background preloader

Vidéo : Daech expliqué en sept minutes - En bref

Vidéo : Daech expliqué en sept minutes - En bref
Tandis que les récits des exactions perpétrées par l'organisation de l'Etat Islamique (Ei, ou Daech, son acronyme arabe) s'ajoutent les unes aux autres, jour après jour, peut-être avions nous besoin d'un peu de recontextualisation. LeMonde.fr a produit dans ce but une courte vidéo de sept minutes pour faire le point sur ce qu'est Daech, d'où vient cette organisation terroriste, où elle en est et quels sont les rapports de force dans la région. L'approche est aussi économique, religieuse et étayée par de nombreuses cartes. Pratique. Comprendre la domination de l'Etat islamique en sept minutes, par Le Monde :

http://www.telerama.fr/monde/video-daech-explique-en-sept-minutes,128757.php

Related:  Terrorisme / Intégrismedérives sectaires

Gilles Kepel hanté par l'islamisation de la France Le dernier ouvrage du politiste Gilles Kepel, Terreur dans l’Hexagone. Genèse du djihad français (en collaboration avec Antoine Jardin), connait une large médiatisation. Il est vrai qu’il s’inscrit dans le contexte anxiogène des attentats de janvier et novembre 2015, et que les citoyens ordinaires, les leaders d’opinion et les décideurs politiques cherchent à comprendre les raisons de l’enracinement du phénomène djihadiste dans le tissu social. L’auteur apporte des explications sociologiques tirées de son travail d’enquête en France et dans différents pays arabes depuis plus de trente ans.

Les Etats du Moyen-Orient seront-ils bientôt rayés de la carte ? Pour l’historien Pierre-Jean Luizard, l’Etat islamique progresse parce que les populations ne veulent plus subir l’ordre postcolonial. Des monstres, des nazis… En France, on ne manque pas de qualificatifs pour les islamistes de Daech, qui semblent de leur côté tout mettre en œuvre pour révulser les opinions publiques occidentales. Mais comment expliquer leur expansion fulgurante, en à peine un an, sur un territoire sunnite qui abolit la frontière Syrie-Irak tracée en 1920, à la conférence de San Remo, par ces mêmes Occidentaux ? Comment expliquer que ces « monstres » aient été accueillis en libérateurs à Mossoul (2 millions d’habitants) ? A rebours de nombre de commentateurs, l’historien Pierre-Jean Luizard décrit dans son dernier essai, Le Piège Daech, les logiques à l’œuvre depuis un siècle, et en conclut que les Etats du Moyen-Orient n’ont plus d’avenir. Pourquoi ces promesses ?

Avec ses champignons pesticides, cet homme affole Monsanto (Crédit : Isaac Hernandez) Sauver la Terre avec des champignons, c’est le défi de Paul Stamets. Convaincu que les solutions de la préservation de la vie sont dans ces organismes, ce mycologue américain de 60 ans a découvert quatre nouvelles espèces et six solutions assorties de brevets dont la plupart font trembler Monsanto, DuPont et les autres géants de l’agrochimie. Il a découvert des champignons entomo-pathogènes, c’est-à-dire tueurs d’insectes, grâce à des fourmis charpentières qui rongeaient consciencieusement sa maison. Pour les chasser, cet amateur d’arts martiaux a utilisé des champignons Metarhizium, qui ont la propriété de les repousser.

Pourquoi ça ira moins bien demain L’unité nationale n’aura pas duré longtemps. Sur les questions essentielles, les oppositions qui s’expriment sont tranchées et il va falloir faire des choix sur trois points. Et sur ces trois points, il est probable que la France va faire les mauvais choix. Comme le répète en boucle le juge Trévidic, la France dispose d’un arsenal législatif largement suffisant. Iran-Irak-Syrie : aux frontières d’un Orient compliqué (2ème partie) Quelles frontières, politiques, culturelles, religieuses... travaillent le monde arabe ? Alors que s'ouvre demain la 3e édition des Rendez-Vous de l'Histoire du monde arabe à l'Institut du Monde arabe à Paris, discussion avec Jean-Paul Chagnollaud et Jack Lang. Avec Jean-Paul Chagnollaud, professeur de science politique et président de l'IreMMo (Institut de Recherche et d'Études Méditerranée Moyen-Orient). Parmi ses ouvrages : Israël-Palestine, La défaite du vainqueur (Sindbad, 2017) ; L'Invention tragique du Moyen-Orient (ed. Autrement, 2017, écrit avec Pierre Blanc). Et, par téléphone, Jack Lang, directeur de l'Institut du Monde Arabe.

Made in France, le film choc sur le djihadisme qui devait sortir juste après les attentats Made in France nous plonge dans le quotidien d’une cellule djihadiste sur le point d’attaquer Paris. Glaçant de réalisme, le film devait sortir en salles le 18 novembre, soit cinq jours après les attentats qui ont touché la capitale. Rencontre avec son réalisateur, Nicolas Boukhrief. Trois jeunes de banlieue, Driss, Christophe et Sidi fréquentent assidûment une mosquée radicalisée. Dounia Bouzar : "Le registre de la raison est inefficace pour parler à un jeune embrigadé" Djihad Dans Comment sortir de l'emprise « djihadiste » ?*, l'anthropologue Dounia Bouzar dévoile la méthode conçue par son association pour lutter contre l'embrigadement des jeunes Français dans l'islam radical. © Les cahiers de l'islam

Sentier Marcel Estruch : la Sainte-Baume version aventure Dans le massif de la Sainte-Baume, le nom de Marcel Estruch fait résonner l’écho excitant et parfois inquiétant d’une randonnée aventureuse à ne pas prendre à la légère. La promesse du vertige, un soupçon de danger et quelques récits rocambolesques ont suffi à tailler à cet itinéraire une réputation sulfureuse. Il n’en fallait pas moins pour attiser ma curiosité et me convaincre d’aller, à mon tour, affronter les embûches de ce parcours galopant entre ciel et vires le long des falaises de la Sainte-Baume. L’occasion également de visiter le site de la Grotte Sainte-Marie-Madeleine et de débusquer des pas oubliés. La Sainte-Baume, cette inconnue.

D’où viennent les milliards de dollars de l’« État islamique » ? Comment l’« État islamique » (« EI »), qui administre un territoire de plus de 200 000 km² à cheval sur la Syrie et l’Irak sur lequel vit une population estimée à une dizaine de millions de personnes, fait-il pour faire marcher sa machine administrative, policière et répressive et faire fonctionner les services publics servant ses objectifs d’« État idéal et pur » ? Des spécialistes du renseignement et autres experts estiment les besoins de financement de l’« EI »à quelque 3 millions de dollars par jour, peut-être plus. En effet, cet « État » ou prétendument tel, qui ne ressemble à nul autre, pas même à l’Arabie saoudite qui lui a sans doute servi de modèle et qu’il veut dépasser, doit assurer les salaires mensuels, entre 400 et 600 dollars, de ses dizaines de milliers de combattants et la logistique qui va avec, dont ses services de renseignements. Les djihadistes se bornent à assurer le strict minimum aux populations En résumé, l’« EI » a donc besoin de beaucoup d’argent.

Related: