background preloader

Enuma Elish

Enuma Elish
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Enuma Elish ( en akkadien) est l'épopée babylonienne de la création du monde. Signifiant littéralement Lorsqu'en haut, selon ses premiers mots, l'Enuma Elish célèbre à travers sept tablettes la gloire du dieu Mardouk et raconte son ascension vers la souveraineté du panthéon babylonien. Le texte fut découvert au XIXe siècle sous forme de fragments dans les ruines de la bibliothèque d'Assurbanipal à Ninive, ville proche de l'actuelle Mossoul, en Irak. La plus grande partie de la cinquième tablette n'a jamais pu être retrouvée. Le poème a probablement été composé à la fin du XIIe siècle av. L'épopée décrit les origines du cosmos, le combats des premiers dieux contre les forces du chaos et l'élévation de Mardouk, dieu tutélaire de Babylone, au-dessus des autres divinités mésopotamiennes ainsi que la création du monde et de l'homme. Le récit[modifier | modifier le code] Babylone est donc une ville mystique. Début du texte (tablette I, 1-10) : J.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Enuma_Elish

Related:  MésopotamieMythologie et religions du Proche-Orient ancien

la déesse tiamat Tiamat, la Déesse de l'eau salée avec deux Héros Tiamat représente les eaux salées en face d'Apsou, qui représente les eaux douces. Le couple de ces deux dieux engendre tous les autres dieux et la création entière. Atrahasis Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Atrahasis (de l'akkadien ḫaṭṭu ḫasīsu, « sceptre de l'ingéniosité ») est un personnage de la mythologie mésopotamienne qui aurait survécu au déluge et obtenu des dieux l'immortalité. Sa légende est contée dans l’épopée d'Atrahasis, dite aussi Poème du Supersage ou Poème du Très Sage. Dans les versions antérieures en langue sumérienne, il correspond à Ziusudra (littéralement « Jours à la vie prolongée »). L'épopée d'Atrahasis ou Poème du Supersage[modifier | modifier le code] Contenu[modifier | modifier le code]

Histoire de l'ancienne mésopotamie jusqu'à Abraham On ne peut pas s'empêcher de faire le point entre nos connaissances actuelles et l'Histoire de l'homme comme la Bible en fait mention. Ainsi grâce au travail de nos savants qui sont arrivés à déchiffrer les hiéroglyphes et l'écriture cunéiforme gravée sur des tablettes d'argile séchée, nous pouvons vérifier des quantités d'informations concernant la vie comme elle s'est déroulée il y a " plus de 50 siècles dans l'ancienne Mésopotamie " étude intéressante où l'on constate comme dans l'Egypte des premières dynasties officielles des périodes de haute spiritualité où les hommes sont bons et pacifiques et puis brusquement elles sont remplacées par des périodes de grandes violences et des règnes de rois qui se font adorer comme des grands dieux... 1. Les premiers " petits ROYAUMES " de SUMER La PERIODE d' URUK de -3700 à -2700

Religion en Mésopotamie Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Au cours de cette histoire longue et complexe, les Mésopotamiens n'ont jamais recherché l'abstraction ni établi de cloison entre les cultes et les différents aspects de leur vie sociale. Ils n'ont pas plus que les autres peuples de la Haute Antiquité élaboré un concept de « religion » : la religion de la Mésopotamie antique a donc été reconstruite par les travaux des historiens modernes à partir du XIXe siècle et la redécouverte de cette civilisation dont la plupart des traits avaient été oubliés.

Mésopotamie jusqu'au 12 ème siècle Pays entre les fleuves, la Mésopotamie est une vaste plaine constituée par le bassin du Tigre et de l'Euphrate. Dès le IV ème millénaire, les Sumériens ont inventé l'écriture cunéiforme et sont organisés en cités Etat, dirigées par des rois. Entre ceux-ci, tels celui d'Ur, et celui de Lagash, la guerre est permanente. Les conflits existent aussi avec les Elamites à l'Est. L'évolution des troupes est rapide. D'abord simples gardes puis milices au service des dirigeants, utilisant des armes de pierre, elles sont équipées d'armes de bronze peu après - 3000, et ces armes sont alors plus diversifiées : casques, armures, haches, dagues et chars.

Mythologie mésopotamienne Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Ces mythes ont connu une histoire longue et complexe, pendant plus de deux millénaires, marquée notamment par la prépondérance culturelle des Sumériens au IIIe millénaire av. J.‑C., supplantés par la suite par les locuteurs de langue akkadienne (Babyloniens avant tout) qui ont repris l'héritage sumérien et ont poursuivi le développement de la mythologie mésopotamienne. Celle-ci n'est donc pas un ensemble uniforme : il n'existe pas de dogme, et certains questionnements ont pu donner lieu à des mythes donnant des réponses différentes.

Assyrie Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le cœur historique de l'Assyrie (en rouge), et l'empire assyrien lors de son extension maximale sous le règne d'Assurbanipal au milieu du VIIe siècle av. J.-C. (en orange). La grande quantité de documentation épigraphique et archéologique collectée pour la période assyrienne depuis près de deux siècles permet de bien connaître de nombreux aspects de ce royaume qui est une des composantes essentielles de la civilisation mésopotamienne ancienne, au même titre que celui qui est devenu son rival méridional, le royaume de Babylone. Baal Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Origines[modifier | modifier le code] Baal est une appellation générique d'un dieu, accompagnée d'un qualificatif qui révèle quel aspect est adoré : Baal Marcodés, dieu des danses sacrées ; Baal Shamen, dieu du ciel ; Baal Bek, le Baal solaire ; le dieu sémite Belzébuth ; et surtout, Baal Hammon, le terrible dieu des Carthaginois. Ainsi, chaque région avait son dieu, son Baal local. Baal est devenu l'appellation punique de nombreux dieux d'origine sémite dont le culte a été célébré depuis le IIIe millénaire av.

MESOPOTAMIE Du IIIème Millénaire au Ier millénaire HISTOIRE DU PROCHE ORIENT Cours d'histoire du Proche Orient -Mme Malbran-Labat année 2003-2004 Mésopotamie - SUMER " L'histoire commence à Sumer " c'est le titre d'un ouvrage paru il y a maintenant 50 ans. C'était le début de l'intérêt des non-spécialistes pour les débuts de la civilisation qui vit l'apparition de l'écriture. Sumer c'est un terme qui évoque une des plus importantes périodes de l'histoire mésopotamienne.

Personnages de la mythologie mésopotamienne Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Principaux personnages de la mythologie mésopotamienne. 'Conventions : ' Les liens en italique, comme dans « voir l'akkadien Apsû » renvoient éventuellement à l'intérieur du même article, à l'entrée marquée d'une ancre si celle-ci existe. Les liens des titres de ligne et ceux qui ne sont pas en italique renvoient vers d'autres articles de Wiki.Les noms ci-dessous peuvent provenir de différents contextes : {sum} signifie « nom sumérien » , {akk} « nom akkadien » ou forme utilisée par les Akkadiens. Les autres origines sont indiquées en toutes lettres, comme {amorrite}. Ziggurat Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Sauf précision contraire, les dates de cette page sont sous-entendues « avant Jésus-Christ ». Depuis la mise au jour des grandes capitales mésopotamiennes, plusieurs de ces bâtiments ont pu être analysés, même s'il n'en reste plus d'intacts, beaucoup étant très délabrés et se présentant sous l'aspect de collines, tandis que d'autres ont complètement disparu.

Related: