background preloader

Guide d'indexation RAMEAU

Guide d'indexation RAMEAU

http://guiderameau.bnf.fr/

Related:  *docs K

Réalité augmentée : "les bibliothécaires doivent mettre les mains dans le cambouis" Sommaire du dossier : Rencontre avec Thomas Chaimbault-Petitjean, responsable de la formation initiale des élèves fonctionnaires à l’Enssib (École nationale supérieure des sciences de l’information et des bibliothèques). Il explique l'intérêt de verser de la réalité augmentée dans l'offre et les services proposés par les bibliothèques. Thésaurus de l’UNESCO – descripteurs en français, anglais, espagnol et russe Le Thésaurus de l'UNESCO est une liste de termes contrôlés et structurés pour l'analyse thématique et la recherche de documents et publications dans les domaines de l'éducation, la culture, les sciences naturelles, les sciences sociales et humaines, la communication et l'information. Continuellement enrichie et mise à jour, sa terminologie reflète l'évolution des programmes et des activités de l'Organisation. Le Thésaurus de l'UNESCO contient 7.000 termes en anglais et en russe, et 8.600 en français et en espagnol. Liste alphabétique Taper les premières lettre du terme puis cliquer sur : 'Chercher' pour afficher la liste alphabétique 'Index' pour afficher la liste permutée des termes

Publier sa thèse, oui, mais pas n’importe où ! Peut-être avez-vous déjà reçu un courriel vous proposant de publier votre mémoire, article ou thèse chez VDM Verlag, aux Editions Universitaires Européennes ou aux Presses Académiques Francophones, (qui n’ont d’universitaires et d’académiques que le nom) ? Vous n’êtes pas le ou la seul(e) ! Depuis quelques années, les boîtes mail des étudiants, doctorants et enseignants chercheurs sont régulièrement spammées à grande échelle par ce type de message. Cela peut sembler alléchant et en tant qu’auteur, vous êtes libre de choisir où et comment publier votre thèse. Mais avant d’y donner suite nous vous conseillons de consulter les nombreuses mises en garde diffusées un peu partout sur le web, notamment celle des presses de l’Université du Québec, sans oublier de lire les commentaires. Pour résumer ces mises en garde :

Comment le numérique transforme les lieux de savoirs Les lieux de savoirs à l’épreuve du numérique Nos principales institutions – musées, bibliothèques, lieux d’enseignement et de recherche – qui sont avant tout des lieux de détention et de stockage des savoirs, issus de la culture de l’écrit et dont la stabilité est légendaire, sont depuis quelques années bousculées, remises en cause par le développement du numérique et plus généralement par la numérisation galopante de notre société. Bruno Devauchelle, l’auteur de cet essai, pointe du doigt leur accueil frileux et inquiet, une timidité qui non seulement n’a pas remis en cause le fondement même de leur organisation, mais l’a selon lui renforcé. Ainsi, des outils numériques ont été imaginés et développés dans le but de renforcer l’existant en facilitant leur activité de conservation (via la numérisation de leur contenu) ou de mise à disposition au public (grâce à l’informatisation de leur fonctionnement pour gérer les prêts, rendre accessible les catalogues informatisés, etc.).

Une année universitaire (6) Bigre, que le temps passe vite ! Encore une année de plus que je n’ai pas vu passer … Pourtant, on ne peut pas dire qu’on ait été débordé cette année, c’était un peu le calme plat. Que retenir de cette année ? index permuté Définition Présentation d'un index listant, par ordre alphabétique et à tour de rôle, les différents mots constitutifs des termes d'indexation, à l'exclusion des mots vides. Exemple_: index permuté des titres des documents, des termes d'un thésaurus. Ils sont pratiquement toujours élaborés automatiquement. Dans le cas d'un thésaurus comportant des termes composés, cette présentation est indispensable et peut contenir les descripteurs et parfois les équivalents non-_descripteurs.

République numérique : “Il faut entendre la voix des chercheurs“ pour l'Open Access Le projet de loi République numérique sera présenté aux députés ce 19 janvier, pour un examen en séance publique. À l’approche des discussions, le Syndicat national de l’édition et la Fédération nationale de la presse d’information spécialisée dénoncent un projet « fossoyeur de la recherche scientifique française ». Un communiqué qui n’a pas manqué de faire réagir le Secrétariat d’État au numérique d’Axelle Lemaire, loin d’avoir « une figure d’enterrement ». Axelle Lemaire, CC BY ND 2.0 C’est le « mythe de la gratuité », que pointent conjointement SNE et FNPS : « Axelle Lemaire, [...], incite les chercheurs français à mettre en accès gratuit (open access) leurs publications scientifiques, dans des délais tellement courts que la plupart des institutions académiques françaises et étrangères seront encouragées à se désabonner des revues scientifiques françaises et que le marché s’effondrera. » Favoriser la diffusion des savoirs, avant tout

Les imprimantes 3D vont-elles vraiment nous faire entrer dans une nouvelle dimension industrielle ? - Idées Votre enfant est bricoleur ? Pour Noël, ne cherchez plus : offrez-lui des vis, des écrous, quelques composants électroniques. Avec un peu de patience (à peine plus qu’il ne vous en faut pour monter un meuble suédois), il vous fabriquera une imprimante 3D. Les plans sont disponibles gratuitement sur internet. Le budget de base est certes conséquent : pas moins de 500 euros.

IST et valeur(s) des bibliothèques universitaires : retour sur la journée d’étude du congrès 2014 « l’économie du livre en France semble toujours être analysée via le prisme de la lecture publique, comme si les organismes documentaires de la recherche et de l’enseignement supérieur n’y participaient pas … Or, les achats de monographies et de périodiques français (près de 35 millions d’euros annuels en 2010) démontrent totalement le contraire » Lors de son congrès annuel 2014 à Strasbourg, l’ADBU a proposé pour sa journée d’étude du 3 septembre un thème encore peu discuté en France : « Bibliothèques universitaires et IST : quelle(s) valeur(s) ? ». A l’heure des restrictions budgétaires et d’une demande montante de justification des coûts de la documentation universitaire, notre communauté se pose la question de sa valeur économique et sociale, et des valeurs démocratiques qu’elle porte.

Une bibliothèque de Chicago permet d’accéder à l’impression 3D Une bien belle initiative de la part de l’Harold Washington Library Center située à Chicago qui prévoit d’ouvrir cette année, un atelier permettant à ses membres de découvrir l’impression 3D. C’est au total trois imprimantes 3D MakerBot, une fraiseuse et divers outils de coupe laser que les heureux membres de la bibliothèque vont pouvoir utiliser gratuitement. Bien que l’atelier ne soit pas encore ouvert, nous apprenons que la bibliothèque aurait déjà réceptionné une quantité faramineuse de mails de personnes souhaitant faire imprimer des coques pour iPhone, des accessoires de mode …etc. Un service qui devrait donc attirer un large public sachant que de nombreux modèles 3D gratuits et payants sont depuis longtemps disponibles sur la toile. Bien que temporaire, il se pourrait donc que les bibliothécaires poursuivent l’expansion de ce premier atelier urbain.

Fais-le toi-même ! Description Ils sont artistes, passionnés de data, musiciens ou performers et c’est leur manière de travailler qui les réunit au sein d’un même mouvement. Celui des makers pour qui la bidouille, le Do It Yourself et la volonté de faire et de partager sont les premières valeurs. theconversation Nous poursuivons avec cet article la suite de notre série sur le cycle « Un texte, un mathématicien ». Aujourd’hui, Claude Shannon et le texte fondateur de la théorie mathématique de l’information. L’article en deux parties de Claude Shannon « Une théorie mathématique de la communication » paraît en 1948 ; ce texte (dont la réédition en français est annoncée par les éditions Cassini), représente une avancée conceptuelle parmi les plus importantes du XXe siècle ; il a jeté les bases de notre société connectée, des réseaux omniprésents (Internet, téléphone, satellites, etc.) où circulent des milliards de milliards de données diverses. Car quand nous et surtout nos enfants vitupérons contre la faible « bande passante » qui ralentit les téléchargements, nous vivons dans la pensée de Shannon.

Related: