background preloader

Unités de mesure romaines

Unités de mesure romaines
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Mesures de longueur[modifier | modifier le code] Généralités[modifier | modifier le code] Pour des mesures plus petites que le doigt, les Romains parlaient d’un demi-doigt, d’un tiers de doigt, d’un quart de doigt, etc. Le simple pas fut peu utilisé. La perche était généralement équivalente à dix pieds (decempeda). Les Grecs appelaient « pygme » (l'avant-bras : de la coudée jusqu'au poignet) un « pied » de 18 doigts. L’arpent, ou plus précisément une longueur d’arpent, servait essentiellement pour calculer les mesures agraires. Évolutions de valeur du pied romain[modifier | modifier le code] La valeur traditionnelle de 296 mm pour le pied romain est certainement une bonne approximation. Les ratios entre la coudée romaine, le pied anglais impérial et le pied du Roi de France ont été scientifiquement établies : 768 (= 24 × 32) coudées romaines égalent 1120 (= 35 × 32) pieds impériaux anglais ou bien 1050 (= 35 × 30) pieds du Roi de France.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Unit%C3%A9s_de_mesure_romaines

Related:  Technologies RomainesPoids & MesuresMonde romainBazar temporaire 3

Technologie de la Rome antique Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La technologie romaine est un des aspects les plus importants de la civilisation romaine. Cette technologie a été certainement la plus avancée de l'Antiquité. Elle a permis la croissance démographique de Rome, mais lui a aussi donné sa puissance économique et militaire. De très nombreuses techniques ont été oubliées après la chute de l'Empire romain suite aux grandes migrations.

Société romaine Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La société romaine antique (societas hominum) s’organise selon une hiérarchie strictement définie, où chacun a son rang, qui lui définit ses droits et ses devoirs. Statut[modifier | modifier le code] Liste de lois romaines Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Généralités[modifier | modifier le code] Définition d'une loi romaine[modifier | modifier le code] Quelques lois générales[modifier | modifier le code]

Ciment et béton romain haute performance, bâtiment durable et résistant – Institut Géopolymère Le Mystère du Béton Romain Dévoilé Le Colisée, Rome, 2è s. ap. J.-C (gauche) Le Panthéon, Rome, 2è s. ap. J.-C (centre) Le Panthéon, Rome, 2è s. ap. Liste des bornes milliaires de France protégées aux monuments historiques Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. À propos du choix par le conservatoire des sites et monuments historiques[modifier | modifier le code] Les raisons de leur protection[modifier | modifier le code] Les raisons de leur protection, et de la constitution du dossier, ont pu être multiples : exposition au vandalisme, au tourisme, attention portée sur elles par une actualité, parfois savante, propriété privée ou de l'Église, vieillissement ou dégradation naturelle impliquant une intervention, risque de déplacement ou de destruction par le propriétaire, par un service de l'État, transformations diverses de l’environnement, etc. Comme pour les autres monuments, ces raisons ne correspondent donc pas strictement à l'importance historique et géographique, ou esthétique et patrimoniale, qu'ils pourraient avoir, ni à la lecture que l'on en fait aujourd'hui, que ce soit vis-à-vis d'autres bornes ou de toute autre inscription épigraphique et vestige du passé. Recueils d'inscriptions latines

Constructions des aqueducs romains Parmi les premiers problèmes à résoudre dans la construction d'un aqueduc, d'unconduit d'eau, fut le choix de la source, qui dépend non seulement de la qualité de l'eau, mais aussi de la puissance et de la régularité du débit, ainsi que et la position géographique, l'altitude, puisque l'écoulement ne pouvait être garanti que par la pente du conduit, la gravité étant la seule force permettant l'écoulement de l'eau. Autrement dit, la source doit se trouvée raisonnablement plus haute que le point d'arrivée. Le Pont du Gard Un aqueduc commençait généralement par un bassin de collecte construit avec des digues. Pour les eaux souterraines, puits et tunnels sont creusés pour former un conduit. Ensuite, l'eau est acheminée dans des bassins de décantation (limariae piscinae), pour la nettoyer de ses impuretés et saletés.

Sciences romaines Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les sciences romaines sont apparues suite à l'essor de la Rome Antique. Elles ne sont pas issues de l'inventivité propre des Romains, mais plutôt de l'héritage grec : celui d'Athènes pour ce qui est des courants philosophiques et celui d'Alexandrie pour ce qui est des sciences[1]. Bien que l'époque romaine ne est le terrain d'aucune révolution intellectuelle d'une portée comparable à celle des théories physiques des présocratiques, des philosophies athéniennes ou des principes mathématiques de la science alexandrine, quelques figures historiques, telles que Pline l'Ancien, Galien, Vitruve, Cicéron, Virgile, Tacite ou Marc-Aurèle ne sont pas à négliger[1]. Les Romains s’avèrent novateurs dans la gestion intellectuelle et matérielle d'une société complexe. En effet, la préoccupation des Romains à gérer l'Empire, et principalement la ville de Rome, dominait à cette époque.

Portail:Rome antique Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Monarchie romaine, de 753 à 509 avant J.-C.[modifier | modifier le code] République romaine, de 509 à 44 av. J. Programme MER - RIC - MER-RIC: RIC V.1/2 Online Ce site web constitue le préalable à la révision du volume V.1 du Roman Imperial Coinage. La base de données présentée ici concerne les règnes de 268 à 276 de n. è., soit les règnes de Claude II le Gothique, Quintille, Aurélien, Tacite, Florien, ainsi que le monnayage des princes de Palmyre, Vabalath et Zénobie, émis par l’atelier impérial d’Antioche. La période couvre ainsi une phase importante de la «crise du IIIe siècle» que vit l’Empire romain, des règnes qui en symbolisent le mieux le point le plus critique (Claude II) à ceux qui opèrent la nécessaire reprise en main (Aurélien et ses successeurs). Les compléments ou corrections que nous en espérons de la part de la collectivité scientifique nous permettra de viser à une meilleure exhaustivité pour le corpus papier en préparation (RIC V.1/2), un objectif qu’il est particulièrement ardu d’atteindre pour cette période d’inflation de la frappe monétaire et de diversification de son appareil de production.

Calendrier romain Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'expression calendrier romain désigne l'ensemble des calendriers utilisés par les Romains jusqu'à la création du calendrier julien en 45 av. J.-C. Les années sont exprimées en années AUC (ab Urbe condita), comptées à partir de la fondation de Rome en 753 av. Culture latine Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Dans le sens premier du terme, la culture latine est la culture des Latins, peuple habitant la région du Latium durant l'Antiquité. Par extension, la culture latine désigne la culture de la Rome antique et de l'Empire romain qui a diffusé dans la civilisation romaine sur toutes les provinces conquises. La culture latine[modifier | modifier le code] Dans l'Antiquité, Rome était une importante puissance militaire.

Synagogue de Doura Europos Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Une des fresques de la synagogue de Doura Europos : la fille d'un pharaon, entourée de suivantes, recueille Moïse bébé d'un panier flottant sur un cours d'eau. Succédant à un premier édifice datant de la seconde moitié du IIe siècle, la synagogue fut reconstruite vers 244-245 et surtout dotée d'un ensemble de fresques figuratives unique à ce jour pour une synagogue antique. La destruction volontaire, mais partielle, de l'édifice lors des travaux de fortification de la ville en prévision d'une attaque sassanide en 256 eut pour résultat la préservation d'une grande partie du décor peint.

Related: