background preloader

L’entrepreneur créateur de valeur

L’entrepreneur créateur de valeur
La fascination pour l’entrepreneur Bill Gates à 22 ans. Il a déjà fondé Microsoft. Dans 3 ans, sa fortune est faite. Création de valeur, innovation, entreprenariat, … sont des mots à la mode. Joseph Aloïs SCHUMPETER naît en 1883 à Triesch au sein de l’Empire Austro-hongrois. Bien que d’origine bourgeoise, il souhaite maintenir le leadership de l’aristocratie et croit fermement qu’il est possible de sauver partiellement l’Empire Austro-hongrois. Même s’il prophétise l’avènement inexorable du socialisme, SCHUMPETER se garde, très tôt et pour toujours, du marxisme et du nazisme. L’APPROCHE SCHUMPETER : Comment elle a été élaborée, avec qui et avec quoi ? Werner Sombart SCHUMPETER a fait des études supérieures pour devenir un professeur et chercheur reconnu. Friedrich Nietzsche Il emploie l’adaptation à l’économie du concept de « destruction créatrice », réalisée par Werner SOMBART, personnalité étonnante et contrastée. L’entrepreneur a une mission et un profil adapté. Wikipedia Articles :

Clair de Lorraine Une ode à la gourmandise Un pastis vosgien à la mirabelle, des madeleines royales de Commercy, des confiseries à la bergamote et même un whisky meurtheet-mosellan ! Vincent Ferry, fondateur de Clair de Lorraine, a fédéré 50 artisans pour composer une ode à la gastronomie de sa région natale. " On est des sauveteurs du patrimoine, avec 600 produits référencés. Sans nous, certains auraient disparu ", déclare l'entrepreneur basé à Void-Vacon (Meuse), d'où il pilote un réseau de 15 boutiques .Pour développer la production de " perlé ", un jus de fruits fermenté à la mirabelle ou à la groseille, Vincent Ferry s'est mué en industriel, en investissant 1 million d'euros dans une cuve rieinspirée par les techniques de fermentation des vins effervescents. Activité: produits régionaux CA 2012: 10,4 millions Effectifs: 49

Peter Drucker, le fondateur du Management Par les Objectifs Peter Drucker, décédé le 11 novembre 2005 à l’âge de 95 ans à son domicile californien de Claremont, nous laisse une œuvre monumentale. La formalisation des principes du MPO en est l’un des piliers. En 1940, observant le management d’Alfred Sloan à la General Motors, il remarque l’expression « Management By Objectives « . La déclinaison en cascade des objectifs opérationnalise le but de l’entreprise. Le MPO : un cylce en trois phases Le cycle du MPO compte trois phases : la fixation des objectifs, le suivi de la réalisation du travail et l’évaluation des résultats obtenus. Les objectifs ne tombent pas du ciel. Peter Drucker rejoint Rensis Likert : tout manager appartient à deux « pyramides ». L’autocontrôle : seconde caractéristique du MPO Le MPO possède une seconde caractéristique, l’autocontrôle, laquelle peut même prendre le pas sur la première. Qu’en pensez-vous ?

Théoricien : HERBERT SIMON Économiste américain, prix Nobel d’économie en 1978. Il a appliqué l’analyse de gestion des entreprises avec l’application des théories de sciences du comportement. Simon a développé le concept de la rationalité limitée pour analyser le comportement organisationnel et la prise de décision. Selon ce modèle, l’organisation est envisagée comme un système composé de plusieurs acteurs évoluant dans une situation à rationalité limitée. Simon a mis en évidence les limites de la rationalité des décisions : - l’environnement est trop complexe pour être appréhendé dans sa globalité - la connaissance des conséquences d’une décision est toujours partielle - il est difficile d’évaluer les conséquences futures d’une décision - le plus souvent, on examine qu’un nombre restreint de choix possibles Ainsi, la rationalité d’un individu est limitée faute de temps, faute de capacité, faute d’informations. De plus, Simon a défini deux types de décisions : - décisions programmable?

Joseph Schumpeter Joseph Schumpeter naît en 1883, la même année que Keynes et l’année de mort de Marx. Comme eux, il aura jusqu’à sa mort en 1950 une réputation d’économiste « hérétique », qui bouscule la pensée économique établie. Professeur à Harvard à partir des années 1930, il formera les économistes les plus brillants de l’après guerre. Ce qui l’intéresse par-dessus tout, c’est l’évolution du système capitaliste : « il constitue, de par sa nature, un type ou une méthode de transformation économique, et non seulement il n’est jamais stationnaire mais il ne pourra jamais le devenir » écrit-il en 1942. Les 5 formes d'innovations Joseph Schumpeter distingue à ce titre 5 formes d’innovations : l'innovation de produits ;l'innovation de procédés ;l'innovation de modes de production ;l'innovation de débouchés ;l'innovation de matières premières. Aussi, Schumpeter explique que l’économie est gouvernée par un phénomène particulier : la « destruction créatrice ».

Théoricien : RENSIS LIKERT Psychologue et auteur américain, il a prolongé les travaux de MAYO et LEWIN. Il a développé le principe de la relation intégré comme principe majeur d'organisation (théorie des années 50). Il a préconisé une organisation du travail par groupe, car il considérait que cela créait de meilleures relations entre chacun. Selon LIKERT, le principe de relations intégrées est un principe majeur de l'organisation: chacun doit se sentir important et nécessaire au sein de l'entreprise, car personne ne peut travailler efficacement s'il n’a pas conscience d'être utile. Il conclut que l'organisation par groupe devait être appliquée dans toute l'entreprise. Les enquêtes de LIKERT montrèrent aussi que le management se situe dans 4 catégories: ? Likert a, ainsi, conseillé le chevauchement des groupes, pour réduire les distorsions dans le cheminement des informations et a préconisé le style de direction participative.

Livres de management : Michel Crozier (sociologue) Le sociologue analyse le succès de "L'acteur et le système", un grand classique du management. Plus de vingt-cinq ans après sa parution, L'acteur et le système reste une référence, au milieu d'une offre surabondante de livres de management. En analysant l'interaction entre les individus (les employés) et l'organisation (l'entreprise), Erhard Friedberg et Michel Crozier ont apporté des clés pour mieux comprendre l'entreprise. Votre ouvrage "L'acteur et le système" a été spontanément cité par de nombreux lecteurs dans le cadre d'une enquête en ligne du Journal du Management. Votre livre donne également des clés pour mieux se positionner dans l'organisation. Si vous deviez écrire "L'acteur et le système aujourd'hui", serait-il le même ? En termes de management, quelle évolution majeure observez-vous depuis la sortie de "L'acteur et le système" ? Quels changements implique cette financiarisation ? Lisez-vous des ouvrages de management ? Avez-vous perdu des illusions ?

Bla Bla Car et les TER, une concurrence ou une complémentarité ? Rencontre avec Francis Nappez... actualité Besançon Franche-Comté Après avoir travaillé à l'Iliad, le groupe français de télécommunication fondé par Xavier Niel, le fondateur de Free, Francis Nappez a été salarié pour Airweb puis pour le site de rencontre Meetic. En 2008, il décide créer sa propre entreprise avec deux associés, Frédéric Mazella et Nicolas Bursson. Après une première tentative qui rencontre un échec, ils créent le site Covoiturage.fr : une plateforme sur laquelle des particuliers entrent en contact pour effectuer des voyages en voiture d'une ville à une autre en partageant les frais. En 2012, Covoiturage.fr se transforme en Bla Bla Car afin d'exporter le concept partout dans le monde. Bla Bla Car remplacera-t-il un jour les trains régionaux ? Pour Francis Nappez, "notre but absolu n'est pas de remplacer quelque chose, mais de mettre en lumière quelque chose qui existe déjà : il y a déjà des gens sur la route, il y a déjà des gens qui circulent seuls dans leur voiture avec des sièges vides, etc.

Related: