background preloader

Phénicie

Phénicie
Les Phéniciens sont un peuple antique originaire des cités de Phénicie, région qui correspond approximativement au Liban actuel. Cette dénomination provient des auteurs grecs qui ont écrit à leur sujet. La Phénicie a toujours été divisée entre plusieurs cités, dont les plus importantes étaient Byblos, Sidon, Tyr et Arwad, et on ne sait pas si celles-ci ont eu conscience d'une identité commune. Les historiens ont repris l'adjectif « phénicien » pour désigner la civilisation qui s'est épanouie dans la région entre 1200 et 300 av. À partir du VIIIe siècle av. Les Phéniciens étaient des navigateurs audacieux ; excellents marchands et artisans. L'accomplissement le plus connu de la civilisation phénicienne est la mise au point de l'alphabet phénicien, qui est sans doute à l'origine des alphabets les plus répandus dans le monde (l'alphabet grec, duquel s'inspirent les Romains pour créer l'alphabet latin, l'alphabet araméen, d'entre autres), même s'il ne s'agit pas du premier alphabet. Related:  PhénicieTUNISIEAfrique - A Classer

Phenicity,villes phéniciennes et comptoir phéniciens en Méditerranée, Tyr, Byblos, Carthage, Tingis, Lixus, Liban, Tunisie, Maroc, Turquie, Syrie Le projet Mare nostrum Dans le cadre du programme européen ‘Euromed Heritage IV’, le projet Mare nostrum tente de réunir les villes ayant été développées par les Phéniciens, ou ayant profité de leur influence. Si ce projet est un parangon de coopération méditerranéenne, c’est surtout la motivation d’un réseau original qui marque par sa force. Une initiative dont l’idée revient à un Italien vivant au Liban, Fabrizzio Fuccello, initiateur et conseiller scientifique du projet. La Phénicie, civilisation pré-hellénistique initiatrice de l’alphabet et connue pour sa propension au commerce, n’était pas – pour le peu que l’on sait d’elle – un monde unifié, un peuple homogène, mais plutôt une agrégation de cités sur les côtes de l’actuel Liban, un peu plus au nord, et un peu plus au sud. Le projet Mare Nostrum tente de valoriser ce patrimoine dans plusieurs villes de Méditerranée. Vision ouverte de l’héritage phénicien Une épopée pacifique Cités et colonies phéniciennes et puniques

Ports puniques de Carthage Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Vue aérienne du site des lagunes dites port militaire et port commercial, avec au premier plan à droite le quadrilatère de Falbe et à l’arrière-plan la mosquée El Abidine Les ports puniques de Carthage désignent les installations portuaires de la cité antique située sur le territoire de l’actuelle Tunisie. Durant l’Antiquité, la cité phénicienne et punique de Carthage est souvent qualifiée d’« empire de la mer »[1] en raison de la nature de sa puissance : une thalassocratie d’abord fondée sur la prééminence de son commerce maritime, trait commun à de nombreuses cités du bassin méditerranéen comme le rappelle Serge Lancel : « maintes cités du monde antique [ayant] vécu pour et par la mer »[2]. Produit d’une colonisation orientale, Carthage ou Qart Hadasht (Nouvelle Ville) tire ses origines de Tyr, comme le raconte la légende de Didon, et voit le jour en 814 av. Sources et problématique de la localisation[modifier | modifier le code]

Histoire des Berbères Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L’histoire des Berbères (amazigh), groupe ethnique d'Afrique du Nord, remonte à l'Antiquité. Les amazighs forment une population de la partie occidentale de l'Afrique du nord et sont répandus en Libye, en Tunisie, en Algérie, au Maroc, et plus au sud en Mauritanie. Leur langue a connu beaucoup de changements dû à l’interférence de l'arabe et du français. Berbères[modifier | modifier le code] Le nom de « berbère » est issu du mot barbarus, par lequel les Grecs, puis les Romains, désignaient tout peuple ignorant les coutumes et la civilisation gréco-romaines. Histoire[modifier | modifier le code] Portrait du roi Massinissa. Les groupes liés de près et de loin avec les Berbères dans l'histoire sont: Préhistoire[modifier | modifier le code] Algérie[modifier | modifier le code] Des sites archéologiques révélèrent des ossements d’hominidés dont les dates obtenues par archéomagnétisme remontent jusqu’à 2 millions d’années. Il disparaît vers 250 000 av.

Phéniciens Peuple sémitique de l'Antiquité. Les Grecs furent les premiers à nommer « Phéniciens » les habitants de la bande côtière syro-palestinienne qui s'étire de Tell Suqas (l'antique Shukshan), au nord, à Acre (Akko), au sud. On attribue parfois au mot grec phoiniks, désignant la pourpre – colorant tiré du murex et qui représentait une grande richesse dans la haute Antiquité –, l'origine du nom des Phéniciens. Se désignant eux-mêmes plutôt comme Sidoniens ou Tyriens, du nom des cités (Sidon et Tyr) de ce petit territoire au sous-sol pauvre en matières premières, les Phéniciens ont donné naissance à une brillante civilisation et colonisé toute la Méditerranée. 1. Peuple sémitique d'origine cananéenne, les Phéniciens ne sont attestés, en tant qu'identité indépendante et différenciée dans l'histoire, qu'à partir de 1200 avant J. 1.1. 1.2. 2. Au xiie s., après l'invasion des Peuples de la Mer, les grands empires entrent peu à peu en décadence : pour la Phénicie, une nouvelle histoire commence. 3.

Bastion de France Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le Bastion de France est un comptoir commercial fondé au XVIe siècle par des Français issus d'une famille Corse, installée en Afrique du Nord, près de Bône à la frontière algéro-tunisienne. Ce comptoir développe d'importantes relations commerciales avec Marseille. La fondation et la prospérité des premiers temps[modifier | modifier le code] Bastion de France, dans la côte de Barbarie. La famille Lenche – aliter Linche, Lencio, Lenciu – originaire de Morsiglia (Cap Corse), s'était installée en Afrique du Nord. En 1550, le dey d'Alger accorde à Tomasino Lenche (v.1510-1568) le droit de pêcher le corail au Massacarès, près de Bône. Pour développer son activité, Tomasino fonde en 1552 sur le site proche de La Calle, le Bastion de France, avec ses neveux, Visconte (v.1545-1580) et Antonio Lenche (v.1540-1588), et ses cousins corses de Morsiglia, de la famille Porrata. Les Lenche diversifient leurs activités et deviennent des brassiers d'affaires.

Histoire du Maghreb Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Avant l'islamisation[modifier | modifier le code] Vers 1100 av. J. L'islamisation (646-711) (en arabe : el fat'h)[modifier | modifier le code] 646 : à la suite de l'attaque byzantine contre les musulmans au nord de la péninsule arabique et en Syrie, une guerre sans merci va se déclencher entre les deux parties et ne se terminera qu'avec la chute de Constantinople. 711-1500[modifier | modifier le code] Période ottomane[modifier | modifier le code] 1492 : l'Espagne est entièrement reconquise (prise de Grenade) par les chrétiens. Colonisation européenne[modifier | modifier le code] Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code] Indépendances[modifier | modifier le code] 1954 le début de la guerre en Algérie 1962 l Independence le l’Algérie Le Maghreb kharijite, entre révolte et intégration[modifier | modifier le code] Notes et références[modifier | modifier le code] Voir aussi[modifier | modifier le code] Liens externes[modifier | modifier le code]

Histoire de Saida Histoire de Sidon (Sources Nina JIDEJIAN : L'Histoire du Liban à travers les images) Les Origines Les Phéniciens Époque Assyrienne Époque Babylonienne Époque Perse Époque Grecque Époque Romaine Époque Byzantine Époque Arabe Les Croisés Époque Ottomane Les origines Établie en un point de la côte méditerranéenne habitée depuis le néolithique (6800 av. J.-C.), Sidon (sdn en phénicien) serait, d'après le Genèse, l'une des plus anciennes et des plus importantes villes cananéennes. Dans la généalogie de la descendance de Noé après le Déluge, les peuples, les tribus et les cités sont personnifiés ; on y évoque Sidon, le " premier-né de Canaan ". Avec la "pax romana" qui succède à l'époque grecque, les installations nouvelles relancent les anciennes activités, apportant ainsi leurs bienfaits aux ports phéniciens qui végétaient quelque peu depuis la conquête d'Alexandre. Époque Arabe Sous le commandement de Yazid ibn Sufian, Sidon, comme bien d'autres cités de la côte, est conquise en 637.

Sanson Napollon Da Wikipedia, l'enciclopedia libera. Sanson Napollon (nato Sansone Napoleoni) (Centuri, 1583 – Tabarca, 10 maggio 1633) è stato un diplomatico francese fu servizio di Luigi XIII e di Cardinale Richelieu; ricostruttore e governatore del Bastion de France, sulla costa Algerina.. Biografia[modifica | modifica wikitesto] Nasce nella Corsica, allora Genovese, da Giudicello Napoleoni di Trelo e da Emerica Cipriani dell’Orche, unico maschio, con quattro sorelle. Si trasferisce giovanissimo (nel 1599) a Marsiglia dove vivevano, dall’inizio del secolo, molti suoi parenti. Nel 1626 Luigi XIII gli ordina di recarsi ad Algeri “per ottenere una buona pace in Barberia e la libertà del commercio”. Bibliografia[modifica | modifica wikitesto]

Afrique du Nord Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Afrique du Nord selon l'ONU Autres pays parfois inclus dans l'Afrique du Nord L’Afrique du Nord est la région du continent africain située au nord du désert du Sahara. Étymologie[modifier | modifier le code] Géographie[modifier | modifier le code] Pays et territoires d'Afrique du Nord selon l'ONU[4] : Autres pays parfois inclus dans l'Afrique du Nord : Il existe également deux enclaves espagnoles : Ceuta et Melilla. Histoire[modifier | modifier le code] La « Libye », d'après la reconstruction du monde décrite par Hérodote Le temps de l'Afrique du Nord berbère[modifier | modifier le code] Les Berbères subsistent dans un immense territoire qui commence à l’ouest de l’Égypte. Le temps de l’Afrique du Nord blanche[modifier | modifier le code] L’« Afrique blanche » désignait autrefois les territoires méditerranéens: Maroc, Égypte, Mauritanie, Algérie, Tunisie, Sahara occidental, Libye. Le camp de Gindibu était-il situé au sud-est de Damas.

Stèle de Kilamuwa Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La Stèle de Kilamuwa est une stèle pourvue d'un inscription phénicienne datée d'environ 825 av. J-C[1]. Découverte à la fin du XIXe siècle par des archéologues allemands, elle est conservée au Vorderasiatisches Museum de Berlin, au sein du Musée de Pergame. Une autre inscription en araméen évoque le même souverain[1]. ↑ a, b et c E. Empire ottoman - DEVCHIRMÉ enlèvement d'enfants chrétiens Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. "Devchirmé" en Bulgarie (gravure du Palais Topkapi) Contexte[modifier | modifier le code] Modalités[modifier | modifier le code] Les enfants ne devaient pas être trop jeunes (environ 6 ans), pour pouvoir supporter les longs déplacements, et pas trop âgés, pour qu'ils puissent être replacés dans des familles turques, séduits par leur nouvelle éducation et convertis à l'islam. L'« ascenseur social » ottoman était ouvert à ces enfants qui étaient valorisés comme « fils privilégiés du sultan », bien nourris, soumis à un entraînement intensif, mais aussi instruits, et les plus brillants pouvaient occuper à terme des hautes responsabilités au sein de l'appareil d'État. Suites et fin[modifier | modifier le code] Le Devchirmé, tombé en désuétude au XVIIe siècle, est officiellement supprimé en 1826 lorsqu'est dissout le corps des janissaires, après une mutinerie contre le sultan Mahmud II. Notes[modifier | modifier le code]

Nok (civilisation) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Aire d'influence supposée de la culture Nok La civilisation Nok apparaît au Nigeria 1500 ans av. J. Les pièces d'art que le temps nous a conservées, à travers de fastueuses terres cuites, expriment l'avance technologique de potiers maitrisant l'art du feu et de la cuisson ainsi que la grande qualité des sculpteurs et artistes. C'est à l'occasion de recherches de gisements miniers sur le plateau de Jos en 1929 que la culture du peuple Nok est redécouverte. Plus tard encore, en 1943, à proximité du village de Nok, au centre du Nigeria, sont extraites par hasard une nouvelle série de figurines en argile, lors de l'exploitation d'une mine d'étain. Par la suite, de nouvelles découvertes ont eu lieu dans une zone toujours plus étendue, couvrant actuellement une superficie de 480 sur 320 km, englobant la moyenne vallée du Niger et la vallée inférieure de la Bénue. Statue-colonne féminine, détail (hauteur 48 cm, Datation: 900 à 1500 ans av.

Related: