background preloader

Code de Hammurabi

Code de Hammurabi
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Contexte de rédaction[modifier | modifier le code] Du point de vue de la littérature juridique, le royaume babylonien dispose de structures judiciaires typiques de la tradition mésopotamienne : le roi est le juge suprême, les membres de l'administration (notamment les gouverneurs) ont souvent des attributions judiciaires de même que les autorités locales (conseils d'Anciens et conseils de quartiers des villes), mais il existe également des juges professionnels (dayyānum). Ces autorités rendent souvent justice de façon collégiale, après une procédure d'instruction reposant sur la recherche de preuves, notamment des témoignages et des documents écrits comme des contrats[3],[4]. Cela explique la quantité de documents juridiques connus pour cette période. Depuis au moins la période d'Ur III et le règne d'Ur-Nammu (2112-2094 av. Sources : la stèle et les copies[modifier | modifier le code] Stèle du Code[modifier | modifier le code] D. Commentaire

https://fr.wikipedia.org/wiki/Code_de_Hammurabi

Related:  EcritureLes SciencesEcriture au Proche-Orient ancien

Lettres d'Amarna Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les lettres d'Amarna sont des tablettes d'argile d'ordre diplomatique, retrouvées sur le site d'Amarna, nom moderne d'Akhetaton, la capitale du Nouvel Empire d'Égypte antique sous le règne d'Amenhotep IV, plus connu sous le nom d'Akhénaton, qui régna de 1369 à 1353 av. J.-C. Ces tablettes, rédigées pour la plupart en akkadien cunéiforme. On en dénombre actuellement 382. Animaux dans le Proche-Orient ancien Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le Proche-Orient ancien offre un intérêt particulier pour l'étude du monde animal et de ses interactions avec l'espèce humaine, dans la mesure où c'est dans cet espace qu'apparaissent, à partir du IXe millénaire av. J.

Bibliothèque d'Assurbanipal Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Tablette d'un extrait du récit de l'Épopée de Gilgamesh, trouvée à la Bibliothèque d'Assurbanipal La Bibliothèque royale d'Assurbanipal, qui porte le nom d'Assurbanipal (668-627) – le dernier grand roi de l'Assyrie antique – est une collection de près de vingt-cinq mille tablettes d'argile (la plupart fragmentées) et de fragments contenant toute sortes de textes du VIIe siècle av. J.-C., principalement rédigés en akkadien cunéiforme.

Stèle des vautours Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Reconstitution de la face historique. Contexte historique[modifier | modifier le code] Le sceau-cylindre Pourquoi suis-je tellement intéressé par les sceaux cylindres de la civilisation mésopotamienne ? Je me pose souvent la question. Peut être à cause des contrastes. Contraste de la taille d’un objet de 3 cm de haut pour porter un message si important, la signature unique de son propriétaire, la protection divine, … Contraste de la dureté de sa matière, la pierre, avec la fragilité de l’argile sur laquelle il déroule son motif … Contraste à nouveau de ses dimensions avec la performance technique que représente la gravure de motifs si complexes ?

Diplomatie dans le Proche-Orient ancien Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Sauf précision contraire, les dates de cette page sont sous-entendues « avant Jésus-Christ ». Le Proche-Orient ancien élargi (Égypte incluse) offre les plus anciens témoignages sur l'existence de relations internationales, dans la mesure où il comprend les régions où l'apparition de l'État s'est faite le plus précocement (Sumer, Élam, Égypte antique), vers le IVe millénaire av. J. Listes lexicales Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les listes lexicales sont un type de documents cunéiformes très répandus en Mésopotamie et dans le Proche-Orient ancien. Ce sont des énumérations de signes idéographiques ou phonétiques, classés selon un principe pré-défini, et souvent divisées en diverses colonnes, expliquant ou traduisant dans une langue un signe déterminé.

Adorant de Larsa Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Description[modifier | modifier le code] Cette statuette exceptionnellement bien conservée, et dont les traits du personnage sont remarquablement rendus, a été acquise par le musée du Louvre en 1931, à l'issue de fouilles menées à Larsa.

Alphabet phénicien Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'alphabet phénicien (appelé par convention alphabet protocananéen pour les inscriptions antérieures à 1200 av. J.-C.) est un ancien abjad, un alphabet consonantique non-pictographique[1]. calendrier MESOPOTAMIENS Les calendriers Mésopotamiens (Assyrien, Babylonien et Chaldéen que nous allons examiner ont certainement eu une grosse influence sur les calendriers Egyptien, Hébreu, Islamique et Grec. La Mésopotamie, située approximativement à l'emplacement de l'Irak et d'une partie de la Syrie actuelle, était arrosée par le Tigre (885 km) et l'Euphrate (1300 km). Cette région de vallées et de plaines était encadrée au Nord par les montagnes d'Arménie, à l'Est par le massif du Zagros et à l'Ouest par le désert d'Arabie et la steppe de Syrie.

Related: