background preloader

Collection Sciences et Techniques Agricoles

Collection Sciences et Techniques Agricoles

Le jardin naturel, de Jean-Marie Lespinasse, édition Editions du Rouergue Auteur : Jean-Marie Lespinasse Editeur : Editions du Rouergue Date de dépôt : février 2006 A une époque, où le respect de la nature devient une préoccupation capitale pour notre avenir, le fait de travailler la terre sans produits chimiques ni engrais constitue un nouvel enjeu pour les jardiniers et les collectivités. Jean-Marie Lespinasse a participé à la création variétale de pommiers à l'INRA de Bordeaux (Gironde) et à l'étude des types de fructifications. Il a mis en place des modes de conduites pour ces arbres fruitiers, expérience qu'il révèle dans « De la taille à la conduite des arbres fruitiers », ouvrage écrit avec Evelyne Leterme et également présenté dans cette même rubrique Internet. Fort de sa propre expérience du jardinage dit « naturel » qu'il pratique lui-même depuis une dizaine d'années chez lui près de Bordeaux, cet ouvrage assez technique donne les clefs pour cultiver son potager sans pesticides ni herbicides. © Conservatoire des Jardins et Paysages / décembre 2006

Ma poubelle est un Jardin Système Jean Pain Un article de Ékopédia, l'encyclopédie pratique. Jean Pain était un autodidacte, inventeur d'un système de production d'énergie autonome, sans impact sur l'environnement (bilan carbone nul). Son système produit : Principes Il s'agit simplement d'un tas de compost. le premier, le plus petit, vient remplir un cylindre d'acier hermétique d'où part un tube, le second est déposé en tas de 6 m sur 3 et contient en son sein le cylindre d'acier. Le tas étant constitué de nombreuse petites particules, il présente une grande surface de contact avec l'air ; une fermentation aérobie s'y met en route. La matière enfermée dans le cylindre est au contraire privée d'oxygène, et entame donc une fermentation anaérobie. La fermentation anaérobie produit du méthane qui est récupéré et stocké dans des chambres à air de camion. Lorsque la fermentation est terminée, le compost en résultant est ensaché pour servir au jardin ou être vendu. Avantages Conclusion Voir aussi Liens internes Liens externes

la rouroute La photo mystère: ..Il s'agit d'un rhizome de rouroute Beaucoup de choses ont été dites sur la rouroute. Développements souvent trop insuffisants en particulier sur son mode de production et le traitement traditionnel de ses rhizomes à la Réunion. Au contact de Tamponnais détenteurs de la tradition de la plantation familiale de la rouroute et m’y étant intéressé, j’apporte ici ma contribution. ___________________________________________________________ Combien de jeunes Réunionnais de moins de trente ans connaissent vraiment la rouroute ? l’arrow-root de l’Inde est extrait des rhizomes de divers Curcuma., l’arrow-root de Queensland est extrait des rhizomes de divers Canna, l’arrow-root de Guyane est extrait des rhizomes de l’igname et l’arrow-root du Brésil n’est que la fécule de manioc. Les Réunionnais de plus de cinquante ans l’ont connue en différentes circonstances. La récolte et la transformation Rape: un morceau de tole percée avec un clou, recourbé et fixé sur un bout de planche

potagers paille Contre les insectes dans le jardin Des remèdes naturels pour chasser les insectes du jardin : aoutats, araignées, blattes, charançons, escargots, fourmis, hannetons, perce-oreille, pucerons. Même si certains insectes sont nécessaires à la vie d'un jardin, s'ils deviennent envahissants il faut bien faire quelque chose ! Les aoûtats vivent dans l'herbe et piquent aussi bien les animaux que l'homme, en se glissant à l'intérieur de nos vêtements serrés et en se nichant sous notre peau. Elles provoquent d'importantes démangeaisons. Les araignées rouges sont des acariens qui s'agrippent et piquent les feuilles qui deviennent grisâtres et risquent de tomber par fortes chaleurs. Chassez les araignées rouges en imbibant le dessous des feuilles de vos plantes avec une mixture composée d'eau, de bouts de cigarettes et d'une cuillérée d'alcool à brûler( 6 bouts de cigarettes pour litre d'eau) Eliminez les charançons avec une solution à l'ail. Faites fuir les escargots en déposant votre marc de café aux pieds de vos arbustes.

hugelkultur: the ultimate raised garden beds raised garden bed hugelkultur after one month raised garden bed hugelkultur after one year raised garden bed hugelkultur after two years raised garden bed hugelkultur after twenty years It's a german word and some people can say it all german-ish. I'm an american doofus, so I say "hoogle culture". I learned this high-falootin word at my permaculture training. Hugelkultur is nothing more than making raised garden beds filled with rotten wood. I do think there are some considerations to keep in mind. Another thing to keep in mind is that wood is high in carbon and will consume nitrogen to do the compost thing. Pine and fir will have some levels of tanins in them, but I'm guessing that most of that will be gone when the wood has been dead for a few years. In the drawings at right, the artist is trying to show that while the wood decomposes and shrinks, the leaves, duff and accumulating organic matter from above will take it's place.

Plantes, graines et matériaux à donner dans votre quartier Hugelkultur Hugelkultur (HOO-gul-culture) meaning hill culture or hill mound. Instead of putting those branches, leaves and grass clippings in bags by the curbside...build a hugel bed. Simply mound logs, branches, leaves, grass clippings, straw, cardboard, petroleum-free newspaper, manure, compost or whatever other biomass you have available, top with soil and plant your veggies. The advantages of a hugel bed are many: The gradual decay of wood is a consistent source of long-term nutrients for the plants. Soil aeration increases as those branches and logs break down...meaning the bed will be no till, long term. The logs and branches act like a sponge. Sequester carbon into the soil. On a sod lawn Sepp Holzer (hugelkultur expert) recommends cutting out the sod, digging a 1 foot deep trench and filling the trench with logs and branches. Hugel and traditional bed comparison. Hugel bed in Ontario, Canada. Hugel bed in Ontario, Canada. Hugel beds covered in lettuces. www.richsoil.com/hugelkultur Resources:

Construire une serre en bouteilles plastique Dans le cadre d'un projet scolaire écolo, découvrez comment des lycéens ont construis une serre avec des bouteilles plastiques. construction d'une serre en bouteilles plastique Bien sûr, pour entamer ce genre de projet, il faut être un minimum bricoleur ou bricoleuse. Il faut avant tout réfléchir à la construction d'une structure en bois qui supportera les bouteilles en plastique. Pensez à une pente pour le toit, aux ouvertures et à l'emplacement d'une porte. Vous trouverez plus d'informations sur la construction de cette jolie serre, un projet soutenu par une école de New York, qui a pour philosophie d'être une "green school"...école verte. Découvrez plus d'informations sur les techniques utilisées pour construire une serre avec des bouteilles plastique 2 idées géniales de mini-serres en plastique pour protéger vos semis des intempéries. Pour les plus courageux, pourquoi ne pas tenter carrément la construction d'une petite maison "écolo".

Un jardin en trou de serrure Où mettre le tas de com­post ? Trop près de la mai­son, il se­rait en concur­rence avec le po­ta­ger de proxi­mité (ce­lui des herbes et des sa­lades) et il nui­rait à l’esthétique vi­suelle (et par­fois à l’esthétique ol­fac­tive). Trop loin de la mai­son, et on se re­trouve avec des as­ti­cots dans la cui­sine parce qu’on n’a pas eu le cou­rage d’aller vi­der la pou­belle de dé­chets verts au fond du jar­din tous les jours. Chez nous, le tas de com­post a pas mal mi­gré, mais il n’a tou­jours pas trouvé son em­pla­ce­ment idéal. Der­niè­re­ment, il était à côté du po­ta­ger prin­ci­pal, dans un genre de kiosque de for­tune en bam­bou pour que ça ne fasse pas trop moche. Mais c’était en­core un peu dif­fi­cile d’accès et ça com­mence à être un peu trop plein. La so­lu­tion que je m’apprête à tes­ter nous vient d’Afrique. Le Key­hole Gar­den (jar­din en trou de ser­rure — ver­sion afri­caine), c’est une butte bien plus haute et dans la­quelle le trou cen­tral est un tas de com­post.

Related: