background preloader

Batailles de 1759 et 1760

Batailles de 1759 et 1760
Related:  Histoire sec.3

Site de l'univers social au primaire » Grilles d’appréciation Grille d’appréciation Vous trouverez d’abord la grille d’appréciation pour le 2e et 3e cycle: grille d’appréciation Réglettes d’appréciation Les réglettes d’appréciation peuvent être insérées, en contexte d’évaluation comme en contexte d’apprentissage, sous chacune des questions écrites posées à l’élève. Vous trouverez ici un document rassemblant différents modèles de réglettes d’appréciation: échelles descriptives en univers social_primaire Exemple: Affiches explicatives sur les opérations intellectuelles De plus, voici des affiches qui peuvent également aider les élèves à orienter leur réponse selon les opérations intellectuelles: Affiches-OI-primaire (Josiane Ploudre – conseillère pédagogique, CSTL, modifiées par Annie Marois, CSDD)

Un portrait des Québécois à travers le sirop d'érable Un texte de Félix-Antoine Viens Le réalisateur va à la rencontre de producteurs de sirop, de Roméo Bouchard, fondateur de l'Union paysanne et exploitant d'une petite érablière avec son fils dans le Bas-Saint-Laurent, à la jeune famille Tessier, des Montréalais qui ont réalisé un rêve en acquérant une érablière dans les Cantons de l'Est. Maëcha et Simon et leurs trois enfants se retrouvent à la cabane à sucre chaque printemps, entourés de la famille et des amis pour entailler les arbres, récolter l'eau d'érable et produire cet élixir. L'importance de prendre le temps, le respect du terroir québécois et de la nature, ainsi que la valeur du travail sont autant de thèmes abordés dans Le goût d'un pays. Ils sont portés par Gilles Vigneault et Fred Pellerin. Au fil des discussions, les deux poètes réfléchissent à la transmission des traditions et des valeurs québécoises, avec, en toile de fond, l'idée d'un pays. Le sirop d'érable, c'est comme nous, c'est improbable.

Les Basques peuvent désormais voyager sans crainte en Islande Les Basques voyageant en Islande peuvent désormais dormir sur leurs deux oreilles. Ce qui n’était pas chose aisée avant le 22 avril. Et pour cause, jusqu’à cette date, un décret datant de quatre siècles autorisait les insulaires à tuer ces importuns visiteurs ? Le texte est adopté en 1615, rapporte le quotidien Sud-Ouest. A cette date, trois vaisseaux basques s’échouent sur les côtes islandaises, raconte le site du magazine Iceland Review. On compte environ quatre-vingts survivants. Beaucoup d’entre eux rentrent en Espagne, mais trente-deux chasseurs de baleine s’attardent dans cette charmante contrée de l’Ouest islandais. Pour des raisons inconnues, un différend éclate alors entre ces visiteurs et les habitants du coin. Le 22 avril, donc, une cérémonie de réconciliation officielle a eu lieu sur les lieux du drame, où une stèle a été érigée, et le fameux décret abrogé. Signaler ce contenu comme inapproprié Cette entrée a été publiée dans Actualité.

Les derniers mots d’un patriote pendu L’historien Gilles Laporte a découvert dans les archives de la province du Manitoba un document inédit qui jette un nouvel éclairage sur sa vie méconnue de François Nicolas, un patriote pendu à Montréal au même gibet que le célèbre notaire Chevalier de Lorimier, le 15 février 1839, à 9 h 45 du matin. Quelques heures avant de mourir, Nicolas prend sa plume pour écrire de façon inattendue à son ancien employeur, la toute puissante Compagnie de la Baie d’Hudson. Il souhaite qu’on lui pardonne quelques larcins. « Je vous prie […] de me pardonner tant en votre nom qu’aux noms de tous les autres associés de la Compagnie du Nord West au service de laquelle j’ai été cinq ans, ainsi que de celle de la Baie d’Hudson que j’ai servie près de deux ans, de vouloir bien me pardonner tous les dommages que je pourrais vous avoir occasionnés par la dissipation de vos effets et pour tous autres que je me suis appropriés illicitement et tournés à mon avantage. » Religieux ou non ?

L'histoire de France vue par les jeunes : une succession de guerres Que s'est-il passé en France entre le sacre de Clovis et l'élection de François Hollande ? Des guerres ! Alors que les collégiens planchent, vendredi 27 juin, sur l'épreuve d'histoire-géographie du brevet, une enquête menée auprès de 5 823 jeunes de 10 à 20 ans révèle que les conflits occupent, selon eux, une place prépondérante dans le roman national français. Pour leur enquête « La fabrication du commun. Récits de l'histoire nationale par des élèves », dont les premiers résultats commencent à être divulgués, les chercheurs du laboratoire Education, cultures, politique (ECP) ont demandé à ces jeunes Français de raconter par écrit, en moins de 45 minutes, l'histoire du pays. Dans ces près de 6 000 textes, les faits militaires « tiennent une place très importante », relate Églantine Wuillot, enseignante associée à l'Institut français de l'éducation (IFE). Si l'on se restreint aux 1 973 textes des élèves de 6e, le classement diffère légèrement.

L'espace d'une chanson (bûcherons) avec Fred Pellerin Site officiel de Fred Pellerin fredpellerin.com Centre d’histoire de l’industrie papetière borealis3r.ca Histoire de l’industrie papetière au Canada français ameriquefrancaise.org Chronique « Maurice Bordeleau, Cook à bord du Weymontachingue », par Françoise Bordeleau, historienne latuquehistoire.blogspot.ca Plusieurs photos de drave à La Tuque, article par Hervé Tremblay, historien latuquehistoire.blogspot.ca Tourisme Mauricie tourismemauricie.com

La Guerre du Péloponnèse - Insatiatrix Cette page est ici republiée depuis le site de Marie-Lan Nguyen, aujourd'hui fermé. Les causes La guerre du Péloponnèse dure de 431 à 404. Elle nous est connue par Thucydide (Histoire de la guerre du Péloponnèse) et Xénophon (Helléniques). Elle comprend trois phases : la guerre d'Archidamos (431–421)une paix mal respectée (421–413)les efforts désespérés d'Athènes (413–404) Thucydide insiste beaucoup à la fois sur les causes profondes (pourquoi la guerre du Péloponnèse) et occasionnelles (pourquoi à ce moment-là). Il y a d'abord l'alliance entre Athènes et Corcyre, colonie de Corinthe n'appartenant à aucune alliance : quand Corcyre entre en conflit avec Épidamne, Corinthe aide cette dernière, et Corcyre, défiant sa métropole, fait appel à Athènes qui passe avec elle une alliance défensive (ἐπιμαχὶα).Ensuite, il y a l'affaire de Mégare, accusée par Athènes d'accueillir des esclaves athéniens fugitifs (en fait, Athènes reproche à Mégare son soutien à Corinthe dans l'affaire de Corcyre).

Fils de la liberté, Doric Club et Patriotes Le 15 février 1839, cinq patriotes sont pendus à la prison du Pied-du-Courant, ce qui porte à 12 le nombre de personnes exécutées à cet endroit à la suite des rébellions de 1837 et de 1838. Or, les racines de ces tragiques événements trouvent leur source dans les querelles de l’automne 1837 opposant les groupes paramilitaires Doric Club (partisans de la Couronne britannique) et Fils de la liberté (partisans patriotes). Querelles qui dégénèrent dans une bagarre survenue le 6 novembre 1837 et depuis passée à l’histoire. Déclaration officielle Le 4 octobre 1837, les Fils de la liberté, groupement francophone proche du Parti patriote, publient une déclaration officielle inspirée des idéaux de la Révolution américaine. « Ils défendent le droit des peuples à choisir leur gouvernement et réclament une importante réforme politique pour la colonie », expose l’historien Martin Landry, de l’organisme Montréal en histoires. Doric Club 6 novembre 1837 Dans Le Canadien Dans L’Ami du peuple

Related: