background preloader

Néolithique du Proche-Orient

Néolithique du Proche-Orient
Sauf précision contraire, les dates de cette page sont sous-entendues « avant Jésus-Christ ». Certaines informations figurant dans cet article ou cette section devraient être mieux reliées aux sources mentionnées dans les sections « Bibliographie », « Sources » ou « Liens externes »(octobre 2008). Améliorez sa vérifiabilité en les associant par des références à l'aide d'appels de notes. Vers la fin du IXe millénaire av. J.-C., les groupes humains du croissant fertile, déjà en partie sédentaires, commencent à domestiquer les animaux et les plantes, puis à fabriquer des poteries en terre cuite au début du VIIe millénaire av. Historiographie[modifier | modifier le code] À la suite des théories de Childe, de nombreux archéologues et préhistoriens se sont intéressés à la période de la néolithisation au Proche-Orient. Chronologie du Néolithique au Proche-Orient[modifier | modifier le code] Changements climatiques[modifier | modifier le code] Aspects démographiques[modifier | modifier le code] Related:  mesopotamie

Période de Hassuna Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Une architecture rectangulaire complexe de briques crues. L'habitat est pluricellulaire et abrite sans doute une maisonnée assez vaste.Une expansion géographique et démographique. La période dite de Hassuna (6500-6000), correspond aux premières communautés agricoles céramiques[1]. On retrouve, dans les crânes étudiés, la même origine méditerranéenne présente depuis le paléolithique supérieur dans tout le Moyen-Orient. La période de Samarra (6200 - 5700 av. Références[modifier | modifier le code] ↑ Bertrand Lafont, Aline Tenu, Philippe Clancier et Francis Joannès, Mésopotamie : De Gilgamesh à Artaban (3300-120 av. Bibliographie[modifier | modifier le code] Bertrand Lafont, Aline Tenu, Philippe Clancier et Francis Joannès, Mésopotamie : De Gilgamesh à Artaban (3300-120 av. Voir aussi[modifier | modifier le code] Protohistoire de la Mésopotamie Portail du Proche-Orient ancien

Histoire-Géographie 6e : L'Orient ancien au IIIe millénaire avant J.-C. L’Égypte et la Mésopotamie, deux vastes territoires de l’Orient ancien, sont les berceaux de l’agriculture. Au IIIe millénaire avant J.-C., leurs habitants s’organisent peu à peu en États et utilisent l’écriture. Tracés. Revue de Sciences humaines En considérant les chaînes du travail éditorial, les temporalités et les conditions sociales de production comme la place des différent-e-s actrices et acteurs dans l’élaboration des revues scientifiques, ce numéro hors-série de Tracés veut réfléchir aux effets du format revue sur la production et la réception du savoir en sciences humaines et sociales. Il invite des études réflexives par des membres de différentes revues, jeunes ou plus installées, ainsi que des analyses transverses intéressant plus généralement les revues. Dans « Faire revue », trois dimensions essentielles sont analysées. Une première perspective définit la revue comme un lieu de pouvoir, où le statut professionnel et le profil sociologique de ses membres, le rôle attribué à chacun-e, ainsi que les thèmes abordés ou les modalités de traitement des articles interrogent en son cœur les rapports entre pouvoir et savoir scientifique. La deuxième dimension est celle des conditions de travail et de l’économie des revues.

Période de Samarra Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Céramique fine de la période de Samarra, Pergamon Museum de Berlin. La période de Samarra est une étape protohistorique du développement de la Mésopotamie qui va d'environ 6200 à 5700 av. J.-C. Elle succède à la période de Hassuna (6500-6000) et est prolongée par la période de Halaf (6000-5300). Samarra est un site archéologique sis sur les lieux mêmes de l’actuelle ville du même nom. C'est à cette période que l'on constate les débuts de l'utilisation de l'irrigation, ainsi que l'usage de briques crues moulées[1]. Références[modifier | modifier le code] ↑ Bertrand Lafont, Aline Tenu, Philippe Clancier et Francis Joannès, Mésopotamie : De Gilgamesh à Artaban (3300-120 av. Voir aussi[modifier | modifier le code] Protohistoire de la Mésopotamie Portail du Proche-Orient ancien

Gilgamesh Gilgamesh Palais de Sargon Gilgamesh est un roi à demi légendaire de la cité d'Ourouk (Uruk), qui aurait régné vers 2600 avant notre ère. D'origine sumérienne, ce récit s'est transmis d'abord de manière orale, puis il fut écrit vers 2000 avant notre ère à Babylone. La version la plus achevée, écrite sur douze tablettes, a été retrouvée à Ninive, dans la bibliothèque du roi syrien Assourbanipal (668-627 avant notre ère). Elle comprend 3400 vers répartis sur douze tablettes: Tablette 1 - Présentation de Gilgamesh et d'Enkidu Tablette 2 - Rencontre de Gilgamesh et d'Enkidu Tablette 3 - Décision d'aller combattre Humbaba; inquiétude d'Enkidu et du peuple. Celui qui a tout vu, [Sha nagba imuru]. Monarque semi-légendaire Gilgamesh, "celui qui a tout vu" , est le héros à la fois despotique et humain d'une longue épopée mainte fois remaniée qui est la base de la littérature antique. Enkidu sous la forme semi animale combat Gilgamesh.

Les Classiques des sciences sociales Présentation La bibliothèque numérique francophone Les Classiques des sciences sociales a fêté ses vingt ans en 2013. Ce projet de bibliothèque a pris forme en 1993 en Intranet au Cégep de Chicoutimi. La bibliothèque Les Classiques des sciences sociales est le fruit d’un immense travail réalisé grâce à plus de 400 000 heures de bénévolat. Plus de 12 millions de personnes de partout dans le monde ont visité le site Internet bibliothèque de 2006 à 2012. Mission La mission de la bibliothèque est de donner accès gratuitement aux œuvres en sciences sociales et humaines de langue française. 1) Des publications récentes dont les auteurs (ou leurs ayant-droit) et/ou les éditeurs ont donné leur accord pour qu’elles soient diffusées ; 2) Des publications du domaine public au Canada ; 3) Des œuvres inédites. Organisation de la bibliothèque La bibliothèque est organisée en 8 collections : 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 1) Anthropologie médicale 2) Les sociétés créoles 3) Chine ancienne 4) Sociologie de la famille

Période de Halaf Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La culture Halaf et les cultures partiellement contemporaines d'Hassuna et de Samarra. La période de Halaf (ou culture de Halaf) caractérise le sud-est de la Turquie, la Syrie et le nord de l'Irak entre 6100 et 5500 av. J.-C. À la période Halaf succède une phase de transition avec la culture d'Obeïd entre 5500 et 5200 av. Économie[modifier | modifier le code] L'agriculture était pratiquée dans des régions relativement arides. Le blé amidonnier, l'orge et le lin étaient cultivées. On constate également la diffusion à grande échelle de l'utilisation de l'obsidienne d'Anatolie pour fabriquer des objets tranchants[4]. Architecture[modifier | modifier le code] Jusqu'à présent, aucun site Halaf n'a été fouillé sur une surface importante. Céramique[modifier | modifier le code] céramique de la culture de Halaf La céramique la plus connue de cette culture était sans doute produite par des spécialistes. Figurine en terre-cuite provenant de Tel Halaf.

La mythologie grecque

Related: