimerie du Figaro change en partie de mains - Edition - Presse - Imprimerie Capital. Le groupe Riccobono imprimait jusque-là des titres de presse quotidienne nationale comme Libération, La Tribune ou La Croix, sur le site d’une de ses filiales à La Courneuve (Seine-Saint-Denis). C’est désormais sur Le Figaro que l’imprimeur français met la main. Médias & Publicité : Les lecteurs de presse en ligne attachés au papier Plus de quatre lecteurs de presse écrite sur dix se sont convertis aux supports numériques, selon une étude de l'institut GfK. Le numérique rentre dans les mœurs mais le papier reste un pilier pour les lecteurs de presse. Au cours des trois derniers mois, 42% d'entre eux ont téléchargé ou lu de la presse numérique sur des sites Internet, contre 58% qui n'ont pas sauté le pas, selon le troisième baromètre REC réalisé par l'institut GfK en France. Chez les lecteurs numériques, 53% de leur temps est consacré aux supports numériques, contre 47% au papier. «Ces chiffres évoluent lentement, indique Philippe Person, directeur entertainment chez GfK.

Le crowdfunding : nouveau financement alternatif pour les sites d’information En instaurant une sorte de journalisme à la demande, le crowdfunding, qui consiste à faire financer des projets journalistiques par le public, semble inverser la logique du métier. Loin d'être considéré comme un modèle économique miracle par ses initiateurs français, il apparaît plutôt comme un moyen de diversifier ses revenus. Mise en ligne le 28 mars dernier, Jaimelinfo.fr, dirigée par le cofondateur de Rue89 Laurent Mauriac, est une plate-forme de financements collectifs qui vise à rassembler des dons pour la presse en ligne.

A propos des médias en ligne, des revenus et des subventions Le financement, l’atteinte d’un équilibre, puis de bénéfices sont le Saint-Graal des médias en ligne. Quand je parle de médias en ligne, je ratisse large : du blog persoprofessionnel comme Presse-citron au pure player comme Rue89 ou encore au webzine spécialisé à plusieurs rédacteurs comme Le Journal du Geek, tous cherchent à rentabiliser leur travail et leur audience tout en gardant leur indépendance éditoriale. Certains, comme Mediapart ou Arrêt sur Images ont choisi la voie du modèle payant sur abonnement et affirment « arriver à l’équilibre », ce qui reste une notion encore assez vague. D’autres, comme Rue89, fonctionnent sur un modèle équivalent à celui que pratique votre modeste serviteur : la moitié du chiffre d’affaires est générée par les recettes publicitaires, l’autre moitié par des prestations « hors-média » liées directement à l’activité et aux domaines de compétences, comme le conseil, la formation ou encore diverses prestations web. De bric et de broc

Et il est où, et il est où ton modèle économique ? Si j'avais reçu 10€ à chaque fois qu'un journaliste ou un directeur de rédaction m'a répliqué : " oui, mais l'info sur le web, il n'y a pas de modèle économique, alors tu es gentil mais on en reparlera quand ils gagneront de l'argent ", je serais moi-même à la tête d'un confortable modèle économique… Or donc, pour beaucoup d'honorables et respectés confrères, l'info sur le web, en plus d'être un simple atelier de bâtonnage de dépêches doublé d'une cour de récréation ne connaissant que le LOL et les chats, serait un univers à l'économie approximative. Une sorte de monde effrayant dans lequel tout le monde perd constamment de l'argent, une bulle qui finira forcément par exploser une fois que ces geeks ne trouveront plus d'investisseurs crédules à plumer. Bref, un secteur immature, sans modèle économique, auquel il conviendra de s'intéresser lorsqu'il sera plus sécurisé, sous peine de mettre en péril les vraies belles entreprises que sont les nobles quotidiens. Et du côté du web ?

Pressdesign - médiagénie de l'information: Stratégies marketing et viralité. Le territoire des communicants. Community management et e-reputation Si la reconnaissance des médias de presse d’information doit passer par l’élaboration de nouvelles stratégies de marketing et de communication, est-ce que les journaux quotidiens possèdent aujourd’hui les ressources nécessaires à leur élaboration ? A la question que nous posions au directeur général d’un journal : « est-ce que tu as un community manager dans ton équipe ? » et qu’il répondait : « un quoi ? », l’image de la marque du journal se précisait par l’attrait toujours fort pour les canaux habituels de la communication « corporate » : benchmark de l’image médiatique du groupe, système de veille et d’analyse de l’image, management des relations avec les autres médias.

Related:  presseDocument CCF