background preloader

Sexisme et images : une étude d’observation

Sexisme et images : une étude d’observation
En matière de discrimination entre les hommes et les femmes, on s’accorde souvent à penser qu’au-delà des lois, le problème s’ancre dans l’imaginaire collectif, sur le terrain du symbolique. Le sexisme se manifeste par des images, des signes, à la fois sources et reflets de l’imaginaire collectif. Travaillant moi-même sur le terrain du symbolique dans une optique d’ artiste chercheur, j’ai souhaité enrichir mon point de vue sur l’état actuel des représentations hommes-femmes à l’aide d’observations pour une fois « générales », sans m’arrêter sur les cas particuliers. Les images aussi dessinent des statistiques… Mais quelles images observer ? Quels signes ? Il y en a partout. Le corpus Il s’agit des bandes annonces des cinq films les plus vus chaque semaine au cinéma, en France, sur une période de six mois, de novembre 2013 à mai 2014 (cliquez ici pour en récupérer la liste). Trois observations pour établir la proportion d’hommes et de femmes 1ère observation Les personnages : Qui frappe ? Related:  Egalité filles-garçonsmilitantismeEgalité filles-garçons - Cyberviolences

Web doc Mesdames & Messieurs France tv « Mesdames & Messieurs », un webdocumentaire pédagogique propose un voyage dans la vie des femmes sur quatre générations. Pour les enfants du numérique, née dans les années 90, l’égalité homme-femme est un acquis. Que connaissent les jeunes de vingt ans de cette conquête pourtant récente ? Conçoivent-ils que dans de nombreux domaines, il y a encore beaucoup à faire ? Voir la bande-annonce Cinq thématiques composent « Mesdames & Messieurs » pour permettre à l’internaute de naviguer dans des fresques chronologiques d’hier à aujourd’hui ou de passer de l’une à l’autre, au hasard de sa curiosité : la vie publique, La vie familiale , La vie professionnelle, La vie à l’école et La vie intime. Des intervenants et experts décryptent et conceptualisent les situations (historiens, sociologues, psychiatres..).

Boîte à outils Par où commencer pour réfléchir sur le film que l’on vient de voir au cinéma ou chez soi ? Quelles questions peut-on se poser ? Comment savoir ce qu’est une représentation normée, un axe de domination, un trope ? Il existe de nombreux concepts pour appréhender l’analyse des rapports de pouvoir et des représentations. Nous avons choisi de présenter 4 étapes de réflexions. De la même manière, nous avons choisi de garder un format court afin que le texte reste digeste, et de renvoyer plutôt vers quelques ressources qui nous semblent pertinentes pour celleux qui souhaitent quelques pistes de départ pour développer leur réflexion avec des apports extérieurs. Voici donc les outils de notre boîte : Compter et prendre conscience des invisibilisationsDétecter les rapports de pouvoirRepérer les répétitionsS’interroger sur le point de vue adopté par le film 1. Compter : représentations et invisibilisations À croiser avec : Ressources : Les sources sont multiples. 2. À croiser avec : 3. Intouchables. 4.

Primaire : Vinz et Lou, trois programmes Présentation des programmes Vinz et Lou : les relations filles/garçons Serious Game Stop la violence ! Vinz et Lou stoppent la violence 5 dessins animés pour lutter pour la paix dans les cours de récré ! Comment faire face à la violence ? Le dispositif est composé de 5 dessins animés de 2 minutes et des fiches d’accompagnement pédagogique pour susciter l’intérêt, déclencher le débat et accompagner les médiateurs éducatifs dans la préparation de leurs ateliers. Les thématiques abordées : Harcèlement/Cyberharcèlement, jeux d’évanouissement, discrimination et non-respect de l’intimité. Vinz et Lou : les relations filles/garçons 3 dessins animés pour dépasser les stéréotypes ! Filles et garçons, cela ne va pas toujours de soi. L’objectif de la nouvelle série « Vinz et Lou : les relations filles/garçons » est d’aider les filles et les garçons de 7 à 12 ans à mieux vivre ensemb le au quotidien. Un Serious Game pour « stopper » la violence au collège Stop la violence ! « Stop la violence !

La leçon de piano : Comment tomber amoureuse de son agresseur sexuel TW : Le film et par conséquent cet article parle de violences conjugales et sexuelles. La leçon de piano, réalisé par Jane Campion et sorti en 1993, a été un succès public et critique. Le film a remporté 3 Oscars ainsi que la Palme d’Or, permettant à Jane Campion d’être la première – et à ce jour encore la seule – femme à avoir obtenu cette distinction[1]. La réalisatrice étant connue pour mettre en scène des rôles féminins forts et intéressants (Portrait de Femme, Bright Star, Top of the Lake…) et le film étant souvent qualifié de “féministe” par le web (il suffit de taper « The Piano feminist » sur un moteur de recherche pour s’en rendre compte), j’avais plutôt un a priori positif sur le film et fut extrêmement déçue en le voyant. Il suffit qu’un film ait comme perso principal une femme et traite de sexualité féminine pour qu’automatiquement les critiques le qualifient de « féministe ». Malheureusement, c’est loin d’être le cas. Viens-là femme, je vais t’apprendre le plaisir… Julie G.

Top 10 des blogs qui dénoncent les inégalités hommes/femmes En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies... beau temps Vent : 10km/h - UV : 7 Clôture veille : 4869.82 Ouverture : 4849.39 Replay Emissions Fini les clichés sur les féministes. Alors que 72% des femmes jugent que le féminisme est toujours un sujet d’actualité*, des femmes – et des hommes – essaient de faire bouger les mentalités à travers leurs blogs. Entrées en lice Le ton est vite donné : oui, une femme sportive ça existe. Extrait : "Préjugé 1 : les sportives sont moches. L’histoire par les femmes Diplômée en histoire, cette blogueuse raconte l’Histoire à travers les femmes : scientifiques, historiennes, politiques, engagées. Hypathie Ladies and Gentleman Les Martiennes Meufs Fille d’album

Les héroïnes de jeux d’action à l’école du féminisme L’exploratrice personnage principal d’« Uncharted: The Lost Legacy » incarne le combat pour faire évoluer la représentation des femmes dans l’industrie. — Tu veux que je te dise ? C’est pas désagréable de bosser avec une femme pour changer. — C’est vrai. On n’est pas nombreuses dans le métier. — Il y a eu un marchand d’armes qui demandait à parler au « patron » et qui a fait marche arrière quand je lui ai dit que c’était moi la patronne. — Ouh. Et qu’est-ce que tu as fait ? Disponible depuis mardi 22 août sur PlayStation 4, Uncharted: The Lost Legacy n’est pas un jeu vidéo d’aventures féministe. Ni adjuvantes ni objets de quête Parfois héroïnes, plus souvent adjuvantes et surtout objets de quête, les femmes ont longtemps été réduites à des rôles archétypaux dans les jeux — à de très rares exceptions près. Lorsque plus tard, des protagonistes masculins interviendront dans le récit, ce ne sera jamais sur le registre du sauveur ni du séducteur. Test de Bechdel Tensions autour de Lara Croft

Stuff, Things... (iamdarthvader: cleophatracominatya: ...) Une étude confirme l’ampleur du cybersexisme chez les adolescents INFOGRAPHIE Une vaste étude présentée mardi 27 septembre quantifie les injures et les violences sexistes dont sont la cible les 12-15 ans sur Internet. Les filles paraissent particulièrement vulnérables. Quel est le constat ? L’enquête menée par des chercheurs de l’université Paris-Est Créteil et coordonnée par le centre Hubertine-Auclert (Paris) dresse, pour la première fois, un bilan chiffré des injures, insultes, rumeurs dont les adolescents sont la cible sur Internet. Menée en 2015 et 2016 auprès de 1 127 élèves âgés de 12 à 15 ans et scolarisés dans douze établissements franciliens, elle dresse un constat édifiant. Ainsi 20 % des filles et 13 % des garçons rapportent avoir été insultées en ligne sur leur apparence ; 17 % des filles et 11 % des garçons déclarent « avoir été confrontées à des cyberviolences à caractère sexuel par le biais de photos, vidéos ou textos envoyés sous la contrainte et/ou diffusés sans leur accord et/ou reçus sans en avoir envie ». Comment y remédier ?

Le sexisme du Roi Lion La féminité dans Le Roi Lion L’une des premières choses qui nous frappe en regardant Le Roi Lion, c’est le sexisme banal et structurant de l’histoire. Dès les premières scènes, Le Roi Lion nous fait connaître un monde structuré hiérarchiquement, avec au sommet de la pyramide le monarque absolu, qui règne en bon patriarche sur, non seulement son peuple docile et servile (les autres animaux), mais également ses lionnes, qui jamais ne remettront en question le bien fondé de la place des hommes, ni de la place des femmes. Le Roi Lion comporte un grand total de 3 personnages féminins, contre 9 personnages masculins. Donc, 75% des personnages du Roi Lion sont masculins. La relation entre Simba et Nala nous apparaît comme étant une relation d’amitié étant jeune, qui plus tard évoluera selon le schéma classique de Disney vers un amour hétérosexuel. Et de un… Et de deux… Et de trois… cela suffira-t-il à renverser le patriarcat? Cette supériorité ouvrirait-elle des possibilités subversives? Liam

Concours « Zéro Cliché » pour l’égalité filles-garçons - Histoire-géographie - Éduscol Initié par le Centre pour l’éducation aux médias et à l’information, en partenariat avec TV5Monde, les Nouvelles News et le magazine Causette, ce concours propose aux élèves de déconstruire les stéréotypes sexistes dans l’univers des médias, de la famille, du sport, de la mode, de l’école... Des productions écrites mais désormais aussi audiovisuelles sont acceptées par le jury du concours, à condition qu’elles respectent les principes de l’écriture journalistique ainsi qu’un format relativement court, et donc facilement réalisable en un nombre réduit de séances de travail. Les enseignants pourront s’inspirer du Palmarès 2016 pour avoir une idée précise des productions passées. Les productions sont à adresser au secrétariat du Concours avant le 14 avril 2017. Autre actualité en lien : Des ressources autour de l’égalité filles-garçons (publié le 17/10/2016) Voir aussi sur le portail :

Internet, réseaux sociaux : 73 % de femmes victimes d’agression en ligne Le Haut Conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes (HCEfh) a remis au secrétaire d’État au numérique, le 7 février 2018, un rapport sur les violences faites aux femmes en ligne. Alors que les menaces de viol, les injures sexistes et autres invectives font partie du quotidien de nombreuses femmes sur le web, ces violences sexistes restent souvent impunies. 73% de femmes victimes d’agressions en ligne Si l’espace numérique constitue un espace de vie et de partage du quotidien, il n’est pas toujours un espace de sécurité pour les femmes. Les violences dont elles sont victimes y sont massives : 73% des femmes déclarent en avoir été victimes. les femmes en sont les principales victimes ; la majorité des agresseurs sont des hommes ; les violences ont les mêmes visées que les violences commises contre les femmes dans d’autres espaces (travail, foyer, politique, espace public, etc.) et ont les mêmes conséquences sur la santé, et la vie sociale et intime des victimes.

Audre Lorde Audre Lorde, en 1980. Audre Lorde, Meridel Lesueur, Adrienne Rich 1980. Biographie[modifier | modifier le code] Enfance et adolescence[modifier | modifier le code] L'indépendance[modifier | modifier le code] Avec l'argent économisé, Lorde finance son voyage au Mexique en 1954. De retour à New York, elle publie la nouvelle La Llorona dans la revue Venture sous le pseudonyme de Rey Domini. continue à exercer des petits boulots (notamment secrétaire médicale et bibliothécaire), tout en étudiant les sciences des bibliothèques au Hunter College. Écrire et lutter[modifier | modifier le code] À partir des années 1960, Lorde est régulièrement publiée, que ce soit dans des magazines littéraires noirs, des anthologies de poésie ou dans une anthologie de poésie Noire, éditée par Langston Hughes, New Negro Poets, USA (1962)[7]. Berlin[modifier | modifier le code] Entre 1984 et 1992, elle passe beaucoup de temps à Berlin. Les dernières années[modifier | modifier le code] Poésie[modifier | modifier le code]

Les héroïnes de BD face aux clichés Jeune fille un peu niaise. Telle est la définition du terme bécassine dans les dictionnaires. Il désigne aussi le premier personnage féminin de la bande dessinée française, qui a célébré en 2015 ses 110 ans. Dans un secteur à dominance masculine, ce n’est que tardivement que les héroïnes ont abandonné leur rôle de faire-valoir ou de ravissante idiote pour devenir des personnages principaux à part entière. Récit d’un parcours d’un(e) combattant(e). Les femmes dans la BD : mauvais genre ! De la bécasse à la bombasse La rencontre-débat s’ouvre sur une citation de Pierre Christin, scénariste de la série Valérian et Laureline : ‘la bande dessinée est faite par des vieux petits garçons pour des jeunes petits garçons’. Alors qu’en France naît la sympathique, mais un peu niaise Bécassine en 1905, il faut attendre 1961 pour qu’aux Etats-Unis, Marvel présente sa première super héroïne, Susan Storm, membre des quatre fantastiques, dont le principal pouvoir est d’être… invisible. Laura Michelotti

10 films pour comprendre le « syndrome Trinity » Dans un article publié sur le site The Dissolve, Tasha Robinson utilise l’expression « Trinity Syndrome » pour désigner le trope consistant à introduire un personnage féminin particulièrement compétent et intéressant, pour finalement le réduire à la fonction de bras droit du héros masculin. Je propose ici de revenir sur ce trope en passant en revue 10 films qui me semblent particulièrement représentatifs des problèmes qu’il pose. Ce ne sont que des cas parmi d’autres que j’ai choisis en fonction de mes propres goûts. On peut résumer en une phrase l’idée sexiste véhiculée par ce trope : une femme a beau être extraordinairement compétente, intelligente, forte, etc., elle sera toujours moins digne d’intérêt qu’un homme. Outre le fait d’opposer un homme ordinaire à une femme extraordinaire, ces films ont aussi pour point commun de légitimer la domination du personnage masculin à l’aide d’une idéologie de « l’Élu ». 1. 2. L’apogée de cette logique à lieu à la fin du film. 3. 4. 5. 6. 7. 8.

Related: