background preloader

L'école face au tabou des «jeux dangereux»

Des parents ayant perdu un enfant accusent l'Éducation nationale de ne pas assez prendre en compte le phénomène. Le jeu du foulard, «jeu» de strangulation où les enfants flirtent avec la mort, est tristement connu du grand public. Mais la réalité des «jeux dangereux» présents dans l'univers scolaire est plus vaste. Pour certaines associations de parents touchés par ces drames, cette réalité reste taboue à l'Éducation nationale. Un événement destiné aux professionnels et acteurs de l'enfance qui a notamment accueilli Éric Debarbieux, délégué interministériel chargé de la prévention des violences scolaires, la direction générale de la police nationale et un haut magistrat. Si l'association SOS Benjamin, fondée il y a quinze ans, partage le second projet, elle se désespère de ces «chercheurs qui cherchent pendant que les enfants meurent ou sont blessés». Loin de Paris et de ses invités de marque, l'association poursuit son «périple» à travers la France.

lutte contre les jeux dangereux et le harcèlement Jeu du foulard : «Comme une drogue pour certains enfants» INTERVIEW - A l'occasion du premier colloque international sur le jeu du foulard, Marie-France Le Heuzey, psychiatre à l'hôpital Debré de Paris, revient sur cette pratique à risques, qui a officiellement fait treize victimes cette année en France. Jeu du foulard, jeu du cosmos, de la tomate ou encore rêve indien : les appellations divergent pour nommer cette pratique, qui, depuis une dizaine d'années, a fait son entrée à l'école. Reste que l'expérience, qui consiste à s'étrangler volontairement pour éprouver de nouvelles sensations, est loin d'être anodine et fait chaque année des victimes en France. En 2009, treize décès d'enfants ont été officiellement attribués au jeu du foulard. Mais il pourrait y en avoir plus. En effet, dans certains cas, les enquêteurs concluent à un suicide et non à un accident, car l'enfant est retrouvé avec un lien noué autour du cou. Grâce à plusieurs associations de parents, l'opinion publique commence à se sensibiliser sur ce sujet. Absolument.

Géopolitique des Jeux olympiques : les enjeux de Sotchi Photo : Richard Heathcote / Getty Images À l’heure où s’ouvrent les Jeux olympiques d’hiver de Sotchi — que Vladimir Poutine décrit comme «le plus grand événement de l’histoire post-soviétique» —, le rôle géopolitique des grands événements sportifs se trouve réaffirmé, dans un monde où les enjeux ne sont peut-être plus aussi idéologiques qu’au temps de la guerre froide… mais où chaque occasion de bien paraître sur la scène internationale prend une importance accrue. Dans ce «grand jeu» olympique, et alors que les pays spéculent déjà sur leur nombre de médailles comme on tablerait sur des trophées de chasse, il y a lieu de se demander ce qui reste de l’idéal prôné par le baron Pierre de Coubertin et de la véritable universalité de cette grande fête du sport censée rapprocher les nations. Le «miracle sur glace» : les JO de Lake Placid en pleine guerre froide Le 22 février 1980, à Lake Placid, dans l’État de New York, le tournoi de hockey olympique entre dans sa phase décisive. Le cas Sotchi

Pierre Coslin, Professeur émérite de psychologie de l'adolescent : « Prévenir les jeux dangereux implique de mieux informer et former les personnels » Professeur émérite à l'Université Paris Descartes, Pierre Coslin travaille sur la violence des jeunes et les jeux dangereux. Il est notamment l’auteur de « Jeux dangereux, jeunes en danger », et « Ces ados qui nous font peur » (Armand Colin). En quoi un jeu devient-il dangereux ? Pierre Coslin : Certains enfants se livrent ainsi aujourd’hui à ce qu’ils qualifient de « jeux », mais qui ne sont que des comportements violents, parfois même mortels n’ayant rien de « ludiques ». Victime ou acteur plus ou moins consentant, tout élève y est confronté un jour ou l’autre, mais il en garde généralement le secret vis-à-vis des adultes, que ce soient ses parents ou ses enseignants. Quels sont les nouveaux jeux dangereux ? P. D’autres pratiques se poursuivent parfois au domicile familial, comme le « jeu du foulard ». Ces jeux sont-ils en augmentation et comment évoluent-ils ? P. La présence des téléphones portables à l'école a-t-elle changé la donne ? P. Comment prévenir les jeux dangereux ? P. P.

06_HGEC_STI_2D_TL_JOlympiques_264018.pdf Jeux dangereux Rouer de coups un copain pris au hasard, demander à se faire étrangler, traverser la voie devant le TGV… De telles pratiques désarçonnent les adultes. Mais doit-on encore parler de jeux ? Dans Astérix en Hispanie, le jeune Pépé, ombrageux fils du chef Soupalognon y Crouton, emploie une stratégie imparable pour obtenir ce qu’il désire : bloquer sa respiration le plus longtemps possible, jusqu’à ce que sa figure écarlate fasse paniquer les adultes. Certains enfants d’aujourd’hui adoptent le même comportement, sauf que ce n’est pas pour se faire obéir, mais pour rire et se défier… et qu’ils se retrouvent parfois dans le coma. Asphyxie ou agression Ce « jeu de la tomate » figure parmi de nombreuses pratiques dangereuses en vigueur dans les cours de récréation, le plus loin possible de l’attention des adultes. Les jeux d’agression, eux, sont des sévices dont les quelques variantes ne remettent pas en cause l’objectif principal : passer à tabac. Des jeux très répandus

Introduction du dossier « Les jeux olympiques : des enjeux multiples » - Pour mémoire - CNDP Les prochains Jeux olympiques ont lieu à Londres pendant l’été 2012. Cette manifestation représente bien plus qu’une rencontre de la jeunesse mondiale en dépassant largement le cadre du simple événement sportif. De fait, depuis l’Antiquité, les Jeux olympiques s’intègrent à un ensemble de phénomènes et d’événements historiques qu’ils viennent éclairer, auxquels ils donnent parfois une dimension particulière. Par retour, ces mêmes conjonctures internationales influencent l’existence et le déroulement même des jeux. Pour l’enseignant, ils sont une voie d’entrée possible, un sujet d’étude pour aborder bon nombre de thèmes présents dans les programmes scolaires des classes de collège et de lycée ( Rubrique Enseigner) qui apparaissent dans les titres retenus pour les différents thèmes du dossier. Légende photo (page d'accueil) : Cérémonie d’ouverture des JO d’Atlanta en 1996 commémorant le centenaire des Jeux.

Parler aux enfants des jeux dangereux Jeu du foulard, petit pont massacreur, rêve indien, toréador… Les jeux dangereux n’ont de « jeu » que le nom. Ils se pratiquent en groupe, dans les cours de récréation ou les vestiaires sportifs. Parfois seul, à la maison. Et leur issue peut être fatale. Comment protéger les enfants et les adolescents de ces pratiques ? En ouvrant la voie au dialogue, affirme la psychothérapeute Hélène Romano, auteure de L’enfant et les jeux dangereux. Anne-Laure Vaineau Sommaire Connaître les jeux dangereux Ces jeux, qui n’en sont pas, se divisent en trois catégories : les jeux d’asphyxie (jeu du foulard, rêve indien, jeu de la tomate, baiser du dragon…), les jeux d’agression (petit pont massacreur, tatane, canette, cercle infernal, jeu du babouin…) et les jeux de mort (toréador, bouclier, ange blanc...). Les jeux d’asphyxie ont pour objectif de priver le cerveau d’oxygène, que ce soit par hyperventilation, strangulation, ou apnée. Comprendre les raisons de pratiquer A découvrir Cacher son inquiétude

Du pain et des jeux  Quand les Français n'ont pas le moral, et c'est bel et bien le cas aujourd'hui, ils appliquent à la lettre la maxime de Juvénal « Du pain et des jeux ». Ils jouent. Environ 170 euros par an et par habitant, ce qui classe notre pays au 13e rang européen. Ils grattent des tickets (plus de 2 milliards chaque année) en croisant les doigts pour qu'ils soient gagnants. Ils tentent leur chance aux machines à sous ou aux tables de jeux des casinos. À partir d'aujourd'hui, les Français vont avoir encore plus d'occasions de jouer… et d'espoirs (déçus ?) Cette montée en flèche du jeu en France - en attendant l'arrivée des paris en ligne prévue en 2009 -, a au moins un avantage. Une fois formés, ces croupiers sont quasiment assurés de trouver rapidement un CDI.

Les jeux dangereux à l’école : informer aussi les parents En tant que parents, que connaissons-nous de ces "jeux" dangereux ? Profitons du rapport parlementaire contre les jeux dangereux, remis en octobre dernier, pour reparler des jeux dangereux à l’école et essayer de comprendre. Les députés UMP Cécile Dumoulin et Patrice Verchère ont remis le 21 octobre 2009 un rapport sur les jeux dangereux dans les établissements scolaires. Le document préconise plusieurs mesures pour mieux connaître, et mieux prévenir, ces pratiques à risque. Nous avons tous parlé à nos enfants des risques de la circulation, des inconnus dans la rue, du tabac, de l’alcool, de la pédophilie, de la drogue, ..., mais nous n’osons pas évoquer ces "jeux " dangereux de peur de susciter la curiosité.Aussi, parfois par ignorance. Sans INFORMATION, il ne peut pas y avoir de PREVENTION. Un guide Les jeux dangereux et les pratiques violentes a été édité pour aider la communauté éducative à prévenir et repérer les signes de jeux dangereux et les pratiques violentes.

Related: