background preloader

Phénicie

Phénicie
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les Phéniciens sont un peuple antique originaire des cités de Phénicie, région qui correspond approximativement au Liban actuel. Ces dénominations proviennent des auteurs grecs qui ont écrit à leur sujet. En effet la Phénicie a toujours été divisée entre plusieurs cités, dont les plus importantes étaient Byblos, Sidon, Tyr et Arwad, et on ne sait pas si celles-ci ont eu conscience d'une identité commune. Les historiens ont repris l'adjectif « phénicien » pour désigner la civilisation qui s'est épanouie dans la région entre 1200 et 300 av. J. À partir du VIIIe siècle av. Aux yeux de leurs voisins, les Phéniciens étaient des navigateurs remarquables et audacieux, d'excellents marchands et artisans. Conditions d'étude[modifier | modifier le code] Qui étaient les Phéniciens ? La redécouverte de la civilisation phénicienne[modifier | modifier le code] Les sources disponibles[modifier | modifier le code] Cadre géographique[modifier | modifier le code]

https://fr.wikipedia.org/wiki/Ph%C3%A9nicie

Related:  Carthage, Phéniciens, monde puniquePhénicieTUNISIE

Langue punique Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Description[modifier | modifier le code] Les formules religieuses et les noms puniques sont bien connus en raison des inscriptions. La pièce Poenulus (Le petit Carthaginois) de Plaute contient quelques lignes de punique vernaculaire, qui permettent, contrairement aux inscriptions, de connaître quelques voyelles de la langue, étant donné que le punique traditionnel, tout comme les Abjads, s'écrit sans mentionner les voyelles[3]. « Quae lingua si improbatur abs te, nega Punicis libris, ut a viris doctissimis proditur, multa sapienter esse mandata memoriae. Phenicity,villes phéniciennes et comptoir phéniciens en Méditerranée, Tyr, Byblos, Carthage, Tingis, Lixus, Liban, Tunisie, Maroc, Turquie, Syrie Le projet Mare nostrum Dans le cadre du programme européen ‘Euromed Heritage IV’, le projet Mare nostrum tente de réunir les villes ayant été développées par les Phéniciens, ou ayant profité de leur influence. Si ce projet est un parangon de coopération méditerranéenne, c’est surtout la motivation d’un réseau original qui marque par sa force. Une initiative dont l’idée revient à un Italien vivant au Liban, Fabrizzio Fuccello, initiateur et conseiller scientifique du projet. La Phénicie, civilisation pré-hellénistique initiatrice de l’alphabet et connue pour sa propension au commerce, n’était pas – pour le peu que l’on sait d’elle – un monde unifié, un peuple homogène, mais plutôt une agrégation de cités sur les côtes de l’actuel Liban, un peu plus au nord, et un peu plus au sud. Le projet Mare Nostrum tente de valoriser ce patrimoine dans plusieurs villes de Méditerranée.

Ports puniques de Carthage Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Vue aérienne du site des lagunes dites port militaire et port commercial, avec au premier plan à droite le quadrilatère de Falbe et à l’arrière-plan la mosquée El Abidine Les ports puniques de Carthage désignent les installations portuaires de la cité antique située sur le territoire de l’actuelle Tunisie. Portail:Phéniciens, Carthage et monde punique Les forces en présence avant la Première Guerre punique. La Première Guerre punique ou Guerre de Sicile est la première de trois guerres qui opposent Rome et Carthage, deux puissances majeures en Méditerranée occidentale. L’adjectif punique vient du nom Poenici que les Romains donnent à leurs adversaires, assimilés aux Phéniciens (Phoenici). Ce conflit, engagé pour le contrôle de la Sicile et qui dure 23 ans de 264 av.

Phéniciens Peuple sémitique de l'Antiquité. Les Grecs furent les premiers à nommer « Phéniciens » les habitants de la bande côtière syro-palestinienne qui s'étire de Tell Suqas (l'antique Shukshan), au nord, à Acre (Akko), au sud. On attribue parfois au mot grec phoiniks, désignant la pourpre – colorant tiré du murex et qui représentait une grande richesse dans la haute Antiquité –, l'origine du nom des Phéniciens. Se désignant eux-mêmes plutôt comme Sidoniens ou Tyriens, du nom des cités (Sidon et Tyr) de ce petit territoire au sous-sol pauvre en matières premières, les Phéniciens ont donné naissance à une brillante civilisation et colonisé toute la Méditerranée. 1.

Bastion de France Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le Bastion de France est un comptoir commercial fondé au XVIe siècle par des Français issus d'une famille Corse, installée en Afrique du Nord, près de Bône à la frontière algéro-tunisienne. Ce comptoir développe d'importantes relations commerciales avec Marseille. Histoire de la Sicile phénicienne Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. « Des Phéniciens également habitaient la Sicile : sur tout pourtour, ils s’étaient ménagé, avec diverses hauteurs dominant la mer, les petites îles côtières, pour leur commerce avec les Sikèles ; mais, lorsque les Grecs, à leur tour, se mirent à arriver en nombre, ils abandonnèrent la majeure partie de leurs positions et se contentèrent d’exploiter, en s’y concentrant, Motyé, Soloeis, et Panorme au voisinage des Elymes, à la fois parce qu’ils se reposaient sur leur alliance avec ces Elymes, et parce que c’est là que la traversée est la plus courte de Carthage en Sicile . » C’est ainsi que Thucydide, historien grec du Ve siècle av. J.-C. rapporte les périodes les plus anciennes de la présence phénicienne en Sicile, d’abord sous forme de relations commerciales, ensuite sous forme d’établissements stables.

Histoire de Saida Histoire de Sidon (Sources Nina JIDEJIAN : L'Histoire du Liban à travers les images) Les Origines Les Phéniciens Époque Assyrienne Époque Babylonienne Époque Perse Époque Grecque Époque Romaine Époque Byzantine Époque Arabe Les Croisés Époque Ottomane Les origines Établie en un point de la côte méditerranéenne habitée depuis le néolithique (6800 av. J.-C.), Sidon (sdn en phénicien) serait, d'après le Genèse, l'une des plus anciennes et des plus importantes villes cananéennes. Dans la généalogie de la descendance de Noé après le Déluge, les peuples, les tribus et les cités sont personnifiés ; on y évoque Sidon, le " premier-né de Canaan ".

Ports puniques de Carthage Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Vue aérienne du site des lagunes dites port militaire et port commercial, avec au premier plan à droite le quadrilatère de Falbe et à l’arrière-plan la mosquée Mâlik ibn Anas Les ports puniques de Carthage désignent les installations portuaires de la cité antique située sur le territoire de l’actuelle Tunisie. Durant l’Antiquité, la cité phénicienne et punique de Carthage est souvent qualifiée d’« empire de la mer »[1] en raison de la nature de sa puissance : une thalassocratie d’abord fondée sur la prééminence de son commerce maritime, trait commun à de nombreuses cités du bassin méditerranéen comme le rappelle Serge Lancel : « maintes cités du monde antique [ayant] vécu pour et par la mer »[2]. Produit d’une colonisation orientale, Carthage ou Qart Hadasht (Nouvelle Ville) tire ses origines de Tyr, comme le raconte la légende de Didon, et voit le jour en 814 av.

Stèle de Kilamuwa Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La Stèle de Kilamuwa est une stèle pourvue d'un inscription phénicienne datée d'environ 825 av. J-C[1]. Empire ottoman - DEVCHIRMÉ enlèvement d'enfants chrétiens Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. "Devchirmé" en Bulgarie (gravure du Palais Topkapi) Contexte[modifier | modifier le code] Guerre des Mercenaires Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Sauf précision contraire, les dates de cette page sont sous-entendues « avant Jésus-Christ ». La guerre des Mercenaires est une révolte organisée par des mercenaires constituant une grande partie de l’armée carthaginoise, à la suite de la Première guerre punique (264-241 av.

Related: