background preloader

Exercer son jugement critique sur Internet (partie 1)

Exercer son jugement critique sur Internet (partie 1)
Patrick Giroux, publié le 28 mars 2011 Un dossier conjoint de l’Infobourg et de Carrefour éducation Des chercheurs de l’Université du Québec à Chicoutimi s’intéressent actuellement à l’exercice de la pensée critique lorsque l’on navigue sur Internet. Introduction L’utilisation d’Internet pour les loisirs et les études est de plus en plus généralisée chez les jeunes. Voilà ce qui a motivé les professeurs Patrick Giroux et Mathieu Gagnon, en collaboration avec leurs étudiantes Stéphanie Lessard et Josiane Cornut, de l’Université du Québec à Chicoutimi, à réaliser une recherche sur les compétences critiques de futurs enseignants. Pour lire la suite : Internet dans la vie des jeunes Mettre sa pensée critique en pratique Pour être un chercheur critique : 1. Pour en savoir plus : Related:  Faire des recherches

Comment s’assurer de la crédibilité d’une source web La veille sur le web n’est pas exempt de la nécessaire qualification des sources inhérente à l’intelligence économique : qui est l’auteur d’un message, quelle véracité des informations diffusées, etc. Certains critères sont donc nécessaires à mettre en place. Mais au-delà, il apparait que, sur le web, plus qu’une question de crédibilité il convient de s’interroger sur la popularité ou « l’expertise » prêtées à un auteur. Voire à sa réputation… Dans un ancien billet intitulé Qualification des sources 2.0 je proposais des outils pour identifier certains critères : pour définir l’identité « réelle » de l’auteur d’une source (ou son hébergeur –Whois), ses liens communautaires, etc. Ici, pas d’outils spécifiques, mais plutôt des indicateurs/critères à mettre en place et à appliquer. Une fois n’est pas coutume (mais je reprends progressivement après 2 mois d’absence ), les différents critères que je vais proposer son issus de la thèse de Doctorat de J. Des critères de crédibilités…

Evaluation de l'information sur Internet Ce support de formation a été élaboré par Alexandre Serres, co-responsable de l'URFIST de Rennes, en vue d'un stage de l'URFIST. Objectifs du stage et du support : Il vise deux objectifs, réflexif et pratique : - pointer quelques uns des enjeux de l'évaluation de l'information à l'heure du "déluge informationnel" et essayer de cerner les questions, théoriques et méthodologiques, liées à cette problématique ; - proposer une démarche en deux étapes et recenser les critères d'évaluation et les questionnements nécessaires à une validation de l'information sur Internet. Publics visés : Ce support de formation vise prioritairement les professionnels de l'information (bibliothécaires, documentalistes) et les enseignants, impliqués dans la formation des usagers. - connaissance et pratique d'Internet - connaissance de la recherche d'information sur Internet : outils, méthodologies Ce support est référencé sur :

Evaluation d'un site Un document Internet reste un document, même si son support est particulier. A ce titre, il semble judicieux de lui appliquer les règles normales de la critique externe du document, qui s'appliquent d'abord au contexte, c'est-à-dire au site qui présente les informations. Ces règles reposent sur les questions suivantes : Ces questions doivent être prises ensemble, et la décision de considérer comme fiables les informations doit venir de la convergence des réponses qu'on obtient. L'auteur d'une information est le premier responsable de celle-ci. Il est donc important de pouvoir identifier et de déterminer les compétences de celui qui fournit l'information. Questions: Quelles sont les compétences de l'auteur ou des auteurs? Lors de la recherche d'une information ciblée à l'aide d'un moteur de recherche, le nombre de sites référencés peut être énorme, c'est pourquoi il est parfois éprouvant de lire toutes les pages qui sont fournies. Question lors de la lecture des résumés: Questions :

L'affaire du "pourrisseur du web". Points de vue critiques Pourquoi (et comment) utiliser le document de collecte m'a permis d'abandonner la méthode de recherche par étapes Je parle du document de collecte dans mes différents billets mais je réalise que depuis le jour où j'ai décidé (grâce à l'enthousiasme d'une collègue d'Histoire-Géographie) de l'introduire dans mes séquences, je n'en ai pas vraiment fait de bilan. Pourtant, depuis ce jour, je ne l'ai plus lâché. Le document de collecte est devenu mon compagnon fidèle, celui de certains de mes collègues (même partis enseigner ailleurs, au lycée, où semble-t-il il séduit beaucoup) et celui de mes élèves. Je ne l'utilise qu'associé à la carte mentale de réorganisation des idées. Il pourrait être construit autrement, sous forme de tableau par exemple pour comparer des informations issues de différents sites comme le font certains collègues de Bretagne. Le document de collecte intervient dans lors de la première séance de recherche avec les élèves. Peut-être est-ce de la fainéantise ? Je demande donc aux élèves de construire des documents de collecte sur des sujets dont ils ne savent rien, ou presque rien.

Etes-vous prêt à tout gober sur Internet ? Les réseaux sociaux constituent une arme à double tranchant pour les journalistes. D'un côté, ils leur donnent un accès privilégié à l'actualité la plus chaude en dehors des canaux officiels, des points de presse et des communiqués. De l'autre, tout va si vite qu'une fausse information peut circuler aussi rapidement qu'une vraie et créer une véritable confusion chez les lecteurs et les auditeurs. Les révolutions arabes de 2011 l'ont montré : l'information peut se propager à la vitesse de la lumière. Une rumeur déjouée par l'esprit sceptique du journaliste et de son interlocuteur qui lui a transmis la photo. Même les médias électroniques comme Storyful ou Breaking News.com marchent sur des œufs et procèdent à des vérifications systématiques avant de relayer une nouvelle transmise par les médias sociaux. Les précautions élémentaires Alors, si des spécialistes de l'information se trompent, comment le citoyen ordinaire peut-il se prémunir de la rumeur ? Qui parle ?

Evaluer la fiabilité d'un site Web (suite) Une troisième séance sur l’évaluation de l’information*, destinée cette fois à des élèves de Seconde. Elle est particulièrement intéressante pour sa grille, mais aussi pour les échanges fructueux qu’elle permet autour de la notion de fiabilité et d’intention de l’auteur. *lire sur ce sujet l’ouvrage d’Alexandre Serres "Dans le labyrinthe". Après avoir dégagé la notion d’auteur, que les élèves distinguent difficilement de l’éditeur, du Webmestre et de l’hébergeur, les collègues proposent aux élèves d’évaluer la fiabilité (A. Les échanges qui suivent permettent de mettre en valeur l’importance du questionnement et de l’esprit critique de chacun. Sont proposés à votre lecture trois documents : Le déroulement de la séance Un premier exercice sur les acteurs du site La grille d’évaluation des sites

Lancement de ZoteroBib : créez vos bibliographies en un clin d’oeil Source : NASA Commons - Ce billet est traduit et adapté de : Stillman Dan, Introducing ZoteroBib: Perfect bibliographies in minutes, 14 mai 2018. Nous pensons que Zotero est le meilleur outil pour presque tous ceux qui mènent des recherches sérieuses, mais nous savons que beaucoup – y compris de nombreux étudiants – n’ont pas besoin de toute la puissance de Zotero pour la seule création d’une bibliographie ponctuelle. Aussi, nous vous présentons aujourd’hui ZoteroBib, un service gratuit pour vous aider à créer rapidement des bibliographies parfaites. Trouver un article du New York Times, copier son URL dans ZoteroBib pour ajouter un élément bibliographique, et enfin copier la bibliographie vers Google Docs. Copier la citation avec mention d’un numéro de page Découvrir ZoteroBib. De ZoteroBib ou Zotero, quel est le meilleur choix pour vous ? L’avis de la rédaction

Ce site est très intéressant, car il présente un dossier très complet sur la façon d'exercer son jugement critique sur Internet. Le dossier est divisé en quatre sections. La première présente la façon de définir son objet de recherche en fonction du contexte. La seconde section explique comment effectuer sa recherche d'informations. La troisième section donne un exemple de manière d'évaluer chaque nouvelle source. La quatrième section présente la façon d'utiliser et de citer l'information correctement. En somme, il s'agit d'un site très intéressant pour les enseignants qui veulent montrer à leurs élèves à bien utiliser les ressources Internet. by marieevefrechet Oct 17

La construction du jugement critique, voilà le fond de ce site. Ce qui est bien, c'est que la chose est directement liée aux programmes scolaires québécois. by cubehead Apr 20

C'est une recherche effectué par l'université de chicoutimi porté sur l'exercice du jugement critique sur internet.
Ils regardent les compétences des futurs enseignants. Dossier complet sur le sujet! by charleshervieux Apr 18

Ce site es tplus orienté vers els enseignants voulant avoir des trucs pour valider la véracitée des informations trouvées sur internet. Même les moins habitués avec les tics sauront s'y retrouver et utiliser ce site facilement. by marc1203 Apr 10

Un dossier complet sur l'exercice du jugement critique sur Internet, directement en lien avec le Programme de Formation de l'École Québécoise, monté conjointement par Carrefour Éducation et Infobourg. by cathcw Mar 5

Related: